Tesla n’a aucune intention de freiner son autopilote

Nicolas Furno |

On a appris au début du mois que, pour la première fois, un accident mortel a impliqué une Tesla alors que l’autopilote était actif. L’accident a eu lieu le 7 mai et les autorités américaines ont ouvert une enquête depuis pour déterminer si la Model S en question avait failli à sa tâche. Les premiers résultats de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) ne sont pas concluants, mais Tesla doit maintenant répondre à un questionnaire qui permettra peut-être d’en savoir plus.

D’ici là, le PDG de Tesla a expliqué dans une interview rapportée par le Wall Street Journal que son entreprise n’allait pas revenir en arrière concernant l’autopilote. Elon Musk a rappelé que la fonction était affichée comme une bêta et qu’il fallait rester vigilant pendant la conduite. Mais il affirme à nouveau l’intérêt de la fonction : « nous savions que ce système allait sauver des vies au bout du compte ».

Depuis le départ, Tesla ne cesse de rappeler les bonnes statistiques de ses véhicules, qui ont été confrontés à un nombre très faible d’accidents aux États-Unis par rapport aux autres modèles. Une stratégie de communication rationnelle qui peut sembler bien froide quand il y a des accidents mortels. D’autant que de plus en plus de conducteurs utilisent l’autopilote et que le nombre d’accidents augmente constamment.

Depuis le début du mois de juillet, deux Model X ont été endommagées outre-Atlantique alors que le véhicule conduisait en mode automatique. Cette fois, il n’y a eu que des dommages matériels et, au moins dans l’un des deux cas, l’autopilote était utilisé dans de mauvaises conditions. Le conducteur l’avait activé sur une route sinueuse de montagne et il ne tenait pas le volant, malgré les demandes répétées du véhicule.

Tesla devrait sans doute renforcer ses messages d’avertissement et peut-être arrêter plus systématiquement les véhicules où le conducteur ne respecte pas la consigne quand c’est possible de le faire en toute sécurité. Quoi qu’il en soit, l’entreprise ne compte pas renoncer à l’autopilote et si vous comptez l’utiliser, la prudence s’impose…


avatar Pas-un-philosophe (non vérifié) | 

Tesla n'a aucune intention de freiner son auto pilote... C'est pour ça qu'une Tesla a foncé dans un mur en voulant se garer (d'après une News macG)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR