IA générative : et si Apple prenait à contrepied la concurrence sur la photo ?

Olivier Busuttil |

Pomme d'avis, c'est la rubrique « édito » de MacGeneration dans laquelle la rédaction vous partage son point de vue sur un sujet d'actualité. Alors que la montée en puissance de l’IA générative questionne de plus en plus notre rapport aux images, notre pigiste Olivier se demande si Apple n’a pas une carte différente à jouer dans la photographie.

En 2024, l’intelligence artificielle est difficilement dissociable de la photo quand il s’agit de smartphone, surtout quand on parle de modèles haut de gamme. De la prise de vue à l’édition, l’IA va sans doute s’imposer dans iOS avec autant de force que dans le Galaxy S24 Ultra ou le Pixel 8 Pro.

Samsung et Google ont tous deux intégré des fonctionnalités assez remarquables, offrant aux néophytes la liberté de manipuler leurs clichés à un niveau encore jamais atteint. Dans ce contexte, Apple est attendue au tournant. Mais au moment où chaque photographie devient questionnable, on peut se demander si la Pomme ne devrait pas profiter de l’occasion pour proposer une solution différente.

Sur le Galaxy S24 Ultra, une fonction d’édition retire les reflets disgracieux à la demande. Image Samsung.

Une drôle d’époque !

L’intelligence artificielle en général et l’IA générative en particulier sont sur toutes les lèvres technophiles en ce moment. Chez les photographes, certains sont enthousiastes, d’autres ne cachent pas leurs inquiétudes. Les premiers se réjouissent de disposer d’aides à la prise de vue (reconnaissance du sujet, de scène…), d’une assistance à la retouche (reconnaissance des plans, des éléments…) ou encore d’un moteur de recherche plus avancé. Celui de l’iPhone ne fonctionne d’ailleurs pas trop mal, même si ses capacités d’analyse et d’interprétation restent rudimentaires. Avec son moteur CLIP, OpenAI a montré qu’un nouveau palier pouvait être franchi.

La bibliothèque de l’iPhone autorise une recherche via des mots-clés. À gauche : résultats de la recherche avec le mot « falaise ». Au centre : l’iPhone propose de rechercher des photos identiques ou des infos complémentaires sur le web. À droite : les six suggestions de la recherche complémentaire proposent bien des falaises, mais le système ne reconnait pas Bonifacio ! Dommage, c’est pourtant ce que j’espérais. On compte sur iOS 18 pour améliorer tout ça.

Les plus pessimistes, sensibles aux effets pervers d’une IA générative généralisée et normalisée, s’alarment de voir disparaitre définitivement le lien ombilical qui, jadis, reliait le sujet photographié et la représentation que la photographie en offrait — même si l’Histoire de la photographie a été jalonnée de trucages bien avant Photoshop ou Midjourney.

Les deux camps se rejoignent sur les points suivants : les outils d’édition, de retouche, de truquage n’ont jamais été aussi répandus, puissants et faciles à utiliser. Les moyens de partager ce qui est tiré de ces outils sont plus nombreux et viraux que jamais. Quand, depuis quelques années déjà, un esprit critique affuté s’imposait devant le moindre cliché troublant au sein d’un réseau social, voilà que les smartphones de Samsung et de Google embarquent nativement de quoi faire croire, photo à l’appui, qu’il n’y a pas un seul chantier en cours dans les rues de Paris.

Petite démo de ce que le Galaxy S24 est capable de faire en matière d’édition photo quand il est aidé par son IA.

Samsung et Google donnent le ton

avatar cecile_aelita | 

« Pour ces gens-là, l’iPhone doit offrir une « photographie [qui] passe pour une preuve irrécusable qu’un événement donné s’est passé » »

Ça serait génial en effet.

avatar Nesus | 

Ça permettrait à Apple de prendre une large avance et encore fois d’imposer un standard à l’industrie.
Nous verrons.

avatar tempest | 

Excellent article comme toujours avec MacG. Ces pistes sont effectivement à suivre par Apple. Espérons qu’elle y ai pensé.

avatar raoolito | 

@tempest

ce n'est pas un "article" celui-ci c'est un édito où un intervenant de macG expose un point de vue
😉

avatar powergeek | 

Le système introduit par Leica est honorable mais qu’est-ce qui m’empêche de générer une photo HD avec midjourney ou autre et ensuite photographier cette image avec mon boîtier Leica certifié ? Est-ce que ça en fera une photo authentique pour autant ?

avatar Seb42 | 

@powergeek

Je pense que l’utilisation du LiDAR comme c’est décrit pourrait justement contrer ces initiatives, n’ayant pas de profondeur, il pourrait sûrement exclure ce cliché d’une photo « reelle »

avatar Ju_Ju | 

Excellent article qui retrace bien les questions importantes autour des IA dans le monde photographique.

Je croise les doigts pour que la vision de MacG soit adoptée par Apple pour rassurer tous les photographes sur l’authenticité de leur travail (étant moi-même dans ce milieu).

Petit parenthèse sur la photo illustrant la série 90 miles on peut voir que c’est une image générée par IA au niveau des mains. Sur des images aussi complexes les mains sont souvent le point faible des IA et celle-ci ne déroge pas à la règle

avatar Phiphi | 

@Ju_Ju

"on peut voir que c’est une image générée par IA au niveau des mains."

Et aussi parce qu’il y a un spationaute dans la piscine avec les réfugiés !

avatar donatello | 

Reporters de guerre et lanceurs d’alerte. Ça concerne quel pourcentage des utilisateurs d’iPhone ?

avatar Mac1978 | 

@donatello

Personnellement, je ne pense pas que votre question soit pertinente en elle-même.

La question devrait être - à mon sens - quel pourcentage de la population est concerné par la consommation de photos prises par des reporters de guerre ou des lanceurs d’alerte. Et ce pourcentage est très significatif car nous consommons presque toutes et tous des images de cette nature dans les différents vecteurs d’information.

avatar donatello | 

@Mac1978

On est en effet concerné, mais pour le quidam que je suis ça n’en fait pas un argument de vente.

N’étant ni reporter de guerre et n’ayant pas un profil de lanceur d’alerte, je préfère un Samsung qui me promet de rendre mes photos d’anniversaire plus sexy plutôt qu’un Apple qui me propose de sauver l’humanité avec des photos ratées.

Que les professionnels de l’image trouvent un moyen de lutter contre les fake, rien à redire.

avatar Labsyb | 

Mais est ce que tout ça n’est pas vain? « une preuve irrécusable qu’un événement donné s’est passé ».

Comme pour les écrits, il n’y a (malheureusement?) pas mieux que la confiance en la source. Je crois qu’il est vain de croire que l’on pourra trouver un moyen technique d’assurer que l’image diffusée est le reflet authentique de l ‘instant photographié.

À partir de là il s’agit de désacraliser la photographie comme une preuve de réalité des faits. Cela aurait dû être le cas depuis longtemps car comme l’évoque l’article, on n’a pas attendu les IA pour arranger la réalité. Au delà de la non « retouche », il peut y avoir mise en scène. Rien qu’un cadrage, selon la manière dont il est fait peut travestir les faits, raconter une histoire différente.

Je saisie la crainte de la profession, qui a vécu sur cette illusion, souvent de bonne foi. Mais la facilité avec laquelle tout un chacun a désormais dans sa poche le moyen de modifier de façon réaliste et aisée ses photographies, ne vient que mettre en exergue ce qui était un secret de polichinelles. La photographie, comme la vidéo, n’a pas plus valeur de preuve irréfutable que d’autres moyens de témoignage.

avatar Mac1978 | 

Article très intéressant. Merci.

La question ne se pose-t-elle pas également pour la vidéo ?

avatar koko256 | 

Malin. Cela ne tiendra que 6 mois et pour une clientèle de quelques milliers de personnes donc le côté rentable n'est sans doute pas celui recherché par Apple mais le côté chic et white hat et clairement bien vu... par MacG ;)

avatar Smy | 

Manque Sony dans la liste des boîtiers Pro, d’autant que la marque sort des MaJ de firmwares incluant la C2PA, y compris sur des boîtiers amateurs comme le A7iv.

avatar Didoufry | 

Aujourd’hui, je pense qu’un outil comme Exitool permet d’effacer les marques laissées par Samusung dans les métadonnées des photos « retouchées ».

avatar cecile_aelita | 

@Didoufry

Oui il faudrait trouver un moyen de le noter mais qui soit infalsifiable.
Je ne sais pas si c’est « techniquement » possible, mais ça serait top.

avatar Didoufry | 

@cecile_aelita

J’ai l’impression que c’est possible. C’est que je comprends de la lecture de l’article. Mais pour ce que j’en sais aujourd’hui des metadonnées, ce n’est pas encore le cas.

avatar XiliX | 

@cecile_aelita

Il existe aujourd'hui des algo permettant d'ajouter un watermark invisible sur des images.

avatar ech1965 | 

@powergeek : ça fera une photo authentique d’une création mid journey

avatar abalem | 

Le désir énoncé dans l’article est évidemment louable, mais je crois que ce ne soit qu’un vœu pieu : Apple aujourd’hui est bien trop opportuniste pour prendre des risques, bien trop timorée pour assumer la moindre position politique, sauf si elle est vraiment « dans l’air du temps ».

avatar Nietzsche | 

Simple anecdote. Ma fille me demande de lui trouver une photo prise il y a a une dizaine d’années, où elle pose avec un poisson qu’elle vient de pêcher. Je vais dans l’app Photos d’Apple et je cherche avec le mot poisson. Non. Je vais dans Google Photos, je fais pareil. Trouvé! Les deux bibliothèques sont synchronisées et contiennent donc toutes les mêmes photos.

Après iOS 18, je retenterai l’expérience et on verra bien. Mais j’ai comme un doute.

avatar cherbourg | 

Perso je pense que l’enjeu du traitement des images par l’IA doit aller de paire avec la création d’applications de détection constamment mise à jour.
Quand on voit aujourd’hui les ravages (pouvant aller jusqu’au suicide) sur les victimes de revenge porn, avec l’IA on va atteindre un niveau supérieur de malveillance et d’atteinte à la réputation.
On m’a envoyé ce week-end un lien vers un porno où l’on a intégré Keanu Reeves via l’IA : à aucun moment on ne se rend compte de la supercherie. Bluffant et flippant.
Les avocats spécialisés dans le droit à l’image ont de beaux jours devant eux 😬

avatar Lucas | 

Excellent article MacG, merci beaucoup !

Est-ce purement de l’imagination et de l’intuition de votre côté ou y a-t-il des indices sur le fait qu’Apple travaille là-dessus ? Son absence des consortiums peut à la fois être inquiétante ou signe qu’elle prépare quelque chose en secret…

Dans tous les cas ce serait un vrai effet waouh dans une WWDC qui serait beaucoup voire trop axée sur l’IA et au-delà de l’éternel choix de la confidentialité.

Ça marquerait vraiment le coup et changerait la donne !

CONNEXION UTILISATEUR