Apple réfute avoir bénéficié du travail forcé des Ouïghours chez l’un de ses sous-traitants

Nicolas Furno |

Lens Technology, fabricant chinois de verre utilisé pour protéger les écrans des smartphones et qui compte Apple parmi ses nombreux clients, est accusé d’avoir bénéficié du travail forcé des Ouïgours. Pour rappel, le gouvernement chinois persécute la communauté ouïgour à majorité musulmane, enfermée dans des camps et envoyée dans plusieurs usines sur tout le territoire pour travailler de force :

Image iGeneration

Ce n’est pas la première fois qu’un sous-traitant d’Apple est suspecté d’avoir bénéficié de cette main-d’œuvre gratuite, mais la firme a répondu comme toujours : en niant toute implication directe. De fait, le rapport du jour accuse Lens Technology, mais pas les lignes de production destinées à Apple. L’entreprise de Tim Cook a par ailleurs confirmé par un communiqué reçu par The Verge n’avoir aucune preuve de l‘utilisation de travailleurs forcés sur ses produits :

Apple a une tolérance zéro pour le travail forcé. Enquêter sur la présence du travail forcé fait partie de l’évaluation que nous effectuons pour chaque fournisseur, ce qui inclut des audits surprises. Plus tôt cette année, nous avons confirmé qu’aucun de nos fournisseurs n'utilisaient de travailleurs ouïgours, sur aucune de nos lignes de production.

La déclaration est précise et Apple ne nie nullement l’utilisation de travailleurs forcés au sein des usines de ses sous-traitants. La frontière entre lignes de production ne paraît pas particulièrement fermée a priori, mais le constructeur de l’iPhone étant très exigeant sur ce point, on peut imaginer que ses sous-traitants font tout pour s’assurer qu’il n’y a effectivement aucun travailleur forcé impliqué dans la production d’une pièce destinée à Apple.

Le rapport du jour cite en revanche Tesla et Amazon comme clients de Lens Technology et les deux entreprises n’ont pas encore communiqué à ce sujet.


avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Sultans et empereurs font assaut de bassesse."

Elle est farcie celle là 😂👍

avatar Kaserskin | 

Marrant comment les titres d’articles forment les opinions. « Apple nie .. » pour bien laisser entendre qu’Apple est dans le tord alors qu’on en sait strictement rien et que ça aurait tout autant pu etre titré « Apple réfute/conteste etc ».

HS mais Idem dans le traitement de l’info pr LeMonde et LeFigaro, les titres d’une meme news creent deux realités...

avatar Nicolas Furno | 

@Kaserskin

C'est quoi la différence entre nier et réfuter ou contester ? Je n'en vois pas perso…

En tout cas, aucune arrière pensée pour le titre.

avatar Nesus | 

@nicolasf

Parce que nier, c’est ne pas reconnaître que quelque chose existe. Or cela veut dire que ça existe. Donc le titre laisse sous entendre que c’est bien le cas, mais qu’Apple le nie. Les esclaves sont bien employés et Apple le nie.
Alors que réfuter, créer démontrer la fausseté de ce qui est affirmé. Ce qui semble ici être beaucoup plus approprié. Les esclaves existent, mais ne travaillent pas pour Apple.

avatar Nicolas Furno | 

@Nesus

Hum OK, je vois. Je modifie.

avatar Nesus | 

@nicolasf

👍

avatar nespresso92 | 

@nicolasf

👍🏻

avatar occam | 

@Nesus

"démontrer la fausseté de ce qui est affirmé"

Qui implique apporter la preuve du contraire.
Preuve dont Apple est, à l’heure, toujours redevable.

Tans que telle preuve ne sera pas apportée, il s’agira tout au plus d’un déni ; en aucun cas d’une réfutation.

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Tans que telle preuve ne sera pas apportée, il s’agira tout au plus d’un déni ; en aucun cas d’une réfutation."

Tu considères donc que les accusation sont elles étayées et prouvées ?

Étrange 😉

avatar Nesus | 

@occam

Le rapport est la preuve. Donc il y a bine une preuve et donc une réfutation.
Après que la preuve vous semble valable ou non, c’est vôtre droit. Ici je ne parle que de définition de mots.

avatar Le gabian | 

Il n'y en a aucune, ce sont des synonymes... Il y en a ici qui se masturbent un peu trop le cerveau 😅

avatar YetOneOtherGit | 

@Le gabian

"Il n'y en a aucune, ce sont des synonymes... "

Nullement si l’on rentre dans les détails 😉

« Il y en a ici qui se masturbent un peu trop le cerveau 😅 »

Au contraire faire attention au sens des termes c’est préserver leur sens et la possibilité d’une pensée ayant un rien de finesse.

D’ailleurs MacGe a changé le titre 🙏

avatar Le gabian | 

Maitre Capelo m'aurait menti durant toutes ces années? 😜
Et donc le terme synonyme ça veut dire quoi 🤔

avatar YetOneOtherGit | 

@Le gabian

"Et donc le terme synonyme ça veut dire quoi 🤔"

Sens semblable ou très rapproché et même fonction grammaticale, ce qui ne signifie nullement équivalence absolue de sens.

Ce n’est nullement de la masturbation intellectuelle que de choisir avec précaution un terme parmi une liste de synonymes : le sens porté étant subtilement différent cela permet d’avoir des propos subtils.

Le diable se cache dans les détails 🤓

ton :

 "Il n'y en a aucune, ce sont des synonymes... "

n’est pas recevable le fait que ce soit des synonymes n’implique nullement qu’il n’y est aucune différence 🧐😉

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

C'est d'ailleurs ce qui amène les débats stériles. Ou plutôt que de débattre de l'idée, chacun défend une idée qui n'a pas la même raisonnance... Du coup, on donne des arguments qui n'ont pas lieu d'être dans la question de son interlocuteur.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"C'est d'ailleurs ce qui amène les débats stériles. Ou plutôt que de débattre de l'idée, chacun défend une idée qui n'a pas la même raisonnance... Du coup, on donne des arguments qui n'ont pas lieu d'être dans la question de son interlocuteur."

C’est effectivement souvent un souci lors des échanges et particulièrement en ligne : la sémantique n’est pas commune 😉

avatar Le gabian | 

@YetOneOtherGit

En résumé Apple et les autres font travailler des sous-traitants dont ils savent qu’ils emploient des enfants, ce n’est pas nouveau et on ne peut pas le nier ni le réfuter 😊

avatar YetOneOtherGit | 

@Le gabian

"En résumé Apple et les autres font travailler des sous-traitants dont ils savent qu’ils emploient des enfants, ce n’est pas nouveau et on ne peut pas le nier ni le réfuter 😊"

Si ce n’est que ce n’est pas ceci qui est réfuté ici mais le fait d’avoir bénéficié de ...

Encore une fois la pensée manichéenne se nourrit de la perte de sens de la langue.

Apple ne dit pas : “nous réfutons le fait qu’un de nos sous-traitants est eu des comportements pour nous condamnables” mais “Nous réfutons avoir eu nos produits issues de cela”

Aucun jugement de valeur dans mes propos juste une mise en perspective du sens des mots. 😉

avatar nespresso92 | 

@YetOneOtherGit

Vous avez énormément de patience 👍🏻
Surtout lorsqu'on voit l'indifférence de certains envers la grammaire et l'orthographe de la langue francaise. Sans évoquer le manque d'effort intellectuel concernant la compréhension de certains sujets sensibles.

avatar YetOneOtherGit | 

@nespresso92

"Surtout lorsqu'on voit l'indifférence de certains envers la grammaire et l'orthographe de la langue francaise."

Sur ce point je suis hélas un gibier d’orthophoniste, une dysorthographie chronique que je n’arrive à dépasser qu’avec des efforts de concentration que je ne peux avoir en toute circonstance 😣🥺

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ YetOneOtherGit "le sens porté étant subtilement différent cela permet d’avoir des propos subtils."
Oui mais pas seulement. Cela permet d'abord (et surtout ?) d'avoir une pensée subtile.

Mais je m'aperçois que tu l'avais déjà parfaitement exprimé un peu plus haut... 😊
"Au contraire faire attention au sens des termes c’est préserver leur sens et la possibilité d’une pensée ayant un rien de finesse."

avatar YetOneOtherGit | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Il est d’ailleurs assez amusant quand on s’intéresse à la programmation de constater qu’un des gros problèmes des débutants est de formaliser une pensée univoque ce qu’ils n’arrivent pas à faire dans leur propre langue.

Les sciences informatiques sont une école de rigueur sur le sens, la construction, l’abstraction, la conceptualisation, l’analyse et la synthèse.

Elles ont beaucoup à voir avec bien des pans de la philosophie en fait.

Et c’est pour cela qu’elles sont difficiles si l’on veut dépasser le quick & dirty.

Nicolas Boileau a en fait poser un des premiers dogmes de la programmation avec son célèbre: “Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément”

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ YetOneOtherGit "Et les mots pour le dire arrivent aisément"
Parfois c'est un peu plus difficile... Le mot n'existe pas ou a été détruit par un langage dévergondé. C'est la fonction du poète soit-il scientifique de faire émerger le mot manquant ou de ré-affuter le mot émoussé par un usage perverti. C'est, l'urgence, la nécessité qui fait émerger le mot qui permettra d'accoucher d'une pensée novatrice. Et c'est ainsi que certains peuples se trouvent accablés par cent "synonymes" (inutiles ? non vitaux) (redondants ? non univoques) pour le mot neige.
L'urgence du vivant moteur de la genèse du vocabulaire.
Croire que les synonymes ont le même sens est aussi "surprenant" de croire que tous les bleus dans une peinture sont équivalents

avatar YetOneOtherGit | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Je suppose que tu connais ce petit essais du grand Queneau ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A2tons,_Chiffres_et_Lettres

avatar YetOneOtherGit | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

"C'est la fonction du poète"

« J'ai bu du Waterman et j'ai bouffé Littré
Et je repousse du goulot de la syntaxe
A faire se pâmer les précieux à l'arrêt
La phrase m'a poussé au ventre comme un axe

J'ai fait un bail de trois six neuf aux adjectifs
Qui viennent se dorer le mou à ma lanterne
Et j'ai joué au casino les subjonctifs
La chemise à Claudel et les cons dits " modernes "  »

❤️

Pages

CONNEXION UTILISATEUR