Ford sur les traces de Tesla pour sa Mustang électrique

Nicolas Furno |

Ford a dévoilé sa première voiture totalement électrique, la Mustang Mach-E. Le constructeur américain profite de la renommée de sa marque mythique, mais ce n’est pas une berline comme on pouvait l’attendre, c’est un SUV. Ce segment a la cote aux États-Unis comme ailleurs et c’est pour cette raison que Ford l’a choisi pour ouvrir une gamme électrifiée qui devrait s’agrandir au fil des années.

Si l’idée d’avoir un SUV Mustang électrique vous branche, voici les principales informations à savoir. Ce véhicule sera commercialisé à partir de la fin de l’année 2020 et son prix de base sera de 48 990 € en France. Comme un autre grand constructeur électrique qui a largement inspiré cette annonce, les premiers modèles livrés seront plus haut de gamme toutefois, avec une « First Edition » vendue à partir de 69 500 €. Dans tous les cas, vous pouvez configurer et réserver votre exemplaire avec un acompte de 1 000 €.

Deux précisions déjà : le prix est un maximum indicatif, le véritable prix sera connu courant 2020, indique le constructeur. Ensuite, c’est « fin 2020 » pour les premières livraisons de la First Edition aux États-Unis. Ford ne s’avance pas plus précisément pour l’Europe et le constructeur indique la même date pour tous les modèles, mais il ne faut probablement rien attendre avant 2021 au mieux. Quoi qu’il en soit, vous aurez tout loisir de découvrir le véhicule et ses multiples options.

Les trois configurations proposées en France pour le moment.

Côté autonomie, Ford a prévu deux batteries, l’une de 75,7 kWh qui permettra de rouler jusqu’à 450 km selon la norme WLTP avec deux roues motrices (420 avec la version quatre roues motrices) et l’autre de 98,8 kWh qui pourra atteindre les 600 km (540 en transmission intégrale). Le constructeur avance une consommation moyenne de 16,5 kWh/100 km. La recharge rapide montera à 115 kW sur la « petite » batterie et 150 sur la grosse, de quoi gagner entre 85 et 93 km d’autonomie selon le modèle en dix minutes de charge.

S’il faut parler performances, Ford n’a pas essayé de battre des records avec les premiers modèles qui sortiront de ses chaînes de production, en tout cas pas dans le monde de l’électrique. La Mustang Mach-E favorise plutôt l’autonomie avec des 0 à 100 km/h atteints en 7 à 8 secondes. De futurs modèles plus performants sortiront à partir de fin 2021 toutefois et ils devraient titiller les scores de la concurrence, sous la barre des 4 secondes et même autour de 3 pour les meilleures versions.

Ford Mustang Mach-E GT, version sportive qui n’arrivera pas avant 2021.

À l’intérieur, Ford a opté pour un tableau de bord relativement minimaliste, plus chargé qu’ailleurs, mais notablement vide pour le constructeur de Detroit. Au centre, un grand écran de 15,5 pouces à la verticale accueillera la majorité des contrôles, notamment pour la régulation de la température et l’accès aux options du véhicule. Il servira aussi à la navigation et également à afficher CarPlay ou Android Auto, tous les deux sans fil, puisqu’il s’agit de SYNC 4 présenté récemment. Sous l’écran, une zone dédiée aux smartphones les maintiendra aussi chargés par induction, pour une expérience vraiment sans fil.

Ce grand écran n’est pas le seul, un autre allongé de 10 pouces se trouve derrière le volant. Volant qui contient aussi de nombreux contrôles physiques, Ford n’abandonne pas totalement une longue tradition. Mais le système interne pourra être mis à jour à distance et l’entreprise indique que ces boutons pourront être configurés différemment, en cas de besoin. Bref, la Mustang Mach-E est avant tout un ordinateur sur roues, comme c’est souvent le cas aujourd’hui.

Le grand écran central de la Mustang Mach-E et on aperçoit le deuxième écran derrière le volant, sur la gauche.

La Mustang Mach-E est une voiture totalement nouvelle, pas l’électrification d’un modèle existant. Ce qui lui apporte quelques avantages, notamment en termes d’habitabilité avec un large coffre derrière et même un gros « frunk » à l’avant. Sous le capot, pas de moteur et suffisamment d’espace pour stocker une large glacière de taille américaine. Il y a même une prise pour brancher une glacière électrique et ainsi transformer cet espace en petit réfrigérateur !

Par ailleurs, les batteries sont placées tout en bas du véhicule, comme c’est souvent le cas, ce qui offre à la voiture un centre de gravité très bas. Ford a d’ailleurs proposé une petite démonstration de slalom aux journalistes invités pour la conférence, et le SUV s’en sort bien mieux que la majorité des SUV à essence. Voilà qui ne surprendra pas tellement les utilisateurs de voitures électriques, mais ce nouveau modèle cherche aussi à convaincre les habitués des véhicules traditionnels.

