Fermer le menu
 

Anti-traçage de Safari : des centaines de millions de dollars en moins pour les publicitaires

| 10/01/2018 10:43 | 56

La protection automatique de Safari contre le traçage fait mal, très mal, à l’industrie de la pub en ligne. Le français Criteo a prévenu en décembre que son chiffre d’affaires pour l’année 2018 allait fondre de 22 % en raison de cette nouvelle fonctionnalité qui bloque son ciblage publicitaire. Le cours de son action en bourse s’est effondré depuis septembre et le lancement d’iOS 11 et macOS High Sierra, passant d’environ 45 $ à 26 $ aujourd’hui.

La fonction anti-traçage expliquée par Apple : « Vous vous rappelez avoir regardé en ligne ce joli VTT vert ? Et avoir vu ensuite fleurir partout, sur tous les sites que vous avez visités, des pubs pour des VTT verts ? Désormais, Safari [identifie] les publicitaires [...] et supprime les données de traçage d’un site à l’autre. »

« Nous nous attendons à ce que toute une série d’entreprises subissent des effets négatifs similaires, a déclaré au Guardian Dennis Buchheim de l’Interactive Advertising Bureau, principale organisation regroupant les acteurs de la pub en ligne. De plus, nous pensons qu’Apple conservera [sa fonction] et la fera évoluer comme bon lui semble. »

Si elles ne trouvent pas rapidement une parade, toutes ces entreprises perdront des centaines de millions de dollars. Criteo a cru pendant un temps qu’il pourrait esquiver en partie la fonction qui purge automatiquement les cookies publicitaires, mais Apple a barré la route avec iOS 11.2, l'obligeant à revoir à la baisse ses prédictions pour l’année à venir.

« Il y aura certainement des efforts continus pour “déjouer” la protection contre le pistage, mais à court terme nous recommandons des approches plus durables et responsables, a indiqué Dennis Buchheim. Nous souhaitons également travailler à long terme avec l’ensemble de l’industrie, y compris avec Apple idéalement, pour mettre au point un ciblage publicitaire plus robuste et multi-appareils qui soit aussi plus respectueux des consommateurs. »

De son côté, Criteo dit travailler sur une « solution alternative durable basée sur les meilleures normes de confidentialité et qui aligne les intérêts des util...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Soldes d’hiver 2018 : iPad Pro à partir de 544 €, MacBook Air 13 pouces à 940 €

| 10/01/2018 08:29 | 9

Les soldes d’hiver ont commencé ! Il y a beaucoup d’offres à découvrir, mais relativement peu dans notre domaine. Voici une liste de promotions intéressantes dans l’univers Apple.

Ben C (CC BY 2.0) Cliquer pour agrandir

Sommaire

iPhone

Quelques iPhone soldés cette année, voici les différentes offres que nous avons repérées. Dans tous les cas, il s’agit de modèles neufs et non reconditionnés, sauf erreur de catalogue :

Cliquer pour agrandir

Vous voulez maintenir votre iPhone sur le bureau tout en le chargeant ? Le support HiRise de TwelveSouth est tout indiqué pour cela et il accepte même les iPad mini ! Il est en soldes pour 19 € au lieu de 65 €, en version argent ou aussi en doré.

Boulanger classe le produit dans les perches à selfie, pour une raison qui reste encore très mystérieuse à nos yeux… 🤔 Cliquer pour agrandir

iPad

Plusieurs iPad Pro 9,7 pouces sont en soldes. Rappelons que ce modè...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Refurb : beaucoup d'iMac 4K et 5K 2017, à partir de 1 269 €

| 10/01/2018 07:07 | 3

Le refurb s'est de nouveau rempli de plusieurs configurations des iMac de toute dernière génération (pas encore l'iMac Pro évidemment, il ne faut pas pousser non plus).

Dans les dalles de 27" il y a pas moins de 15 versions de l'iMac 5K dont le premier prix débute à 1 779 € (-320 € sur le prix neuf) avec 8 Go de RAM, un Core i5 Quad à 3,4 GHz et un Fusion Drive de 1 To. Ensuite on a le choix entre des processeurs plus rapides, du SSD, des Fusion Drive de plus grandes capacités, plus de RAM, etc… tout cela pour filer jusqu'à une configuration à 3 739 €.

Pour qui préfère la diagonale de 21,5", Apple propose 5 configurations d'iMac 4K, de juin 2017 également. Le plus abordable est vendu 1 269 € (-230 €) avec un i5 Quad à 3 GHz, 8 Go de RAM et 1 To de disque dur.

Dans la mesure du possible autant mettre un peu plus et préférer un Fusion Drive de même capacité (1 439 €). Le plus gros modèle du lot revient à 1 929 € avec un i5 à 3,4 GHz, 16 Go de RAM, 512 Go de SSD ainsi qu'une carte graphique plus véloce.

> Accéder aux commentaires

Ninox améliore sa base de données pour Mac, iPhone et iPad

| 10/01/2018 07:00 | 8

Filemaker n'est pas la seule base de données disponibles sur les différentes plateformes d'Apple. Des alternatives existent bien sûr, à l'instar de Ninox dont le principe est assez semblable à celui du logiciel de la filiale d'Apple : on part d'un thème pour développer une base de données adaptée à l'activité de son entreprise. Cela peut être un outil de CRM, un gestionnaire de rendez-vous, un inventaire, une liste de tâches, une comptabilité, une collection…

Cliquer pour agrandir

Ninox Database est disponible depuis un navigateur web, sur Mac au prix de 38,99 €, et gratuitement sur iPhone et iPad. Clairement destiné aux professionnels et aux petites entreprises, cette solution se veut suffisamment flexible pour répondre au maximum des besoins, avec un accent mis sur la collaboration.

Sur iPad. Cliquer pour agrandir

La synchronisation des modifications apportées à une base de données se réalise en temps réel, et des droits peuvent être données à chaque utilisateur. On peut par ailleurs importer et exporter des fichiers Excel, et même récupérer des documents Bento, la défunte base de données grand public de FileMaker.

Cliquer pour agrandir

Ninox n'est pas une nouveauté, loin de là : sur Mac, le logiciel existe depuis 2014. La grosse mise à jour de ce début d'année est l'occasion d'évoquer l'existence de cette solution qui pourrait intéresser les utilisateurs cherchant une alternative au poids lourd FileMaker. La version 2.3.4 apporte en effet 80 améliorations grandes et petites, notamment pour le tri des données et le langage de script.

Si on peut utiliser l'app macOS sans rien débourser, Ninox passe par un nuage pour les fonctions collaboratives et de synchronisation. Celle-ci implique une tarification à base d'abonnements, avec une une offre "Team" à 99,99 $ par an et par utilisateur ; sur iOS, les fonctions Premium (synchro des données) c...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Dell : le PC passe des coups de fil grâce à l'iPhone

| 09/01/2018 23:30 | 10

Par chez nous, on a pris l'habitude de passer des coups de fil et de répondre à ses messages depuis un Mac connecté au même compte iCloud qu'un iPhone. Sur PC, c'est moins évident : il n'y pas l'équivalent de ces fonctions de Continuité que l'on connait entre macOS et iOS, jardin fermé d'Apple oblige.

Cliquer pour agrandir

Magie noire ou vaudou, Dell est toutefois parvenu à contourner la difficulté. Le logiciel Mobile Connect, qui à terme sera installé sur une bonne partie des PC de l'assembleur texan, synchronise les appels entrants ainsi que les messages reçus par l'iPhone sur l'écran de l'ordinateur.

Ce logiciel développé par Dell fonctionne aussi avec les smartphones Android. En bonus pour ces derniers, le PC affichera dans une fenêtre la recopie vidéo du mobile. Pour en profiter, il faudra installer un client sur son smartphone (on ne sait pas trop si l'app iOS sera vraiment autorisée par Apple, mais sait-on jamais).

> Accéder aux commentaires

Sécurité du Wi-Fi : le WPA3 veut faire oublier KRACK

| 09/01/2018 21:23 | 9

Profitant de la folie du CES, la Wi-Fi Alliance prépare les esprits à la troisième génération du Wi-Fi Protected Access, alias WPA3. Il faudra attendre un peu avant de voir les premiers appareils certifiés, mais il s'agit surtout pour l'organisation de rebondir après la découverte de la faille KRACK qui a fragilisé le protocole WPA2 en octobre dernier (il a fallu attendre mi-décembre pour qu'Apple apporte un correctif à ses bornes AirPort).

