Montée en gamme pour la Model 3, en attendant sa démocratisation

Nicolas Furno |

La Model 3 est le premier modèle de masse de Tesla, le premier véhicule qui ne vise pas exclusivement le segment premium avec un prix d’appel à 35 000 $. Mais comme toujours dans l’industrie automobile, ce prix de base s’envole vite quand on commence à ajouter des options, et Elon Musk a dévoilé pendant le week-end les versions encore plus haut de gamme.

Tesla Model 3

Jusque-là proposée uniquement en propulsion, avec un moteur qui entraîne les deux roues arrières, la Model 3 sera bientôt disponible en transmission intégrale. Comme les Model S et Model X, il y aura alors deux moteurs et à la clé, de meilleures performances et une meilleure adhérence. Une version « Performance » sera même proposée pour les amateurs de vitesse, avec un 0 à 100 km/h atteint en 3,5 secondes et une vitesse maximale de près de 250 km/h.

Avec toutes les options imaginables dont l’autopilote, ce modèle « P » sera vendu 86 000 $ (environ 73 000 €) aux États-Unis. Autant dire que l’on est très loin de la voiture que tout le monde peut s’offrir et c’est même supérieur au tarif de base de la Model S. Le patron de Tesla en a bien conscience, il compare cette version à une BMW M3 qui est vendue au même prix, mais inférieure techniquement d’après lui.

Qu’une voiture de base soit plus chère avec des options n’a rien d’anormal, mais le problème de Tesla, c’est qu’il est toujours impossible d’acheter une Model 3 à 35 000 $. Depuis le lancement de la production à la fin de l’été 2017, le constructeur ne produit que des modèles premium, avec une grosse batterie et un intérieur plus luxueux. Les tarifs commencent ainsi à 49 000 $ sans l’autopilote et on devrait rester à ce prix de base pour encore au moins six mois, probablement un an au minimum. Elon Musk a justifié ce retard en expliquant que Tesla ne survivrait pas si le modèle de base sortait aujourd'hui.

Tesla perd de l’argent quasiment depuis sa création, et les pertes n’ont fait que s’accentuer ces derniers mois. Pourtant, l’entreprise espère en gagner dans la deuxième moitié de l’année, sans pour autant obtenir des capitaux externes. La seule solution dans ce contexte, c’est de faire un profit plus important sur chaque voiture vendue, d’où la présentation d’une Model 3 plus chère, plutôt que le modèle entrée de gamme. Mais la crainte d’un nombre croissants de clients et d’observateurs, c’est de savoir si Tesla sortira vraiment la Model 3 à 35 000 $ promise initialement.

L’intérieur proposé actuellement, avec sièges en cuir vegan et boiseries.

Par le passé, le constructeur a déjà annulé la Model S à 50 000 $ promise pendant un temps, si bien que ce ne serait pas une première si la Model 3 ne descendait jamais sous la barre des 49 000 $. Ce serait une énorme déception toutefois, Tesla ayant misé très gros sur cette voiture supposée grand public. À défaut d’une annulation, ce modèle aura peut-être plusieurs années de retard, le temps de rentabiliser le véhicule et de débloquer les économies d’échelle des constructeurs automobiles historiques.

Après avoir souffert de plusieurs retards, la production de la Model 3 a enfin décollé ces derniers mois. Près de 2 500 véhicules sortaient chaque semaine de l’usine californienne il y a quelques mois et ce chiffre a probablement augmenté depuis (on parle actuellement d'environ 3 500 voitures par semaine). L’objectif final de Tesla, c’est le double, 5000 Model 3 par semaine pour répondre à la demande et livrer tous les clients qui ont précommandé. À l’heure actuelle, les livraisons sont prévues à partir de 2019 pour la France.

avatar r e m y | 

Ils ont vraiment des problèmes pour produire cette voiture...
A peine la production commence-t-elle à se rapprocher des volumes attendus (on n'en est qu'à 50%), que Tesla doit procéder au rappel de 125 000 voitures déjà livrées.
Pas simple de passer à une production de série (parler de production de masse me semble exagéré)

avatar C1rc3@0rc | 

@r e m y

«Ils ont vraiment des problèmes pour produire cette voiture...»

mode ironique on
Solution, s'inspirant des pratiques d'Apple:
- demander a Ive de dessiner un logo 3, ça permettrait de vendre le modele de base 3.5 fois plus cher.
- faire comme Apple par rapport aux défauts de productions: rien! Ou alors expliquer que l'utilisateur doit apprendre a bien utiliser le produit (voir l'iPhone 4 antengate, iPhone 6 bendgate, clavier du Macbook Retina/Pro 2016, Fernand Raynaud -le tailleur https://www.youtube.com/watch?v=TtADuXkM560)
mode ironique off

Plus sérieusement, on est sur un produit qui a des volumes de ventes incomparablement plus bas qu'un appareil électroménager grand public comme un smartphone, une marge bénéficiaire beaucoup plus basse, un coût de production bien plus élevé et un risque sécuritaire incomparablement plus sérieux.

Il n'est pas question pour Tesla de survivre comme l'a fait Facebook pendant 10 ans en engloutissant des milliards venus d'on ne sait ou (enfin si on commence a s'en douter... ), ni comme les fournisseurs de streaming qui eux aussi parlent de croissance alors qu'ils engloutissent des millions de dollars par mois en pure perte...

On est pas sur un produit virtuel qui coûte pas grand chose a développer en allant se faire heberger chez Amazon et se fournir dans les usines a contenus ultra-rentabilisé de l'industrie du divertissement ou en vendant les données de ses utilisateurs a X et Y...
On est pas non plus sur un matériel électronique de masse conçu en allant faire son marché chez Samsung, les producteurs chinois et quelques PMI specialisées...

on est sur de l'industrie lourde et un secteur ultra concurrentiel aux habitudes de cartel, tricheries, autres scélérateries et qui est sauvé par l'Etat tous les 10 ans...

Ce qu'ils ont deja fait chez Tesla est extraordinaire mais ils veulent aller beaucoup trop vite.

Mais d'un autre coté, quand on voit le torpillage systematique des tentatives precedentes de nouveaux acteurs non supporté par les Etats dans le secteur, Tesla n'a pas non plus beaucoup de temps ni vraiment le choix.

Malgré toutes ces difficultés et contraintes en a peine 15 ans ils sont passés de zero a un producteur de bagnoles généralistes de niveau mondial et surtout ils ont mis un coup d'accelerateur a l'industrie automobile electrique comme ça n'avait jamais ete le cas (et pourtant l’électrique dans l'automobile ça a été la majorité a la creation jusqu'au annees 30 et ça a connu une résurrection fulgurante entre les 2 chocs pétroliers... mais a chaque fois tué par le politique pour les intérêts de la pétrochimie)

Et puis franchement, pour une cible qui peut payer $35 000 pour une bagnole, devoir "perdre" la frange qui ne sera pas capable de mettre $10 000 de plus ça va pas changer grand chose au final. La majorité des clients va juste rajouter quelques mensualités...

S'ils avait promis une bagnole sous les 10 000 et qu'ils n'arrivent pas a la vendre a moins 30 000, la ce serait un vrai probleme.

avatar IceWizard | 

@c1Truc
"(et pourtant l’électrique dans l'automobile ça a été la majorité a la creation jusqu'au annees 30 et ça a connu une résurrection fulgurante entre les 2 chocs pétroliers... mais a chaque fois tué par le politique pour les intérêts de la pétrochimie)"

Les conspirationnistes méprisant les limites technologiques des batteries automobiles dans leurs délires, un grand classique .. Avant ces dernières années, il n'existait PAS DE BATTERIE POUVANT ALIMENTER UN VEHICULE PENDANT PLUSIEURS CENTAINES DE KM.. Et ce n'est pas faute de chercher, depuis l'avénement de l'électronique, des sommes énormes sont dépensés chaque année dans l'amélioration des techniques de stockage de l'électricité.

Les voitures électriques des précurseurs comme la Jamais Contente (un nom prédestiné pour toi, l'orc) n'ont jamais eu une autonomie suffisante pour être réellement exploitables, sauf dans des applications urbaines de niche, où le véhicule passe plus de temps à l'arrêt pour se recharger qu'en service.

Bon je présume que c'est le moment où tu vas nous sortir un cas où l'industrie pétrolière a réellement cherché à influencer la recherche, pour nous démontrer que c'est le cas partout universellement. Dans le genre "j'ai vu une fille blonde en t-shirt rouge voler un paquet de bonbons, il est donc évident que toutes les filles blondes avec des vêtements rouges volent dans les magasins et qu'on devrait interdire la couleur rouge à l'entrée des boutiques pour empêcher les vols.."

avatar areayoko | 

laisse tomber ...

avatar misterbrown | 

Sur Tweeter, Elon Musk se défend en ce moment des capacités de freinage du Model3 qui ont été mis en doute par des tests indépendants.
Inquiétant.

"Looks like this can be fixed with a firmware update. Will be rolling that out in a few days. With further refinement, we can improve braking distance beyond initial specs. Tesla won’t stop until Model 3 has better braking than any remotely comparable car."

"Looks like this can be fixed with a firmware update. Will be rolling that out in a few days. With further refinement, we can improve braking distance beyond initial specs. Tesla won’t stop until Model 3 has better braking than any remotely comparable car."

avatar pechtoc | 

Musk a eu les yeux plus gros que le ventre. Une production de masse en garantissant une qualité acceptable, ce n'est pas si simple et même les constructeurs historiques n'arrivent pas forcément à des rythmes tels que Musk souhaite. Une remise en question plutôt qu'une pression supplémentaire sur les employés Tesla en bas de l'échelle ne lui fera pas de mal.
Une marque qui a fait définitivement du bien au secteur qui s'en dormait, mais les choses prennent du temps, se lancer sur tous les segments si rapidement risque de coûter cher à Tesla (camion, pick-up, SUV en ce moment alors que la Model3 posent tjrs soucis...)
Enfin bref... Prends ton temps E.M. Les concurrents arrivent avec une force de frappe importante mais actuellement, la voiture électrique tendance c'est Tesla pour le grand publique, un avantage important.

avatar r e m y | 

@pechtoc

Oui enfin vu les prix pratiqués, ce n'est pas plus de quelques % de la population des pays riches qui peuvent se payer une Tesla (même la model3 bas de gamme qui ne sortira peut être jamais).
On est quand même loin du "grand public"!

Je pense que Renault Zoé, Nissan Leaf, voire BMW i3 (pour les plus fortunés, quand meme) vont plus sûrement intéresser le vrai grand public, du moins ceux qui envisagent d'acheter une voiture électrique.

avatar simnico971 | 

@r e m y

La Nissan Leaf commence à 35k€, on n'est pas bien loin de la Model 3
EDIT: en fait non c'est 30k$ aux US donc bien une gamme en-dessous en effet.

avatar marc_os | 

@ simnico971
De plus, la Nissan Leaf existe vraiment elle au moins.
Alors que la Tesla modèle 3 à 35k€ n'est toujours qu'une rumeur !

avatar Onclebat | 

@r e m y

La Zoé en achetant la batterie et non en la louant et hors de prix pour la gamme dont elle fait partie. La i3 idem, totalement hors budget vu l’autonomie proposée et la taille qu’elle fait. Enfin la Leaf semble être le meilleur rapport qualité prix mais l’autonomie est bien plus faible qu’une modèle 3 « de base », elle est plus petite, quasiment au même prix à équiments équivalent et n’aura jamais le suivi de MAJ qu’on les Tesla (si la marque ne coule pas 😊).

La modèle 3 aurait pu être une vrai révolution si au lieu de faire des annonces spectaculaires qu’il ne peut pas tenir, Musk avait tenu ses promesses.

avatar r e m y | 

@Onclebat

Les Zoé, leaf et i3 ont pour elles le fait qu'elles existent réellement (au contraire de la model3 "de base"), et sont produites par des constructeurs qui ont fait leurs preuves.
Pour le "grand public" ça compte.

avatar Bigdidou | 

@r e m y

"Oui enfin vu les prix pratiqués" "On est quand même loin du "grand public"!"

Tu m'enlèves les mots du doigt.

avatar pechtoc | 

@r e m y

J'ai juste dit la marque tendance, désirable, en électrique, ça en fait pas une marque abordable pour autant. Il ne faut pas se voiler la face non plus, l'électrique n'est aucunement abordable aujourd'hui, peu importe la marque. Tesla se positionnant sur le segment premium les prix suivent.
Perso je trouve les prix surfait et l'appellation "premium" exagéré mais sans concurrence électrique en face et les belles paroles de Musk, ça fonctionne (mais pour combien de temps encore ?)

avatar Antiphon | 

Il se murmure que Tesla pourrait être racheté par un GAFA ou un constructeur automobile traditionnel. Si j’étais Renault-Nissan, je me positionnerait, car le Twizy, la Zoé et la Leaf complèteraient bien la gamme.

avatar Achylle_ | 

Ce qu'a fait Tesla pour lancer réellement la voiture électrique et la transition vers des voitures moins polluantes est vraiment louable.
Cependant, j'ai du mal à imaginer l'avenir de la société dans le futur.

Car même s'ils ont pris leur temps, Mercedes, Audi, BMW (si l'on reste dans le premium) mais aussi tous les constructeurs plus GP ont désormais dans leur catalogue des modèles électriques et de nouveaux sont annoncés et semblent prometteurs.

Bref, si je devais mettre 50k€ (à fortiori 100k€) dans une voiture électrique aujourd'hui, ça ne serai malheureusement pas une Tesla. Trop d'incertitudes pour la suite.

avatar C1rc3@0rc | 

@Achylle_
«Car même s'ils ont pris leur temps, Mercedes, Audi, BMW (si l'on reste dans le premium) mais aussi tous les constructeurs plus GP ont désormais dans leur catalogue des modèles électriques et de nouveaux sont annoncés et semblent prometteurs. »

Tesla s'adresse d'abord au marché nord americain.
Certes GM et Chrysler ou meme Ford ont des modeles en circulation mais la reference reste Tesla. Apres il y a les constructeurs asiatiques, et la reference c'est Toyota avec l'hybride Prius qui reste le modele le plus en circulation.

Ceci etant, la migration vers l'electrique n'est pas un processus continu progressif, c'est un processus ponctuel avec un seuil critique ou la bascule va se faire de maniere brutale et definitive. Et la ce sont ceux qui seront deja le plus sur le marché et qui feront office de reference qui prendront le marché sur les secteurs qu'ils auront balisés.

Dans ce type de processus, la taille de l'industriel ne compte pas. Ceux qui ne seront pas assez representés se feront engloutir.
Et puis il y a le second element a prendre en compte: le carburant.
Exit les pompes a essence, le reseau de distribution est lui aussi dans la balance. Or Tesla et le seul a ma connaissance a aussi être producteur de batteries et de solutions photovoltaïques. La bagnole electrique c'est un nouvel ecosysteme et pour l'instant ils sont tres rares ceux qui comme Tesla se positionnent comme fournisseur de l'ecosysteme...

avatar oomu | 

Y a un mac dedans ?

C'est fait par un mac ?

Non ? rien à fiche alors (oui je suis très fermé sur les forums oranges pro-MAC, et j'ai bouffé un lion, groAAAAArrrr :) ) ha mais pisque c'est dirigé par Tony Stark... geegeek tout ça.

avatar r e m y | 

@oomu

Le dernier a s'être tué au volant d'une Tesla était un ingénieur Apple...

Et en janvier 2017 Tesla avait débauché un ingénieur Apple pour son système auto pilot (sans rapport avec l'info précédente... du moins j'espère)

avatar oomu | 

"Le dernier a s'être tué au volant d'une Tesla était un ingénieur Apple..."

queuah ? et on ose parler de cette société sur un site pro-Apple ? Interdiction !

"Et en janvier 2017 Tesla avait débauché un ingénieur Apple pour son système auto pilot"

queuah ? maintenant, c'est la guerre !

^_-

le lien reste quand même ténu avec la "Génération MAC", mais bon, quand on achète du macbook pro, on conduit une Tesla je suppose et on est passionné de moteur électrique et modernité.

avatar Espcustom | 

Comme quoi ce n’est pas si simple de fabriquer des voitures en grande série. Le problème de tesla c’est qu’ils ont cru que ce serait aussi facile que les new tech de la Silicon Valley.

Pas assez spécialisés dans le domaine automobile. Ça sent le rachat par les chinois ds qq années...

avatar Onclebat | 

« À partir de 2019 pour la France »

Oui mais pour quelle version 49000, 35000, la 4WD dépassant les 55000 et à quel taux de conversion ?
Pour rappel on aurait dû connaître les prix européens fin 2017...

avatar Nicolas Furno | 

@ Onclebat

Sauf erreur de ma part, on n'a pas eu d'infos supplémentaires. Donc ce devrait être la version de base actuelle, à partir de 49 000 $, et pas d'infos encore sur le prix en euros.

Cela dit, ce n'est pas trop difficile d'estimer la conversion en se basant sur les prix en euros et en dollars des Model S et Model X. Par exemple : https://teslamotorsclub.com/tmc/threads/speculation-model-3-european-pricing.101115/

avatar Onclebat | 

@nicolasf

Merci du retour mais ce ne sera certainement pas aussi simple. Les Model S et Model X n’ont par exemple pas le même taux de conversion que la future Roadster dont le tarif a déjà été annoncé (cherchez l’erreur).
172 000€ contre 200 000$

Si Tesla n’a pas annoncé les tarifs européen c’est certainement pour une raison marketing que l’on ignore pour l’instant.

avatar Crkm | 

Autant SpaceX a accompli des choses remarquables, autant Tesla est assez médiocre. Peut-être ont ils été les premiers sur le marché de la voiture entièrement électrique, mais une fois que les autres constructeurs auront des modèles électrique avec une autonomie correcte, ce qui commence à arriver, Tesla n’aura plus grand chose à faire valoir.

avatar misterbrown | 

@Crkm

C'est marrant ce jugement qui va à l'encontre de témoignages de possesseurs de Tesla.
Votre expérience personnelle avec votre Tesla a du être médiocre ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR