Elon Musk veut sortir Tesla des marchés financiers

Nicolas Furno |

Elon Musk, le CEO de Tesla, a publié sur le blog de l’entreprise un mail envoyé à tous ses employés. Ce n’est pas une annonce officielle, mais plutôt une réflexion en cours de la part du patron, qui envisage de sortir Tesla des marchés financiers et d’en faire une société à capitaux privés. Si cette idée est menée à terme, il n’y aurait plus d’action Tesla sur les marchés financiers et les capitaux de l’entreprise seraient détenus par des actionnaires et par les employés, mais sans pouvoir les échanger sur une place d’échange centralisée.

La Bourse a très bien accueilli l’annonce.

Pour mener à bien ce plan, Tesla envisage de sortir toutes les actions actuellement en circulation sur les marchés financiers à 420 $ par action. Les actionnaires actuels pourront garder leurs actions et les convertir en parts privées, ou bien les revendre à ce prix qui est supérieur au cours actuel de l’action, autour de 380 $ à la fermeture de la Bourse américaine. Elon Musk a exprimé son souhait de conserver tous les actionnaires actuels, tout en leur laissant une porte de sortie avantageuse. Un détail important, puisque ce sont eux qui devront valider ou refuser cette proposition.

Tous les employés de Tesla resteraient aussi actionnaires de l’entreprise, sur le modèle de Space X, l’autre firme d’Elon Musk qui n’a jamais été cotée en bourse. D’ailleurs, le constructeur automobile suivrait son modèle, même s’il n’est pas question de fusionner les deux entreprises. Le principal point commun serait la possibilité d’acheter et de vendre des actions tous les six mois environs. En passant, le CEO indique qu’il ne compte pas en profiter pour augmenter son contrôle sur son entreprise, dont il détient déjà actuellement environ 20 %.

Pourquoi faire de Tesla une entreprise sur capitaux privés ? Elon Musk apporte plusieurs arguments, que l’on pourrait résumer en disant qu’il considère le cours de l’action Tesla comme une distraction dangereuse. Les variations du cours peuvent constituer une distraction majeure pour tous ceux qui travaillent dans l’entreprise, puisqu’ils sont actionnaires. Par ailleurs, les résultats financiers trimestriels sont obligatoires quand on est coté en bourse et ces dates fixes conduisent à prendre des décisions qui ne sont pas nécessairement les bonnes pour le long terme.

Ce dernier point rappelle les chiffres de production de la Model 3 et les efforts du constructeur pour atteindre des paliers symboliques et répondre aux promesses d’Elon Musk. La dernière fois, c’était en juillet pour produire 5 000 véhicules en une semaine, une belle performance, mais qui ne pouvait pas être maintenue les semaines suivantes. En étant une entreprise privée, Tesla devrait pouvoir suivre son propre calendrier et prendre les meilleures décisions pour son avenir, explique ainsi le CEO qui souligne que c’est précisément le cas de SpaceX.

La chaîne de production sous tente créée par Tesla pour augmenter suffisamment sa capacité de production et atteindre les chiffres nécessaires avant les résultats financiers (photo New York Times).

Même s’il ne le mentionne pas dans son message, cette décision de sortir des marchés financiers serait aussi une sorte de doigt d’honneur lancé par Elon Musk aux investisseurs financiers qui parient sur la baisse de l’action Tesla. La vente à découvert (ou short sale en anglais) est une technique bien connue en bourse, qui permet de réaliser une plus-value à condition que la valeur d’un titre diminue. Le patron du constructeur automobile se plaint régulièrement, surtout sur son compte Twitter, de cette pratique et en supprimant toutes les actions publiques de Tesla, il forcerait la main de tous ceux qui ont fait ce pari.

Une sortie des marchés financiers pour Tesla ne serait pas définitive, prévient encore Elon Musk. Un retour en bourse pourrait être envisagé à l’avenir, le jour où la croissance de l’entreprise sera plus lente et plus prévisible. En attendant, on ne sait pas encore si cette idée sera menée à son terme, mais le CEO aurait déjà le soutien des investisseurs. Le vote des actionnaires est toutefois l’étape importante.


Message complet d’Elon Musk

Earlier today, I announced that I’m considering taking Tesla private at a price of $420/share. I wanted to let you know my rationale for this, and why I think this is the best path forward.

First, a final decision has not yet been made, but the reason for doing this is all about creating the environment for Tesla to operate best. As a public company, we are subject to wild swings in our stock price that can be a major distraction for everyone working at Tesla, all of whom are shareholders. Being public also subjects us to the quarterly earnings cycle that puts enormous pressure on Tesla to make decisions that may be right for a given quarter, but not necessarily right for the long-term. Finally, as the most shorted stock in the history of the stock market, being public means that there are large numbers of people who have the incentive to attack the company.

I fundamentally believe that we are at our best when everyone is focused on executing, when we can remain focused on our long-term mission, and when there are not perverse incentives for people to try to harm what we’re all trying to achieve.

This is especially true for a company like Tesla that has a long-term, forward-looking mission. SpaceX is a perfect example: it is far more operationally efficient, and that is largely due to the fact that it is privately held. This is not to say that it will make sense for Tesla to be private over the long-term. In the future, once Tesla enters a phase of slower, more predictable growth, it will likely make sense to return to the public markets.

Here’s what I envision being private would mean for all shareholders, including all of our employees.

First, I would like to structure this so that all shareholders have a choice. Either they can stay investors in a private Tesla or they can be bought out at $420 per share, which is a 20% premium over the stock price following our Q2 earnings call (which had already increased by 16%). My hope is for all shareholders to remain, but if they prefer to be bought out, then this would enable that to happen at a nice premium.

Second, my intention is for all Tesla employees to remain shareholders of the company, just as is the case at SpaceX. If we were to go private, employees would still be able to periodically sell their shares and exercise their options. This would enable you to still share in the growing value of the company that you have all worked so hard to build over time.

Third, the intention is not to merge SpaceX and Tesla. They would continue to have separate ownership and governance structures. However, the structure envisioned for Tesla is similar in many ways to the SpaceX structure: external shareholders and employee shareholders have an opportunity to sell or buy approximately every six months.

Finally, this has nothing to do with accumulating control for myself. I own about 20% of the company now, and I don’t envision that being substantially different after any deal is completed.

Basically, I’m trying to accomplish an outcome where Tesla can operate at its best, free from as much distraction and short-term thinking as possible, and where there is as little change for all of our investors, including all of our employees, as possible.

This proposal to go private would ultimately be finalized through a vote of our shareholders. If the process ends the way I expect it will, a private Tesla would ultimately be an enormous opportunity for all of us. Either way, the future is very bright and we’ll keep fighting to achieve our mission.

Thanks,

Elon


avatar vincentlem | 

Tesla n’a pas été fondé par Elon musk !!
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tesla_(entreprise)

avatar soccarfr | 

@vincentlem

La légende urbaine à la vie dure…

avatar Nicolas Furno | 

@vincentlem

En effet, et c’est corrigé.

avatar vincentlem | 

@nicolasf

Au top l’équipe :) ?

avatar Le docteur | 

Une lueur d’espoir ?

avatar alfatech | 

"Même s’il ne le mentionne pas dans son message, cette décision de sortir des marchés financiers serait aussi une sorte de doigt d’honneur lancé par Elon Musk aux investisseurs financiers qui parient sur la baisse de l’action Tesla."

La bourse c'est la possibilité de gagner de l'argent sur du vent......Mais de se faire massacrer tout aussi facilement.
La bourse est une des plus grande mascarade des temps modernes.

avatar pagaupa | 

@alfatech

Tout comme le capitalisme qui dauve soit disant le monde...

avatar noooty | 

@pagaupa

Dauve ou sauve?

avatar iVador | 

@pagaupa

Alors que le capitalisme détruit la planète, comme on peut le voir actuellement.
Le fameux dogme de la croissance dans un monde aux ressources finies

avatar Malvik2 | 

@iVador

Fait arrêter de trop‘ regarder la télé aussi...déjà le capitalisme, jusqu’à preuve du contraire, on a rien inventé de mieux comme modèl et par rapport à nos arrières arrières arrières grands parents, même pour la "classe moyenne", il fait sacrément plus bon vivre en 2018 qu’en 1818...et à l’époque, pas de capitalisme débridé pourtant, loin de la même ,

avatar iVador | 

@Malvik2

Ça tombe bien coco je n’ai pas de TV.
Le capitalisme pille les ressources de la planète, pousse à l’ultra consommation au bénéfice des 1% les plus riches. Et quand on mourra tous de chaud et que la planète n’aura plus rien à offrir ? On crèvera parce qu’on a pas su « inventer un autre modèle ? »

avatar Malvik2 | 

@iVador

Peu importe, tu fais comme 99% de la population, tu suis les news quotidiennes, et les médias font du fric sur du catastrophisme; tu les entends parler tous les jours des trains qui arrivent à l’heure ? Moi pas

avatar iVador | 

@Malvik2

Alors explique moi comment faire de la croissance non stop dans un monde aux ressources finies. Et quand toutes les ressources naturelles seront épuisées par les 7 milliards de criquets que nous sommes, on fera quoi ?

avatar Malvik2 | 

@iVador

On fera comme on a toujours fait depuis notre sortie des cavernes: on s’adaptera.

Je dis tout ça sans animosité aucune, évidement ?

avatar iVador | 

@Malvik2

Non, nous mourrons tous et ce sera tant mieux pour la planète et les animaux.

avatar Malvik2 | 

@iVador

Eh bien oui et alors ? La terre a connu des espèces type des grands dinosaures qui ont régné pendant 200 millions d’années, bien plus que nos pauvres 5 millions.
Si on doit disparaître ça se fera, mais perso leur salade sur "demain on est tous foutu" ça me laisse de marbre

avatar Dimemas | 

donc ta vie n'a pas d'importance, tant mieux, pour moi non plus

avatar iVador | 

@Dimemas

On se calme, on s’est emballés sur le sujet, j’arrête de commenter hors des clous.
Pas la peine de s’énerver, j’arrête là pour ma part ...

avatar Serdinant | 

@iVador

Tu fais bien de t’arrêter, tu n’as rien compris

avatar iVador | 

@Serdinant

Toi tu ne comprends jamais rien à rien, donc tu n’as pas de leçons à donner .

avatar Serdinant | 

@iVador

MDR. Je croyais que tu ne commentais plus

avatar alfatech | 

@iVador

"
Non, nous mourrons tous et ce sera tant mieux pour la planète et les animaux."

Nous sommes les seuls humains capables de vivre du système, autant en profiter car avec ou sans l'homme tout ce qui se passe est inéluctable (les températures qui s'élèvent et la fonte des glaces sont le cycle normal...... Comme un oscilloscope, ça monte et ça descend au fur et à mesure du temps qui passe, nous perturbons la planète à un très faible pourcentage).
Maintenant si tu es contre ce qui se passe tu peux en finir et arrêter avec la vie, en l'état tu es comme nous un acteur principal de ce qui se passe donc tu es un donneur de leçon en bois.

avatar elliot | 

@ alfatech "Comme un oscilloscope, ça monte et ça descend au fur et à mesure du temps qui passe, nous perturbons la planète à un très faible pourcentage"

Si ça t'intéresse, voici les "oscillations" du climat
- depuis 1850: http://blogs.reading.ac.uk/climate-lab-book/files/2016/06/spiral_2017_la...
- et depuis 20'000 ans: https://grist.org/science/when-someone-tells-you-the-climate-is-always-c...

Paie 20 secondes d'attention aux 50 dernières années du second plot et réfléchis 2 minutes si nous ne perturbons pas la planète après avoir brûlé en 50 ans la moitiée de toutes les resources pétrolières accumulées depuis des millions d'années

avatar alfatech | 

@elliot

Je peux te trouver des sites tout aussi sérieux qui te racontent exactement le contraire..... Mais bon.

avatar Iaart | 

@elliot

Pas sûr de pouvoir convaincre tous les climatosceptiques de MacGe. Pourtant le bon sens devrait leurs ouvrir les yeux... il suffit d’observer la nature plutôt que leur smartphone!

avatar Malvik2 | 

@iVador

Faut arrêter avec ça; qu’est ce que l’homme aurait pu dire lorsque l’on est passé de l’ère glacière des mamouth à notre climat plus tempéré...pourtant on a survécu, et la planète encore plus.

J’en discutais avec les grands parents, des étés à 38-42 ils en on connu un paquet dans les annee 50, les médias type BFM nous en mettent plein la vie pour remplir leur quotidiens en direct, c’est tout

avatar iVador | 

@Malvik2

On était pas 8 milliards, à l’époque.
Argument non valide. La comparaison ne tient pas une seconde.

avatar oomu | 

C’est inexact.

avatar pat3 | 

@Malvik2

"Faut arrêter avec ça; qu’est ce que l’homme aurait pu dire lorsque l’on est passé de l’ère glacière des mamouth à notre climat plus tempéré...pourtant on a survécu, et la planète encore plus. "

On n’a pas survécu, on n’était pas encore né. Si des mammifères ont vécu à cette époque, ils tiennent plus du mulot que du primate.

avatar Splinter | 

@iVador

Oh hey ça va le troll melanchoniste

avatar iVador | 

@Splinter

Dixit le troll macroniste qui vit dans le déni.

avatar Splinter | 

@iVador

Ah ah mais quel dingue ? J'ai une famille, mon but dans la vie c'est de voir mes filles grandir.

avatar iVador | 

@Splinter

Noble but.

avatar Splinter | 

@iVador

Oui bien sûr, à moins que nos enfants ne sauvent le monde.

avatar iVador | 
avatar Splinter | 

@iVador

???

avatar Dimemas | 

@iVador :
aaaah un champion du monde donneur de leçon, alors tu propose quoi gros malin hein ?
Tu as l'air tellement au courant des coulisses du pouvoir.
Tu crois qu'à ton échelle tu peux changer le monde ?

Pauvre rigolo, redescend sur terre, malvik a totalement raison sur toute la ligne.
Et le pire !
C'est que tu participe à tout ce qu'il se passe puisque tu es "complice" de notre cher capitaliste, sinon va vivre dans un grotte, habille toi avec des feuilles, creuse un trou dans le seul pour faire tes besoin et mange des baies.

avatar anonx | 

@Dimemas

Moi ce qui me surprend, c'est que j'entends souvent que les produits Apple valent le coup car ils durent longtemps... mais ça n'empêche jamais ces mêmes personnes à renouveler leur matériel chaque année.. voyez l'ironie ?

Je propose que les grands groupes se calment sur le renouvellement des smartphones et produits similaires, dont on a la capacité de se passer très largement. ?

Les systèmes eco sont bons mais à chaque fois, ils sont poussés à leur extrême.

avatar Horfilas | 

@anonx

Tu as des sources, des statistiques qui prouvent qu’une majorité de clients Apple change d’iPhone tous les ans ? Personnellement j’ai un iPhone 6 de bientôt 4 ans qui fonctionne très bien. Et j’espère pouvoir le garder encore un an de plus.

Les grands groupes ils sont là pour faire du fric. Personne n’oblige un consommateur à dépenser son argent pour un produit dont il n’a pas vraiment l’utilité.

Comme le disait Coluche : « Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas ! »

Le souci selon moi vient plus de l’image que les gens veulent renvoyer aux autres. On le voit aujourd’hui avec les réseaux sociaux, il est devenu très important pour beaucoup de gens de montrer une image positive de leur vie. Montrer qu’on est beau, qu’on fait du sport, qu’on voyage, qu’on a un super travail, qu’on possède une belle baraque avec piscine, qu’on roule dans une berline allemande, qu’on possède le dernier iPhone à la mode. Bref montrer qu’on est pas un perdant et qu’on a réussi socialement parlant.

Pour ça les gens sont prêt à s’endetter et à contracter des crédits. La publicité a bien compris cela et sais appuyer où il faut pour faire raquer les gens.

avatar Horfilas | 

@Dimemas

C’est rigolo, dès que quelqu’un remet en cause le capitalisme débridé actuel, il y en a toujours un pour dire d’aller vivre dans une grotte ou pour parler du communisme. Ça ne doit pas être facile de voir le monde uniquement en noir ou blanc, sans aucune nuance.

avatar Quéquette Blues | 

"il fait sacrément plus bon vivre en 2018 qu’en 1818"

C'est vrai. Et en un siècle, l'humanité a appris à maîtriser le langage écrit beaucoup plus bien.
:P ;)

avatar Un Type Vrai | 

Rien de mieux ?
Vraiment ?
Au moyen âge*, certes, il y avait peu de technologies, mais un salaire suffisait à faire vivre une famille, proprietaire de sa maison, on travaillait en moyenne moins qu'aux USA et les écarts de richesses entre les plus riches et les plus pauvres étaient plus faibles qu'aujourd'hui...

Je ne parle pas de l'antiquité, mais c'est un peu la même histoire...

Bref, transposé à la richesse disponibles actuellement vs population, un modèle vu comme archaïque ferait de la classe moyenne des millionnaires...

* pas les caricatures des films ou les gens vivent dans la boue et rongent les OS laissé par leur seigneur...

avatar LisbethSalander | 

@Un Type Vrai

Au moyen âge il y avait tout tas de technologie. La technologie ce n’est pas uniquement l’informatique ou l’électronique.

avatar Un Type Vrai | 

Je précise : "Dans les foyers" (d'où le rapport avec le "salaire").

avatar alfatech | 

@Un Type Vrai

"Au moyen âge*, certes, il y avait peu de technologies, mais un salaire suffisait à faire vivre une famille, proprietaire de sa maison, on travaillait en moyenne moins qu'aux USA et les écarts de richesses entre les plus riches et les plus pauvres étaient plus faibles qu'aujourd'hui..."

Dans un monde parallèle sûrement.......

https://dailygeekshow.com/survie-moyen-age-journee/

Trop bien cette époque en effet ?
J'ai eu la nostalgie de cette époque quand j'ai regardé "le nom de la rose" par exemple, les pauvres étaient au Club Med comparé à ceux d'aujourd'hui.

avatar pat3 | 

@Un Type Vrai

"Au moyen âge*, certes, il y avait peu de technologies, mais un salaire suffisait à faire vivre une famille, proprietaire de sa maison"

Une famille propriétaire de sa maison? La plupart des gens étaient des serfs, propriétés de leurs suzerains, qui avait droit de vie et de mort sur eux. Chaque catastrophe naturelle (sécheresse, hiver trop rude) ou culturelle (guerre, essentiellement) éliminait un pourcentage non trivial de la population.
J’aimerais vraiment savoir de quel Moyen-Âge tu parles.

avatar Horfilas | 

@Malvik2

« Il fait sacrément plus bon vivre en 2018 qu’en 1818. »

Oui enfin ça dépend pour qui. Pour un occidental faisant au moins partie de la classe moyenne je n’en doute pas une seconde. Pour d’autres catégories de population, dans d’autres pays, j’émettrai moins de certitudes (on pourrait demander leur avis aux migrants par exemple ?). Je ne parlerai même pas des autres espèces. Après tout nous n’en serions qu’à la sixième extinction de masse des animaux ?

avatar Horfilas | 

@Trumpenstein

Oui, d’après ce graphique il y a aujourd’hui moins de gens vivants dans l’extrême pauvreté par rapport aux années 1800. Sinon c’est censé prouver quoi ? Que la vie humaine aujourd’hui en 2018 est belle, agréable et douce pour tout le monde sur Terre ?
Les SDF que je vois à tous les coins de rues de Paris doivent être des hallucinations de ma part. A mais c’est vrai j’oubliais, si des gens sont SDF, c’est, d’après certains cyniques, par choix ?
Et sinon vous avez un graphique montrant à quel point la qualité de vie des espèces animales s’est améliorée en 200 ans ?

avatar Trumpenstein | 

@Horfilas

Tiens, voilà un document qui donne un aperçu plus complet de l’évolution des conditions de vie depuis 2 siècles :
https://ourworldindata.org/wp-content/uploads/2017/01/Two-centuries-World-as-100-people.png

Ce que ça prouve c’est que « il fait sacrément plus bon vivre en 2018 qu’en 1818 ». Pour tout le monde en gros. Même si ça n’empêche pas les tragédies individuelles.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR