Uber lance ses véhicules autonomes à Pittsburgh

Mickaël Bazoge |

L’industrie naissante de l’automobile autonome va franchir un cap décisif dès la fin du mois. Uber va proposer à ses utilisateurs de Pittsburgh de monter dans des voitures “sans chauffeur“, et de se laisser conduire entièrement par le véhicule sans l’aide d’un humain. Une première pour ce secteur bouillonnant, qui jusqu’à présent se contentait d’avaler les kilomètres à bord de voitures de test, sans visée commerciale.

Cliquer pour agrandir

Les voitures autonomes de Uber sont des XC90 de Volvo modifiées par le constructeur : elles embarquent toute l’électronique indispensable, des dizaines de capteurs, des caméras, des lasers, un radar, des récepteurs GPS. D’ici la fin de l’année, Pittsburgh sera quadrillée par une centaine de ces véhicules ; les deux entreprises ont par ailleurs signé un accord pour développer une « vraie » voiture autonome qui devra prendre la route en 2021. Un investissement de 300 millions de dollars pour commencer.

Les premiers passagers, qui ne paieront pas leur course, ne seront pas seuls en voiture. La loi exige qu’il y ait une personne au volant, pour conduire le véhicule « à l’ancienne » en cas de souci. En l’occurrence, il s’agit d’ingénieurs spécialement formés pour ces cas de figure. À la place du mort, on trouvera un autre ingénieur qui relèvera les données enregistrées par les capteurs de la voiture.

Avec les informations de l’application mobile, Uber espère pouvoir améliorer rapidement la cartographie ainsi que les systèmes de navigation. À terme, Uber veut faire en sorte de se passer complètement de chauffeurs, et de les remplacer par des « robots pilotes ». Une perspective qui fait froid dans le dos, mais Travis Kalanick le CEO d’Uber n’a aucun problème avec ça ; mieux, ou pire, il veut que la bascule soit la plus rapide possible…

Cliquer pour agrandir

Uber sera encore plus profitable sans ses chauffeurs, et les utilisateurs y gagneront aussi puisque le coût de la course baissera de façon significative, y compris pour les trajets les plus longs. Le patron de Volvo y voit non pas une menace, mais « une opportunité ». Difficile de prédire l’avenir, mais en tout cas on y roule à toute vitesse.


avatar adixya | 

Y a déjà eu une grève des uber ? Je ne crois pas...

avatar r e m y | 

Bien sûr qu'il y a eu une grève des conducteurs Uber!!! (pour que soit reconnu leur statut de salariés de fait)
Uber est en train de resoudre ce problème visiblement....

avatar Billytyper2 | 

@adixya :
Bien sûr qu'il y a déjà eu une grève des ubers

avatar r e m y | 

@pariscanal
On n'aura de toute façon plus à se déplacer... sauf pour aller pointer à Pole Emploi, donc les grèves des transports, ca nous fera ni chaud ni froid!

Et puis on aura des navettes automatiques desservant toutes les agences de Pôle Emploi où de gentils robots nous accueilleront.

avatar madaniso | 

@r e m y J'espère que c'est du seconde degrés, sinon il faut consulter mon gars, va pas nous faire une dépression !

Tu sais qu'il y a plein de secteurs qui ont des emplois non pourvus en 2016 ??? Et pas que des jobs précaires ou mal payer !

http://www.lexpress.fr/emploi/conseils-emploi/les-50-metiers-qui-recrute...

avatar vmire | 

Il ne restera plus qu'à remplacer les passagers par des robots,

avatar Dexter Killer | 

J'aperçois déjà les grèves des taxis qui nous les brises déjà fortement... Vivement les taxis autonomes, plus nombreux,moins cher! C est bon pour les clients mais un inconvénient de talle pour les chauffeurs plus de job! Il faudra quand même leur trouver un autre travail. Uber pourra les embaucher pour nettoyer l'intérieur de leur véhicule...

avatar sinbad21 | 

Bon alors on va remplacer un chauffeur de taxi, qui prend soin de sa voiture et assure le nettoyage chaque jour après tous ces passagers qui dégueulassent tout, par un robot, le service de nettoyage étant ensuite assuré par des humains, via un sous-traitant qui les paie très mal. On remplace donc un boulot de chauffeur multi-tâches par un robot + des gens mono tâches qui font un boulot pénible. Je ne vois pas pas où est le progrès là-dedans.

avatar jerry75 | 

Une petite question ...
Ça marche comment si on a besoin d'une pause pipi ???

avatar r e m y | 

@jerry75
Comme aujourd'hui avec un chauffeur de taxi.... Tu sers les fesses et tu pestes contre ce chauffeur qui semble faire exprès de passer par tous les axes embouteillés.

On pourrait se dire qu'avec un robot au volant, on peut se soulager sur la banquette arrière... Mais c'est oublier que ces véhicules seront équipés de caméras de surveillance! Et qu'en cas d'infraction, outre le déclenchement automatique du taser, un prélèvement d'amende sera instantanément effectué sur votre smartphone (veinards, les porteurs d'iPhone ne seront pas concernés, l'appli etant incompatible avec ApplePray)

avatar r e m y | 

@debione
En l.occurence, Uber doit faire évoluer son business model, parce qu'avec ces véhicules autonomes, ils ne peuvent plus se contenter de gérer la flotte de véhicules disponibles via leur application smartphone. Ils vont devoir investir eux-meme dans une flotte de véhicules avec tout ce que ca comporte comme contrainte (entretien, assurances, gestion du parking, ajustement de la taille de la flotte à la demande, ...)

avatar jerome74 | 

Oui et non... Ils peuvent très bien gérer des voitures qui apartiennent à des investisseurs particuliers, qui restent propriétaires et responsables des véhicules, et à qui ils facturent les frais d'entretient... Comme les agents immobiliers, ils ne sont pas propriétaires des apparts qu'ils louent! Uber et ses concurents resteront incontournables car il l'utilisateur passera toujours par un opérateur centralisé pour appeler une voiture et gérer le paiement…

avatar r e m y | 

P'tite question pratique.... Quand un véhicule de ce type trouve à se garer, qui est-ce qui va mettre une pièce dans le parcmètre?

avatar patrick86 | 

"Quand un véhicule de ce type trouve à se garer, qui est-ce qui va mettre une pièce dans le parcmètre?"

Elle projètera du liquide lave-glace à la tronche du contrôleur. ?

avatar pariscanal | 

@r e m y :
N'importe quoi,en l' occurrence , ce n est pas les robots qui travaillent à notre place ,en ce moment , ce sont les petits Chinois ,
Le tout est de développer la recherche et les compétences pour évoluer et les construire nous mêmes avec le système qui nous convient...

avatar Orus | 

"de les remplacer par des « robots pilotes ». Une perspective qui fait froid dans le dos"
Cela faisait peut-être aussi froid dans le dos de prendre un ascenseur pour la première fois sans son groom non ?

avatar patrick86 | 

"Cela faisait peut-être aussi froid dans le dos de prendre un ascenseur pour la première fois sans son groom non ?"

Ça faisait des guilis au ventre quand ça s'arrêtait.

avatar ziggyspider | 

Bientôt plus besoin de bonhomme pour faire marcher toutes ces machines ... Et les machines n'auront plus besoin de bonhomme !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR