L'info de janvier 1980 : un ordinateur dans un salon de coiffure

Jean-Baptiste Leheup |

Et si on profitait de ce début de nouvelle année, avec un compte bien rond, pour regarder un peu dans le rétroviseur ? Quatrième et dernier épisode aujourd'hui avec un retour sur 1980. Alors que l'ayatollah Khomeini vient d'accéder au pouvoir en Iran, que l'URSS vient d'envahir l'Afghanistan et que Valéry Giscard d'Estaing et Jimmy Carter vivent leur dernière année au pouvoir, de quoi était-il question dans les pages de nos revues informatiques ?

Précisons tout de suite qu'en 1980, les revues informatiques ne sont pas bien nombreuses. Il y a bien sûr l'indétrônable 01 informatique, qui mène le bal depuis 1966, et L'Ordinateur Individuel, son petit frère apparu en 1978, la même année que le très technique Micro Systèmes. Et… c'est à peu près tout. En 1980, l'informatique se lit encore dans des revues d'électronique ou de sciences. Pom's ne verra le jour qu'en 1981, Golden, Hebdogiciel et SVM n'apparaîtront qu'en 1983, MacWorld et consorts à partir de 1984, forcément !

Commençons donc avec quelques publicités extraites du numéro de fin d'année 1979 de Micro Systèmes. Du noir et blanc, du processeur Intel 8085, du P.E.T., du Commodore, du Z80… L'informatique est encore un monde très hétérogène !


avatar Bruno de Malaisie | 

Passionnant article!!!
Que l’on a de la chance d’avoir vécu cette période!!!! (J’ai 57 ans cette année.)
On pourrait faire la même chose avec les
supports musicaux (33/45/78 tours ensuite cassette et CD puis microCD et musique dématérialisée.
Et bien sûr les téléphones!!!

avatar Azurea | 

Idem, j'ai débuté l'informatique en 83 et à ce moment là on mettait vraiment les doigts sous le "capot", par exemple doubler la mémoire pour avoir 640ko.
Et l'article rétro est génial !

avatar fabricepsb71 | 

@Azurea
Et surtout on te le permettait 😊

avatar dodomu | 

Très bonne série d'articles 😊
Est ce qu'un article sur l'histoire de macg est envisagé ? Je pensais que macg était assez récent, mais au vu de certaines captures d'écrans, je me suis aperçu que son histoire ne date pas du dernier MacBook air 😛

avatar XiliX | 

@dodomu

"Est ce qu'un article sur l'histoire de macg est envisagé ? ..."

Wouahhh... si MacGé doit sortir les dossiers de l'époque où on faisait les AES (Apple Expo Sauvage) ça va être une séquence rétro de la mort qui tue

avatar freestef | 

Super souvenirs, merci. Et l’Apple Expo, elle a commencé en quelle année ?

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@freestef

Il suffit de demander ;-)

https://www.aventure-apple.com/apple-expo/

avatar HERVE VILAREM | 

Cet article est superbe.
Je l'archive tant il m'apparait sans cesse, a une lecture cependant trés et trop rapide, comme constituant en son entier, une belle et puissante métonymie.

avatar Cric | 

Un peu jeune pour avoir connu cette période, c’est plutôt jeu et stratégie et les premières calculatrices programmables en Basic qui m’ont mis le pied à l’étrier (Sharpentiers pour ceux qui on connu, l’OI et quelques revues sur les Pockets PC comment on les appelait).

Merci pour les souvenirs, je n’ose imaginer le prix de ces premières machines à l’époque...

avatar Sindanárië | 

« Les réunions de clubs, c'était vraiment la grande mode à l'époque, où l'on ne pouvait compter ni sur les Genius des Apple Stores, ni sur les forums de MacG. »

Apparemment d’après les témoignages d’anciens des Applestores, les genius actuels n’y connaissent que d’chi, et on trouvera plus d’aide efficiente sur les forums MacG par exemple !

avatar jbruckert | 

Micro-Systèmes était une excellente revue de cette époque. J’étais ado et leur contenu technologique me faisait rêver

avatar XiliX | 

@jbruckert

"Micro-Systèmes était une excellente revue de cette époque. J’étais ado et leur contenu technologique me faisait rêver"

J'allais le dire.
C'était ma revue informatique de référence.
Et je suis super content que MacG a fait des articles de fond pour les membres du club

avatar srochette67 | 

Petite digression sur le thème du soleil en tant que «planète». Je ne crois nullement à l’astrologie, mais je pense pouvoir expliquer pourquoi cette pseudo science, ayant ses racines dans la haute antiquité, y associe souvent le soleil (et la lune) aux planètes visibles à l’oeil nu. Pour les anciens, le soleil, la lune et les «planètes» visibles sont des astres très particuliers. À la différence des étoiles, ces sept astres ont la particularité de déplacer dans le ciel, toujours dans l’axe des douze constellations du zodiaque. D’ici-bas, ce mouvement est associé à un acte de volonté. On associe donc ces sept astres à une divinité, elle-même associée à un jour de la semaine (basée sur le cycle lunaire, utile à la mesure du temps à court terme (4 fois 7 donne 28)). À la différence de ces autres astres, cependant, le déplacement du soleil se fait à une régularité parfaite, de sorte que chacune des douze constellations du zodiaque est associée à un mois. Même si le calendrier lunaire est utile à court terme, il est peu fiable pour l’agriculture. On ne peut effectivement diviser l’année avec des mois correspondant au cycle lunaire de 28 jours. L’observation minutieuse du déplacement du soleil, pour les anciens, est intimement liée au développement de la civilisation, car aucune société vivant «au jour le jour» ne pourra efficacement maîtriser le cycle de l’agriculture, de manière à pouvoir nourrir une vaste population année après année... Pas de calendrier solaire, pas de pyramides.

avatar obudai | 

@srochette67

Merci pour ce commentaire très intéressant!

avatar XiliX | 

@srochette67@gmail.com

J'ai regardé récemment un documentaire justement sur l'astrologie/l'astronomie
En fait, l'astrologie est née bien avant l'astronomie.
C'est lorsque l'observation de l'univers devient "Science"

avatar srochette67 | 

Ce sont les apps d’astronomie sur mon iPhone, dédiées à l’observation du ciel, qui m’ont inspiré les réflexions que je viens de partager. Ces apps sont très utiles!

avatar oomu | 

c'était une sacrée époque.

je n'en suis pas nostalgique (je fais encore des cauchemars de lire un programme de 10ko depuis une K7 qui annonce Erreur De Lecture au bout de 30mn de hurlements) mais je ne la regrette pas : la technologie était excitante et tout ou presque était encore à faire.

La Micro-informatique, c'était une jolie aventure.

avatar oomu | 

"Alors on s'organise des occasions de se rencontrer : quoi de plus excitant qu'un tournoi de programmeurs, venus comparer la longueur de leurs programmes d'Othello ?"

effectivement, je ne sais pas quoi de plus excitant que ça.

Autre époque déjà plus convivial et facile d'accès mais tout aussi remplies de fondus, dans les années 90, en IUT, une partie de mes camarades de classes se passionnaient pour les concours de démo (en Finlande je crois) où fallait faire des programmes affichant le plus possible de choses impressionnantes mais dans 4ko de code max. (et déjà 4ko c'était du luxe pour les plus acharnés :) ).

avatar umrk | 

"Une galerie marchande des Champs-Elysées abrite un ordinateur géant, l'Astroflash, qui propose aux badauds une prédiction personnalisée et une analyse de leur personnalité cosmique. En 1970, une figure emblématique de la voyance radiophonique, Mme Soleil, de son vrai nom, Germaine Soleil, débute sur les ondes d'Europe 1...."

(1975 : son ordinateur n'était pas "géant", mais d'une puissance tout à fait respectable pour l'époque :le même que dans mon école d'ingénieur !)

avatar JokeyezFX | 

« Et on estime que le système d'enregistrement vidéo le plus sûr, c'est le VHS. Mieux que le Betamax et le Vidéo 2000 »

C’est qui « on »? Parce que j’ai cru comprendre qu’en réalité le Betamax était techniquement bien plus avancé que le VHS, surtout niveau qualité d’image (comparable au DVD)...

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@JokeyezFX

On, c’est les journalistes de Science & Vie...

CONNEXION UTILISATEUR