Apple Store : comment se passent les ateliers Today at Apple

Florian Innocente |

Depuis mai 2017, les Apple Store ont complètement revu leur programme de découverte et de formation aux produits et services maison, baptisés désormais Today at Apple. Ces derniers mois j'ai participé à deux d'entre eux, d'abord par curiosité pour en avoir parlé sur MacG, ensuite parce que les rendez-vous proposés pouvaient intéresser l'une de mes filles (pour les enfants mineurs la présence d'un parent est obligatoire tout au long de l'atelier).

Chaque Apple Store déploie le même éventail d'ateliers où la participation est complètement gratuite, il suffit de s'inscrire en ligne. Les thèmes vont de la musique à la programmation en passant par l'utilisation de l'Apple Watch, de son Mac, la vidéo, le dessin sur iPad ou encore la photographie.

L'atelier en août 2017 sur les bases de l'app Photos

J'ai opté à chaque fois pour la photo. En août c'était « Prendre des photos avec l’iPhone » et le week-end dernier il y avait ce qu'Apple appelle, pour une raison ou une autre, un programme Signature. Là, c'était aller faire des photos en extérieur dans le cadre d'un « Parcours Photo : développez votre style ».

Le hasard a bien fait les choses, ces deux rendez-vous se sont quasiment transformés en cours particuliers. À chaque fois il n'y avait avec nous qu'un seul couple, cependant notre dernier accompagnateur m'a dit que les sorties pouvaient rassembler jusqu'à une dizaine de personnes.

Le premier atelier s'est déroulé exclusivement en boutique (l'Apple Store de Confluence, à Lyon). L'objectif était de décortiquer l'app Photos au travers de ses fonctions et de rappeler quelques notions essentielles, comme le sens de lecture d'une image ou la manière de faire bon usage de la grille pour cadrer une scène.

Il y a une trame pour ces ateliers, conçue par Apple, sur laquelle brodent ensuite les animateurs (les Spécialistes dans le jargon). Cela peut se faire en fonction de leurs affinités (l'un était précédemment photographe, l'autre plus versé dans la musique mais aussi dans la peinture). L'emplacement géographique joue aussi. Par exemple, le contenu d'un autre atelier photo baptisé « Architecture, détails et cadrage » sera probablement assez différent selon que vous allez dans les rues de Paris, de Bordeaux ou de Marseille.

La première fois, en une petite heure faite d'échanges permanents entre le Spécialiste et les participants (sur un ton décontracté, comme chez Starbucks chacun est appelé par son prénom…) on a passé en revue le fonctionnement de l'app Photos. On vient avec son propre iPhone ou iPad (mais on peut aussi arriver les mains vides) et nul besoin d'être équipé d'un modèle dernier cri (aucun iPhone X n'a été utilisé le week-end dernier). J'ai un iPhone 6s et ma fille avait son iPhone 5 remplacé plus tard par un 6. Inévitablement, certaines fonctions étaient absentes de nos appareils : les Live Photos pour elle, les modes Portrait et le zoom optique sur le mien. Mais la séance est conçue de telle manière que chacun était amené à utiliser les possibilités de son propre iPhone, quelle que soit sa génération.

Le deuxième atelier a duré 90 minutes et s'est déroulé en extérieur, dans un périmètre proche de l'Apple Store de Confluence. Je m'attendais au départ à une longue sortie (« Équipez-vous de chaussures confortables et du strict nécessaire, sans oublier votre appareil rechargé », prévient Apple), mais le tout nouveau quartier qui fait face au centre commercial est un terrain de jeu assez intéressant pour la photo, entre ses immeubles aux formes peu conventionnelles et le bord de Saône.

Sortie sous le crachin ce week-end

Dans ce cas aussi, l'objectif était d'approfondir quelques notions de photographie et de tirer parti des lieux, en allant plus loin que ce qu'autorisent des explications à l'intérieur d'un petit magasin. Comme de choisir un cadrage pour sa photo, de tester les plans éloignés ou rapprochés, de décaler son sujet dans l'image, apprendre à flouter un arrière-plan, se déplacer ou se baisser pour tester des points de vue, penser à tenir son iPhone à l'envers pour faciliter parfois la prise d'une photo.

Et puis encore jouer avec les filtres d'iOS, repérer un élément intéressant dans le paysage ou tout simplement exploiter les conditions météo. Le crachin qui a accompagné la sortie a été propice à l'utilisation des reflets d'eau sur le sol et les surfaces. Si la journée avait été écrasée par le soleil peut-être aurait-on joué avec les ombres.

La sortie du week-end dernier.

En toute fin de parcours, l'animateur a sorti quelques lentilles Olloclip pour tester pendant quelques minutes d'autres types de prises de vues comme le grand-angle et la macro. De manière générale, la sortie était très axée sur la pédagogie, sans volonté affichée de promouvoir tel matériel ou tel logiciel (une app de retouche a été citée à moment… j'en ai oublié le nom). Bien sûr, avant de repartir de l'Apple Store ma fille s'est précipitée au rayon des objectifs mais il n'y avait en stock que des Olloclip pour les iPhone 7 et 8 (ouf 😅).

De retour dans la boutique, chacun a sélectionné une ou deux de ses images et la séance s'est conclue devant une TV, avec des explications sur les moyens d'améliorer le cadrage, de retoucher les couleurs (chose toute bête mais j'avais par exemple oublié que selon où l'on tape dans les réglages de Clarté/Couleur/N&B on a droit à des options assez fouillées ou des réglages plus simples et visuels).

Une très large part de ce qui a été expliqué dans ces deux ateliers peut se trouver en ligne, ne serait-ce que sur le site d'Apple, sur YouTube, sur quantité de pages web ou par des conseils de copains. Lors de la première leçon, ma fille était au fait de plusieurs des choses expliquées car elles découlaient d'une utilisation assez basique de l'app Photos.

Mais il y avait quelques conseils et précisions bonnes à prendre ou à redécouvrir, et plus encore pour des néophytes qui s'équipent de leur premier iPhone ou qui viennent d'une autre marque. L'un des deux spécialistes me disait d'ailleurs qu'il y avait eu parfois parmi les participants des photographes professionnels dans les ateliers d'autres stores. Ils étaient venus dégrossir leur apprentissage de la photo sur smartphone. C'est aussi plus amusant ou plus agréable de le faire entouré d'autres personnes que seul devant son navigateur web.

Apple n'a bien entendu rien inventé. Les clubs photo font ce genre de choses, et plus encore, depuis des lustres, et ce serait une faute que de ne pas citer les vénérables Apple User Groups. Leurs bénévoles qui font œuvre de pédagogie et d'assistance auprès des utilisateurs de produits Apple n'ont pas disparu.

Seulement, si l'on se replace dans le cadre des services offerts par la Pomme, l'idée est pertinente. Les Apple Store organisaient déjà des ateliers mais les programmes Today les ont musclés et rendus plus variés. Les achats se déportant toujours plus sur internet, les quelques 500 Apple Store dans le monde et tous ceux qui vont s'ajouter à la liste peuvent recycler une partie de leur activité dans l'accompagnement des clients, et pas seulement pour réparer un produit. Pour certains de ces Spécialistes c'est aussi, accessoirement, l'occasion de concilier une passion personnelle avec leur activité professionnelle.

Les ateliers sont proposés en semaine et week-end, la participation est gratuite mais sur réservation

Pour ceux qui ont des Apple Store à proximité, c'est un service de fidélisation assez futé. Une fois le nouvel iPhone, iPad ou Mac en votre possession, vous pouvez en approfondir le fonctionnement sans débourser un seul euro. Apple est la seule marque, dans son domaine, à pouvoir le faire grâce à son réseau de boutiques. Vous pouvez préférer du matériel Dell, Samsung, Acer ou Sony, mais débrouillez-vous ensuite pour en creuser le fonctionnement…

Pour Apple c'est un bon moyen d'ancrer davantage ses utilisateurs dans son écosystème ou… de les y faire venir. C'est un aspect méconnu de ces ateliers : rien ne vous oblige, dans l'absolu, à être déjà propriétaire d'un iPad, d'un Pencil ou d'un Mac pour y participer. Des gens viennent pour se familiariser avec un produit avant un achat ou pour en vérifier l'intérêt. Tous les produits d'Apple ont beau être en libre-service dans un Apple Store, cela ne vaut pas cette découverte guidée et des interactions au sein d'un groupe où chacun, l'espace de 60 ou 90 minutes, a un niveau ou des expériences différentes à faire valoir.

Si vous aussi vous avez participé à ces ateliers, et en particulier dans d'autres thématiques, n'hésitez pas à raconter en commentaires comment cela s'est déroulé.

avatar Quentin | 

Un ami s’est rendu à un cours de dessin sur l’iPad Pro à l’Apple Store de Berlin. Il a adoré...je vais peut être tenter du coup.

avatar Florian Innocente | 

@Nitneuqq

J’aimerai tenter le coup de ce type d’atelier mais quand tu rentres chez toi sans iPad Pro ni Pencil c’est un poil frustrant 😭

avatar cdp86 | 

C'est vrai qu'Apple est chère, mais on a ici un exemple de plus-value sympa :)

avatar Nonome77 | 

J’ai fait plusieurs de ces ateliers, aussi bien pour moi-même que pour mes enfants. Il faut saluer le professionnalisme et la passion que nous transmettent les animateurs !
Mes enfants ont adoré !

avatar Florian Innocente | 

@Nonome77

Il y en avait de 7/8 ans ? Je me demandais pour mon autre fille ce qui pourrait être pas mal.

avatar Edward battistini | 

Je suis allé à un atelier photo sur iPad Pro à Londres j’ai adoré hyper interessant avec des vrais pro qui t’aide et tout ! Génial

avatar BlueberryPie | 

Toujours pas de commentaires cyniques jusqu’ici ? 😳😳😳

avatar pagaupa | 

@BlueberryPie

Et bien non! Car c'est Ateliers sont ce qu'on attend d'une marque qui veut se distinguer.
Là on est d'accord pour payer cher. Encore faut-il que l'objet lié au stage ne décoive pas de par sa conception.

avatar 406 | 

On a fait celui du dessin sur iPad Pro et un peu de codage le week end dernier. C’était top. Rien à redire :-)

avatar daffyduuck | 

Je me suis même risqué sur "les bases du Mac- débutant". Eh bien le creatif qui a animé le truc m'a appris des choses. Pas sur le fonctionnement lui même mais sur le "Pourquoi telle chose est placée ici".
Ça m'a donné envie de faire la totalité des autres ateliers.

avatar iPop | 

J’y ai participé le temps d’une réparation avec un ami, il a adoré et moi aussi. C’est dommage car c’est très méconnu, il y a des cours sur tout.

avatar zebulonQC | 

les ateliers sont très intéressants, on y apprend des tas de petites choses mais le niveau varie énormément selon les "formateurs".
Il y a quelques années les One to One donnaient beaucoup plus de résultats car c'était le client qui décidait du contenu de sa formation alors que les ateliers actuels sont formatés et il est difficile d'en élargir le sujet en fonction des besoins du client, on retrouve la nouvelle approche d'Apple qui consiste à imposer plutôt qu'à "aider" et "enrichir la vie" de ses visiteurs.
Tous les gens n'ont pas besoin de savoir faire une bonne photo d'architecture (quoique je connais certains agents immobilier qui feraient bien de prendre des cours), mais beaucoup de clients voudraient savoir comment optimiser leur mac ou faire un beau tableau Numbers et ça ce n'est pas enseigné dans les "today at Apple".

avatar Malum | 

Il fallait bien un râleur de service pour nous ressortir qu’Apple impose et ne se préoccupe pas du client et ce avec une affirmation fausse, ce qui prouve qu’il parle sans savoir et sans avoir cherché. Pour sa gouverne : https://www.apple.com/fr/today/event/studio-hours-documents-presentation...

avatar zebulonQC | 

ta réponse me fais rire, tu ne peux pas savoir et tu ne sauras pas pourquoi mais quand tu dis que je ne sais pas de quoi je parle c'est trop drôle. Merci pour ton commentaire, tu as fais ma journée, merci beaucoup mais crois moi, crois moi pas, je sais de quoi je parle.

avatar eleodie | 

@zebulonQC

Si tu « sais » alors 🙄🙄😲

avatar pat3 | 

@zebulonQC

" les ateliers actuels sont formatés et il est difficile d'en élargir le sujet en fonction des besoins du client"

Euh… c’est un peu le beurre, l’argent du beurre et le cul de crémière, non?
Je ne sais pas si tu as été formateur, mais cette adaptation pile poil c’est un peu le rêve, surtout pour des formations… gratuites, dont le sujet est prévu à l’avance : si le sujet ne te convient pas, normalement tu n’y vas pas.

avatar zebulonQC | 

en effet tu as tout compris.
Comme dirait Tim Cook : nous ne voulons pas utiliser nos clients comme des cobayes. Je pense que nous avons une patience unique. Nous avons la patience d’attendre que quelque chose soit génial avant de le lancer.
Selon ma propre expérience ce n'est pas vraiment ce qui est arrivé avec les "today at Apple" mais ce n'est qu'un ressenti personnel, je n'ai pas le droit de dire ou de penser contre.
Un chien ne mort pas la main qui le nourrit dit-on.
Warf !

avatar pat3 | 

@zebulonQC

"Il y a quelques années les One to One donnaient beaucoup plus de résultats car c'était le client qui décidait du contenu de sa formation"

One to One, tout est dit: une formation individuelle, bien sûr, elle peut s’adapter au client…

avatar zebulonQC | 

MDR
c'est parfois difficile à imaginer.

avatar plocimac | 

Il y a une erreur sur le lien vers les Apple User Group. il manque un http probablement au début

avatar luisfoydv | 

SO the fan any people http://freewsopchips.net this game free wsop chips online so thanks.

CONNEXION UTILISATEUR