Tim Cook au sujet d'Alex Jones : « nous ne prenons pas de position politique »

Stéphane Moussie |

Lors d’une interview accordée à Vice News, Tim Cook est revenu sur le retrait de l’app et des podcasts du conspirationniste américain Alex Jones des plateformes d’Apple.

« Ce que les utilisateurs attendent de nous et ce que nous leur avons toujours fourni, c’est une plateforme triée. Nous pensons que ce que l’utilisateur veut est que quelqu’un valide les applications, quelqu’un examine les podcasts et quelqu’un sélectionne les meilleurs articles, comme dans Apple News. Et c’est ce que nous faisons », déclare le patron d’Apple.

« Nous ne prenons pas de position politique. Nous ne sommes pas orientés ni d’un côté ni de l’autre. Vous pouvez le constater en regardant le contenu de l’App Store, les podcasts, etc. Vous verrez de tout, du très conservateur ou très libéral. Et nous pensons que c’est comme ça que ça doit être. »

Et Cook d’assurer qu’il n’y a pas eu de coordination avec les autres entreprises technologiques pour bannir Alex Jones simultanément, ce que le polémiste américain d’extrême droite argue pour sa part. « Nous prenons nos décisions de manière indépendante, soutient Tim Cook. Honnêtement, je n’ai pas eu de discussions [avec les autres entreprises]. » Apple a été l’une des premières entreprises à mettre à l’écart les contenus de l’animateur controversé.


avatar Arnaud de la Grandière | 

C'est un peu navrant de voir Tim Cook participer au discours de dépolitisation ambiante, comme si faire des choix, défendre des valeurs et des principes, ça ne relevait pas d'une idéologie, et qu'avoir une idéologie était le Mal™. Bien sûr que bannir Alex Jones, bien sûr que refuser de participer à la diffusion de propos haineux, discriminatoires et fantasques, ça relève de l'idéologie politique, mais ça n'a rien de mal de défendre une idéologie politique, nous le faisons tous, et c'est légitime, et ça peut même être noble. Il faut arrêter de croire que défendre des choix ça peut ne pas être politique. C'est même une idéologie en soi de croire qu'il y a des décisions qui ne relèvent pas de l'idéologie, c'est dire… l'idéal serait au moins d'en avoir conscience, ne serait-ce que pour mieux l'assumer.

avatar comboss | 

@Nonoche

Complètement d'accord

avatar Bigdidou | 

@Nonoche

« C'est un peu navrant de voir Tim Cook participer au discours de dépolitisation ambiante »

Ce n’est pas ce qu’il dit ni ne fait.
Son « on », c’est la multinationale Apple qui n’a effectivement pas à prendre ouvertement partie sur le plan politique, en sélectionnant, dans un objectif politique le contenu.
Mais le contenu politique est offert.
Dépolitiser, ce serait exclure tout contenu politique.

avatar Arnaud de la Grandière | 

@Bigdidou désolé je vois pas comment tu peux dire ça. Apple a pris une décision politique et se défend de faire de la politique, c'est un déni de politique en soi, et je trouve ça dommageable. Dire que lutter contre le conspirationnisme n'est pas politique, c'est vraiment s'aveugler, et aveugler les autres, et ça cause un tort.

avatar Bigdidou | 

@Nonoche

« Apple a pris une décision politique et se défend de faire de la politique, c'est un déni de politique en soi »

Apple ne se défend pas de faire de la politique, mais d’être orienté vers un bord ou l’autre dans l’offre des contenus.
Par ailleurs, je te réponds à propos de ton histoire de dépolitisation, tu pars sur autre chose.

avatar Arnaud de la Grandière | 

Non dépolitiser ça n'est pas exclure tout contenu politique (d'abord, c'est impossible, "tout est politique", comme dirait l'autre). Dépolitiser c'est prétendre que quelque chose n'est pas politique, ne relève pas d'une idéologie, d'un point de vue, d'un angle subjectif. C'est prétendre qu'il y a des idées objectivement meilleures, qu'il suffit de les appliquer sans se préoccuper des contre-arguments, qui sont nécessairement dogmatiques, contrairement aux idées objectivement meilleures qu'on défend. Ça ne mène à rien de bon.

avatar Abd Salam | 

@Nonoche

Ce n’est rien d’autre qu’une forme de tyrannie, ni plus ni moins !

L’un défendrait «la réalité» face à des idéologues forcément farfelus... ce qui implique qu’aucun débat n’est possible !

C’est le fameux : TINA, il n’y a pas d’alternative...

avatar YAZombie | 

@Abd Salam, "Ce n’est rien d’autre qu’une forme de tyrannie": les mots ont un sens.

avatar Abd Salam | 

@YAZombie

C’est pour cela qu’il faut employer le terme de tyrannie ! qui s’applique parfaitement à la vision extrémistes des libéraux : nous libéraux avons raison, personne d’autres ne peut avoir raison. Notre point de vue est LA Vérité © et ne saurait être contredite (ou alors uniquement par des ignorants ou des rêveurs).

Les libéraux ne font jamais face à des contradicteurs ; ils ont juste manqué de pédagogie (et autres éléments de langage).

On ne saurait être contre le libéralisme tout comme on ne pourrait être contre la gravité ! ou contre l’existence de la lune !

avatar YAZombie | 

@Abd Salam: tu mélanges beaucoup de choses, et surtout n'importe quoi. Jones n'a pas été censuré, ses contenus sont toujours disponibles, de façon désormais organique quand ils étaient artificiellement poussés par des algorithmes, ce qui explique la baisse drastique de son auditoire. il n'existe pas de "droit à la diffusion", et heureusement puisque cela reviendrait, par exemple, à obliger MacGé à diffuser des news sur Android (?️).
Par ailleurs la "déplateformisation" (pour transposer le vocable anglais dans un joli néologisme) n'a pas été dû à des contenus politiques, mais des violations répétées des conditions d'utilisation desdites plateformes - "bizarrement", celles-ci contiennent des règles concernant les appels à la violence, ou les propos racistes et discriminatoires, par exemple. Jones a reçu des mises en garde de toutes les plateformes, et a décidé de les ignorer: ce qui lui est arrivé est la conséquence directe de ses décisions en connaissance de cause.
Les plateformes publient leurs conditions d'utilisation, et chacun est libre de les ignorer en n'utilisant pas leurs services. Y "entrer" c'est accepter ces conditions d'utilisation. Dès lors, à la manière d'une constitution, les conditions d'utilisation deviennent le droit. On est libre d'accepter les CU, on est libre de choisir un autre canal de diffusion si elles ne conviennent pas, et il en existe de nombreux. Et si les décisions prisent par les plateformes - par exemple le bannissement - peuvent parfaitement faire l'objet d'un recours en justice si elles sont considérées comme capricieuses. Jones n'a fait aucun recours en justice, et ce n'est pas comme s'il n'avait pas les moyens.
Il est par conséquent absurde, malhonnête, et maladroitement manipulateur de prétendre qu'on a affaire à une tyrannie.

J'ajouterai, même si ce n'est pas vraiment le sujet, que ce que tu reproches vraiment aux "libéraux" c'est de défendre l'idée démente que 2+2=4 quand un Jones serait capable d'accuser le 4 de se déguiser pour se faire passer pour le résultat de l'addition.
Oui, finalement, tu as raison, il y a vraiment une tyrannie: celle du réel.

avatar Abd Salam | 

@YAZombie

Tu me réponds à des choses que j’ai pas dites.

Mais merci quand même !

(je me suis prononcé sur un seul des propos de Cook... on va dire que ça concerne la forme de l’action qu’il a prise... et non le fond.

Mais encore merci quand même.)

avatar YAZombie | 

@Abd Salam: je relis tes posts, je ne comprends toujours pas où j'ai faux ?‍♂️️
Mais merci quand même.

avatar Abd Salam | 

@YAZombie

Tant mieux alors ! j’ai eu peur de m’être trompé !

Encore merci !

avatar Bigdidou | 

@YAZombie

Quelle patience ;)

avatar Arnaud de la Grandière | 

@YAZombie tu n'as pas compris le propos qui était défendu ici. Le propos n'est pas de dire que c'est de la tyrannie de virer Alex Jones (au contraire, je pense qu'on est nombreux à se féliciter qu'il retourne à l'obscurité qu'il n'aurait jamais dû quitter). Le propos est de dire que nier l'aspect politique de ses prises de décision, c'est en soi tyrannique. Ça nie la légitimité du débat politique, en considérant que toute opposition est nécessairement mal informée ou dogmatique, qu'on est le seul à voir les choses clairement, et qu'il n'y a pas d'autre façon légitime de voir les choses. Ne pas assumer son idéologie et ne pas la reconnaître comme telle, et pire encore, prétendre que l'idéologie est toujours chez les autres, et c'est "sale", ça mène à ce type de conclusion.

avatar YAZombie | 

@Arnaud de la Grandière: je ne suis pas du tout certain que ce soit la position de Abd Salam…

avatar Arnaud de la Grandière | 

je ne sais pas pourquoi tu n'en es pas du tout certain parce qu'il se trouve que c'est la position que je défends et avec laquelle il a déjà manifesté son plein accord.

avatar YAZombie | 

@Arnaud de la Grandière: je ne vois pas où, d'où ma réaction ?️
Edit: ou plutôt je ne suis pas sûr que ça contredise mes réactions précédentes, ce n'est pas exactement la même chose.

avatar Arnaud de la Grandière | 

juste en dessous du sous fil, il dit notamment ceci :

"@Nonoche

Les gens comme Tim Cook réclament des lois libérales... et se présentent ensuite comme apolitique ? c’est une blague !

(P.S. : je dis pas que Cook n’a pas le droit d’être libéral et de rencontrer le président en personne pour influencer les décisions du gouvernement...

C’est de prétendre être apolitique qui m’interpelle !)"

avatar Arnaud de la Grandière | 

@YAZombie : si tu relis tout ce qu'il a dit à l'aune de cette interprétation, tu verras que ça y correspond tout à fait, pourtant.

avatar Bigdidou | 

@Nonoche

« Non dépolitiser ça n'est pas exclure tout contenu politique »

Ben si.

avatar Abd Salam | 

@Bigdidou

Une entreprise n’est pas apolitique ! le capitalisme est par définition un parti pris politique !
(c’est pas d’avoir des opinions politiques le souci).

Apple comme d’autres entreprises milite pour des politiques libérales... les multinationales exigent d’être entendues par les élus... mais seraient apolitiques ?

avatar Bigdidou | 

@Abd Salam

Purée, tu sais lire quelques lignes et les comprendre sans les interpréter à ta sauce ?
Tu te fais ton film tout seul, la.
Où ai je écrit qu’une entreprise est appliqué et nié tous les truismes que tu me sors ?

avatar Arnaud de la Grandière | 

@Bigdidou, la définition du Larousse:

dépolitiser
verbe transitif
• Retirer tout caractère politique à quelque chose : Dépolitiser un débat.
• Soustraire quelqu'un, un groupe à l'influence d'un parti ou d'une idéologie politique ; faire qu'il ne se sente plus concerné par la politique : Dépolitiser les syndicats.

avatar Bigdidou | 

@Nonoche

Oui, et donc ?
Retirer un caractère politique n’est pas le nier. C’est l’enlever, l’exclure. Ce que je dis.

avatar Arnaud de la Grandière | 

non mais rien, va, laisse.

avatar Abd Salam | 

@Nonoche

Les gens comme Tim Cook réclament des lois libérales... et se présentent ensuite comme apolitique ? c’est une blague !

(P.S. : je dis pas que Cook n’a pas le droit d’être libéral et de rencontrer le président en personne pour influencer les décisions du gouvernement...

C’est de prétendre être apolitique qui m’interpelle !)

avatar Arnaud de la Grandière | 

on est bien d'accord, et ça n'est pas un hasard si les libéraux ont cette propension à se défendre de toute idéologie ^^

avatar webHAL1 | 

@Nonoche
« C'est un peu navrant de voir Tim Cook participer au discours de dépolitisation ambiante, comme si faire des choix, défendre des valeurs et des principes, ça ne relevait pas d'une idéologie, et qu'avoir une idéologie était le Mal™. »

Merci pour l’entièreté de votre commentaire, que je trouve intelligent et bien écrit, et dont je partage la teneur.
Globalement j’aime bien Tim Cook, mais lorsqu’il fait ce genre de sorties, ce qui arrive malheureusement régulièrement, j’aurais vraiment envie de lui mettre des claques. C’est du pur marketing (“quelles que soient vos opinions, achetez chez nous, on est ni pour ni contre, bien au contraire !”) et c’est totalement hypocrite. Bien sûr qu’Apple prend des positions politiques. Quand Tim Cook rappelle par exemple que la Pomme profite de l’immigration ou apporte son soutien aux droits homosexuels, c’est éminemment politique.
Pour ce qui est du contenu de ses boutiques, je préférerais nettement qu’Apple se contentent de suivre les lois en vigueur dans les pays où elle est présente. La pornographie n’est pas illégale dans un pays ? Alors il devrait être possible de télécharger une application pornographique, du moment bien sûr qu’il y a une offre.
Actuellement, la position de la firme de Cupertino est totalement schizophrénique : « Non, nous ne prenons pas de position politique. Mais nous n’acceptons pas tous les types de contenu. Nous filtrons selon notre morale. Enfin, à part dans certains pays où nous filtrons aussi selon le pouvoir en place. »

avatar Paquito06 | 

@webHAL1

“Pour ce qui est du contenu de ses boutiques, je préférerais nettement qu’Apple se contentent de suivre les lois en vigueur dans les pays où elle est présente. La pornographie n’est pas illégale dans un pays ? Alors il devrait être possible de télécharger une application pornographique, du moment bien sûr qu’il y a une offre.”

Là ca part en vrille: Apple suit les lois en vigueur. Sinon citez-en. Apple n’est en rien obligé d’afficher tel ou tel contenu dans son store (ici, pornographique puisque c’est l’exemple pris). Tout produit ou service nunerique n’est pas necessairement disponible dans le store, et tout le contenu qui est rendu disponible est en parfait accord avec la legislation de chaque pays. Ce n’est pas parcequ’Apple n’a pas d’apps porno sur l’App Store que c’est illegal. Enfin, ca reste du contenu sensible qui n’est pas destiné a tout public, comme les jeux d’argent, pas autorisés aux US, par exemple. A la limite, on peut parler de censure de la part d’Apple de ne pas afficher d’app porno dans son store.

“Actuellement, la position de la firme de Cupertino est totalement schizophrénique : « Non, nous ne prenons pas de position politique. Mais nous n’acceptons pas tous les types de contenu. Nous filtrons selon notre morale. Enfin, à part dans certains pays où nous filtrons aussi selon le pouvoir en place. »”

Ensore une fois, deformation des faits, raisonnement erroné. Quand on rentre dans une boulangerie, y a pas de magazines porno. Ils font de la politique? Non, pas plus que le primaire du coin de la rue. Ils selectionnent leur contenu. Si on veut du porno, on peut en trouver, au bon endroit. Ce sont les gens et surtout les medias, les personnes au pouvoir qui politisent justement certains sujets. Avant d’etre politique, le parti pris d’Apple c’est simplement de ne pas afficher de porno dans son magasin, ca s’arrete la. Apple est diplomate et tente de satisfaire le plus de monde possible pour la bonne tenue de sont business, donc n’affiche pas de porno.

avatar webHAL1 | 

@Paquito06
« Apple suit les lois en vigueur. »

Justement pas, ils ne font pas que "suivre" les lois en vigueur, ils y ajoutent en plus un filtre avec leurs valeurs. Ça ne me poserait aucun souci, si ces "valeurs" n’étaient pas à géométrie variable. Je trouve écœurant qu’une entreprise déclare défendre certaines valeurs dans un pays, et soit prêtes à les remettre en question dans d’autres (typiquement la Chine), car c’est ça ou faire moins d’argent.
C’est pour ça que j’estime qu’ils devraient s’en tenir à la loi de chaque pays, sans rajouter leur couche de valeurs totalement bateau.

« Quand on rentre dans une boulangerie, y a pas de magazines porno. Ils font de la politique? Non, pas plus que le primaire du coin de la rue. »

Désolé, mais l’exemple n’est absolument pas pertinent. On ne peut en aucun cas comparer une boulangerie et une société multinationale ayant une boutique qui fait office d’unique canal de distribution d’applications sur ses appareils et qui touche des centaines de millions de personnes.

avatar Paquito06 | 

@webHAL1

“Je trouve écœurant qu’une entreprise déclare défendre certaines valeurs dans un pays, et soit prêtes à les remettre en question dans d’autres (typiquement la Chine).”

Du genre?

avatar Bigdidou | 

@Paquito06

« Du genre »

Du genre obéir aux lois chinoises.
Il;semblerait que certains attendent d’Apple de se conduire en colonisateur ou en révolutionnaire ou de disparaitre (conséquence d’un refus de commercer avec la Chine au nom de valeurs démocratiques occidentales).

Quant on dit que cette firme attire l’irrationnel, c’est pas que dans ses prix ;)

avatar Paquito06 | 

@Bigdidou

Apple n’a pas trop le choix que de se soumettre aux legislations locales pour y effectuer son business. Si elle ne le fait pas, elle degage, c’est simple. Apres, libre au consommateur d’acheter Apple ou non, personne ne met de couteau sous la gorge a chacun quelque soit la region pour consommer du Apple. Y a meme pas debat.

avatar Bigdidou | 

@Paquito06

« Y a meme pas debat. »

Ben non, comme pour n’importe quelle autre firme.
L’autre critique que je lis souvent est que puisque elle commerce avec la Chine et doit donc faire des concessions vis à vis des valeurs démocratique, ceci lui enlève toute légitimité pour débattre des conditions de la démocratie dans son propre pays, et ses dirigeants devraient se taire.
Une sorte d’unité tragique de temps, de lieu et d’action.
Un seul discours ne serait possible, quelque soit l’environnement.
On doit dire et faire la même chose au milieu de l’océan et dans le désert...
C’est tout aussi absurde.

avatar Paquito06 | 

@Bigdidou

Exact ??

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Un seul discours ne serait possible, quelque soit l’environnement. »

Donc, pour toi, il est normal de claironner avoir des valeurs dans certaines situations, et s’asseoir dessus dans d’autres ? Quand c’est ce que fait un homme politique, ça te semble tout à fait acceptable ? Et à tes enfants (que je devrais peut-être finalement récupérer, pôvres ado’ !), tu prônes l’intégrité et le respect, mais à ton travail tu te complais dans les malversations et les déclarations malhonnêtes ?
Et en fait, ce que tu vas me répondre n’a pas d’importance, puisque de toute manière tu pourras modifier ton discours dans d’autres situations. J’ai tout juste ?

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Donc, pour toi, il est normal de claironner avoir des valeurs dans certaines situations, et s’asseoir dessus dans d’autres ? »

Ne transforme pas ce que je dis.
Il est normal de mettre ses valeurs en retrait quand on est pas chez soit, et qu’on est invité, oui.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Il est normal de mettre ses valeurs en retrait quand on est pas chez soi, et qu’on est invité, oui. »

Quel exemple étrange... Il me semble que quand tu es invité, tu as le choix de décliner l’invitation. Personnellement, si je vois une personne mettre sans cesse en avant ses convictions pour l’égalité entre les personnes blanches de peau et celles de couleur, j’aurais du mal à lui conserver ma considération si je la vois aller dîner chez un dirigeant du Ku Klux Klan en me disant « il est normal que je mette mes valeurs en retrait et que je m’adapte à la situation. »...
D’ailleurs, Apple elle-même ne le fait pas. Si un ingénieur incroyablement talentueux postule chez elle et qu’il a des convictions profondément racistes par exemple, elle ne l’engagera pas. Par contre, du moment qu’il y a suffisamment d’argent à la clé, elle fera de jolies entorses à ses principes.

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Quel exemple étrange... Il me semble que quand tu es invité, tu as le choix de décliner l’invitation. « 

Le choix, on l’a toujours, ou presque, il est loin d’être toujours facile à exercer pour des raisons légales, professionnelles, familiales ou même éthiques.

« Personnellement, si je vois une personne mettre sans cesse en avant ses convictions pour l’égalité entre les personnes blanches de peau et celles de couleur »

Pourquoi tu ne peux jamais aller chercher des exemples n’atteignant pas des extrêmes ?

Prenons la Chine. Mon épouse a fini par se faire des amis parmi ses collègues chinois, des cadres d’entreprise du high tech. Ils ne mettent clairement pas les libertés individuelles parmi leurs valeurs principales, préférant une certaine sécurité (ça ne les empêche pas d’être tout à fait charmants et d’avoir des valeurs comme la solidarité, à un niveau que nous ignorons et qui nous fait un peu honte).
Est ce qu’on doit les emmerder avec ça, et les mettre en difficulté en abordant sans cesse le sujet ?
Qui serais-tu pour me demander de ne pas les fréquenter ?
Des gens de la famille de ma femme sont très religieux. Je suis plus que réservé vis à vis des religions, et je bouffe du clérical. Je hais la manif pour tous.
Dois je refuser un repas de temps en temps chez ces gens qui font par ailleurs le bien autour d’eux et les insulter en refusant le bénédicité ou bouffer du curé pendant tout le repas ?
En échange, ils ne me parlent jamais de la PMA et je ne doute à aucun moment qu’il seraient sincèrement charmants avec nos amis homos mariés s’ils les rencontraient.
Par contre, si je les rencontre dans une manif anti-PMA, je les insulte comme les autres, comme l’exige le contexte.
C’est ça, la vie.

C’est un peu facile la rhétorique du tout noir ou tout blanc à coup d’exemples extrêmes.
Il n’y a pas que les bons d’un côté et les méchants de l’autre.

Et oui, on peut commencer par être du côté des gentils seulement quant ça nous arrange, c’est toujours mieux que d’être tout le temps du côté des méchants.

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« J’ai tout juste ? »

Tu as tout faux.
Je ne pensais pas m’exprimer de façon aussi confuse.
Respecter les valeurs des autres ne signifie pas s’assoir sur les siennes.
Il se s’agit pas d’adapter ses valeurs (qui n’en seraient pas, puisque par définition une valeur est une croyance stable), mais de savoir d’adapter à celle des autres.
Ton exemple maison/travail est complètement inadapté.
En revanche, je respecte au travail chez les autres des valeurs que je ne souhaiterais pas favoriser chez mes enfants, c’est une évidence.
Qu’est-ce qui est si compliqué à comprendre la dedans ?

avatar webHAL1 | 

@Paquito06
« Du genre? »

Du genre ça :
https://www.letemps.ch/economie/apple-chine-profit

avatar Paquito06 | 

@webHAL1

On en revient a la base: Apple se soumet aux lois du pays dans lequel elle fait du business, sinon Apple degage. Rien d’illegal. Demain, si d’autres pays ou l’Europe ont le meme discours que la Chine, ca sera la meme chose. Et rien de politique ici.

avatar webHAL1 | 

@Paquito06
« Rien d’illegal. »

Est-ce que quelqu’un a dit qu’il y avait quelque chose d’illégal ?

« Et rien de politique ici. »

Si, c’est justement totalement politique.

avatar Paquito06 | 

@webHAL1

“« Rien d’illegal. »

Est-ce que quelqu’un a dit qu’il y avait quelque chose d’illégal ?”

Bah oui, toi ? je te cite...:

“Pour ce qui est du contenu de ses boutiques, je préférerais nettement qu’Apple se contentent de suivre les lois en vigueur dans les pays où elle est présente. La pornographie n’est pas illégale dans un pays ? Alors il devrait être possible de télécharger une application pornographique, du moment bien sûr qu’il y a une offre.”
____

“« Et rien de politique ici. »

Si, c’est justement totalement politique.”

Il n’y a que toi qui politise la chose. Tout comme les medias. Dur dur... ?

avatar webHAL1 | 

@Paquito06 :
« Bah oui, toi ? je te cite... »

Sauf que le passage que tu cites ne dit absolument pas qu'Apple fait quelque chose d'illégal. Simplement qu'elle rajoute, par-dessus les différentes lois des pays où sa boutique est présente, une couche de ses propres "lois" à elle. Ce qui n'a rien à voir avec le fait de faire quelque chose d'illégal.

« Il n'y a que toi qui politise la chose. Tout comme les médias Dur dur... ? »

Donc il n'y a que moi. Et les médias. Et d'autres contributeurs ici. Dis donc, je suis beaucoup de monde en fait... LOL!
Malgré le fait que tu refuses de le voir, l'attitude d'Apple est entièrement politique. Quand Tim Cook est reçu à la Maison Blanche pour plaider la non-taxation de certains composants venus de Chine, par exemple, c'est politique. Quand Apple "se soumet aux lois du pays dans lequel elle fait du business", comme tu dis si bien, c'est également politique. Une entreprise multi-nationale qui pèse dans centaines de milliards de dollars ne peut pas ne pas être politique.

avatar Paquito06 | 

@webHAL1

“« Bah oui, toi ? je te cite... »

Sauf que le passage que tu cites ne dit absolument pas qu'Apple fait quelque chose d'illégal. Simplement qu'elle rajoute, par-dessus les différentes lois des pays où sa boutique est présente, une couche de ses propres "lois" à elle. Ce qui n'a rien à voir avec le fait de faire quelque chose d'illégal.”

Faudra definir “une couche de ses propres “lois” à elle”. Je suis curieux. Encore une fois, a part offrir ou non le contenu qu’Apple souhaite dans son store comme n’importe quel autre magasin physique ou online, rien d’etonnant.

avatar webHAL1 | 

@Paquito06
« Faudra definir “une couche de ses propres “lois” à elle”. Je suis curieux. »

Bonne lecture :
https://developer.apple.com/app-store/review/guidelines/

« Pour Apple c’est économique [...] »

Bien sûr que non. Les mesures “économiques” seraient d’augmenter ses prix pour faire face aux taxes, chercher d’autres fournisseurs, rapatrier une partie de la production en Amérique, etc. Allez voir le gouvernement pour tenter d’infléchir sa politique ou obtenir des dérogations pour certains secteurs, c’est politique.

avatar Paquito06 | 

@webHAL1

“« Il n'y a que toi qui politise la chose. Tout comme les médias Dur dur... ? »

Malgré le fait que tu refuses de le voir, l'attitude d'Apple est entièrement politique. Quand Tim Cook est reçu à la Maison Blanche pour plaider la non-taxation de certains composants venus de Chine, par exemple, c'est politique. “

Pour Apple, c’est economique (je ne vais pas te faire l’affront en te demandant de regarder en detail les 3 statements - income statement, balance sheet, cash flow statement - d’une entreprise mais c’est la qu’apparaissent les taxes et c’est ca qui compte pour Apple). Alors oui, y a une teneur politique car ce sont les politiques qui votent les taux et Apple defend son beefsteak, mais rien a voir avec ton porno sur l’app store ?

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Globalement j’aime bien Tim Cook, mais lorsqu’il fait ce genre de sorties, ce qui arrive malheureusement régulièrement, j’aurais vraiment envie de lui mettre des claques. »

Globalement je me fous de Tim Cook, mais là je vois un procès en sorcelleries très artificiellement construit.
Le discours c’est « sur l’AppleStore, on est neutre (et pas apolitique) : on ne prend pas parti et on véhicule les messages de tous les bords »
Sunset ce qu’on entendrait s’il disait autre chose !!!
Je ne vois absolument rien de contradictoire avec des prises de position du citoyen Tim Cook, ni de la firme Apple quand elle prend des positions sur des fait sociétaux nationaux.
Être dans une position neutre dans un domaine ne demande pas de l’être dans tous et ne faire valoir nulle part aucune valeur.
Je comprends même pas le problème que ça pose.

Moi, je soigne les gens de l’extrême gauche à l’extrême droite, hein. Je suis parfaitement neutre. Ça m’empêche pas de faire valoir les valeurs et ma coloration politique quand je dois m’exprimer ou agir politiquement au sein de ma profession. Et d’y agir selon les lois et règlement même s’ils sont contre les valeurs. La loi, c’est la loi.
On vit tous avec cette dualité. Nous sommes tous constitués de parts de nous meme qui font des choses différentes voire opposées. Tant que ces parts communiquent entre elles, tout va bien. Une entreprise humaine, c’est la même chose, rien d’anormal.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR