Soupçon de pratiques anticoncurrentielles dans l'accord entre Amazon et Apple

Mickaël Bazoge |

Depuis peu, la Federal Trade Commission (FTC) s'intéresse à l'accord entre Apple et Amazon signé en fin d'année dernière, qui fait du géant du commerce de ligne un revendeur officiel de produits frappés d'une pomme. Un accord à l'échelle du globe ou quasi, qui permet de profiter de bonnes affaires sur du matériel qu'Apple continue de vendre au prix fort (le constructeur y gagne aussi en écoulant plus facilement ses stocks).

En filigrane, cet accord est l'occasion pour la Pomme de faire le ménage dans les rayons d'Amazon, où l'on pouvait trouver tout et n'importe quoi, à tous les prix. Tout le monde n'est pas gagnant dans ce deal. Pour poursuivre leur activité sur Amazon, les vendeurs tiers et les spécialistes du reconditionné doivent obtenir un agrément officiel de la part d'Apple. Bon nombre ont été expulsés des étagères d'Amazon (lire : L’accord entre Amazon et Apple fait ses premières victimes).

The Verge rapporte l'intérêt des fins limiers du régulateur du commerce américain. Ils ont ainsi rencontré John Bumstead, qui récupère de vieux Mac pour les retaper. Il vendait sa camelote sur Amazon, avant de se faire montrer la porte de sortie. On ignore la suite du processus, mais la FTC pourrait aller plus loin en lançant une enquête formelle sur d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles consécutives à cet accord.

Cette histoire intervient dans un contexte où les autorités américaines et européennes cherchent des poux dans la tête des grands groupes du numérique. Le ministère américain de la Justice va conduire une vaste enquête sur les pratiques des mastodontes de la Silicon Valley. De ce côté-ci de l'Atlantique, une enquête a été ouverte par la Commission européenne sur Amazon, soupçonné de comportement anticoncurrentiel vis à vis des vendeurs tiers.


Tags
avatar broketschnok | 

Ouais. On va dire que sur Amazon, avant cet accord, on pouvait trouver pas mal de copies illégales. Je trouve que c’est bien de faire le ménage

avatar bonnepoire | 

Vu tous les produits moisis qu’on y trouvait c’était pas plus mal. C’était devenu un tel merdier que je ne cherchais même plus de produits Apple sur Amazon. J’allais à la Fnac.

Il était temps de réguler et bannir ces bidouilleurs.

avatar SyMich | 

Qu'Apple lutte contre les contrefaçons c'est normal (mais il n'y a pas besoin d'accord avec Amazon pour ça... une mise en demeure d'Amazon chaque fois qu'ils trouve un vendeur de contrefaçons est tout aussi efficace pour que ce vendeur soit exclu)
Qu'Apple interdise ou même limite la vente d'appareils Apple d'occasion est tout simplement illégal. Ce vendeur de Macs d'occasion reconditionnés devrait facilement obtenir gain de cause (au passage je trouve choquant que le rédacteur de cet article parle de "camelote" au sujet des Mac qu'il vend depuis 10 ans alors qu'à la connaissance, MacG n'a jamais testé ces matériels remis en état!)

avatar Finouche | 

@SyMich

"(au passage je trouve choquant que le rédacteur de cet article parle de "camelote" au sujet des Mac qu'il vend depuis 10 ans alors qu'à la connaissance, MacG n'a jamais testé ces matériels remis en état!)"

Camelote a un sens péjoratif mais on parle aussi de camelote pour toute marchandise.
On dit d’ailleurs « c’est de la bonne camelote ».
😊

avatar Dimemas | 

tu sais symich, il y a un gros parti pris sur ce site concernant Apple...
Personnellement je ne suis plus étonné, ils en sont même à faire des tests des macbook pro avec des super notes malgré des problèmes de clavier et des SSD et RAM vendus à prix exorbitant...

avatar raoolito | 

ce deal avec amazon, ca a ete la méthode Apple pour vendre avec de très bonnes réductions immédiatement et globalement. Sans avoir à baisser les prix de leur coté, quelque chose qu'apple ne fait jamais (mais alors jamais)
Ceci etant dit, on se demande s'ils n'ont pas eu la main un peu lourde aussi pour "faire le ménage"

avatar Paquito06 | 

@raoolito

“Sans avoir à baisser les prix de leur coté, quelque chose qu'apple ne fait jamais (mais alors jamais)”

Pour les particuliers, mais elle le fait pour les entreprises.

avatar raf30 | 

@raoolito

Exactement, ça. Reste à voir si ce deal avec Amazon est anti concurrentiel ?

avatar raoolito | 

@raf30

Oui la question étant donc peut-on vendre du Apple sans le consentement d’apple?

avatar debione | 

On va dire clairement oui, la législation de la plupart des pays a déjà statuer sur ce genre de cas dans l’automobile par exemple, qui cherchait comme Apple à ne passer que par leurs revendeur et qui se sont fait démonter par la justice d’avpeu près tous les pays.