La Mustang Mach-E est fournie avec un appareil chargé de surveiller l’attention du conducteur et elle aura quelques outils d’assistance à la conduite dès la sortie. Ford se garde bien de parler de conduite autonome et ses ambitions sont nettement plus mesurées que chez son concurrent californien, mais la voiture devrait permettre de lâcher le volant à terme sur les autoroutes.

Ford se lance vraiment dans la voiture électrique et on sait déjà qu’un F-150 électrique est prévu. Le pick-up mythique reste le véhicule le plus vendu aux États-Unis, ce qui indique l’importance du pari fait par le constructeur. Hasard du calendrier, Tesla va dévoiler son propre pick-up électrique dans le courant de la semaine…

Source
Tags
avatar adrien1987 | 

Une Mustang électrique n'est pas une Mustang.

avatar marc_os | 

@adrien1987

Je dirais plutôt qu’une Mustang ce n’est pas un SUV ! Aux lignes banales qui plus est.

avatar Matlouf | 

C'est vrai que a Mustang actuelle, la thermique, ressemblait à la mythique Mustang, autant là, de loin, on dirait une 5008.

Mais, bon, WTF... Un autre gros bidule qui servira 5% du temps.

avatar jaymcfly | 

@adrien1987

L🧐L

avatar flux_capacitor | 

Excellent ! Cependant je reste un peu perplexe concernant ces écrans gigantesques comme "posés là" par dessus et pas du tout intégrés dans le tableau de bord. Personnellement je préfère l'éclatement en plusieurs écrans comme chez Audi. Un truc qui pourrait être pas mal aussi, mais qui reste à inventer, serait un grand écran flexible qui suivrait les lignes courbes du tableau de bord ou de la console centrale.

avatar fransik | 

...pas la première, la Ford Focus électrique est pourtant au catalogue depuis un moment!

avatar monsieurg33K | 

Quand les voitures électriques proposeront 800km d’autonomie et une recharge assez rapide, je franchirai le pas (je ne suis pas pressé).

avatar marc_os | 

@monsieurg33K

Ma tuture au SP 98 des années 70 a 470 km d’autonomie maxi !
Et pourtant...

avatar Ralph_ | 

@marc_os

Oui mais tu prends pas 3h à faire le plein...
C’est bien ça le frein majeur des électriques, impossible de faire de grands trajets

avatar Nicolas Furno | 

@Ralph_

Qui parle de trois heures ? En 30 minutes tu devrais avoir récupéré 300 km d’autonomie, ce qui devrait suffire jusqu’à la pause suivante…

avatar Ralph_ | 

@nicolasf

Tu ne fais donc pas le plein.

avatar kinon | 

@nicolasf

Oui mais à condition que
1/tu trouves une borne de recharge
2/ qu'elle soit fonctionnelle
3/ Qu'elle ne soit pas déjà utilisée
4/ Qu'il n'y ait pas une queue derrière

avatar zoubi2 | 

@kinon

Exactement...

avatar olgluk | 

Voir mon autre commentaire de 10% à 75% de batterie sur des chargeurs Ionity ou Tesla on passera plus 20mn de recharge (du vécu).

C'est une chose qui m'a étonné en passant au VE : on n'a plus la logique de "faire le plein" qui n'a pas de sens. En VE on "picore". Après pour ce qui est de faire la queue ... ça ne m'est jamais arrivé aussi bien sur superchargeur que Ionity. Au final faire les trajets a été pour moi très simple, peut-être même plus simple qu'au quotidien sans disposer de ma propre charge (après je le concède ... c'est peut être différent sur d'autres marques, Tesla a pour point fort d'avoir son propre réseau assez développé ... mais les autres réseaux "ouverts" se développent assez vite).

avatar weagt | 

@olgluk

C’est valable maintenant que peu de monde ont une électrique. Quand la moitié du parc automobile sera électrique ce ne sera plus du tout le cas pour les files d’attente.

avatar olgluk | 

Et ça sera comme pour l'essence à ses débuts : les points vont se développer. Le problème sera surtout si l'offre de recharges ne suit pas la demande.

Par ailleurs les générations 3 de chargeurs balanceront 250 kW dans les batteries (Tesla superchargeurs v3 p. ex), réduisant encore x2 le temps de charge pour repartir à 75%
arrivé à 10mn par charge on est très proche alors du véhicule thermique.

avatar leber726 | 

@weagt : quand la moitié du parc français sera électrique les réseaux grande distance comme Ionity auront décuplé leurs sites et leurs bornes, les supermarchés en périphérie des grandes villes auront développé leurs propres bornes rapides car ils seront ravis que l'on vienne passer la demi-heure d'attente à faire des courses chez eux (comme l'essence a été un produit d'appel pour eux). Ce n'est vraiment pas ce point qui doit nous faire peur.

avatar mirando | 

@Ralph_

Le plein à 150kW c’est plutôt rapide. En un peu plus de 15 mn tu as 300km

avatar Hoppy | 

@monsieurg33K

Je vois que vous ne connaissez pas assez une voiture électrique à l’usage. Me concernant Tesla est devant avec leur réseau de super chargeurs.

avatar jean512 | 

C'est bien ceux qui achètent des électriques nous font les beta testeurs.
Quand il n'y aura plus de pétrole dans 1000 ans, elles seront surement au point ! (pourvu qu'il reste du lithium)

avatar pocketalex | 

@jean512

Je préfère le terme "avant-gardiste" au terme "beta testeur". Ceux qui roulent en électrique sentent les choses arriver, anticipent la tendance à venir

Ceux qui roulent en thermique sont ancrées dans leur habitudes, n'ont "rien à foutre" de leur entourage, proches, voisins, habitant de la ville, de la région. C'est une espèce en voie de disparition, des dinosaures, j'espère juste que l'extinction sera rapide.

Et qu'il n'y ait plus de pétrole dans 1000s, ou après demain, il est quoi qu'il se passe urgent d'arrêter l'industrie du pétrole au plus vite

avatar marc_os | 

@pocketalex

Mais toi, donneur de leçons, visiblement le fait que ta batterie soit constituée de minerais du sang (lithium, etc), ça n’a pas l’air de trop te déranger, hein ? 😱

avatar pocketalex | 

@marc_os

l'électrique n'a pas que des avantages, mais c'est une techno ouverte. On peut l'exploiter salement (lithium, nucléaire, charbon, etc), on peut aussi l'exploiter proprement (nouvelles batteries, énergie verte, etc)

le pétrole, c'est sale, tout le temps. De l'extraction, au transport, au raffinage, et à la consommation.

C'est tout

L'électrique pollue, principalement les batteries, mais c'est une pollution locale (fabrication des batteries, recyclage des batteries), pas une pollution disséminée. ça peut se traiter, se corriger, plus facilement.

Je ne fait que peser les arguments de l'un et de l'autre, mais de toutes façon, il est urgent d'arrêter le thermique. Lisez simplement les alertes du Giec, les conséquences du réchauffement climatique ... je sais pas, soit on est dans le déni, soit on est égoïste, soit à un moment on travaille pour changer les choses, et activement. Non ?

Que masse de gens aient une voiture à essence, je vais pas les critiquer, ça fait 60 ans qu'on vend à ça aux populations et que ça a radicalement changé la société, la façon de se déplacer, etc. OK.
Sauf que depuis 10 ans - 20 ans diront certains, 30 ans diront d'autres - on a bien identifié les problèmes que ça cause pour les gens (pollution des villes, ultra-dangerosité du Nox, problèmes de respirations, maladies, odeur, bruit) et pour la planète (montée du CO2 dans l'atmosphère, réchauffement climatique, désertification, parties de la planète qui commencent à être inhabitables, montée des eaux, acidification des océans, destruction de la biodiversité), bref ... on sait.

Donc continuer comme si de rien était tout "en sachant", là ça me pose problème.

Je dis pas que c'est facile, moi quand il fait 2° ou qu'il pleut, sur mon petit scooter (électrique) j'ai pas le confort d'une berline chauffée, certes, mais je m'en accommode.

Je lis "on a l'air con en trottinette électrique" (par dans ce sujet hein) ... et donc ? Donc dans une berline qui pollue, en ville, avec une seule personne dedans, et qui va surement faire un trajet de 3 à 10 km ... on a l'air intelligent ?
La trottinette électrique est un véhicule permettant de se déplacer à 25km/h, sur 15 à 30 km, pour un prix d'achat de 350€. Rien ne rivalise avec ça, rien ! Alors je préfère avoir "l'air con" mais limiter la place que je prend, le bruit, les rejets, etc, etc, et rendre ma ville agréable.

Alors c'est sur, je fais chier les voitures, mais vois tu, les voitures font chier le monde, peut-être n'en ont t'elles pas conscience...

A la campagne c'est une autre histoire.

avatar - B'n - | 

« La trottinette électrique est un véhicule permettant de se déplacer à 25km/h, sur 15 à 30 km, pour un prix d'achat de 350€. Rien ne rivalise avec ça, rien ! »
En 4 lettres : v-é-l-o

avatar pocketalex | 

@- B'n -

ok, un point pour toi 😂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR