Apple et Amazon, des concurrents aux intérêts bien partagés

Florian Innocente |

Apple et Amazon sont devenus les meilleurs amis du monde depuis quelques mois. Dernier épisode en date, la promesse qu'Apple Music sera utilisable sur des appareils Alexa autres que les enceintes Echo.

Ce réchauffement entre les deux géants a été amorcé de manière visible à la WWDC 2017, lorsque Tim Cook avait annoncé l'arrivée de Prime Video sur l'Apple TV. Six mois plus tard, Amazon remettait en vente l'Apple TV après deux ans de retrait de ses rayons. Un déréférencement en représailles à l'absence de son service de streaming vidéo sur le périphérique d'Apple.

Echo et Echo Sub, maintenant compatibles avec Apple Music aux États-Unis

Depuis un mois ça s'est accéléré. On a vu Amazon et Apple s'entendre sur la vente directe de la plupart des produits de la Pomme, doublée d'un contrôle plus strict sur les revendeurs tiers qui écoulent ces mêmes produits.

Alexa écoute Apple Music

Fin novembre ce fut l'annonce surprise de la prise en charge d'Apple Music sur les enceintes Echo et de l'utilisation d'Alexa pour commander l'écoute. Dans un prochain épisode, d'autres enceintes compatibles avec l'assistant d'Amazon en profiteront, sans qu'on sache encore quand. Inconnue supplémentaire, l'extension de cette compatibilité Apple Music/Alexa à d'autres pays que les États-Unis. Mais on peut dire que le plus gros est fait et que le symbole est important.

Le temps est loin où Apple et Amazon s'affrontaient indirectement dans le dossier des livres électroniques et pour lequel la Pomme fut condamnée.

Cette cordialité, sur un plan commercial au moins, surprend d'autant plus qu'au fil de ces dernières années, les points sur lesquels les deux groupes sont en concurrence se sont multipliés. Il y a les contenus d'abord, avec les livres, apps, musique, films et séries. Apple est en train de produire des programmes originaux pour son futur service vidéo, Amazon a déjà pris de l'avance et diffuse ses réalisations.

Puis il y a les contenants : tablettes, liseuses et boitier TV (le smartphone d'Amazon a fait un flop). Surtout Amazon a flairé bien avant Google et Apple l'opportunité qu'il y avait à créer des enceintes équipées d'un assistant. Le premier Echo est arrivé en novembre 2014 puis, au fil du temps, de plus en plus de fabricants se sont mis à installer ce logiciel dans leurs produits. Alexa est une sorte de Windows des assistants, prête à apparaître partout où on la demande. Google a suivi cet exemple pour son Assistant et, comme Amazon encore, il cherche à entrer à tout prix dans les foyers avec de petites enceintes vendues quelques dizaines d'euros.

Comme à Noël dernier, les promos pour le Google Home mini battent leur plein

Il y a maintenant chez Amazon une véritable famille d'enceintes Echo, avec ou sans écran, petites ou grosses. Amazon a même créé un caisson de basses, l'Echo Sub, que l'on aura en France à la fin janvier. D'après un article d'août de The Information, généralement bien informé, Amazon a vendu 50 millions d'Echo depuis 2014 (l'entreprise de Jeff Bezos ne communique jamais de volumes précis sur ses ventes).

Ces étapes successives de rapprochements entre Apple et Amazon n'ont pas fait l'objet de longues déclarations chez l'un ou l'autre (davantage chez le second, mais de manière très formelle) et on ne peut qu'essayer de deviner les motivations sous-jacentes.

Un abonnement plutôt qu'un HomePod

Les deux entreprises se ressemblent à certains égards : elles conçoivent et vendent des produits dont plusieurs visent les même usages ; elles sont dans la location de contenus ; elles font dans le service (hébergement professionnel pour Amazon, iCloud pour Apple), le tout à l'échelle mondiale.

Concurrents, les deux groupes semblent animés par une volonté conjointe et très pragmatique de tirer avantage des forces de l'autre. En obtenant la participation d'Apple, Amazon ajoute à son catalogue des produits éminemment populaires. Apple en échange prend officiellement ses quartiers sur l'une des plus grandes boutiques en ligne au monde (via les produits marqués "Expédié et vendu par Amazon"). Tant pis si cela doit certainement faire grincer des dents chez des partenaires historiques de la Pomme, revendeurs et grande distribution. Alors que les deux sociétés ont prévenu que leurs prochains résultats financiers seraient probablement en deçà des prévisions, ce genre d'accord de vente ne peut pas nuire.

Amazon met son abonnement Music Unlimited en concurrence avec Apple Music ? Par cette ouverture, l'entreprise de Seattle renforce l'écosystème Alexa. Vous voulez tous les grands services de musique occidentaux ? Il y a un Echo pour ça. En échange, Apple Music se voit offrir un potentiel de centaines de milliers ou peut-être quelques millions de futurs abonnés. Dans les deux cas ce sont des considérations sur le long terme.

Après la version d'Apple Music pour Android, c'est un autre moyen d'aller porter le fer contre Spotify sur des enceintes où Apple était absente. Remplir sa maison d'Echo n'implique plus de tirer un trait sur l'offre d'Apple.

Est-ce que le HomePod peut souffrir de ces arrangements ? L'enceinte parait subitement plus isolée qu'elle ne l'était déjà par le refus d'Apple d'y intégrer d'autres services de streaming, à l'inverse de ce que font Amazon et Sonos. Le HomePod est bien plus cher que la moyenne et seul Siri y est disponible. Rien n'a été dit, ou même suggéré, quant à une possible réciprocité avec Amazon, qui verrait Apple déverrouiller un peu plus son enceinte en faveur de son nouveau partenaire.

Ce qu'Apple concède à Amazon, au risque de donner une forte valeur ajoutée à des produits concurrents du sien, peut se transformer en gain ailleurs. Ce qu'elle risque de perdre en ventes de HomePod, elle peut espérer le récupérer par un abonnement Apple Music qui lui assure des revenus récurrents (une assurance que recherchent aujourd'hui toutes les entreprises).

Le parc d'utilisateurs iOS est cependant suffisamment vaste pour garantir un certain potentiel de clients au HomePod… C'est un produit complètement intégré à l'écosystème d'Apple, avec des aptitudes (HomeKit) qui débordent du cadre musical. Tout comme Apple Music sur Android n'a pas porté de coup fatal à l'iPhone, le HomePod peut continuer son bonhomme de chemin. En espérant qu'il fasse des petits et forme une famille (le jour où Apple lancera son service de vidéo, il y aura peut-être matière à vendre une barre de son).

Assistants intelligents, services de contenus, domotique… tous ces domaines sont devenus des enjeux commerciaux majeurs pour les années qui viennent. Ils peuvent justifier des accords de prime abord surprenants comme on en voit entre Apple et Amazon. C'est le signe aussi qu'Apple ne peut pas toujours tout faire seule et qu'il faut savoir aller chez l'adversaire pour tenir sa position et soutenir sa croissance.

Tags
avatar Amaczing | 

Amazing!

avatar Amaczing | 

Open mind ness

avatar Just1Barbu | 

Je trouve ça bien. C’est un peu beaucoup ce que les gens critiquaient envers Apple, soit le fait de ne pas s’ouvrir ... je trouve que c’est un joli pas en avant avec le « partenariat » Amazon. C’est gagnant gagnant au final, et je pense aussi qu’en terme de câblage, Apple ne se trompe pas, Amazon est LE site de vente online (bientôt physique ?), ça ne m’étonnerait même pas que bientôt on assiste à des ventes Apple « Prime » par Amazon. Bref dans tous les cas c’est bénéfique, pour nous, les consommateurs, et personnellement avec toutes mes commandes Amazon, et le sérieux du SAV, je ne vais pas me plaindre de pouvoir commander des produits Apple sur Amazon et expédié par Amazon :) et j’attend impatiemment la sortie de Apple Music sur Amazon Écho en France.

avatar armandgz123 | 

@Just1Barbu

C’est étonnant de voir Apple qui prône le bien être et l’écologie faire des partenariats avec Amazon.
Et je trouve ça dommage que certains consommateurs commandent sans se poser de question et en ne passant qu’à eux

avatar occam | 

@armandgz123

"C’est étonnant de voir Apple qui prône le bien être et l’écologie faire des partenariats avec Amazon."

Étonnant ? Uniquement si l’on prend au sérieux l’enfumage d’Apple. Qui n’est que du virtue signalling destiné à apaiser les consciences des bo-bos qui constituent l’essentiel de sa clientèle. C’est un atout de singularisation dans une stratégie de marketing.

Si Apple se souciait vraiment de son impact écologique et se plaçait dans la perspective d’un développement durable, toute la conception de ses produits serait différente. En entier.
Et ne nous voilons pas la face : en voudrions-nous ? Car ce ne sont pas des petits gestes différentiels qui vont compter, c’est le poids de l’ensemble de nos décisions et actions qui pèse. Lourdement, et de manière de plus en plus irréversible.

avatar armandgz123 | 

C’est vrai

avatar gwen | 

@armandgz123

Le rapport avec l’écologie  ? J’ai du mal à saisir pour le coup.

avatar armandgz123 | 

@gwen

Aucun rapport avec l’écologie, plutôt avec l’humanité, le bien être.
Éviter l’esclavagisme d’Amazon

Bon j’en fait peut être trop

avatar gwen | 

@armandgz123

Ah ok. Donc travailler c’est être esclave. En quelque sort c’est vrais.
Mais bon dans ce cas tous ces gens n’ont qu’à monter leur propre entreprise. Le discours anti capitaliste ou pro écologie demanderait d’être un peu plus réfléchis. Tout n’est pas aussi simple.

avatar armandgz123 | 

J’ai travaillais pour Amazon et c’est loin d’être un travail descend, c’est pour ça que je suis remonté. Cette boite est une honte (pour l’instant) et il faut l’éviter le plus possible.

avatar PomBreizh | 

@armandgz123

"c’est loin d’être un travail descend, c’est pour ça que je suis remonté."

Joli jeu de mots.

avatar en ballade | 

@armandgz123

"C’est étonnant de voir Appl€ qui prône le bien être et l’écologie"

Ça t’étonne ?

avatar armandgz123 | 

Honnêtement, non...

avatar Dark Phantom | 

Bon honnêtement, j’attends un HomePod mini avec quelque chose de plus que la concurrence et un HomePod normal avec écran façon Apple Watch

avatar Tchobilout23 | 

@Dark Phantom

Perso.. le même HomePod qu’aujourd’hui.. mais sans fil, à batterie, posé sur un dock de recharge.. ce serait top

avatar matthew3321 | 

@Tchobilout23

Idem !

avatar iBaby | 

@Tchobilout23

Je ne vois pas ça venir? surtout pas si c’est pour se balader avec. Il y aurait des contraintes dans le rapport consommation / puissance qui conditionneraient l’autonomie au détriment de la qualité du son. C’est très simple à installer des HomePod, je les transporte quelques fois.

avatar Tchobilout23 | 

@iBaby

Non!! Pas pour se balader avec!! Quel intérêt!!

Moi je vois plutôt cette utilité pour pouvoir le poser au milieu de la table pendant un repas... ou dans la salle de bain pendant une douche..

Sans éviter de le débrancher/brancher sans arrêt.. et sans acier d’en acheter 3 dans la maison!!

avatar iBaby | 

@Tchobilout23

Ils vont être contents tes invités !? — Alors kestu nous sert, Tchobilou ? — Dis Siri, sers-nous la soupe !??

avatar iBaby | 

@Dark Phantom

C’est plutôt un HomePod Maxi qu’il faudrait. Celui-là pèche un peu par son manque de puissance sur la musique classique. À part ça, ça va, sur toutes les musiques modernes et contemporaines.

avatar alan1bangkok | 

pas de micro ouvert en permanence chez moi

avatar vespistico | 

a …

avatar pagaupa | 

Qui va bouffer l’autre?

avatar Tchobilout23 | 

Ça pourrait faire penser au rapprochement impensable à l’époque entre Apple et Microsoft..

A une période où Apple était aussi en difficulté..

On sait que ça lui aura été plus que bénéfique..

En se rapprochant du géant Amazon, Apple retente certainement sa chance..

avatar en ballade | 

@Tchobilout23

"rapprochement impensable à l’époque entre Apple et Microsoft.."

Ç était différent, MS est venu sauver la pomme. La Amazon s’en sort très bien seul.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR