Qualcomm : nouveaux Snapdragon pour des PC sous Windows 10 plus abordables

Mickaël Bazoge |

Les PC sous Windows 10 équipés de puces Snapdragon rencontrent généralement deux écueils : le premier, c'est que les applications qui ne sont pas optimisées pour les processeurs Qualcomm manquent cruellement de patate. Le deuxième, c'est que ces ordinateurs coûtent encore très cher, ils vont aller chercher dans les 1 000 $ et plus. Voilà qui pèse lourd dans la balance, malgré les atouts de ces machines (une autonomie de chameau, une connexion LTE permanente, un design soigné et fin).

À l'occasion de son Tech Summit, Qualcomm a entrepris de répondre à au moins un des problèmes qui plombent Windows 10 sur Arm : le prix. Le fondeur a dévoilé une nouvelle gamme de puces meilleur marché qui permettront aux constructeurs de multiplier les ordinateurs à des prix plus abordables.

Le Snapdragon 8c, qui se propose d'équiper des PC entre 500 $ et 699 $, est un système-sur-puce qui intègre un processeur Kryo 490 à huit cœurs gravé à 7 nm, accompagné du moteur graphique Adreno 675. Il offrira 30% de performances en plus que le Snapdragon 850, la précédente puce de référence pour ce type d'ordinateurs.

Cette puce fonctionne avec une puce réseau LTE X24 (jusqu'à 1 Gbps), les constructeurs pourront lui joindre un modem 5G X55 (le même que la plateforme mobile Snapdragon 865). À noter : le Snapdragon 8cx demeure le haut de gamme pour les PC. C'est sur la base de ce SoC que Microsoft a mis au point la puce SQ1 au cœur du Surface Pro X (lire : Surface Pro X : des performances pas top pour la rutilante tablette Arm de Microsoft).

Le Snapdragon 7c représente la nouvelle entrée de gamme, qui permettra aux constructeurs de proposer des machines à 499 $ et moins. La puce gravée en 8 nm comprend un Kryo 468 huit cœurs et un Adreno 618, ainsi qu'un modem LTE X15 (800 Mbps). Si Qualcomm règle le souci du prix, le problème des performances demeure et il risque même d'être encore plus aigu pour les apps x86 qui roulent déjà avec difficulté avec la couche d'émulation. C'est le cas pour le Surface Pro X, pourtant doté du Snapdragon le plus puissant. Les logiciels optimisés sont véloces, mais il y en a encore trop peu.


avatar pim | 

Quid des fréquences de fonctionnement de ces puces ? Elles sont gravées en 7 nm, mais je ne pense pas qu'elles arrivent à monter à 5 GHz, comme les puces Intel gravées en 14 nm.

avatar malcolmZ07 | 

Si c'est un dérivé du sq1 de la surface pro x , ça sera pas fameux ...

avatar Ghaleon111 | 

La sq1 est puissante et son gpu integrer a la même puissance que les intel 10eme gen.
Le problème c’est l’émulation arm des logiciels x86 qui fait baisser les perfs a l’usage mais ça va probablement s’améliorer à l’avenir et encore plus avec les portages logiciels en arm64.

Ce n’est que le début, faut laisser le temps à Microsoft et aux développeurs tierces d’exploiter tout ça.

Macg n’en a pas parler mais Microsoft était là pour parler de ces futures machines et en a profité pour mettre en avant xcloud avec ces hybrides et laptop qualcomm avec puce 5g intégré.

CONNEXION UTILISATEUR