Apple ne veut pas être obligée d'autoriser le sideloading aux États-Unis

Mickaël Bazoge |

Il n'y a pas qu'en Europe où le régulateur cherche à rééquilibrer le rapport de force avec les grandes entreprises techno — Apple en première ligne. Aux États-Unis aussi, des textes de loi suivent leur cours et le constructeur compte bien faire entendre sa voix. L'entreprise a ainsi envoyé un courrier aux sénateurs américains qui vont discuter cette semaine de deux propositions, l'American Innovation and Choice Online Act et l'Open App Markets Act.

Entre autres restrictions, la première proposition empêcherait les plateformes de favoriser leurs propres produits par rapport aux concurrents. La seconde reprend la même idée, mais appliquée plus spécifiquement aux boutiques d'applications. Timothy Powderly, directeur juridique d'Apple, prévient dans ce courrier que ces textes risquent de mettre en danger la vie privée des consommateurs.

Apple craint en particulier que ces lois ne forcent l'entreprise à autoriser le sideloading, c'est à dire la possibilité d'installer des applications en dehors de l'App Store officiel, par exemple depuis un navigateur web (comme c'est le cas depuis toujours sur le Mac). « Si Apple est obligée d'activer le sideloading, des millions d'Américains subiront probablement les attaques de logiciels malveillants sur leurs téléphones, qui autrement auraient été épargnées », selon Powderly.

Le dirigeant ne fait pas tellement plus que de reprendre les discours de Tim Cook et de Craig Federighi, qui ont servi les mêmes arguments pour contrer le sideloading en Europe l'an dernier.

Pour Tim Cook, forcer le sideloading comme le voudrait Bruxelles « détruirait » la sécurité de l

Pour Tim Cook, forcer le sideloading comme le voudrait Bruxelles « détruirait » la sécurité de l'iPhone

Craig Federighi dit tout le mal qu

Craig Federighi dit tout le mal qu'il pense du sideloading, « le meilleur ami des cybercriminels »

Ces lois vont « récompenser tous ceux qui agissent de manière irresponsable avec les données des utilisateurs et déresponsabiliseront les mauvais acteurs qui pourront cibler les consommateurs avec des logiciels malveillants, des rançongiciels et des escroqueries », poursuit Powderly.

Tim Cook aurait lui même participé à l'effort de guerre en contactant et en rencontrant personnellement des sénateurs du comité juridique. Ce qui n'est pas une surprise, le CEO d'Apple ayant par le passé déjà tenté de pousser ses pions auprès de parlementaires américains.

Tim Cook aurait passé des coups de fil à des parlementaires pour se plaindre du projet de loi antitrust

Tim Cook aurait passé des coups de fil à des parlementaires pour se plaindre du projet de loi antitrust


Source
Tags
avatar byte_order | 

@House M.D.
> Yakafokon,

Toutes les entreprises ayant des clients doivent gérer un SAV. Pourquoi Apple devrait bénéficier d'une souplesse sur les contraintes de non distorsion de concurrence afin de lui faciliter la vie de son service SAV, mais pas toutes les autres entreprises assurant également du SAV !?

> comme d’hab venant d’un intégriste.

Okay, je retente une seconde fois :

Défendre une séparation entre la certification de conformité d'un produit et les canaux de distribution de ce type de produit, c'est avoir une opinion intégriste maintenant !?!

Ah, c'est sur, le name calling et refuser de débattre même sur un seul point, c'est tellement moins radical, tellement plus respectueux du droit à la liberté d'expression...

avatar Paquito06 | 

@debione

“Tu as vu des plaintes en tout genre concernant Android sur ce point? Moi jamais.
Alors soit les utilisateurs d'iPhone sont en majorité des gros beauf, soit ils sont un peu comme les utilisateurs Android (ce que je crois)
Et il n'y a pas de raison qu'ils se plaignent plus que les plaintes que l'on entend actuellement sur ... l'absence de side loading...
C'est comme les magasins alternatif, ceux qui se plaignent le plus ce ne sont pas les clients mais bien.... Apple, car dans l'histoire ce serait eux qui risquerait quelques $, pas leurs clients qui pourrait toujours.... ne pas utiliser ces solutions...
Bref, j'ai toujours cette impression que les gens ne veulent pas du mieux, ils préfèrent que les autres aient moins. Un peu comme les jérémiades contre les acquits des fonctionnaires, plutôt que de se battre pour avoir les mêmes acquits il est plus bandant pour certain de faire en sorte que ds gens perdent ces acquits.”

Ce ne sont pas les mauvaises experiences liees a la securite a cause du sideloading wui manquent sur android. Il doit bien y avoir des plaintes qui en decoulent.

Il y a meme des plaintes parce que Google l’autorise:
https://www.techspot.com/news/90346-google-new-antitrust-lawsuit-targeting-play-store-meritless.html

Google n’aime pas le sideloading d’ailleurs:
https://www.slashgear.com/google-told-epic-games-sideloading-android-apps-is-an-awful-experience-08685733/

Bref, ca changera rien pour moi - certains utilisateurs auront une bonne UX, d’autres pas. Je n’utiliserai pas le sideloading mais laissons le dispo pour une poignee d’utilisateurs avertis qui en ont besoin.

avatar byte_order | 

@Paquito06
> Ce ne sont pas les mauvaises experiences liees a la securite a cause du sideloading
> qui manquent sur android. Il doit bien y avoir des plaintes qui en decoulent.

A priori, pas assez massive pour qu'on en entende parler notoirement.
Et les plaintes échoue(ro)nt : y'a une alerte qui indique clairement que l'utilisateur est informé du risque en installant un fichier .apk de source inconnue. Le plaignant ne peut donc pas plaider qu'il ignorait le risque, alors qu'il a forcément *choisi*, activement, de le courir.

Ah, sinon, j'adore la façon dont la réponse de Google pointe Apple sans jamais la citer :

"We don’t impose the same restrictions as other mobile operating systems do.
So it’s strange that a group of state attorneys general chose to file a lawsuit attacking a system that provides more openness and choice than others."

Le pluriel commence à deux, en effet. ;-)

> Google n’aime pas le sideloading d’ailleurs:

Euh, ne soyons pas naif, ce n'est pas l'UX du sideloading que n'aime pas Google, c'est l'UX du sideloading d'apps qui sans sideloading lui aurait permis de capter 30% des profits fait par Fortnite sur Android.

Le sideloading d'apps qui rapportent rien ou presque à personne, Google s'en contrecarre. L'utilisateur est averti (avec un peu de FUD au passage), et c'est suffisant.
Sinon ils auraient retirer cette possibilité depuis longtemps, pensez bien. Ils la gardent de tout façon surtout comme protection juridique contre, justement, l'abus de position de monopole.

Nuance.

avatar Paquito06 | 

@byte_order

“Sinon ils auraient retirer cette possibilité depuis longtemps, pensez bien. Ils la gardent de tout façon surtout comme protection juridique contre, justement, l'abus de position de monopole.
Nuance.”

Oui c’est surtout cela, eviter ce qu’Apple est en train de vivre.

avatar Bidule200 | 

Si déjà ils pouvaient faire péter l'obligation de devoir rebuild tous les 7 jours du Mac vers iOS, ça changerait ma vie. J'ai pas envie de payer 100€ par an alors que je veux juste utiliser MES apps (que j'ai développé juste pour mes besoins, pas pour les vendre) sur MES appareils, sans les publier sur l'AppStore.
Un certificat de 365 jours comme sur la version payante du compte dev, ça serait pas du luxe.

avatar Baptiste_nv18 | 

@Bidule200

Récupérer ton app par TestFlight est payant ? Étant développeur et payant mon compte je ne sais plus ce qui est possible avec un compte gratuit.

avatar BeePotato | 

@ Bidule200 : « Si déjà ils pouvaient faire péter l'obligation de devoir rebuild tous les 7 jours du Mac vers iOS, ça changerait ma vie. »

👍
Pareil.

avatar CorbeilleNews | 

"Apple ne veut pas être obligée"

Tiens c’est bizarre, j’avais la même sensation au fur et à mesure de l’évolution des produits Apple que l’on y était de plus en plus obligé de faire des choix de plus en plus restreint dans l’achat ou dans les possibilités de ses OS !

Arroseur arrosé, voilà Apple commence a subir, mais étrangement cela ne lui plait pas.

Elle n’a qu’a faire comme ses clients mécontents, aller voir ailleurs et quitter le marché US tiens !!!

En plus c’est même proposé par certains ici d’aller sur Androïd ou Windows quand on n’y est plus satisfait plutôt que d’inciter à aller vers des possibilités plus étendues

Qui peut le moins, peut … le moins 🤷‍♂️

avatar FrDakota | 

Pour résumer Apple dit, «  Les utilisateurs iPhone sont plus cons que ceux d’Android. » 😁

avatar byte_order | 

@FrDakota

Non, mais plus effrayés et plus en recherche d'assistanat pour s'occuper de les protéger, oui.
Ce qui est logique : ils sont en moyenne plus aisés, et plus on possède plus on a peur de perdre ce que l'on a et donc plus on souhaite le protéger.

On trouve peu de systèmes d'alarme dans les maisons de la classe moyenne basse. Par contre cela devient bien plus fréquent dès qu'on rentre dans les 20% les plus riches d'une population.

avatar CorbeilleNews | 

@FrDakota

Ca fait longtemps mais oui c’est un peu ca 😊

avatar Insomnia | 

Bla bla marrant Apple pourquoi ne pas faire pareil sur Mac ? Bloquer les applications seulement via le store si ils souhaitent vraiment protéger ces utilisateurs. Bref deux poids deux mesures, l’Apple store rapporte bien plus donc forcément, le résultat risquera du plomber les recettes.

avatar iPadProM1 | 

@Insomnia

Et heureusement. Tu ne peut empêcher une entreprise de faire de l’argent c’est un peu le but quand même

avatar Insomnia | 

@iPadProM1

Je n’ai jamais dis ça mais l’entreprise n’a pas pour autant empêcher certains utilisateurs de faire ce qu’ils veulent de leur appareil ? Marrant quand même de toujours revenir à la même rengaine. Le client peut être libre de faire son propre choix on vit dans un monde libre à ce que je sache.

avatar Krysten2001 | 

@Insomnia

Justement. L’utilisateur a fait son choix d’avoir un système fermé et de ne pas perdre son temps à chercher les apps tierces sur 10000 stores,…

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> L’utilisateur a fait son choix d’avoir un système fermé

Vu le témoignage de @House M.D., beaucoup d'utilisateurs ont seulement conscience d'avoir fait le choix de l'iPhone sans comprendre les conséquences.

Ensuite, y'a pas mal d'utilisateurs qui sont des mineurs qui ont récupérés l'iPhone de papa maman, c'est pas forcément un choix du système fermé la motivation pour l'avoir pris, c'était surtout ça ou tu te payes ton smartphone toi même.

Enfin, encore une fois, y'a pas QUE l'utilisateur concerné dans l'écosystème, y'a AUSSI les développeurs. Eux aussi ont des droits, pas que des devoirs. Ils ne sont pas à votre service, ni au service d'Apple.

> ne pas perdre son temps à chercher les apps tierces sur 10000 stores,…

Mais oui, jamais personne n'a jamais eu l'idée d'un catalogue référençant des offres disponibles sur différents stores. On sait le faire pour comparer(.com) les prix d'un produit sur de multiple magasins sur Internet, mais le faire dans une app, non, impossible techniquement, hein !?

La seule raison que ce type d'apps n'existent pas sur iOS c'est que Apple les interdit (app proposant un catalogue d'apps, interdit).

avatar Insomnia | 

@Krysten2001

D’où tu sors que la majorité des utilisateurs ont fait ce choix ?

avatar byte_order | 

@iPadProM1
> Tu ne peut empêcher une entreprise de faire de l’argent

Ah désolé, mais si, il faut quand même que la façon dont elle en fait ne piétine pas les règles du commerce.

Hors ces règles, ce sont les législateurs qui en décident, y compris de les faire évoluer.
Ce qui a pu être légal comme moyen de faire de l'argent peut très bien ne plus l'être, ou inversement (genre légalisation de la vente de Canabis récréatif dans certains états...).

Bien sûr que si qu'on peut empêcher une entreprise de faire de certaines manières de l'argent.

avatar debione | 

Et Apple qui continue sur la peur: Ayez peur pour vos données personnelles et pour les méchants logiciel malveillant.
Bref, j'ai jamais eu de virus ou autre merde sur aucune de mes plateformes, Mac/PC/Android/IOS, Mais plus spécifiquement, je n'ai jamais connu personne qui aie eu un problème du genre sur Android. CA doit exister, mais c'est vraiment à la marge.
Apple protège surtout ces $, oui, la il peut y avoir quelque chose à perdre... Mais pour le client, c'est bénéfice total... Car rien n'empêchera les peureux du slip de ne jamais utiliser le sideloading...

avatar webHAL1 | 

@debione :
« Et Apple qui continue sur la peur: Ayez peur pour vos données personnelles et pour les méchants logiciel malveillant. ​»

Oui, car c'est un excellent moyen de pousser ses arguments. Toutes les grandes entreprises l'utilisent, Apple ici ne fait par exemple que suivre Microsoft et récemment Google leur a emboîté le pas.

Les sénateurs américains qui sont ici la cible n'ont vraisemblablement pour la plupart que très peu de connaissances techniques et n'ont aucune idée sur la manière dont fonctionne un logiciel. Par contre, ils se soucient de leurs électeurs, et quel meilleur moyen de les dissuader de passer une loi menaçant le monopole d'Apple sur la distribution d'applications iOS et iPadOS que d'instiller le doute et leur faire se demander "voulez-vous vraiment prendre le risque de rendre tous ces électeurs vulnérables aux hordes de logiciels malveillants qui ne manqueront pas de s'abattre sur leur appareil ?!".

Bref, Apple tente par tous les moyens de protéger sa vache à lait. La question n'est pas de savoir si elle y arrivera, mais uniquement pendant encore combien de temps...

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

Regarder sur android la décadence 😉 (Exemple: Fortnite,…).

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001 :

Il n'y a strictement aucune "décadence" sur Android, qui est utilisé sur plus de 3 milliards d'appareils.
Quant à Fortnite, si par "décadence" vous voulez dire "offrir la possibilité aux joueurs de ce jeu de pouvoir en profiter sur leur téléphone portable Android alors que ceux sous iOS n'ont que leurs yeux pour pleurer", alors nous sommes en effet d'accord.

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

Vous voyez très bien de quoi je parle. Des nombreuses copies de Fortnite piratée sur pleins d’appareils 😉

Android est celui qui attrape le plus de virus. (Étude Nokia).

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001 :

Non, je ne vois pas. Je ne vois pas plus aujourd'hui que les dernières fois où vous avez affirmé de manière totalement fantaisiste qu'il y avait de "nombreuses copies de Fortnite piratée sur pleins d’appareils".
Et, bien évidemment, aujourd'hui comme les dernières fois je sais parfaitement que vous serez incapable d'apporter la moindre source étayant cette affirmation.

Y a-t-il des copies vérolées de Fortnite Android qui circulent ?
Oui, ça ne fait aucun doute.

De "nombreux utilisateurs Android" ont-ils été affectés par des problèmes suite à l'installation d'une version non-officielle ?
Jusqu'à que vous soyez en mesure de démontrer que c'est le cas, ça ne restera rien d'autre que de la désinformation de votre part.

avatar Krysten2001 | 
avatar webHAL1 | 

@Krysten2001 :

Hé, comme cela est étonnant, aucun de vos deux liens ne démontrent que de nombreux utilisateurs ont été affectés par ces copies piratées.

Mieux encore, le second lien que vous donnez précise :
« L’APK légitime de Fortnite ne demande pas ces autorisations, et les fausses applications peuvent avoir jusqu’à 24 autorisations que l’utilisateur doit accepter pour les installer. Si l’utilisateur ne lit pas ces invites, il permettra inévitablement à ces applications d’accéder à une grande partie des informations confidentielles et personnelles stockées sur leurs téléphones. »

C'est fou, on pourrait presque croire qu'Android, tout comme iOS d'ailleurs, offre des protections pour l'utilisateur. Mais bien sûr, je ne doute pas que vous êtes persuadé que si dans une application iOS vous cliquez sur "oui" sans lire lorsqu'une application demande accès à votre carnet d'adresse, vous n'aurez aucun risque de la voir exploiter vos données personnelles à des fins malveillantes. C'est bien évidemment impossible sur iOS. C'est magique.

Bref :
1. Les personnes qui ont téléchargé la version Android de Fortnite sur le site officielle d'Epic, ce qui constitue à n'en pas douter l'immense majorité des gens, n'ont eu aucun problème. Bien sûr, un site Web avec un nom comme "newsbeezer" ne va pas parler de ça. J'en profite au passage pour vous féliciter pour la qualité de vos sources. C'est tout à fait révélateur. Vraiment.
2. Vous n'avez jusqu'à présent apporté aucune preuve que la disponibilité de Fortnite hors Play Store a abouti à des problèmes chez de nombreux utilisateurs. Ou même chez un seul utilisateur. La seule chose que vous avez, ce sont des articles disant qu'il EXISTE des versions vérolées. Ce qui revient à dire que le fait qu'une personne inexpérimentée soit partie en sandalettes et sans boisson faire une excursion de 9 heures en haute montagne et ait dû être secourue démontre que la randonnée est une activité dangereuse.
3. Sur n'importe quel système, quand l'utilisateur ne sait pas ce qu'il fait ça peut aboutir sur une situation problématique. C'est d'ailleurs pareil sur le Web. Pourquoi ne parlerait-on pas de tous ces utilisateurs iOS qui se font arnaquer sur le Web, ou sur cette faille critique récemment découverte sur Safari :
https://www.clubic.com/pro/entreprises/apple/actualite-404565-un-exploit-dans-safari-permet-l-acces-aux-infos-de-compte-google-et-a-l-historique-de-navigation.html
Une belle preuve de la "décadence" d'iOS, pas vrai ?
4. De toute manière, tant que vous n'aurez pas compris que "un système plus fermé = un système plus sécurisé" n'est qu'un sophisme, toute discussion sera vaine.

avatar Krysten2001 | 

@webHAL1

« Hé, comme cela est étonnant, aucun de vos deux liens ne démontrent que de nombreux utilisateurs ont été affectés par ces copies piratées. »

Si vous pensez ça, c’est que vous ne réfléchissez pas plus loin que le bout de votre nez 👃

https://www.numerama.com/pop-culture/376778-fortnite-attention-aux-fausses-apps-android-qui-contiennent-des-logiciels-malveillants.html

Pour le reste, pas le temps de répondre plus 😉

Surtout que vous ne faites jamais vraiment de recherches de la part de votre propre chef 😉

avatar webHAL1 | 

@Krysten2001 :

D'accord. En fait, l'explication semble simple : vous ne lisez absolument pas les articles que vous partagez. Ou alors vous avez des problèmes de compréhension. Je dois dire que je ne sais pas quel est le plus probable.

Encore une fois, l'article de Numerama ne dit à aucun moment que le moindre joueur a été affecté par un problème suite à l'installation d'une de ces versions inofficielles de Fortnite. Ils écrivent même :

« Les plus empressés [des joueurs] AURONT PEUT-ÊTRE le réflexe malheureux de télécharger des applications qui ont pour but de propager des virus. »

C'est assez impressionnant comme vous donnez des sources qui sont en parfaite contradiction avec ce que vous tentez de prouver.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Regarder sur android la décadence 😉 (Exemple: Fortnite,…).

Regarder implique d'ouvrir les yeux et d'observer ce qu'ils voient, pas ce que vous voulez voir.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Il y avait une pointe d’ironie mais aussi de vérité 😉

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Il y avait une pointe d’ironie mais aussi de vérité

Décadence : qui s'achemine vers la ruine.

Merci de démontrer en quoi l'écosystème Android s'achemine vers la ruine.

Votre exemple de Fortnite est justement assez marquant. Alors que cela a été probablement l'app qui a été side-loaded le plus, vu l'audience du jeu, en particulier auprès des jeunes, et pourtant la plateforme Android n'a pas subi de dégradation de son image (ni de sa part de marché) notable. Y'a eu problablement des diffusions de virus et malwares ainsi en effet, mais même avec une audience pareil, cela n'a pas suffit pour ébranler la plateforme.

Quand je parle de réalité, c'est ça.
Les gens *continuent* d'utiliser Android. Alors soit ils aiment se faire voler leur argent, données et autres par des malwares, soit l'immense majorité d'entre eux n'est pas exposé à ce risque, contrairement à ce que vous semblez affirmer.

Attention, il peut y avoir 1000 fois plus de malwares et virus qui circulent sur Android que sur iOS, mais si cela touche finalement que 0.5% des personnes sur Android, même avec 3 à 4 fois plus d'utilisateurs sur Android que sur iOS, cela reste peu critique pour l'attractivité de la plateforme Android. Certes, cela l'est encore moins sur iOS, mais ça au final, ce qui compte, c'est l'avis de chaque utilisateur sur la crédibilité de la plateforme choisi, pas les avis comparés de tous les utilisateurs toute plateforme confondue.

D'autant que la comparaison est rare, car elle tourne trop souvent à la guère de religion.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

😉😉😉

Personnellement le slide loading n’est pas la bonne solution. On le voit dans le monde des PC et android 😉

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> On le voit dans le monde des PC

Mais oui, la plateforme existe depuis 30 ans maintenant, est depuis ce jour et toujours la plateforme logicielle d'ordinateurs majoritaire, mais c'est clair, c'est une véritable catastrophe l'installation d'apps sans passer par un monopole sur PC que... que... ben, rien, la plateforme est toujours autant utilisée.

P'tet parce que ce qui vous échappe, c'est qu'entre y'a 30 ans et maintenant, ce qui a changer sur PC, c'est que la sécurité est géré aux niveaux des systèmes de sécurité intégrés à l'OS.
Du sandboxing (les UWP), une politique de corrections et mises à jours de sécurité qui couvre 10, 15 ans, des mécanismes actifs de détection, etc. Dans la plateforme.

Pas dans ni lié au canal de distribution.

Quand a Android, là où le néologisme de sideloading a été officialisé (avant, on appelait ça simplement "télécharger et installer", pfff, pas assez moderne), l'impact du potentiel d'insécurité que l'usage, par définition volontaire, du sideloading permet sur le parc installé est tellement évident que l'on observe depuis des années une migration massive de la base installée vers... ah ben nan, en fait.

Quand on a un marteau, on commence à voir tout comme étant un clou. Attention à ne pas prendre votre ressenti comme ayant la même échelle dans la réalité du parc installé...

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Mais oui, la plateforme existe depuis 30 ans maintenant, est depuis ce jour et toujours la plateforme logicielle d'ordinateurs majoritaire, mais c'est clair, c'est une véritable catastrophe »

Je n’ai pas dit que c’était la catastrophe mais il y a une différence 😉

Maintenant, elle est majoritaire car les prix des Pc sont bas essentiellement et qu’on ne vend pas de PC sans aucun système dedans. Pas de choix. Elle peut être une catastrophe et se vendre 😉 Donc lié les virus de Windows en disant qu’il n’y en a pas beaucoup car elle est majoritaire…🤔

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Je n’ai pas dit que c’était la catastrophe mais il y a une différence

Non, mais que ce n'était pas la bonne solution.
Mais pourtant les gens continuent d'utiliser cette "pas bonne solution" depuis déjà 30 ans...

> Maintenant, elle est majoritaire car les prix des Pc sont bas essentiellement
> et qu’on ne vend pas de PC sans aucun système dedans.
> Pas de choix.

Si si. Vous confondez avec des macs. Des PCs peuvent être acheté sans OS, vous pouvez même acheter un PC en kit et le construire vous même, c'est dire. Mais j'imagine que vous réduisez le marché du PC aux seuls ordinateurs portables, comme si les portables étaient devenu les seuls type d'ordinateurs désormais...

Et vous, sortant l'argument "pas de choix", c'est assez priceless. Faux ici en l'occurence, *et* priceless.

> Donc lié les virus de Windows en disant qu’il n’y en a pas beaucoup car elle est majoritaire…

Et pourtant vous constaterez que les macs n'avaient que très peu d'exposition au virus *avant* qu'ils ne sortent de la part de marché des 4-5%, que c'est moins le cas avec le double.

Plus votre plateforme logicielle est connue et utilisée, plus elle subit des tentatives d'attaques.
C'est un fait établi et connu depuis longtemps.

Par exemple, Haiku n'a quasi aucune défense contre les virus (et en plus l'utilisateur a de facto des droits administrateurs), et probablement plus de failles que la moyenne. Pourtant, son audience très très faible fait qu'il n'y a pas de virus qui circulent ciblant Haiku...

Une plateforme logicielle qui a entre 80 et 90% de part de marché, forcément, elle se prend la majorité des attaques de virus. Quand (ou plutôt si) un jour macOS ou iOS attendront 80 à 90% de part de marché, on pourra comparer le niveau de "catastrophe".

Par ailleurs, comme pour les vrais virus, biologiques, pour comparer faut parler en terme de nombre d'infectés *rapporté* à la population potentielle, pas en valeur absolue.

100 infectés du Covid à St Pierre et Miquelon c'est une situation nettement (environ 10x) plus grave que 100000 en métropole, par exemple...

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Vous confondez avec des macs. Des PCs peuvent être acheté sans OS, vous pouvez même acheter un PC en kit et le construire vous même, c'est dire. Mais j'imagine que vous réduisez le marché du PC aux seuls ordinateurs portables, comme si les portables étaient devenu les seuls type d'ordinateurs désormais... »

La quasi totalité des gens vont au magasin d’électronique et ils prennent. Ils ont pas le choix. Des pc sans rien, vous ne les trouvez pas dans des magasins d’électronique.

avatar iPadProM1 | 

@webHAL1

Et tu ferais pareil si tu était entrepreneur…

avatar debione | 

@ iPadProM1:

Je pourrais vous présenter des dizaines d'entrepreneur pour qui l'argent n'est pas le but ultime, voir même est carrément un but secondaire, du moment qu'ils peuvent faire ce qu'ils aiment et que ça remplisse le frigo.
Ne projetez pas sur les autres vos vénalités ...

avatar webHAL1 | 

@debione :

Oui, c'est toujours assez merveilleux ces personnes qui affirment savoir mieux que toi qui tu es, ce que tu ferais ou ce que tu penses. Ça me rappelle un échange que j'avais eu avec jazz678 dans lequel il soutenait à plusieurs reprises que j'avais affirmé quelque chose, ce à quoi j'avais répondu ne jamais avoir dit ça et que ça ne correspondait pas à ce que je pensais, et qui avait eu cette sortie tout à fait hallucinante :

« En réalité ce que tu écris au mot près a très peu d’importance comparé à ce que tu veux faire croire. »

Ici, iPadProM1 sait donc :
1. Que je ne suis pas entrepreneur.
2. Que si je l'étais je serais dans rapport de force déséquilibré vis-à-vis des mes partenaires.
3. Que j'agirais de la même manière qu'Apple et donc que je profiterais de ma position pour me faire un maximum de thune sur leur dos.

Les forums de MacG sont décidément un bien meilleur endroit pour apprendre à se connaître soi-même que toutes ces techniques de développement personnel...

avatar iPop | 

« empêcherait les plateformes de favoriser leurs propres produits par rapport aux concurrents »

Sur l’AppStore Apple favorise plus les applications de Microsoft (horribles) que les siennes.

avatar byte_order | 

@iPop

Mais oui, Apple favorise OneDrive plutôt que iCloud, en aucun cas elle n'activerait par défaut la synchro automatique de tout plein de trucs de votre iPhone dans iCloud. Pareil pour Teams, qui est mis en avant par défaut dans iOS, pas FaceTime. Pareil pour XCloud, qui est mis en avant, alors que Apple ne pousse en rien Apple Arcade à la place.
Pareil pour les notes, c'est OneNote qui est mis en avant...

Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR