Il est toujours possible de commander et de se faire livrer sur Amazon France 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 19/04 — Les entrepôts d'Amazon resteront fermés jusqu'au mercredi 22 avril inclus, a annoncé l'entreprise.


Il est toujours possible de commander et de recevoir tous les produits annoncés comme disponibles sur Amazon, a assuré Frédéric Duval, le directeur général de la filiale française du géant du commerce en ligne. Dans un courriel envoyé aux clients français d'Amazon, le patron précise que les délais de livraison affichés sur le site sont ajustés, mais c'est en fait déjà le cas depuis le début du confinement. Les commandes sont traitées par des entrepôts européens du groupe.

Image : Amazon.

Durant les quelques jours où l'entreprise va évaluer la situation sanitaire de ses six entrepôts français, les salariés resteront chez eux. Amazon leur versera 100% de leur salaire, sans passer par le dispositif de chômage partiel, contrairement à ce qui avait été suggéré (lire : Amazon suspend l'activité de ses entrepôts en France jusqu'au 21 avril). Amazon emploie plus de 10 000 personnes en France.

À l'origine, la suspension de l'activité devait durer jusqu'au 20 avril inclus. Mais « je ne peux pas confirmer aujourd'hui que [l'arrêt de l'activité] durera cinq jours », a expliqué Frédéric Duval devant les caméras de LCI. « Il est trop tôt pour parler de réouverture pour l'instant. Je ne suis pas en mesure de donner une date », ajoute-t-il.

Le patron d'Amazon France reste sur la ligne de défense de l'entreprise, qui regrette la décision du tribunal de Nanterre qui restreint l'activité du distributeur à la commercialisation des seuls produits dits essentiels pendant un mois. « Il y a des choses que l'on est choqué de voir, des godemichés ou des drones », a décrit à Franceinfo Emilien Williatte, délégué CGT du site de Douai. Le syndicat « estime [qu'Amazon] n'envoie pas des produits dits essentiels ».

Mais à qui revient le droit de dire que tel produit est essentiel ? Un syndicat, Amazon, la justice ? « Aujourd'hui, je ne sais pas dire si un coupe-ongles est un produit essentiel parce qu'il fait partie d'une catégorie d'hygiène ou si c'est un produit qu'on ne considère pas comme de l'hygiène. Je ne sais pas dire si un préservatif est un produit médical », reprend Frédéric Duval.

Cette ambiguïté et l'astreinte d'un million d'euros par jour et par infraction constatée pousse Amazon à « ne pas prendre de risques » et à fermer les centres de distribution. Le groupe regrette l'impact de cette décision sur « les milliers d’entreprises françaises qui vendent sur amazon.fr, nos collaborateurs et nos partenaires ». Mais cela ne changera finalement pas grand chose pour les clients.

Au moment du référé soumis au tribunal de Nanterre, plusieurs organisations syndicales avaient demandé la fermeture des entrepôts pour protéger la santé des salariés. Amazon a fait savoir que des mesures de distanciation sociale ont été mises en place, tout comme des nettoyages renforcés des sites, et que des produits de désinfection sont fournis aux employés. Cela n'a pas empêché plusieurs cas de contamination, dont un salarié de l'entrepôt de Brétigny-sur-Orge dans le coma, selon la CGT.

Les alternatives à Amazon

Si Amazon France est au cœur de la tempête et subit les foudres de la justice et des syndicats, ce n'est pas le cas pour les autres boutiques en ligne qui continuent de commercialiser toutes sortes de marchandises… y compris des produits pas franchement essentiels : Fnac, Darty, Boulanger, Cdiscount

Mais rien ne vous empêche de faire vos emplettes en ligne sur les déclinaisons européennes d'Amazon. La version allemande de la plateforme livre une grande partie de son catalogue en France, par exemple… En ce qui nous concerne, nous n'avons jamais rencontré de souci de livraison.


avatar CorbeilleNews | 

@ArchiArchibald

Faudrait leur faire signer pour quel modèle social ils votent pour leur proposer d’aller voir ailleurs quand ils auront besoin de ce sur quoi ils ont craché...

avatar ArchiArchibald | 

@CorbeilleNews

Et non t’inquiète : ces gens crachent sur les syndicats mais ils acceptent bien volontiers les acquis sociaux. T’en verras jamais un refuser ses semaines de congés payés ou ses RTT.

Des arrivistes qui profitent de tout et mangent au toutes les gamelles pourvu qu’ils remplissent leur ventre. Aucune autre espèce animale a aussi peu d’amour propre.

avatar Cockring | 

@ArchiArchibald

"Et non t’inquiète : ces gens crachent sur les syndicats mais ils acceptent bien volontiers les acquis sociaux. T’en verras jamais un refuser ses semaines de congés payés ou ses RTT.

Des arrivistes qui profitent de tout et mangent au toutes les gamelles pourvu qu’ils remplissent leur ventre. Aucune autre espèce animale a aussi peu d’amour propre."

bha du coup on a bien compris d ou tu viens ... toi aussi tu as une grosse moustache ?, allez ciao le coco ...

avatar pagaupa | 

@ArchiArchibald

« Des arrivistes qui profitent de tout et mangent au toutes les gamelles pourvu qu’ils remplissent leur ventre. »

Tu es sûr que tu parles des syndicalistes là? Parce que j’ai l’impression que tu parles du medef..
Tu sais? Celui qui demande moins d’état et qui vient en ce moment pleurer pour que l’état prenne à sa charge les difficultés des entreprises...
Vous êtes vraiment une bande de girouettes...

avatar ArchiArchibald | 

@pagaupa

Je ne parlais pas du tout des syndicats, au contraire, je parlais des gens qui critiquent ceux qui se battent pour des acquis sociaux.

avatar pagaupa | 

@ArchiArchibald

Je ne vois pas la difference...
Les syndicats se battent aussi pour garder les acquis sociaux...

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@pagaupa

Ça dépend des syndicats. En France, on a la CGT. Eux se battent pour un semblant d'idéologie communiste dont personne ne veut, et pour s'en mettre plein les fouilles. Leur base c'est la fonction publique, en particulier le transport. C'est ça leur clientèle. Le reste, ils s'en foutent.

avatar fondoeil | 

@ArchiArchibald

Si l’assistanat et le niveau de taxes le plus élevé au monde (selon l’OCDE) étaient la solution, la France serait un modèle et laisserait loin derrière tous les autres pays du monde... Mais quand on voit le taux de chômage, la destruction à petit feu du système de santé, le poids de l’administration, l’ampleur de la dette et la chienlit permanente dans de nombreux secteurs "grâce" aux syndicats, mieux vaudrait commencer à changer radicalement de politique... La droite n’a pas été brillante, mais la gauche (PCF inclus) a fait bien pire...
Au moins Amazon crée des emplois...

avatar max351 | 

@fondoeil

De quel désordre parlez-vous au juste ?? De quoi les syndicats sont-ils donc tous responsables pour venir saboter le travail des honnêtes entreprises ?

avatar tchek | 

@fondoeil

"
Si l’assistanat et le niveau de taxes le plus élevé au monde (selon l’OCDE) étaient la solution, la France serait un modèle et laisserait loin derrière tous les autres pays du monde... Mais quand on voit le taux de chômage, la destruction à petit feu du système de santé, le poids de l’administration, l’ampleur de la dette et la chienlit permanente dans de nombreux secteurs "grâce" aux syndicats, mieux vaudrait commencer à changer radicalement de politique... La droite n’a pas été brillante, mais la gauche (PCF inclus) a fait bien pire...
Au moins Amazon crée des emplois..."

Pas mieux, la messe est dite.
Bravo🤙🏻👌🏻👏🏻👏🏻

Il y a une propension condidérable à être super chauvin et feignants dans ce pays qui devient franchement ragoûtante.

Amazon à prouvé au vieux monde qu'en travaillant dur et en étant super organisé avec des idées géniales et simples on pouvait servir tout le monde dans d'excellentes conditions.
Règle numéro un, ne pas prendre les clients et son personel pour des cons et ne pas les infantiliser.

avatar pagaupa | 

@tchek

Justement le monde entier nous envie notre modèle social...

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

Le monde envie seulement notre système social d’assurance santé et d’accès aux soins ... pour le reste c’est niet... 😉

avatar pagaupa | 

@Sindanárië

C’est quoi le reste?

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

Ben le reste

avatar scanmb (non vérifié) | 

@pagaupa

Un peu nombriliste .

avatar Sindanárië | 

@fondoeil

"Si l’assistanat et le niveau de taxes le plus élevé au monde (selon l’OCDE) étaient la solution, la France serait un modèle et laisserait loin derrière tous les autres pays du monde... Mais quand on voit le taux de chômage, la destruction à petit feu du système de santé, le poids de l’administration, l’ampleur de la dette et la chienlit permanente dans de nombreux secteurs "grâce" aux syndicats, mieux vaudrait commencer à changer radicalement de politique... La droite n’a pas été brillante, mais la gauche (PCF inclus) a fait bien pire...
Au moins Amazon crée des emplois..."

Je suis d’accord avec toi. Sauf pour la dernière phrase : Amazon a un management déplorable envers ses employés, sans parler des conditions abusivement déployées envers les petits commerces qui veulent utiliser leur plateforme !
Si ils étaient un peu plus pragmatiques avec eux ça serait bien un vrai créateur d’emplois. 😉

avatar artik | 

@ArchiArchibald

Ton cas est indéfendable,, arrête de raconter n’importe quoi, simplement parce que tu destestes Amazon

avatar ArchiArchibald | 

Je raconte n’importe quoi, les journalistes de nombreux pays à travers le monde racontent n’importe quoi, les syndicats de plusieurs continents racontent n’importe quoi, les salariés aussi... y’a que toi qui ne dit pas n’importe quoi et à raison : tu ne dis rien.

Enfin si, une chose : que je déteste Amazon. Ravis de l’apprendre.

avatar Sindanárië | 

@ArchiArchibald

"Je raconte n’importe quoi, les journalistes de nombreux pays à travers le monde racontent n’importe quoi, les syndicats de plusieurs continents racontent n’importe quoi, les salariés aussi... y’a que toi qui ne dit pas n’importe quoi et à raison : tu ne dis rien."

Non tu ne raconte pas n’importe quoi. 😌J’enlèverai juste les les syndicats, dont les méthodes et les réelles implications n’ont rien à envier au management d’Amazon.
Les Etats sont fautifs de compromissions avec ces multinationales abusives en laissant des mafias syndicales (héritières des corporations) se partager la part de sécurité et de protection qui est normalement du ressort de ces Etats ! 😉

avatar Lemon19 | 

@ArchiArchibald

Avec des raisonnements ou plutôt des postures comme la tienne il n’y aura bientôt plus de quoi payer quoi que ce soit à qui que ce soit en France.

avatar max351 | 

@Lemon19

C'est faux la France n'a jamais été aussi riche.

avatar Lemon19 | 

@max351
LOL

avatar Sindanárië | 

@max351

Une fraction de la France, mais c’est en effet presque ça

avatar max351 | 

@Sindanárië

Lemon19 ne parlait pas des Français mais de la France, moi aussi. Le pays est plus riche qu'il ne l'a jamais été, c'est un fait.

avatar fier_mâle_blanc_cis_het | 

Avec une dette au cul qui représente +100% du pib, paye ta fausse richesse qui va faire s'écrouler le pays soit disant plus riche qu'il ne l'a jamais été... T'es pas vraiment riche quand t'es pas capable de payer tes factures.

Les gens qui finissent interdit bancaire à cause de tout leurs crédits à la con aussi étaient plus riche qu'ils ne l'ont jamais été avant ça. :)

avatar Sindanárië | 

@max351

Ce qui revient au même, une fraction de la France

avatar fousfous | 

Le problème c'est toute cette connerie autour des produits essentiels, en cette période tout est essentiel. Surtout que ça aide à maintenir un minimum la consommation, on en a plus besoin que de la consommation ce que semble oublier notre gouvernement...

avatar Moonwalker | 

+10

avatar bodipif | 

Les employés d’Amazon ont le droit d’exiger de travailler dans des conditions optimales pour leur sécurité. C’est normal. Ce qui l’est moins c’est de définir ce qu’Amazon a le droit de vendre. La dernière fois que je suis passé chez Leclerc ou Carrefour je n’ai pas vu le rayon électronique fermé, et j’ai commandé hier un article chez Darty.

Amazon passe souvent pour le gros méchant mais il ne faut pas oublier que nous avons notre part de responsabilité par notre consommation mais également qu’Amazon est tout simplement efficace. Il suffit de commander sur d’autres sites comme Fnac, boulanger pour s’en rendre compte.

avatar Ali Baba | 

@bodipif

+1

avatar l3chvck | 

Les juges ont fait absolument n'importe quoi.
Il n'y a aucune loi ou aucun décret indiquant ce que les entreprises par correspondance (comme Amazon) ont le droit ou pas de vendre. Le jugement est purement abusif et n'a strictement aucun sens. Ils auraient du faire fermer les entrepots jusqu'à mise en conformité. Mais je pense que les entrepôts étaient déjà conformes, et il fallait bien trouver une excuse bidon.

avatar max351 | 

@l3chvck

Il faut arrêter de croire qu'on est forcément plus compétent que son voisin. De ce que j'ai lu, le gouvernement lui-même avait pu constater de sérieux manquements de la part d'Amazon sur les règles de sécurité des salariés. Le juge ne prend pas une décision gratuite sortie de son chapeau parce qu'Amazon c'est le mal.

avatar fier_mâle_blanc_cis_het | 

"Le juge ne prend pas une décision gratuite sortie de son chapeau parce qu'Amazon c'est le mal."

Et pourtant, des juges arrivent bien à dédouaner des violeurs ou des meutriers des actes ignobles qu'ils commettent pour le simple fait qu'ils préfèrent que leur convictions politiques l'emportent sur la logique et la justice qu'ils sont censé représenter...

avatar ataredg | 

Il faut savoir que le syndicat Sud et le syndicaliste Emilien Williatte font partie de l'ultra gauche avec tout ce que cela représente comme idéologie extremiste. Cela explique beaucoup de choses dans ces manœuvres.

Beaucoup d'entreprises autour de moi ne respectent pas encore tous les gestes visant à limiter la propagation du virus. Cela n'excuse rien mais Amazon est le coupable idéal dans cette histoire.

Pour finir, on a entendu des salariés d'Amazon affirmer que les mesures étaient en place dans les entrepôts.

J'ai vraiment l'impression que les communistes veulent la peau d'Amazon pour épingler une victoire contre le capitalisme qu'il représente.

avatar Moonwalker | 

C'est comme cela qu'ils réagirent dès que la décision de Nanterre fut connue. Suffit de relire les tweet d'ATTAC et consorts.

En fait, Amazon était sous le contrôle de l'inspection du travail depuis début avril qui avait exigé des aménagement dans certains entrepôts. Ce qu'Amazon était en train de mettre en place. Trois entrepôts sur cinq étaient jugés conformes par l'inspection quand est tombée ce jugement aberrant.

Et la "justice" de demander à Amazon une évaluation des risques que même le gouvernement et ses experts échouent à réaliser (il suffit de reprendre l'historique de la pandémie). Et de lui interdire de vendre librement, sur un marché libre, dans une économie libre, des produits parfaitement légaux.

Alors, ou l'activité d'Amazon met en danger la vie de ses salariés, et dans ce cas il faut l'arrêter, ou elle peut continuer à vendre des biens et les faire livrer. Une bouteille de savon liquide n'est pas moins dangereuse que celle d'un gel de massage.

avatar CorbeilleNews | 

@ataredg

Syndicats = communiste

Encore un resté coincé au siècle dernier...

avatar ataredg | 

@CorbeilleNews : Merci de rester courtois. Communiste n'est pas un gros mot. Il s'avère que dans le syndicalisme à l'origine de ces actions contre Amazon, la tendance politique est plutôt du coté gauche.

avatar pagaupa | 

@ataredg

« Communiste n'est pas un gros mot »
Ce mot est pourtant utilisé comme tel par certains...

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

On est dans un monde aux volontés capitalistiques mises en application avec des méthodes bolcheviques ! L’Europe au travers de nos états et nos entreprises est envieuse du système chinois qui colle parfaitement à cette idéologie

avatar ataredg | 

@Sindanárië : "L’Europe au travers de nos états et nos entreprises est envieuse du système chinois qui colle parfaitement à cette idéologie" ????
D'où sors tu ça?

avatar pagaupa | 

@Sindanárië

De toutes façons. Communisme ou Capitalisme mènent à la même chose. L’asservissement.

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

Le pouvoir et le dogme en général quelqu’il soit

avatar CorbeilleNews | 

@ataredg

Ce que je souhaitais évoquer c’est juste que certains associent facilement syndicat et communisme...

Comme si vouloir défendre ses droits et ne pas vouloir tout cru le système actuel permettait de ranger les personnes contre dans une case

C’est tellement facile et cela permet de brandir un drapeau comme s’ils étaient des pestiférés auprès de ceux qui amalgament encore, et ils sont nombreux...

avatar Daou860 | 

Qui a l’impression comme moi qu’on a en France cette tendance (naturelle ?) à faire une fixation sur les entreprises US (Amazon, Google, etc...) alors que des entreprises bien françaises dont ne parle quasiment jamais ne font pas forcément mieux en terme de traitement de données personnelles ou de paiement des impôts ? Faut-il y voir l’expression d’un anti-américanisme latent ?

avatar pacou | 

@Daou860

Me too

Mais m Macron a parlé d’une guerre ... ce n’était pas celle là, mais vous verrez comme le replis sur soi va faire très mal après

Le tourisme international va se casser la figure, l’acceptation culturelle d’autrui déjà en mal va disparaître et oui, nos anciens amis ne seront peut-être plus nos amis.

À chaque crise d’ampleur mondiale, une reconstruction des alliances est nécessaire.

avatar ArchiArchibald | 

@Daou860

Soit c’est de l’anti-américanisme, comme tu dis, soit c’est une mentalité américaine plus prononcée pour le profit...

avatar Sindanárië | 

@ArchiArchibald

Pour le profit c’est plutôt le modèle chinois que le monde envie, plus vraiment le système américain moribond qui ne tiens plus que par leur interventionnisme militaire dans les multiples conflits !

avatar l3chvck | 

N'oublions pas qu'à l'origine Amazon a été attaqué car les entrepôts ne respectaient pas aux yeux des syndicats les mesures de sécurité pour le COVID-19.
Et bizarrement les juges ont décidé qu'Amazon devait ne vendre que des produits "essentiels".
Quel rapport avec les mesures de sécurité ? Donc les employés peuvent continuer à travailler en dehors de toute mesure de sécurité du moment que sont vendus des "produits essentiels" ?
On aurait plutôt attendu des juges qu'ils demandent à Amazon de mettre leurs entrepôts en conformité sous peine d'astreintes à payer...

avatar ArchiArchibald | 

@l3chvck

Non non, tu confonds tout. Reprends les articles. Ils ne peuvent vendre que les produits de première nécessité en attendant que les mesures de sécurités soient renforcées. Ensuite, ils pourront tout vendre.

avatar l3chvck | 

Même dans ce cas le jugement est ridicule. Ca voudrait dire qu'ils ont le droit de mettre en danger la sécurité des employés du moment qu'ils vendent des produits "essentiels".

Ca n'a strictement aucun sens ni aucune logique. Le problème de fond c'est de mettre en danger les employés, pas de vendre des produits essentiels ou non.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR