Commission européenne : Margrethe Vestager aimerait un App Store alternatif

Mickaël Bazoge |

Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, a une solution pour résoudre le dossier des pratiques de l'App Store : qu'Apple autorise les boutiques alternatives sur iOS. La vice-présidente exécutive de la Commission européenne, interrogée par Kara Swisher pour son podcast du New York Times, s'exprimait sur le procès ayant opposé Epic Games au constructeur.

Margrethe Vestager. Crédit : Radikale Venstre, CC BY-NC 2.0

« Je pense qu'une partie de la plainte d'Epic pourrait être réglée en autorisant un deuxième App Store, parce que [l'éditeur de Fortnite] cherche des moyens différents de communiquer avec ses clients », indique la dirigeante européenne en ajoutant qu'elle et ses services avaient suivi le dossier « de très près, car il y a beaucoup de similarités » avec l'enquête sur l'App Store lancée par la Commission en juin 2020.

Si Margrethe Vestager entend les arguments d'Apple sur la sécurité et la confidentialité, elle estime que « ni la sécurité, ni la confidentialité ne devraient être utilisées comme une digue contre les concurrents ». Elle oppose également les différences de traitement entre éditeurs : « [Il y a] des applications gratuites qui ne paient donc aucune commission, d'autres apps que vous achetez sur lesquelles pèse une très forte commission qu'Apple ne paie pas elle-même pour ses propres apps ».

À l'origine, c'est une plainte de Spotify déposée devant la Commission qui a mis le feu aux poudres. Le service de streaming estime que la commission de 30% prélevée par Apple est trop élevée sur un marché où les marges sont faibles. Et c'est une commission à laquelle échappe Apple Music, bien sûr. Si Spotify est disponible sur l'App Store, il n'est pas possible de s'y abonner directement depuis l'application iOS et Spotify n'a pas le droit d'informer ses utilisateurs mobiles qu'ils doivent souscrire sur son site web.

Cette interdiction d'Apple rend les choses très difficiles, soulève la commissaire, « parce que si vous vous abonnez à Apple Music, il n'y a pas de commission. Même s'il est possible d'éviter la commission en souscrivant depuis le site web, l'utilisateur ne le sait pas » car les plateformes concurrentes ne peuvent rien dire. Pour Margrethe Vestager, cela constitue un cas de concurrence déloyale.

Margrethe Vestager n'a cependant pas eu beaucoup de chance avec Apple, le constructeur ayant remporté une bataille l'été dernier : la Cour de justice de l'Union européenne a annulé la décision de la Commission qui estimait que l'Irlande avait accordé une aide illégale de 13 milliards d'euros à l'entreprise. Les services de la commissaire à la Concurrence ont-ils eu la main trop lourde ?

« Bien sûr, je me pose beaucoup cette question. Je pense que c'est ce qu'il faut faire quand vous perdez en justice. Mais je crois que ce cas en lui-même a braqué un projecteur sur le problème ». Elle indique aussi que cette affaire pousse à un changement de législation afin d'obtenir de meilleurs résultats. Elle rappelle que la Cour de justice instruit l'appel de la Commission.

Concernant l'autre dossier chaud du moment, c'est à dire la taxation des multinationales, la commissaire se réjouit de la décision prise par le G7 Finances il y a quelques jours. Il va falloir maintenant convaincre tous les pays d'accepter cet accord, ce qui risque de poser un problème pour certains d'entre eux à la fiscalité très douce pour les entreprises, comme l'Irlande.

Margrethe Vestager estime cependant que les chances de succès sont « probablement meilleures » avec l'administration Biden qu'avec la précédente administration.


avatar Kensei68 | 

@pechtoc

Et comment tu fais lorsque l'app que tu vises n'est dispo que sur le store alternatif, et qu'elle n'a donc potentiellement pas passé les contrôles de sécurité ?

avatar pechtoc | 

@Kensei68

Ben je prends une décision... Tout simplement.

avatar Lukas Apple Fan | 

@TonyDeLausanne

J’ai vu une vidéo qui explique comme quoi c’est pas le cas. Et comme exemple y’avait une appli qui hors d’un pays (de la Turquie de mémoire) était un jeu pour enfant mais en Turquie c’était un casino.

avatar byte_order | 

@TonyDeLausanne
> Mais justement, on as des iPhones parce qu’il est quasi impossible d’installer des apps tierces

Pardon !?
99,99% des apps du catalogue dispo sur l'AppStore *sont* des apps tierces !

> lesquelles sont en principe polluées de virus, de trackers en tout genres et de logiciels espions !

Attention avec les principes et autres stéréotypes ainsi que les effets de loupe grossissante sur les problemes.

Une étude disait qu'il y a en volume 88% de plus d'apps vérolés, malwares, spyware etc sur Android que sur iOS. Mais si y'a un très faible volume sur iOS, "même" 88% de plus sur Android représente un volume ridicule par rapport au volume total d'apps Android dispo.

Si vous regardez le monde des réseaux sociaux, sur un sujet donné, les gens qui vont en parler vont surreprésenter leur avis. Y'a toute la population silencieuse qui est absente.

La population silencieuse, de part la PDM d'Android vs iOS, est nettement plus importante en volume que celle qui utilise Android.

Cela fait plus de 10 ans qu'une majorité de gens dans le monde utilise Android.
Si c'était si radicalement, si systématiquement, si largement le cas que vous présentez "en principe", vous ne croyez pas que cela aurait eu un effet notable sur l'adoption par les gens d'Android, depuis tout ce temps !?

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Si c'était si radicalement, si systématiquement, si largement le cas que vous présentez "en principe", vous ne croyez pas que cela aurait eu un effet notable sur l'adoption par les gens d'Android, depuis tout ce temps !? »

Exemple approuvant cela : la sortie de fortnite sur Android. Rien sur iOS. Tout des problèmes sur Android. Rien à rajouter 😉

avatar Krysten2001 | 

Toujours cette histoire de concurrence. C’est ce qui fait la force d’Apple et c’est ce que le consommateur aime chez elle.

« parce que si vous vous abonnez à Apple Music, il n'y a pas de commission. Même s'il est possible d'éviter la commission en souscrivant depuis le site web, l'utilisateur ne le sait pas »

Comment peut-elle le savoir ? D’autant plus que c’est l’application du constructeur. Apple a diversifié ses activités. C’est de sa faute si Spotify n’arrive pas à suivre ?

Avoir tout ouvrir en faisant tout et n’importe quoi n’arrangera pas les choses. Elle ne comprends peut-être pas pourquoi seuls les gros veulent du changement…🙃 Cela va rien changer à la concurrence ça n’est qu’une illusion. Un changement des règles de l’app store oui mais des stores alternatifs non.

Elle ne se demande pas pourquoi les gens veulent l’app store ?

On se demande comment elle a fait pour intégrer l’UE😜

D’autant plus qu’elle prend les consommateurs pour des idiots mais passons 🙃

avatar v1nce29 | 

Il faudrait vraiment que Margrethe Vestager clarifie sa position.
Non elle ne se rendra pas chez toi pour te mettre un couteau sous la gorge et t'obliger à utiliser un autre store.
Si tu veux rester sur l'AppleStore grand bien te fasse.

avatar fousfous | 

@v1nce29

Quand une application de l'état quasiment obligatoire sera hors de l'app store on feras quoi?
Ou une application nécessaire pour faire un entretien comme zoom par exemple?
Tu n'auras juste PAS le choix.

avatar TonyDeLausanne | 

@fousfous

Exactement, par exemple, bien vu 😅

et ce n’est qu’un exemple parmi un milliard d’autres exemples!

Vous voulez une putaaain de bonne raison de faire grève ?

Bah la, y en as une ☝️

avatar byte_order | 

@fousfous
> Quand une application de l'état quasiment obligatoire sera hors de l'app store on
> feras quoi?

Aucune loi n'impose d'avoir forcément une voiture ou un smartphone ou une télé, pour rappel.
Votre "quasiment" est de la pure mauvaise fois. L'etat ne vous impose pas d'avoir un smartphone, il ne vous impose pas plus, quand bien même vous en possédiez un, de devoir vous en servir en permanence avec une app dessus. En tout cas pas l'Etat français.

Par contre, assez ironiquement, Apple colaborre avec certains états comme la chine et la russie pour que certains apps soit préinstallées, que les données des utilisateurs soit forcément stockés dans des trucs sous contrôle de ces états.

Comme c'est pratique de faire du complotisme sur une situation hypthétique tout en oubliant que une situation non complotiste existe déjà même en étant utilisateur d'Apple mais dans d'autres pays : preuve que c'est pas Apple qui protège, mais le pays dans lequel vous vivez.

> Ou une application nécessaire pour faire un entretien comme zoom par exemple?

Vous le faite via le web, depuis votre smartphone, mais via le web. Point final.
N'est-ce pas d'ailleurs tout juste ce que Apple vient de proposer en permettant FaceTime depuis le web !?

> Tu n'auras juste PAS le choix.

Mais oui, un flic tient un flingue sur votre tempe pour vous contraindre d'avoir un smartphone en mains avec telle app déployée dessus.
N'importe quoi...

Et pendant ce temps là, sur les iPhones en Chine et en Russie, y'a des apps préinstallées de force, des données personnelles stockées sous contrôle de ces états etc.

Ce n'est pas Apple qui vous protège dans votre pays actuel de ce type de dérive. Ce sont les lois et le système politique de votre pays qui vous protège. Les apps de tracking ne sont pas imposés par votre gouvernement, d'ailleurs beaucoup ici sont ravis de prétendre jouer au rebelle "anti-complot mondial du vaccin de la puce 5g qui vous traque partout" en agitant leur refus d'utiliser l'app TousAntiCovid.

Et vous savez quoi : l'état ne leur impose pas, ils sont libres de le faire, y compris pour des raisons totalement infondées.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Mais oui, un flic tient un flingue sur votre tempe pour vous contraindre d'avoir un smartphone en mains avec telle app déployée dessus.
N'importe quoi... »

Ce qui est n’importe quoi c’est que vous prenez les consommateurs pour des cons et que vous voulez absolument une ouverture pour tout alors que les gens ont choisit l’iPhone pour la simplicité, ne penser a rien,….

avatar byte_order | 

@fousfous
> Tu n'auras juste PAS le choix.

Mais... mais je croyais que ne pas avoir le choix (du store, du moteur web, de la méthode de paiement sans contact, de l'assistant vocal, du protocole de streaming audiovideo, etc) était ce qui motivait le choix des acheteurs d'iPhone !?

Faudrait savoir.

avatar Bigdidou | 

@fousfous

« Quand une application de l'état quasiment obligatoire sera hors de l'app store on feras quoi?
Ou une application nécessaire pour faire un entretien comme zoom par exemple? »

Eh oui.
Comme d’habitude, tu as parfaitement cerné le problème.
Le jour où Apple éjecte Zoom de l’AppStore, on fait comment sans possibilité alternative ?

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Toujours cette histoire de concurrence.

Oui.
Mais vous avez raison, la concurrence c'est mal.
D'ailleurs, en 1990, les états auraient du trancher et dire "une majorité de gens utilisent Windows sur des PC, donc cessons de s'embeter avec les OS et ordinateurs alternatifs, cela génère des pbs d'interopérabilité qui dégrade l'expérience et la cohérence. Hop, laissons les solutions alternatives mourir, et donc laissons Microsoft imposé son OS, son navigateur Web, ses formats de documents bureautique proprio etc.

Etrangement, là, beaucoup ont été ravi que les régulateurs ne laissent pas faire cela et protège le consommateur. Et ils l'ont fait sans lui dire "nan mais si vous n'êtes pas content de ne pas pouvoir utiliser autre chose que IE sur Windows, vous n'avez qu'à acheter un mac", non, ils l'ont fait en disant : Microsoft, vous ne pouvez pas imposez IE aux utilisateurs, sinon c'est tant d'amende d'astreinte.

Si la protection de concurrence vous déplait, y'a quelques pays dans le monde qui propose une économie de marché sans concurrence, vous savez.
Mais le plus simple c'est d'exercer votre droit de consommateur, qui *inclus* celui de rester fidèle à un truc, même quand des alternatives existent, hein.

Ou est-vous tellement d'une volonté faible que vous ne sauriez résister à la tentation de l'infidèlité et que la seule solution pour vous c'est d'interdire les tentations plutôt que de retrouver une volonté à rester fidèle !?

> Apple a diversifié ses activités. C’est de sa faute si Spotify n’arrive pas à suivre ?

Ben oui. C'est exactement ce qui est dit :
- en imposant une commission à Spotify, Apple impose à un concurrent de Apple Music
des conditions de concurrence 30% moins rentable.
- en impossant d'interdireà Spotify de communiquer sur comment s'abonner avec aucune commission, Apple impose à un concurrent de Apple Music des conditions d'attractivité des clients dégradées.

> Elle ne se demande pas pourquoi les gens veulent l’app store ?

Non.
Ce qui l'intéresse, elle, c'est de se demander si tout le monde veut vraiment l'AppStore ou s'il existe des gens, et combien, qui le subissent et est-ce que cette situation est suffisante pour entrainer une concurrence déloyale qui donne un avantage indu à un acteur aux détriments des autres.

Et donc de ne pas considérer *que* le cas des utilisateurs ravis, mais également le cas des utilisateurs pas ravis mais également le cas des autres acteurs qui ne sont pas des utilisateurs. Car l'AppStore n'a pas *que* les utilisateurs comme "clients", y'a aussi les éditeurs, pour rappel.

Et il se trouve que y'a un ordre causal ici : sans éditeur, l'appstore est vide, et n'a donc aucun utilisateur.

A l'inverse, avec forcément tous les éditeurs, l'appstore est rempli et à donc forcément *tous* les utilisateurs qui veulent des apps. La conséquence de cette situation particulière c'est de vérifier si aucun acteur dans cette chaine ne tire un profit deloyal aux détriments des autres.

Etre un distributeur n'est pas libre, le droit de la distribution existe.
Mais quand, en plus, vous être un distributeur en situation de monopole, vous avez d'autres obligations, *parce* que vous êtes en situation de monopole.

Si cela vous déplait, vous avez un bulletin de vote. Comme tout le monde.
Mais un seul. Votre voix ne pèse pas plus que les autres, c'est la majorité dans les démocratie s qui décident de la politique économique et des ses règles, pas le consommateur individiduel ni une multinational.

Apprenez à rester fidèle quoi qu'il arrive, et rien ne changera dans votre vie, votre store de confiance restera votre store de confiance, les devs partis ailleurs c'est qu'ils ne sont pas assez de confiance, c'est aussi simple que ça. Simple.

Et surtout, sans entrave aux droits des autres. Consommateurs comme éditeurs.

Ou alors motivez Apple pour proposer un service de location de plateformes, car là, oui, elle pourra imposer ce qu'elle voudra sur ce qui restera intégralement chez elle. Votre fidélité me fait penser que vous serez ravi de louer votre iphone et de n'avoir que aucunes solutions alternatives à des solutions d'Apple pouvant vous tenter inutilement durant vos usages.
Contactez Apple pour les inciter a proposer ce type d'offre. AppleMe, cela serait un bon nom marketing je pense...

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Hop, laissons les solutions alternatives mourir, et donc laissons Microsoft imposé son OS, son navigateur Web, ses formats de documents bureautique proprio etc. »

C’est déjà le cas. Microsoft a imposé et impose toujours son OS sur tous les PC… Même chose pour ses formats word,… mais eux obliger les constructeurs tiers. Apple n’oblige personne car elle fait son système que pour elle-même.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« des conditions de concurrence 30% moins rentable. »

Spotify avait augmenté le prix 😉 et de part un lien plus bas dans les commentaires, on apprend que ça n’est pas vraiment de la faute d’Apple 😉

« Ce qui l'intéresse, elle, c'est de se demander si tout le monde veut vraiment l'AppStore ou s'il existe des gens, et combien, qui le subissent et est-ce que cette situation est suffisante pour entrainer une concurrence déloyale qui donne un avantage indu à un acteur aux détriments
des autres. »

Et donc ça veut dire que tout le monde doit se ressembler ? Plus d’avantages compétitifs ? Bien bizarre votre vision 😳

« Votre fidélité me fait penser que vous serez ravi de louer votre iphone et de n'avoir que aucunes solutions alternatives à des solutions d'Apple pouvant vous tenter inutilement durant vos usages. »

Comme dit plusieurs fois que ce soit moi ou autre on préfère donner notre libre arbitre à Apple pour pleins de choses 😉

avatar Ecrapince | 

@Krysten2001
>Toujours cette histoire de concurrence. C’est ce qui fait la force d’Apple et c’est ce que le consommateur aime chez elle.

Donc tu vas allez militer pour qu'un unique forfait avec un quota de 10Go/mois sur l'internet fixe et mobile belge à 200€/mois voit le jour ? Ou le fait que les FAI français soit passés de diverse façon dans ton ancienne région de France, ce qui a drastiquement changer la donne, fait que dans ce cas la concurrence ne te déranges pas ?

avatar Krysten2001 | 

@Ecrapince

Pas bonne comparaison 😉 Des stores alternatifs ne feront pas baisser le prix des apps😉

avatar Lestat1886 | 

@Krysten2001

« C’est de sa faute si Spotify n’arrive pas à suivre ? »

Le pire c’est que Spotify arrive à suivre puisqu’il reste leader sur le marché 🤦🏻

avatar Cyrille50 | 

La loi du marché, mais pas trop quand même, lol.

avatar empereur_kuzco | 

Soyons honnêtes, les prix seront les mêmes dans l’app store et le magasin alternatif.
La différence sera que epic (entre autres) se fera plus de pépettes.
C’est la vraie raison de ce conflit.
Ils s’en foutent du client.

avatar quentinf33 | 

@empereur_kuzco

Exactement. C’est pas pour les clients ou les petits développeurs qu’ils mènent ce combat, mais pour leurs propres intérêts. Le client paye ce qu’il accepte de payer.

avatar Clément34000 | 

@empereur_kuzco

👍🏻

avatar frankm | 

Jolie façon de justifier son salaire et de s’occuper

avatar TonyDeLausanne | 

On as des apps de plus un plus complexes, des Wallets avec nos cartes de payement, nos apps bancaires, nos clés de maison et/ou de garage…Wallet de cryptomonnaies ect…

Il faut au contraire, pour celui qui souhaite publier son app sur l’AppStore que ça soit encore plus compliqué !!!

Elle est vraiment tarée la gonzesse !!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR