IBM s’envole vers le nuage avec des semelles de plomb

Mickaël Bazoge |

La transition vers le cloud est difficile pour IBM. Le géant de l’informatique est toujours sur le chemin du renouvellement de fond en comble de son modèle économique : après s’être débarrassé du matériel grand public il y a quelques années, le groupe s’est mué en éditeur de logiciels et de services. Il cherche depuis quelques trimestres à passer au tout nuage et à l’analytique (big data, exploration de données…).

Ginni Rometty et Tim Cook.

Malheureusement, cela ne se déroule pas aussi bien qu’escompté. Pour le 15e trimestre consécutif, la progression du chiffre d’affaires d’IBM est en baisse : durant les trois derniers mois de l’année, l’entreprise a généré 22,06 milliards de dollars, 8,5% de moins qu’au précédent trimestre (consolation : c’est un peu plus que ce qu’en attendaient les analystes). Les profits sont eux aussi en baisse de 19% à 4,5 milliards. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires s’est établi à 81,7 milliards (en baisse de 12% par rapport à 2014), avec des bénéfices de 14,7 milliards (-12%).

Les secteurs dans lesquels IBM s’investit sans compter sont heureusement en croissance : +16% pour l’analytique (17,9 milliards de CA), +57% pour le nuage (10 milliards). Si on y ajoute le mobile (un secteur sur lequel IBM travaille avec Apple), le social et la sécurité, ces activités ont augmenté de 26% sur l’année et représentent 35% du total des revenus, a expliqué la CEO Ginni Rometty. Il n’empêche : les « vieux » secteurs d’activité comptent pour la majorité des revenus de la société et leur support nécessite toujours beaucoup d’investissements et de ressources — ils sont encore nombreux les clients d’IBM à toujours dépendre des solutions logicielles du groupe.

Tout cela ne permet pas à IBM d’inverser la tendance baissière du chiffre d’affaires et des bénéfices. L’action de l’entreprise s’en ressent d’ailleurs : depuis le début de l’année, elle pique du nez (comme la plupart des entreprises technologiques par ailleurs).


Tags
#IBM
avatar aldomoco | 

...je ne sais pas pourquoi mais cela me fais penser à l'histoire du canari de 2 tonnes avec des baskets !

avatar aldomoco | 

...oups ! cela me fait :-(

avatar heret | 

après s’être débarrassé du matériel il y a quelques années

J'ai arrêté de lire là.
IBM est une entreprise d'informatique, pas seulement de micro-informatique.
A force d'appauvrir le vocabulaire en employant par exemple le mot code à tout va, on a le cerveau ramolli à la rédac'...

avatar oomu | 

"après s’être débarrassé du matériel il y a quelques années"

traduisons en

"après s'être débarrassé des seuls trucs que le grand public connait il y a quelques années"

Mais oui, IBM continue de vendre des stations power, des mainframes, etc.

IBM n'est pas qu'un simple vendeur d'ERP.

avatar Mickaël Bazoge | 
J'ai simplement voulu donner une idée de la chronologie, mais puisqu'il faut être précis j'ai ajouté un mot.
avatar oomu | 

nous sommes des impertinents, nous sommes des geeks ! *se flagelle avec un cable ethernet*

avatar C1rc3@0rc | 

+1
IBM n'est surtout pas une entreprise de micro-informatique...

«L’action de l’entreprise s’en ressent d’ailleurs : depuis le début de l’année, elle pique du nez (comme la plupart des entreprises technologiques par ailleurs).»

Peut etre alors que la politique d'IBM n'est pas vraiment en cause, si le constat est general...

avatar aldomoco | 

@oomu :
...un monde de pinailleurs ;-)

avatar C1rc3@0rc | 

Tout de meme considerer IBM a travers son activité la plus accessoire et juger de ses resultat sur le cours de l'action c'est pour le moins "leger"!

Pinailler c'est se focaliser sur des details: la micro-informatique a ete un detail pour IBM, detail qui a fait la fortunes de Microsoft et d'intel, mais details dans l'existence d'un consortium titanesque, multipolaire et fortement intriqué avec l'Etat...

Faudrait revoir un peu l'histoire de l'informatique de temps a autre, ça permettrait de comprendre par exemple que la domination de certaines entreprises est une consequence d'une guerre economique basee sur l'intelligence economique (CIA...)

avatar le ratiocineur masqué | 

"après s’être débarrassé du matériel grand public..."

Un choix bien I.B.M !! Intentionnellement Bien Merdique.

avatar enka | 

Qu'est ce qu'il ne faut pas lire comme inepties des fois...

avatar bonnepoire | 

T'es intelligent. Tu brilles à chaque fois.

avatar ZANTAR2054 | 

IBM possède Watson!
Watson est un ordinateur médical pour soigner le cancer. Watson est une star dans le monde médical. N'enterrons pas IBM... loin de là!

avatar aldomoco | 

@enka :
...heureusement que c'est des fois, tout n'est pas négatif dans ce monde ;-)

avatar aldomoco | 

@ZANTAR2054 :
...il manque l'élément terre pour cela mon cher Watson !

avatar Nesus | 

Franchement, tout va bien pour IBM. Tous les indicateurs sont au vert. Alors oui, elle ne fait pas autant qu'avant. Logique dans une métamorphose. Mais dire au elle a du mal... Encore un truc d'analyste. IBM a fait les réforme à temps et maintenant elle retrouve un rythme de croisière. C'est ce qui fait que dans 10 ans ibm existera toujours, quand hp aura disparue.

avatar C1rc3@0rc | 

Pas certain que HP ait disparu dans 10 ans.
Mais par contre IBM existera bien dans 10ans.
Apple et Microsoft par contre c'est plus sujet a spéculations.

avatar Mrleblanc101 | 

@C1rc3@0rc :
Bien sûr... Microsoft disparaîtra et tous les PC tourneront sur Android ! Haha bonne blague mon cher !!! Tu te surpasse en connerie encore une fois...

CONNEXION UTILISATEUR