Laurene Powell Jobs a discuté éducation et immigration avec Trump

Florian Innocente |

On ne sait ce que Steve Jobs aurait dit des initiatives de Donald Trump (pas forcément du bien, on peut le penser), à défaut c'est sa veuve Laurene Powell Jobs qui marque publiquement sa désapprobation face aux décrets anti-immigration. Elle a rencontré aujourd'hui le président américain à ce sujet.

Bloomberg a obtenu confirmation de la Maison Blanche de cet entretien mais sans avoir de détails sur la teneur de l'échange. Un porte-parole de The Emerson Collective, une association fondée par Laurene Powell Jobs pour aider les étudiants défavorisés a simplement déclaré que l'éducation et l'immigration étaient au menu.

En février, lors de la mise en œuvre de la première mouture très contestée du décret, l'association avait exprimé son désaccord en publiant une liste de conseils pour aider les réfugiés. À cette occasion aussi, le cas de steve Jobs a parfois été cité comme exemple d'une immigration réussie, en tant que fils biologique d'un Syrien venu s'installer aux États-Unis.

@laurenepowell

La Syrie fait toujours partie des pays touchés par ce décret mais ses ressortissants, avec le statut de réfugiés, ne sont plus interdits d'entrée sur le territoire jusqu'à nouvel ordre, "seulement" pour les 120 prochains jours.

Laurene Powell Jobs est restée très proche de Tim Cook, après le décès de son époux, et curieuse de l'actualité de l'entreprise. On la voit présente à chaque keynote d'Apple.


avatar oomu | 

"Laurene Powell Jobs a discuté éducation et immigration avec Trump"

bon, tout va bien alors, Trump va pouvoir reprendre son éducation si des gens l'aident.

avatar macfredx | 

@oomu

????
Je pensais à quelque chose dans le genre moi aussi, tu m'as devancé !

avatar IceWizard | 

@MacG
"On ne sait ce que Steve Jobs aurait dit des initiatives de Donald Trump (pas forcément du bien, on peut le penser)"

J'ai ma petite idée sur la question. Il aurais dit "Je me présente aux prochaines élections présidentielles comme candidat démocrate". Saleté de cancer ..

avatar macfredx | 

@IceWizard

Je ne pense pas.
Par contre il aurait pu avoir un langage assez fleuri à l'égard de Trump... ?

avatar IceWizard | 

@macfredx
Nous ne le saurons jamais. Il est toutefois intéressant de remarquer que Trump a été élu par défaut, les Démocrates ayant été incapables de présenter un candidat sérieux. H. Clinton est une vieille magouilleuse traînant une interminable collection de casseroles politiques, le symbole même de la décrépitude et de la consanguinité de la classe politique américaine (même schéma en France d'ailleurs).

Steve Jobs avais l'avantage d'une immense notoriété auprès des américains, d'être un innovateur, de ne pas appartenir à la classe politique traditionnelle, d'avoir une sérieuse expérience de leader, d'être un homme à poigne et d'incarner l'archétype du rêve américain, le self-made man devenu milliardaire. Un casting parfait pour un candidat à la présidence.

L'aurait-il voulu ? Peut-être. Jobs a vécu de grandes aventures : l'Apple II, le MacIntosh, NEXT, la création de Pixar, Toy Story, le sauvetage d'Apple, l'iPod, le MacBook Air, l'iPhone et l'iPad.. Il a révolutionné l'informatique, le dessin animé, la musique numérique, la téléphonie et même le commerce physique avec les Apple Store. Je ne crois pas qu'Apple nous réserve des innovations aussi fondamentales dans l'avenir. Des améliorations certes, mais plus de ruptures technologiques.

Je pense qu'un homme comme lui, se serait ennuyé à la tête de l'Apple de maintenant, devenue trop routiniére. Une carrière politique aurait été un rebondissement possible, surtout avec un ego comme le sien. Lutter contre Trump et briguer la présidence, c'était l'occasion d'une nouvelle aventure, de recommencer un autre cycle. Mais son karma en a décidé autrement (non, je ne crois pas au karma, mais lui, si..).

avatar C1rc3@0rc | 

Jobs candidat a la Maison Blanche...?
On parle d'un homme qui gérait de manière quasi sectaire et tyrannique une entreprise hyper-concurrentielle, opaque, cultivant le secret et abhorrant le monde financier et dont les qualités diplomatiques étaient inversement proportionnelles a ses extraordinaires qualités de visionnaires. De plus, avant Cook, l'engagement politique d'Apple était très discret.

Donc il est massivement improbable que Jobs aurait voulut etre candidat a la presidence US.
Cook par contre, c'est pas impossible.

Rappelons nous que si Trump choque beaucoup de gens aujourd'hui, il n'est pas le moins compétent , ni le plus negatif parmi ceux qui ont occupé ce poste: Nixon, Reagan, Bush... pour les plus recents.

Trump est un épouvantail médiatique, mais il ne fait pas pire que ces prédécesseurs, il agit juste de manière plus polémique et moins en catimini.
Il faut se souvenir que la mise a feu et a sang du moyen-orient c'est Reagan et Bush(s), de même que la generalisation du terrorisme. Quant aux crachas sur les droits de l'Homme et convention de Geneve, la aussi Reagan et Bush(s), ont ete des references en la matiere, qu'Obama n'a fait que suivre.

Et depuis quand est il facile d'entrer et de devenir résident des USA?
On découvre la xenophobie, le racisme, le protectionnisme, le nationalisme des USA?
C'est oublier le KKK, les élevages d'esclaves, les camps de concentration pour japonais, l'assassinat de Luther King, le genocide des amerindiens, le Maccarthysme, J.E Hoover, qu'un directeur de la CIA peut devenir président, ...
C'est aussi un des etats les plus contrôlants et normatifs au monde, imposant meme ses contraintes hors de ses frontieres et a ses ressortissants.
Et je parle meme pas de l'enfer administratif americain, un des plus compliqués qui soit.

Pour en revenir a l'education, Jobs avait toujours effectivement positionné Apple sur le secteur educatif de plusieurs manieres, élément qui a ete evacué par Cook. Mais cela restait dans une vision privée et non pas publique, vision fondamentalement américaine: l'education est un business et le business c'est l'affaire du privé.

Laurene Powell Jobs s'est entretenu avec Trump, pourquoi? Parce qu'elle est milliardaire et existe donc aux yeux de Trump, c'est probable. Parce qu'elle dirige une fondation "humaniste", c'est plus improbable.

En terme d'education la ligne de Trum est claire: l’éducation est du domaine du secteur privé.C'est le principe même américain. Il ne fait que le rappeler de manière explicite.

La question de l'immigration est du même acabit, la ligne de Trump a ce sujet et fondamentalement américaine.

Trump fait ce qu'il a promis durant sa campagne.
Quel en est le résultat?
Les media ne decolerent pas, les aristocrates (battus) politiques hurlent, l'international s'offusque alors meme qu'ils ont massivement adopté - trahissant leurs constitutions- les directives du Patriot Act, fermé les yeux sur la torture et espionnage massif de leurs populations, suivi comme un seul homme Bush dans la mise a feu et a sang du moyen-orient,...), etc
Mais Wall Street applaudi des 2 mains, le Dow Jones explose les records!

Et l'action d'Apple => 139$ record historique.

On peut ne pas aimer Trump, mais il faut comprendre que c'est l'un des plus américains des présidents depuis des années et qu'il fait sans fioriture ce que les USA sont profondément.

avatar IceWizard | 

@McCarthy
Un jour, un sujet, un sermon de l'inquisiteur orc...

Les thèmes du jour :

- La corruption d'un célébre capitaine d'industrie, parce qu'il a osé VENDRE un truc et GAGNER de l'argent avec, un acte maudis depuis que Jésus a chassé les marchands du temple, qui refusaient d'installer Linux sur leurs bouliers.

- L'antiaméricanisme primaire ("tous les américains sont des Trump en profondeur"). C'est amusant de voir comment l'archi-précheur projette sur tous les américains, sur l'ensemble de la culture US des actes commis par UN courant politique (enfin deux en considérant le Tea Party et ces légions d'orcs). D'un autre coté, ça simplifie la vie d'avoir une ligne de démarcation mentale : "ici les bons, au delà tous des méchants".

C'est triste de penser qu'après tant de mauvais exemples historiques, un xénophobe Maccarthyste comme l'orc puisse sévir sur un forum technologique, toujours à dénoncer les infidèles et les déviants au Dogme.

avatar harisson | 

Autant parler à un mur... ^_^

avatar rikki finefleur | 

Si je comprends bien sa rhétorique , plus d'immigration, égale plus de boulot.
Donc on devrait être servi en france ..

Bref, ca me fait toujours marrer ces gens milliardaires qui vivent ou ?
Dans des quartiers ultra sécurisés.. Mais pourquoi donc ? Ils ont si peur du monde ?
Tellement différent de leur discours en public.. Curieux..

Un peu comme nos amis politiques français qui ne prennent pas n'importe quels lycées pour leurs enfants, et qui nous crient "égalité , égalité" dans leurs chants moralistes.
Y a comme une dissonance entre ce qu'ils font , et ce qu'ils disent.
Un genre de gauche caviar que l'on connait bien dans notre pays. Paraitre pauvre mais de loin.
Parfois on lâche une bourde de type "sans dents" Aie !.. Et on évite d'habiter à Bagneux , St Denis, les Mureaux.. On va pas n'importe où non plus. On n'est pas fou..
Bah oui.. Le double langage et ces inepties.
Il est assez amusant, dans notre pays de voir des gens dits de gauche se découvrir une fibre liberale.. et voler dans les bras de Macron. Les masques de tartuffe tombent.
Nul doute que les ouvriers de Whirlpool à Amiens , apprécient de voir leur usine partir en Pologne, et ce monde libéral.. ou les usines bougent bientôt aussi vite que nos voitures, suivant le salaire (ou misere ) mensuel de la cible.

Quand à cette dame qui a amassé fortune grâce à son mari, ce dernier grand employeur de la délocalisation dans des usines foxconn en chine, pour l'aspect humain, y a mieux !
Pour la morale y a mieux aussi..
Epouse d'un industriel qui s'est servi d'une main d’œuvre docile dans un pays ou ne chante pas vraiment la Liberté (sous toutes ses formes)..... C'est beau ! Ou pas..

Assez dépité de tout ces gens là.. De bons profiteurs de l'humain avant tout.
Et madame peut continuer à vivre sur son tas d'or, du haut de sa villa sécurisée, et continuer profiter de ces usines si réjouissantes humainement.

avatar IceWizard | 

"Quand à cette dame qui a amassé fortune grâce à son mari, ce dernier grand employeur de la délocalisation dans des usines foxconn en chine, pour l'aspect humain, y a mieux !
Pour la morale y a mieux aussi.."

C'est certain qu'en restant travailler à Goldman Sachs au lieu de démissionner pour rejoindre une association humanitaire, elle n'aurais pas rencontré Jobs par la suite .. Et gagné beaucoup d'argent par elle-même, au lieu de passer sa vie à aider les autres. Vraiment aucune morale, celle fille, aucune ..

avatar JadEstuaire | 

Quoi qu'en disent tous ces millionnaires et milliardaires à la morale pouvant faire le grand écart selon leurs intérêts économiques sur n'importe quel point de la planète, Trump n'est pas arrivé à la Maison Blanche par magie mais soutenu par des millions d'américains. ?
Les déçus de ce choix ils prennent leur mal en patience et tentent leur chance dans 4 ans, c'est ça la démocratie.

avatar fte | 

@JadEstuaire

Techniquement, non, ce n'est pas ça la démocratie. C'est ce que le bourrage de crâne ses puissants veut nous faire croire.

Un système politique à représentants, même élus, avec un système de partis et des candidats désignés au sein de ces organisations, n'est pas une démocratie. Le pouvoir n'est pas dans les mains du peuple. Pour ainsi dire jamais. Il n'est qu'en main d'élites.

L'initiative populaire est un des derniers vestiges de ce qu'est une démocratie.

Nos systèmes tiennent plus de la monarchie constitutionnelle en vérité.

Bref.

avatar r e m y | 

@JadEstuaire

Et alors? On peut accepter le résultat des élections et pour autant continuer à résister et à dénoncer les décisions, prises de position, voire comportements que l'on trouve contraire à ses propres convictions, non?
La démocratie ce n'est pas fermer sa gueule et tout accepter en attendant les élections suivantes!

avatar Nesus | 

"Laurene Powell Jobs est restée très proche de Tim Cook, après le décès de son époux, et curieuse de l'actualité de l'entreprise. On la voit présente à chaque keynote d'Apple."

En même temps, elle a vécu une grosse partie de sa vie avec un homme qui avait sa société comme objectif principal. Elle l'a donc forcément aimé pour ça. D'autant que la réussite de cette société force le respect. Vu que c'est ce qui reste de son mari, c'est assez logique qu'elle s'investisse dans l'héritage de ce dernier.
Tim a d'ailleurs dit plusieurs fois qu'il avait aussi cet optique.

CONNEXION UTILISATEUR