La sécurité, la sécurité et la sécurité : c'est le maître-mot du WPA3 bien sûr, qui aligne notamment quatre nouvelles capacités pour mieux protéger les réseaux d'entreprises et ceux des particuliers. Même si l'utilisateur n'a pas choisi de mot de passe fort (ce qui est mal), une de ces fonctions parviendra tout de même à muscler le réseau. Le processus de configuration sera simplifié, même sur les appareils dont l'interface se limite à pas grand chose (ou si elle n'existe tout simplement pas).

Le WPA3 renforce également la confidentialité des données dans les réseaux ouverts (de type hotspots publics), via le chiffrement individuel des données. La protection des réseaux Wi-Fi des agences gouvernementales, de la Défense, ou encore de l'industrie passera par l'usage d'un algorithme 192 bits.

Le WPA3 ne va pas immédiatement remplacer son prédécesseur, à en croire le communiqué. Le déploiement du WPA2 va se poursuivre à l'avenir, la Wi-Fi Alliance expliquant qu'elle continuera d'améliorer la sécurité de la technologie, même si son successeur émergera cette année.

> Accéder aux commentaires

Tesla Model 3 : premiers retours de volant

| 09/01/2018 20:30 | 77

Enfin ! Tesla a commencé à livrer les Model 3 à ses premiers clients véritables, et pas seulement à ses propres employés. La nouvelle voiture exclusivement électrique du constructeur circule sur les routes américaines depuis la toute fin du mois de décembre. Ce qui veut dire aussi que l’on commence à avoir les premiers retours hors du contrôle strict du département presse de l’entreprise.

Après avoir traversé les États-Unis, une Model 3 est nécessairement moins propre que sur les photos de presse… Cliquer pour agrandir

Alex Roy, journaliste automobile pour le site The Drive, a ainsi eu l’opportunité de traverser les États-Unis à bord d’une Model 3 flambant neuve et d’écrire sur son expérience. Sorti d’usine le 27 décembre, ce véhicule a battu au passage le record de temps pour une électrique en reliant la Californie à New York en 50 heures et 16 minutes.

En parallèle, le site spécialisé Electrek a publié son test de la Model 3, avec un exemplaire rouge réceptionné le 29 décembre, soit également parmi les tout premiers disponibles pour le grand public.

Une autre Model 3, mais rouge (et propre) cette fois. Cliquer pour agrandir

Qu’ont-ils pensé du dernier modèle de Tesla ? Le journaliste de The Drive n’y va pas de main morte : « C’est une œuvre d’art, un concept-car commercialisé, plus révélateur que la Model S et historiquement encore plus important. » Rien que ça, et alors même qu’il a plusieurs critiques à formuler… on fait le point !

Un retard qui s’allonge pour la Model 3

Avant toute chose, difficile d’ignorer l’éléphant dans la pièce, comme on dit de l’autre côté de l’Atlantique : la firme d’Elon Musk est à la traine en ce qui concerne la production de la Model 3. Et c’est encore peu de le dire : alors que le constructeur devait produire 20 000 véhicules en décembre, il n’a réussi à en assembler que 2 400 environ… en tout depuis son lancement.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

ViewSonic : un moniteur 4K 27 pouces en Thunderbolt 3 (et un 8K aussi)

| 09/01/2018 19:52 | 8

Les utilisateurs de MacBook Pro vont presque avoir l'embarras du choix pour offrir à leur ordinateur un moniteur Thunderbolt 3. Limité pour le moment aux deux UltraFine de LG, la sélection s'est enrichie à l'occasion du CES : LG, Samsung et ThinkVision ont dévoilé leurs nouveaux écrans équipés de la connectique, et c'est au tour de ViewSonic de déballer son moniteur.

Le VP2768-4K. Cliquer pour agrandir

Le poétiquement baptisé VP2768-4K est un écran 4K 60 Hz (3 840 x 2 160) de 27 pouces. C'est plus grand que l'UltraFine 4K (21,5 pouces), mais ce dernier bénéficie d'une meilleure définition (4 096 x 2 304). ViewSonic promet le support d'une large gamme de couleurs, ainsi bien sûr qu'un port Thunderbolt 3 à connecteur USB-C. Le constructeur ne l'indique pas, mais il est probable que le port sache recharger tout type de MacBook Pro.

Seul problème, il faudra prendre son mal en patience puisque ce modèle ne sera disponible qu'au troisième trimestre, il coûtera 900 $ — plus que l'UltraFine à 749 €.

Le VP3278-8K. Cliquer pour agrandir

ViewSonic a également présenté un joli petit monstre de 32 pouces, le VP3278-8K qui comme son nom le laisse deviner est un moniteur 8K (7 680 x 4 320) ! Hélas, le fabricant ne dit rien de la connectique, mais on peut penser qu'il faudra un ordinateur équipé du Thunderbolt 3 avec un contrôleur DisplayPort 1.4 : Intel a justement présenté le Titan Ridge la semaine dernière.

Les amateurs pourront acheter ce moniteur d'exception au dernier trimestre, ce qui leur laissera le temps d'économiser puisque l'étiquette sera de 5 200 $…

> Accéder aux commentaires

macOS 10.13.3 : la quatrième bêta est en ligne

| 09/01/2018 19:10 | 8

Dans la foulée des dernières versions d'iOS et consorts, Apple propose aussi la bêta 4 de macOS 10.13.3 à destination des développeurs. La version pour les testeurs enregistrés dans le programme de bêta publique seront sans doute rapidement servis à leur tour.

Hier soir, Apple fournissait une version supplémentaire pour macOS 10.13.2 qui contient le correctif pour boucher la faille Spectre dans Safari. En même temps, les utilisateurs de macOS Sierra et d'El Capitan ont pu récupérer Safari 11.0.2 avec le même correctif.

> Accéder aux commentaires

ComptaGen, une comptabilité pour les petites entreprises

| 09/01/2018 18:15 | 13

KiWi Objects ajoute avec ComptaGen un quatrième logiciel spécialisé dans la comptabilité à sa collection d'utilitaires. Il est disponible sur le Mac App Store dans une version d'essai avec des éléments d'exemple pour rapidement mettre le pied à l'étrier. Pour 9,99 € TTC (8,33 € HT) par mois on débloquera le logiciel et on disposera d'une assistance par mail.

Cliquer pour agrandir

Ses auteurs destinent ComptaGen à diverses formes de petites entreprises et plus particulièrement celles « imposées au régime du Réel Simplifié, qui entrent dans la catégorie d'imposition sur les bénéfices industriels et commerciaux et qui n'ont pas choisi le mode de Comptabilité Super Simplifiée ». KiWi Objects a notamment en tête les clients d'une solution telle que Cogilog.

Le rôle de l'application est classique dans son domaine : saisie des écritures et récupération des rapports ainsi que des tableaux nécessaires aux déclarations fiscales. L'abonnement n'implique pas de transfert des informations comptables vers un quelconque serveur, insiste l'éditeur, tout est conservé en local.

Cliquer pour agrandir

Cette première mouture arrivée sur le Mac App Store, KiWi Objects prévoit d'ajouter des fonctions supplémentaires tout au long de l'année : « reporting de gestion et analyse financière, améliorations pour la productivité de l'utilisateur, par exemple, avec l'import des fichiers bancaires pour la pré-génération des écritures de règlements et encaissements, afin de réduire les temps de saisie ». Une petite FAQ aborde les principales questions pour se lancer et utiliser le logiciel.

> Accéder aux commentaires

Promos : abonnement Dashlane Premium à moitié prix et Drive Genius 5 à 39 $

| 09/01/2018 16:20 | 14

L’abonnement Premium au gestionnaire de mots de passe Dashlane est actuellement à moitié prix sur notre Shop tenu en partenariat avec StackCommerce. L’abonnement d’un an est ainsi à seulement 19,98 $, celui de trois ans à 59,94 $ et celui de cinq ans à 99,90 $.

Dashlane Premium comprend la synchronisation des données sur tous ses appareils, la sauvegarde en ligne, le partage illimité des mots de passe et la prise en charge de la clé YubiKey. Le service prévoit pour les prochains mois des nouveautés qui simplifieront la gestion des mots de passe. La remise prend fin dans une semaine.

La boîte à outils Drive Genius 5 est quant à elle à 39 $ au lieu de 99. Ce logiciel comprend un antivirus et plusieurs fonctions de maintenance. Et si vous gravez toujours des CD ou des DVD, Roxio Toast 16 Titanium est à moitié prix, soit 49,99 $.

> Accéder aux commentaires

Internet fixe : SFR en tête du classement nPerf en 2017

| 09/01/2018 15:30 | 32

nPerf dresse un bilan de l’année 2017 en matière de connexions fixes. À partir de toutes les mesures de débits réalisées via son app ou sur internet, le service a calculé les débits moyens mesurés par les clients des quatre fournisseurs d’accès à internet en France : Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom. En tout, ce sont plus de 8,6 millions de mesures qui ont été rassemblées par nPerf et le bilan place SFR en tête du peloton.

Cliquer pour agrandir

L’entreprise au carré rouge a de nombreux problèmes d’images, mais les chiffres sont là malgré tout : toutes technologies confondues, SFR affiche un débit descendant moyen de 56,66 Mb/s. C’est davantage que ses trois concurrents, un petit peu plus qu’Orange qui affiche 51,42 Mb/s et nettement plus que Bouygues (42,8 Mb/s) et surtout Free, à la traine dans ce domaine avec 35,04 Mb/s.

Cliquer pour agrandir

Si SFR a de l’avance, c’est d’abord parce que l’opérateur dispose toujours d’un large parc de connexions câblées, plus rapides que l’ADSL traditionnel. D’ailleurs, c’est bien ce qui ressort de l’étude complète, qui distingue le haut-débit du très haut-débit. Dans la première liste, il y a l’ADSL et surtout le câble jusqu’à 30 Mb/S. SFR est le seul à proposer du câble et les connexions à cette vitesse sont encore suffisamment nombreuses pour augmenter la moyenne du FAI dans la catégorie.

En revanche, SFR est bon dernier dans la catégorie du très haut débit, celle qui concerne la fibre optique, le câble au-delà de 30 Mb/s et les connexions VDSL2 qui sont assez symboliques. C’est logique, le FAI ayant favorisé jusque-là systématiquement le câble au détriment de la fibre optique, et donc des vitesses réelles inférieures, souvent à quelques centaines de Mb/s quand la fibre optique atteint le Gb/s.

Cliquer pour agrandir

Alors, certes, SFR affiche les meilleurs résultats en moyenne, toutes technologies confondues, mais ces bons scores masquent une réalité plus complexe. Dans les zones dépourvues de fibre optique, le câble est toujours une meilleure option que l’ADSL quand il est disponible. En revanche, là où la fibre...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Voiture : Byton dévoile plus largement son concept au CES

| 09/01/2018 13:45 | 46

Comme promis en septembre, Byton a présenté plus largement son concept de SUV à l’occasion du CES qui se tient actuellement à Las Vegas. Ce nouveau constructeur automobile chinois vient concurrencer directement Tesla avec trois véhicules d’ores et déjà prévus, à commencer par ce premier SUV. Si tout va bien, il sortira d’abord en Chine à la fin 2019, avant d’arriver aux États-Unis et en Europe courant 2020.

Le Byton Concept, c’est son nom temporaire, vu de face. Cliquer pour agrandir
Le même, vu de dos. Outre des LED pour les feux, le constructeur a ajouté ces fils qui s’éclairent dans certains cas, devant comme derrière. Cliquer pour agrandir

Le choix du CES plutôt qu’un salon automobile n’est pas innocent. Byton conçoit ses véhicules davantage comme des ordinateurs roulants et ce SUV est bardé de technologies, conçu pour la conduite autonome et même le partage à terme. L’entreprise a choisi de bien marquer cette appartenance au monde de la technologie plutôt que de l’automobile avec un équipement impressionnant à l’intérieur.

En effet, en lieu et place des traditionnels contrôles ou même du vide de la Model 3 de Tesla, Byton a opté pour un immense écran qui fait toute la largeur du tableau de bord de son concept. Long de 1,25 m et haut de 25 cm, il affiche naturellement toutes les informations relatives au véhicule et à son itinéraire, mais aussi bien plus de contenus en fonction des besoins. Un autre écran est intégré directement au volant du conducteur, pour tout ce qui concerne la conduite.

L’énorme écran du Concept. On distingue deux zones, une pour le conducteur et une autre pour le passager, ici le lecteur musical. Au milieu, l’une des caméras qui servent notamment à identifier les gestes des passagers. Cliquer pour agrandir
Le deuxième écran est placé au milieu du volant. C’est lui qui sert à afficher tous les contrôles du véhicule. Cliquer pour ag...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

L'Apple Store de Zurich évacué à cause d'une batterie en surchauffe

| 09/01/2018 13:15 | 60

L'Apple Store de Zurich a été quelques temps évacué ce matin après qu'une batterie a provoqué un important dégagement de fumée dans les locaux.

Crédit : Apple

La presse suisse raconte que peu après 10h, la police et les pompiers sont intervenus après qu'un technicien a été légèrement brûlé à la main, après avoir voulu retirer une batterie qui surchauffait, d'un iPhone a priori. Le dégagement de fumée a pu être évacué par le système de ventilation, du sable de quartz a été également versé sur le composant pour contenir ces émissions.

Quelques 50 employés et visiteurs ont été évacués le temps que la boutique retrouve un air respirable. 7 personnes ont été légèrement incommodées.

Il est trop tôt pour savoir ce qui s'est passé avec cette batterie, s'il s'agissait par exemple d'un modèle d'Apple ou d'un autre qui aurait été changé auprès d'un tiers. Elle a été confiée pour analyse à la direction de la sécurité de Zurich.

Merci Andreas, Jean-Marc, Jeremy et Nicolas

> Accéder aux commentaires

Meltdown et Spectre : mises à jour pour tous les processeurs Intel récents d'ici fin janvier

| 09/01/2018 12:19 | 21

La conférence d’Intel au CES était particulièrement attendue cette année. Pas pour les annonces sur les voitures autonomes (deux millions de véhicules intégreront une technologie de Mobileye pour cartographier le monde) ni sur l’intelligence artificielle (partenariat audiovisuel avec Ferrari North America), mais pour les déclarations sur les failles Spectre et Meltdown qui touchent la plupart des processeurs sortis depuis une dizaine d’années, dont ceux d’Intel.

Brian Krzanich. Image Intel

« Pour nos processeurs et produits introduits au cours des cinq dernières années, [nous devrions] publier des mises à jour pour plus de 90 % d’entre eux en l’espace d’une semaine, et le reste d’ici la fin du mois de janvier », a affirmé le CEO d’Intel Brian Krzanich.

Apple a sorti hier soir une mise à jour pour tous les Mac sous High Sierra, ainsi qu’un correctif pour Safari sous macOS Sierra et OS X El Capitan (et une nouvelle version d’iOS).

Microsoft, qui est en train de déployer un correctif sur tous les PC jusqu’à Windows 7, a dû arrêter la distribution sur les ordinateurs équipés de processeurs AMD (pas très nombreux, heureusement) en raison d’un problème de démarrage après l’installation. Microsoft rejette la faute sur AMD qui n’aurait pas documenté correctement certains de ses produits.

Brian Krzanich a confirmé que les correctifs pouvaient avoir un impact variable sur les performances. « Nous allons continuer de travailler avec le reste de l’industrie pour minimiser cet effet », a-t-il affirmé. De son côté, Apple a indiqué qu’elle n’avait pas constaté de différences de performances sur plusieurs benchmarks publics. Ce sont surtout les serveurs qui sont concernés.

« À ce jour, nous n’avons reçu aucune information selon laquelle ces failles ont été utilisées pour subtiliser des données. Nous travaillons sans relâche pour que cela reste ainsi », a ajouté Brian Krzanich. Mais Spectre et Meltdown étant maintenant publics, de no...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Une housse Incase pour MacBook Pro avec batterie intégrée

| 09/01/2018 08:57 | 11

Nouvelle tentative de rendre les housses pour MacBook Pro plus utiles qu’elles ne le sont déjà. Après le DockCase qui inclut un hub USB-C, Incase se lance en intégrant une batterie de 14 000 mAh à sa housse Icon.

Cliquer pour agrandir

Le nouveau modèle, baptisé IconConnected Power Sleeve, contient un port USB-C et un port USB-A pour recharger non seulement le Mac, mais aussi d’autres appareils. Un emplacement est prévu à l'intérieur pour ranger un petit câble USB-C.

Cliquer pour agrandir

Au vu de sa conception, l’IconConnected Power Sleeve ne permet malheureusement pas de recharger le MacBook Pro quand il est enfilé dedans, ce qui aurait été pratique pour lui redonner du jus pendant qu’on le transporte.

Cet accessoire deux en un, qui sera disponible pour les MacBook Pro 13“ et 15”, sera en vente au troisième trimestre à 199 $. Les produits Incase sont habituellement distribués par Apple.

> Accéder aux commentaires

Seagate-LaCie : disque dur pour drone DJI, Rugged chiffré et partenariat avec Adobe

| 09/01/2018 07:00 | 9

Seagate présente plusieurs nouveaux produits à l’occasion du CES 2018, dont deux sous la marque LaCie. C’est le cas du LaCie DJI Copilot, qui prend la suite du Seagate DJI Fly Drive lancé l’année dernière.

Le nouveau modèle, dont le design est signé Neil Poulton, est un disque dur de 2 To destiné à sauvegarder sur le terrain les vidéos prises par un drone. Le support de stockage a un lecteur de carte SD intégré pour décharger directement les données.

LaCie DJI Copilot. Cliquer pour agrandir

Le LaCie DJI Copilot est accompagné d’une application, LaCie BOSS (Back-up On Set Solution), qui permet de lire les vidéos et de les gérer depuis son smartphone ou sa tablette branché en USB (trois câbles pour iPhone et Android sont inclus). On peut d’ailleurs recharger ses appareils mobiles avec la batterie de 5 200 mAh intégrée au disque dur. Le boîtier sera en vente au printemps à 449 €.

Plus classique, le Seagate Fast SSD, un SSD externe ayant une vitesse de transfert de 540 Mo/s, une connectique USB-C et une résistance aux chocs. Il sera disponible au printemps en 250 Go, 500 Go et 1 To pour des tarifs respectifs de 169,99 €, 249,99 € et 489,99 €.

Seagate Fast SSD. Cliquer pour agrandir

LaCie sort par ailleurs une nouvelle version de son emblématique Rugged ultra résistant. Le LaCie Rugged Secure se démarque des autres modèles par la prise en charge du chiffrement matériel AES 256 bit Seagate Secure. Cette technologie est certifiée FIPS 140–2, une norme établie par le gouvernement américain qui est utilisée par toutes les administrations fédérales pour sécuriser les données dites sensibles. Le LaCie Rugged Secure, qui est couvert par le service de récupération de données SRS, sera vendu au printemps au prix de 199,99 € pour 2 To.

LaCie Rugged Secure. Cliquer pour agrandir...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Obsolescence programmée : le parquet de Paris lance une enquête visant Apple

| 08/01/2018 21:09 | 181

Le parquet de Paris a ouvert le 5 janvier une enquête sur Apple pour « obsolescence programmée ». La DGCCRF (Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes) est en charge de la procédure, qui concerne aussi des faits de « tromperie ».

Les détails sont encore maigres pour le moment, mais il s'agit des suites de la plainte déposée par l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) auprès du procureur de la République de Paris fin décembre. La prise en charge de cette plainte a donc été extrêmement rapide, sachant qu'elle est intervenue entre Noël et le jour de l'An. On imagine que les deux parties ont hâte d'avoir le fin mot de l'histoire.

L'association avait effectivement accusé Apple d'avoir mis en place une « stratégie globale d’obsolescence programmée en vue d’augmenter ses ventes » en dégradant volontairement les performances des iPhone en circulation afin de promouvoir les nouveaux modèles. Effectivement, Apple a reconnu réduire la vitesse de ses processeurs afin de ménager la batterie de ses anciens smartphones, assorti d'un programme de remplacement de batterie à 29 €.

L'absence de communication autour de la dégradation des performances a certes été dommageable. Mais Apple pourra défendre son point de vue en arguant que cette procédure est finalement tout le contraire de l'obsolescence programmée, puisqu'elle rallonge la durée de vie de l'appareil.

Le délit d'obsolescence programmée a été introduit dans le droit français en août 2015.

> Accéder aux commentaires

Nvidia ouvre le service de cloud gaming GeForce NOW en France

| 08/01/2018 21:00 | 13

Petit à petit, Nvidia étend la toile de GeForce NOW, son service de cloud gaming, à la France et à l'Allemagne après une ouverture européenne annoncée début novembre. Toujours en bêta, ce système permet de jouer à de gros jeux sur des configurations légères. Un iMac fin 2009 est suffisant pour profiter de certains des jeux les plus exigeants du moment.

Pour en profiter, il faudra toutefois demander une clé et prendre son mal en patience avant d'être servi. On en profitera pour s'inscrire sur le service Steam et acheter quelques jeux compatibles GeForce NOW (liste), puisqu'il est impératif de posséder les licences de ces titres afin d'y jouer sur son Mac. Le service Uplay de Ubisoft est aussi de la partie.

Cliquer pour agrandir

Les serveurs de Nvidia moulinent les jeux en 1080p, avec une fréquence d'images pouvant aller jusqu'à 120 FPS. Le Mac devra bénéficier d'une bonne connexion pour des performances optimales. Si la bêta est gratuite, Nvidia n'a pas encore dévoilé le modèle économique de son service de jeu dans le nuage.

Jusqu'à présent, on évoquait un système « à l'heure » (25 $ pour jouer pendant dix heures avec l'équivalent d'un PC équipé d'une GTX 1080), mais le constructeur pourrait changer son fusil d'épaule en faveur de quelque chose de plus simple.

> Accéder aux commentaires

Test de l’iMac Pro 2017 : tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur la puce T2 et Secure Boot

| 08/01/2018 20:00 | 32

Parce qu’il a bien failli remplacer le Mac Pro, parce qu’aucun autre Mac n’est aussi puissant, parce qu’il ne vaut pas moins de 5 499 €, l’iMac Pro mérite un traitement particulier. Avant de vous livrer notre avis général, nous vous proposons d’étudier certains aspects de l’iMac Pro, pour mieux comprendre cette machine très spéciale et mieux informer votre éventuelle acquisition. Quatrième article de cette série, que vous pouvez suivre avec le mot-clef « Test iMac Pro 2017 », consacrée à la puce T2 et Secure Boot.

L’iMac Pro n’est pas le premier Mac moderne doté d’un coprocesseur ARM, cet honneur revenant au MacBook Pro, mais on peut dire qu’il s’agit du premier Mac doté d’un coprocesseur x86. De la même manière qu’elle occupe une place centrale sur la carte-mère, la puce T2 occupe une place centrale dans le fonctionnement de l’iMac Pro.

La puce T2, au centre de la carte-mère de l’iMac Pro. Image iFixit (CC BY-NC-SA).
La puce T2, au centre de la carte-mère de l’iMac Pro. Image iFixit (CC BY-NC-SA).

La puce T2 est le véritable cerveau de l’iMac Pro, le centre névralgique sans lequel la machine ne peut fonctionner. Plus encore que la puce T1, la puce T2 fait figure de « super-contrôleur », et remplace plusieurs composants :

  • le contrôleur de gestion système, qui gouverne les aspects les plus basiques du matériel, comme les deux ventilateurs et le capteur de luminosité ;
  • le contrôleur audio, responsable du fonctionnement des haut-parleurs et des quatre microphones ;
  • le contrôleur SSD, qui doit coordonner deux modules pour former un volume ultra-rapide ;
  • et le processeur d’images, chargé du traitement du signal de la caméra FaceTime HD, de la détection des visages à l’exposition en passant par la réduction de bruit.

La puce T2 n’a pas absorbé tous les contrôleurs. Les ports Thunderbolt 3 et Ethernet...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pages