avatar raoolito | 

@debione

Tout à fait cependant attention ici ils n’ont pas supprimé tous les revendeurs Apple ils ont juste supprimer certains dans l’origine était douteuse
Pour moi c’est bien qu’ils ont eu la main suffisament lourde pour se poser des questions. Sur le fond on doit bien avouer que certaines fois ca ressemblait un peu à du matériel volé et reconditionné

avatar byte_order | 

@raoolito
> ils n’ont pas supprimé tous les revendeurs Apple ils ont juste supprimer
> certains dans l’origine était douteuse

C'est faux. Les conditions minimales d'achat tant en volume qu'en valeur imposées par Apple (et avec Amazon, largement intéressé) pour continuer à être revendeur autorisé sur Amazon Market a supprimé de facto tous les revendeurs qui ne peuvent pas aligner plusieurs millions de dollars de commandes par trimestre.

https://www.macg.co/materiel/2019/05/laccord-appleamazon-plombe-lactivite-des-vendeurs-de-produits-apple-reconditionnes-106242

L'origine des produits (re)vendus n'a rien à faire dans l'affaire, ici l'important c'est que l'essentiel de cash soit désormais capté directement par Apple (achat en volume) ou Amazon (revente).

Si vous croyez que l'objectif c'était de "nettoyer" une situation qui, étrangement, ne posait aucun problème à Apple (ni à Amazon) depuis plus de 10 ans, revoyez la définition de la naïveté. Les arguments de facade de leur accord ne sont là que pour cacher les arguments réels de leur accord, qui sont tous d'ordre purement financier.

avatar Bigdidou | 

@byte_order

« revoyez la définition de la naïveté. »

Je dois avouer que j’avais cette naïveté.
La voilà guérie de ce côté là ;)

avatar Mvlik | 

C’est une plutôt bonne chose que de ne plus voir de vendeurs tiers proposer des iPhone etc. issus de l’importation ou qui sont tout simplement des faux. D’autant plus que la question de la garantie ne se pose pas avec ces vendeurs puisqu’elle n’existe pas.

avatar quentinmassondu57 | 

J’espère que ça va pas tuer ce super deal car franchement j’ai profité d’un iPad Pro 11 pouces 64Go a 750€ au lieu de 900€ tout neuf.
C’est énorme je trouve donc bon :)

avatar heero | 

Pourquoi parler de « camelote » dans l’article sur des Mac reconditioned c’est un peu péjoratif ...

avatar anonx | 

@heero

C’pas faux Sir !

avatar byte_order | 

@heero
Parce qu'on a le droit de parler de refurb que si c'est Apple qui le fait (ouais, enfin, c'est sous-traité ça aussi).
Toujours la même question de standing, quoi. Comme si tout ce qui était réparé officiellement par Apple était parfait ensuite (2 mots : clavier papillon...).

avatar bonnepoire | 

Quand tu lis les commentaires datant de plus d’un an tu vois que beaucoup de sont faits arnaquer. C’était le far west quoi qu’en pense byte-order.

avatar byte_order | 

@bonnepoire

Attention au biais : les gens qui ne rencontrent pas de problèmes avec un acheteur sont les moins à même de trouver une raison pour venir en parler.

C'est comme pour les *gates, tout est question du rapport combien / la masse.

Je ne dis pas que sur Amazon y'avait pas des boites qui présentaient des produits et services orientés univers Apple mais qui étaient pourris voir de l'arnaque pur et dur, ce que je dis c'est qu'il y en avait qui ne l'était pas, mais qui sont parti avec l'eau du bain quand Apple et Amazon l'ont décidé, ce qui fait de ces derniers les grands gagnants de l'affaire et ce qui fait des petites entreprises honnêtes mais de taille trop faible les grandes perdantes de l'affaire.

avatar bonnepoire | 

Le gagnant reste le consommateur.

avatar iDanny | 

Faut vite acheter alors 😬😅

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

L'eta il savent que taxé et faire des loi pour faire chié. C'est que des hater et c'est que parseke c'est Apple si ça avait ete samsung ils aurai pas bouger.

avatar Jeckill13 | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Alors je suis dubitatif... entre le commentaire et les fautes de français c’est tellement énorme que je balance entre rire et pleurer ! D’un côté on dirait une caricature de troll de base, et d’un autre on dirait vraiment le gros troll de base ! Je ne sais pas ....

avatar UraniumB | 

@Jeckill13

🤣🙌🤡🍻

avatar marenostrum | 

c'est fait exprès par lui. apparement t'as jamais du lire un de ses commentaires avant ce post.
en plus il est pour des taxes lui.

avatar Jeckill13 | 

@marenostrum

Si j’en ai déjà lu, mais rarement aussi … j’en ai même pas les mots... je crois avoir vu un Bescherelle se suicider en s’immolant sur le coup. C’est au delà du caricatural !

avatar DDivo | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Non, là, franchement, trouve une falaise et jette toi d’en haut, plutôt que d’écrire et penser de cette manière. Ou retourne à l’école, mais épargne nous ça, vite !

avatar benoit1968 | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Cherche "Bescherelle" sur Amazon...

avatar geooooooooffrey | 

La team 1er degré, changez pas, on vous aime.

avatar Ensearque | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Je vois que la ligne à la pêche est plutôt bonne 😉

avatar rikki finefleur | 

Du haut level cet humour..
On dirait qu'il vient de jv.com

avatar macam | 

Sors de ce corps marenostrum.

avatar iftwst | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Eh bien quel qualité d’orthographe.
Il ne s’agit pas de retourner à l’école là mais d’y aller déjà une fois ....

1er degré ?

Non, non, juste illettrisme.

Sinon Twitter serait l’académie française !😄

avatar iftwst | 

@iftwst

(J’ai même « quel » pour rester lisible par l’auteur)

avatar geooooooooffrey | 

(oups)

avatar Brice21 | 

Il s’agit de la mise en place par Apple de la « vente sélective ». C’est une technique légale qui consiste à imposer des conditions à tes revendeurs pour qu’ils puissent vendre tes produits en ligne : volume de commande, personnel certifié, showroom d’un minimum de m2, ...

Amazon impose de toujours pouvoir vendre tes produits aux pris du marché le plus bas.

Cette technique contractuelle permet de contrôler qui peut vendre sur Amazon et éviter que les prix ne soient tirés vers le bas par le dernier des revendeurs du fin fond de la Bavière qui liquide son stock à prix coûtant.

Beaucoup de marques sont en train de mettre ça en place pour éviter le far west qu’est devenu Amazon et controller leur marges: Elgato, Bose, KitchenAid, etc.

Amazon permet aux marques qui le souhaitent (et détiennent la propriété intellectuelle des descriptions de produits, photos officielles, etc.) de signer un contrat qui leur donnent la gestion de leur brand page, le contrôle de toutes les descriptions de produits, l’accès à des statistiques, etc.

De qui est étonnant, c’est qu’Apple ait mis tellement de temps avant de s’y mettre.

avatar debione | 

@Brice21

Cela s’apparente à de l’entente illicite. Si j’ai un stock que je veux liquider à prix coutant, c’est mon droit. Le fait qu’une plateforme comme Amazon me l’interdit est une entrave à la libre concurrence, car cela aura tendance à tirer les prix vers le haut et est néfaste aux consommateurs.
Il est vraiment temps de taper très fort sur ces multinationales, cela en prend le chemin heureusement.

avatar Arnaud33 | 

@debione

Non je pense que @brice21 a raison, la marque d’appareil photo Nikon fait ça depuis 10 ans sur le matériel pro et ça a tué les vendeur qui faisaient des grosse promo .
Résultat impossible de trouver de belle remise à moins d’aller dans le magasin physique et d’acheter en discutant le prix ...
Il n’y a pas de pratique anticoncurrentielle dans la mesure où ils ont un tarif officiel précis et que la vente en distribution sélective est notée sur les tarifs

avatar pat3 | 

@Brice21

"De qui est étonnant, c’est qu’Apple ait mis tellement de temps avant de s’y mettre."

Avant, ils faisaient leur chiffre d’affaire sans avoir besoin de ce canal. Maintenant les iPhones et les MacBooks sont un peu plus difficiles à écouler, et tous les moyens sont bons pour garder un maximum de marge.

avatar Pas-un-philosophe | 

Ce que j'ai vraiment du mal à saisir, c'est toute la partie reconditionné, d'un coté on un contrôle qualité fait par Amazon qui précise que les iPhones vendus sur cette plate forme ne sont pas certifiés par apple, et de l'autre un "agrément officiel" que les reconditionneurs doivent obtenir de la part d'apple.
Si quelqu'un ayant compris toutes les subtilités pouvait m'expliquer comme si j'avais 5 ans...

avatar Bigdidou | 

Je ne sais pas si c’est une réalité, mais toutes ces news à propos des GAFA, et encore on a pas la moitié ici de ce qu’on voit dans la presse généraliste, donne un peu l’impression que leur machine s’emballe et que de plus en plus il n’ont de cesse de jouer avec les frontières de la légalité.

Il y a un côté, on n’en a rien à foutre, de toute façon, si on est pris, on paye une goute d’eau, notre océan de fric est là pour ça.

J’attends vraiment une sanction qui leur fasse vraiment mal.
Je vais attendre longtemps.

avatar debione | 

@Bigdidou

J’en ai aussi peur... Mais je vois aussi les régulateurs de tous les pays commencer à en avoir marre... Du coup j’ose espérer que les amendes vont être pour chaque infraction au maximum de la légalité... Si les GAFA commence à avoir 5-6 amende à leurs montant maximaux par trimestre, leurs océan de flouze va quand même très très vite fondre, et les actionnaires ne vont pas du tout aimer...

avatar Paquito06 | 

@Bigdidou

“Il y a un côté, on n’en a rien à foutre, de toute façon, si on est pris, on paye une goute d’eau, notre océan de fric est là pour ça.”

La meme en finance 🤓

avatar Bigdidou | 

@Paquito06

« La meme en finance 🤓 »

Oui, je veux bien le croire, ça se rejoint.
Et quand le bonhomme normal explique qu’il a du mal à comprendre la rareté des mises en causes individuelles, on le traite de populiste.

CONNEXION UTILISATEUR