Fermer le menu
 

Jeff Williams aux 30 ans de TSMC : ne gâchons pas la prochaine décennie

Florian Innocente | | 14:45 |  29

Pour les 30 ans de TSMC, Jeff Williams, le numéro 2 d'Apple, a parlé intelligence artificielle et raconté la manière dont il a noué un partenariat avec cet indispensable fondeur taïwanais.

Pour les 30 ans de TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company), son fondateur le Dr Morris Chang (qui en abandonnera la direction en juin 2018) avait invité plusieurs de ses principaux clients à venir tailler le bout de gras. Jeff Williams était notamment entouré de Steve Mollenkopf le patron de Qualcomm, Simon Segars celui d'ARM ou encore de Jensen Huang de Nvidia.

TSMC s'occupe de la fabrication des processeurs Ax développés par Apple sur la base des plans d'ARM. Jeff Williams fait remonter à 2010 la naissance de cette relation entre Apple et TSMC. Elle s'est concrétisée avec la fabrication de tous les processeurs de l'iPhone 4 et de l'iPad. Pour les précédents iPhone, Apple s'était reposée sur Samsung.

Le pari d'Apple sur TSMC

C'est à l'occasion d'un déjeuner chez Morris Chang que l'idée d'une collaboration a émergé « Nous savions qu'il y aurait de formidables possibilités si nous pouvions utiliser des techniques de pointe et les marier à nos ambitions. Et ce qui peut sembler évident aujourd'hui ne l'était pas alors, les risques étaient assez importants ».

Ancien d'IBM, Jeff Williams a repris en 2010 le poste précédemment occupé par Tim Cook à la direction des opérations, la logistique et les relations avec les fournisseurs. Il est aux premières loges dès lors qu'il s'agit de préparer la fabrication d'un futur produit.

Notre façon de travailler consiste à consacrer toute notre énergie à de nouveaux produits puis à les lancer, et si nous devions miser sur TSMC, il n'y aurait pas de plan B. Avec les volumes qui sont les nôtres, on ne peut pas planifier en double ». En résumé, ça passe ou ça casse : « Nous voulons les meilleures technologies mais nous les voulons dans des volumes qui impliquent qu'elles soient prêtes ». Juste avant lui, le Dr. Chang avait qualifié la nature de cette relation avec Apple « d'intense ».

Le pari sur TSMC était d'une formidable ampleur, poursuit Jeff Williams. L'accord consistait à confier à ce nouveau partenaire la fabrication de 100 % des processeurs pour les iPhone 4 et le premier iPad, deux produits cruciaux pour Apple.

TSMC a investi 9 milliards de dollars, il avait 6 000 personnes qui ont travaillé sans relâche pour sortir de terre une usine de fabrication à Taiwan en un temps record de 11 mois. Et au final, ça s'est fait sans une anicroche.

500 millions de processeurs environ ont été produits à l'issue de ce partenariat. TSMC a dépensé au total quelques 25 milliards de dollars, mais Williams insiste sur le fait que peu d'entreprises dans le monde sont capables d'investir 9 milliards sur un seul projet aux allures de pari, comme ce fut le cas.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


29 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar reborn 24/10/2017 - 14:48 via iGeneration pour iOS

"Jeff Williams a repris en 2010 le poste précédemment occupé par Tim Cook à la direction des opérations, la logistique et les relations avec les fournisseurs."

C'est pas plutôt en aout 2011 🤔?

avatar reborn 24/10/2017 - 16:45 via iGeneration pour iOS

@reborn
D'ailleurs il est là le futur CEO

Jeff williams c'est Cook en "mieux"

Boss de la logistique mais aussi responsable de healhkit et carekit, et responsable Apple Watch.

Il maitrise la logistique mais et aussi un ingénieur.

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Jeff_Williams_(Apple)

Voila de quoi satisfaire les pleureuses qui exige un type technique à la tête d'Apple.

avatar r e m y 24/10/2017 - 16:48 via iGeneration pour iOS

@reborn

Sauf que c'est en Conseil d'Administration qui désignera le ou la prochain(e) CEO ...



avatar reborn 24/10/2017 - 17:00 via iGeneration pour iOS

@r e m y

Bien sur j'ai pas dis le contraire, et je pense qu'il sera promu CEO

avatar C1rc3@0rc 25/10/2017 - 05:54

Et que Cook est aussi ingenieur... Et que ce dont Apple a besoin comme CEO, c'est d'un reformateur capable de constituer un pole de conception et de R&D qui se base sur les besoin du marché a moyen et long terme et pas d'un promoteur du marketing de l'apparence.

Un autre candidat serieux c'est Federighi, il a le charisme, la vision et l'autoderision necessaire pour prendre ce poste, et c'est un des plus anciens d'Apple en poste, etant meme au coté de Jobs dans NeXT.

Et puis surtout ne mettons pas Cook a la retraite, son action chez Apple est extraordinaire et il a encore beaucoup a faire pour sortir Apple du pétrin. Il a reussi a empêcher Apple de s'effondrer apres la disparition de Jobs, a su optimiser les benefices de la societe avec des produits datant de plus de 10 ans et malgre les echecs des inepties conçu par Ive depuis 2012, il a su gerer les personnalités difficiles qui ne travaillaient ensemble que sous la main de fer de Jobs, il a su faire d'Apple un outil avec un poids politique,... c'est un travail extraordinaire. Il lui reste a creer ce pole de conception et mettre a la retraite Ive qui na fait qu'accumuler ses preuves d’incompétences comme chef de la conception de la société.

«Apple, poursuit Williams, croit fermement dans l'importance d'une puissance de calcul utilisée en local et pas uniquement déportée dans le nuage »

C'est Microsoft et Intel qui vivent des revenus des datacenter et du cloud. Apple vit de la ventes de ses iPhone, iPad, Macbook air, Macbook Pro, iMac, AppleTV. La politique du netbook et clouding c'est la mort d'Apple, rien de moins.

«Il mentionne ensuite l'ajout d'un moteur neuronal dans l'A11 pour Face ID et que celui-ci fonctionne en local sur le téléphone,»
Comme cité avant, le processeur statistique du A11 a des applications bien plus serieuse que cette fonction anecdotique biometrique...

«et les apports possibles dans la santé. Un domaine qu'Apple suit de près.»
Ca on l'a bien compris avec le nouveau positionnement sur le secteur paramedical de l'Apple Watch apres l'echec cinglant du positionnement sur l'horlogerie et la mode...
Mais si la gestion des informations medicales peut etre une partie de la gestion de l'information individuelle en charge par l'ecosysteme Apple, Apple n'est pas une societe medicale, c'est une societe informatique.
La medecine c'est un secteur qui doit rester dans le domaine et la compétence et responsabilité des chercheurs et médecins: en faire un produit de consommation, ou un recyclage pour produit en echec ou relai de croissance en période de déficit de production de qualité, c'est ce garantir des catastrophes sanitaires au niveau de l'humanité. Le medecin est soumis au serment d’Hippocrate, qui est incompatible avec une activité commerciale.

«si dans les dix prochaines années, du point de vue de la société, nous réalisons seulement quelques trucs tape-à-l'œil, comme ce rêve de faire voler les voitures et, que le reste du temps, grâce à des processeurs plus véloces, nous nous contentons de faire plus vite ce que nous faisons déjà aujourd'hui, alors nous aurons gâché l'une des plus belles opportunités qui se présentent à nous.»
Tacle monumental pour Intel et les enfumeurs du marketing qui par manque de vision reprenne les phantasme de SF des annees 50 ...
Il faut meme aller plus loin puisque la masse de données a traiter et leurs complexité ne peuvent pas etre resolue par quelques % de vitesse de traitement en plus. On est sur des besoins actuels exponentiels. Et le besoin est de multiplier la puissance de traitement par individu, donc aller a l'inverse du centralisme cloudesque actuel.

La chose inquietante dans son discours c'est le passage sous silence du role du PC, qui contrairement a l'apparence et message du marketing devient un élément toujours plus crucial et centrale. Si on enlève aujourd'hui le PC, l'humanité s'effondre tellement cet outil est quotidien et indispensable.

avatar reborn 25/10/2017 - 07:45 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Voir à long terme c'est justement ce que fait Apple.

La R&D a était revu depuis 2012, c'est la collaboration qui prone désormais.

Mettre Ive à la retraite va être un poil difficile, Jobs en a fait un intouchable en interne et son poste de CDO acquit en 2015 ne fait que confirmer son importance au sein d'Apple.

Puis bon mettre Ive à la retraite ne changera pas grand chose. Ive et les 2 VP qui se partagent le design industriel et l'UI sont partisant tous les 3 la même vision et bossent ensemble depuis des années.

avatar C1rc3@0rc 26/10/2017 - 00:11

@ reborn

Tu as raison sur la difficulté de mettre Ive a la retraite et du fait qu'il s'est mis en position de force.

Pour autant remanier la structure d'Apple et mettre en place un pole de conception et R&D permettrait de passer le pole design en fin de process et non plus en début comme c'est le cas actuel.
Le sens actuel ça marchait quand Jobs etait la et il ordonnançait les uns et les autres ce qui permettait de tout faire avancer en meme temps. Il plaçait les contraintes en fonction de sa vision des choses et de ses conseillers et Ive, comme tout le monde s'adaptait.
Mais il est plus la et il faut revenir a une approche fonctionnelle ou l'analyse des vrais besoins du marché doit prévaloir sur la partie design.

Le Mac Pro, bon exemple et aujourd’hui;hui consensuel, est peut etre esthétiquement réussi, le fait est qu'il est en déconnexion totale du besoin de la clientèle.
Pour le reste, l'utra-finesse est peut etre esthétiquement une qualité, ça semble une constante dans la mode, mais lorsque cela exclut des fonctions essentielles ou impose des processeurs sous-dimensionnés, c'est un probleme... et la ce qui pose probleme c'est bien la hierarchie des contraintes.

Si pour le Mac Pro la contrainte de base etait de repondre aux besoins des utilisateurs, on aurait eut un Mac Pro avec des GPU Nvidia, des disques internes extractibles a chauds, et port PCI accessibles et des processeurs sur socket... Et ça aurait ete un succes.

avatar Bigdidou 26/10/2017 - 00:20 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

« Le medecin est soumis au serment d’Hippocrate, qui est incompatible avec une activité commerciale. »

D’abord c’est le code de santé publique, pas le serment d’Hippocrate, qui interdit des activité commerciales aux médecins lorsqu’elles peuvent être source de confusion (si je veux vendre mes fraises, j’ai le droit).
Ensuite cette remarque ne veut rien dire.
On va pas se mettre à vendre des aw, c’est sur.
Mais c’est un objet médical connecté qui a nombreuses promesses en terme de suivi et de dépistage de certaines pathologies.
Des protocoles d’essais cliniques sont en cours un peu partout, pour l’aw, et d’autres objet connectés.
Récemment, l’auto mesure de la tension artérielle a transformé le diagnostic et la prise en charge de l’HTA.

Encore une fois, ta critique de l’aw, c’est raté.

avatar C1rc3@0rc 26/10/2017 - 02:57 (edité)

Tiens pas d'insulte ni diffamation ce coup-ci?

«D’abord c’est le code de santé publique, pas le serment d’Hippocrate, qui interdit des activité commerciales aux médecins lorsqu’elles peuvent être source de confusion»

Ok, sur ce point tu n'as pas totalement tort sur la forme, je reformule donc: l'exercice de la medecine est soumise au serment d'Hippocrate qui proscrit l'exercice de la médecine comme une activité commerciale, ou tout autre cadre qui ne serait pas dans l'interet du patient

Il y a aussi le code de déontologie qui va dans ce sens, avec notamment les articles R4127-5, R4127-9, le tres celebre article R4127-19: « La médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce.
Sont interdits tous procédés directs ou indirects de publicité et notamment tout aménagement ou signalisation donnant aux locaux une apparence commerciale.»

ainsi que les articles R4127-20 a R4127-25 qui definissent les interdictions de pratiques commerciales meme detournées ou par tiers.

« (si je veux vendre mes fraises, j’ai le droit).»
article R4127-26: «Un médecin ne peut exercer une autre activité que si un tel cumul est compatible avec l'indépendance et la dignité professionnelles et n'est pas susceptible de lui permettre de tirer profit de ses prescriptions ou de ses conseils médicaux.»

«Mais c’est un objet médical connecté qui a nombreuses promesses en terme de suivi et de dépistage de certaines pathologies.»

D'abord les articles suivants du code de déontologie:
R4127-30 «Est interdite toute facilité accordée à quiconque se livre à l'exercice illégal de la médecine.»

R4127-31«Tout médecin doit s'abstenir, même en dehors de l'exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci.»

L'Apple Watch n'est pas un objet médical, elle n'a reçut aucune certification d'aucune autorité. Son traitement des données est incompatible avec les exigences du cadre médicale. Affirmer le contraire ou l'utiliser dans un cadre medical, ou en favoriser l'usage dans un cadre médical contrevient aux deux articles ci-dessus.

Depuis l'echec commercial du positionnement bijoutterie/mode, Apple a réorienté le marketing sur l'aspect paramédical, comme dispositif de monitoring, purement informatif, auprès des malades, prédisposés a des maladies, personnes agées, et toute personne en générale suffisamment préoccupée par son santé en dehors d'un cadre de surveillance médicale normale.

Mais c'est du marketing sur le paramedical, le healthness, l'Apple Watch reste un accessoire dessiné et conçu pour la mode, un produit de bijouterie. Quelques mise a jour internes ont ete faites, les bracelets pullulent, l'or a ete retire de la céramique, mais le produit n'a pas changé, c'est toujours le même: conçu pour le secteur de la mode.

Apple peut dans l'avenir proposer un dispositif de monitoring des certaines fonctions biologiques, mais ça va demander une conception spécifique et supervisée par un cadre médical et qu'il faudra certifier et ça c'est pas gagné: j'ai travaillé sur plusieurs systèmes informatiques dans les secteurs médicaux public et libéraux, et je peux t'assurer que c'est un enfer a mettre en place et a certifier. En l’état actuel, les systèmes et pratiques d'Apple sont totalement incompatibles.

Et puis arrête de te focaliser sur l'Apple Watch et de bondir a chaque fois que tu lis "Apple Watch", ça concerne une seule phrase anecdotique dans mon commentaire. Faut pas être aussi obsédé par un produit tout aussi anecdotique et sans avenir. Apple a bien d'autres éléments intéressants dont je fais mention.

avatar 6ix 24/10/2017 - 23:18 via iGeneration pour iOS

@reborn

Parce qu’avoir un Bachelor of Science en industrial engineering n’est pas technique?

avatar Le docteur 25/10/2017 - 11:06

J'aime bien cet argument qui consiste à qualifier de "pleureuse" toute personne qui n'a pas le même avis que nous. On a donc là, en vrac
1. Réduction par l'insulte de toute logique critique (celui qui voit le mal est le mal - artifice rhétorique utilisé couramment par ceux qui ne tolèrent que le système comme il va, souvent parce qu'il leur sert leur soupe quotidienne).
2. Féminisation de l'adversaire pour l'insulter, ce qui pue quand même gravement du slip (entre deux grattage de roupettes sur le canapé). Le non-mâle, c'est le mal.

Voilà, en deux mots tout ce qu'il y a à penser de cette pratique.

avatar reborn 25/10/2017 - 11:55 via iGeneration pour iOS

@Le docteur

Les pleureuses ce sont ceux qui sont jamais satisfait, quoi qu'ils arrivent.

Peut-être sont-ils des pleureurs ? Je ne les ai jamais vu, comment m'assurer du sexe des experts Apple qui s'expriment dans les fils de commentaires ?

Mes propos respire la mauvaise foi bien sur et je les assume totalement.

J'en ai marre de ceux qui se plaignent depuis que Jobs est décédé que tout va mal chez Apple et qui pourtant sont tjrs là et équipé de leur matos Apple.

La réalité est là pour leur prouver qu'ils ont tort, mais ils aiment se persuader du contraire 🙄

avatar Le docteur 25/10/2017 - 15:29

— C'est un fait que depuis la mort de Jobs la cohérence qui était le point fort d'Apple se barre en c...
— On est passé d'un marché contrôlé par Jobs qui imposait ses vues et tenait en respect les obsédés de la production de cash parce que précisément il en produisait, sans pour autant suivre les règles de cette folie qu'est la spéculation, à une application des méthodes de Jobs pour vendre (toujours préparer la génération suivante de produits en "oubliant" quelque chose dans celle d'aujourd'hui) à l'aveugle sans rien de correct en contrepartie.
Là où Jobs vendait des machines au final assez cohérentes en laissant de la place pour toutes les bourses, l'ère Cook-Ive se contente de mimer le gourou et de produire de machines hors de portée d'une partie non négligeable de la clientèle historique d'Apple.
— Tu nous excusera, dans ta grande commisération, notre incohérence, le fait que nous ne parvenions pas à renoncer si facilement au produits Apple et que nous mettions autant de temps à en sortir. On sait ce qui nous attend dehors et ça nous branche moyennement.
— La réalité prouve qu'on a raison. Apple qui permettait une voie moyenne nous renvoie à la "réalité" du Marché : acheter de la merde encore trop chère pour ce qu'elle est ou viser ses produits de luxe pour CSP+++ en voyant que nous sommes de plus en plus chassés des palais que deviennent les Apple Store.

Je sais que ceux qui grattent assez de thunes sur le dos de ce système aiment bien se gausser des pauvres qui ne parviennent pas à se complaire dans les shit jobs (sans jeu de mot) que le système se complait à faire flairer aux cochons truffiers qui se prennent pour une élite alors qu'ils ne sont que dénués de morale et d'ambition personnelle authentique, mais ils ont le mépris facile.
De toute manière, le pauvre à toujours tort, c'est un fait. Mais le "riche" qui ramasse les miettes du système en vendant, truquant, fabriquant du vent et brassant de l'air n'a pas forcément plus de dignité. Il présente mieux mais reste une coquille vide.

avatar reborn 25/10/2017 - 15:48 via iGeneration pour iOS

@Le docteur

Donc en gros le soucis ce sont les tarifs des produits Apple.

Pourtant Apple ne marge pas plus que sous Jobs. Cela tourne toujours autour des 30, 40%

Il faut prendre en compte le taux de change 1,67$ en 2008..

Et comparer les produits Apple notamment les mac, avec la concurrence. C'est grosso modo le même prix.

Il y a bien sur d'autres chose à prendre en compte.

Coté PC c'est pareil les prix ont explosé, l'on retrouve des machines sans GPU dédié à 1500€ voir plus.

Evidement que ça fait chier cette augmentation de tarifs, mais on ne peut pas résumer cela à c'est la faute de Cook et Ive.

avatar C1rc3@0rc 26/10/2017 - 00:39

@reborn

Ce qu'ecrit Le docteur est tres coherent et va dans le sens de ce que je constate egalement. Reduire son discours a la question du tarif c'est inadequat et cela fait passer la consequence pour la cause, alors qu'il expose parfaitement les causes.

Dedouanner la politique de montée en tarif d'Apple par l'explication de l'augmentation des couts des composants et des PC est purement fallacieux.
Le Macbook Air n'a pas subit d'augmentation massive et a pourtant ete mis a jour plusieurs fois. L'iPad a vu enfin en 2017 son tarif redescendre a un niveau raisonnable. Donc l'argument du la montée tarifaires des composants ne tient pas.

Cote PC, les tarifs n'ont pas grimpés (sauf chez MS). Par contre le cycle c'est ralongé et le PC s'est divisé en 2 branches: les PC de travail et de jeu et les 2 en 1, reinterpretation des netbook. Les netbook ont toujours le meme niveau tarifaire et les gros PC ont toujours ete a plus de 1000 euro. Ce qui a disparu c'est l'entre deux, il y a donc un seuil brutal la ou il y avait une segmentation progressive.

La ou ça flambe par contre c'est sur les smartphone. Et encore, avec l'arrivée des chinois, comme Opo, Huawei et emanation de Opo, on voit des materiels equivalents voir superieurs a l'iPhone pour moitie prix.

Le Docteur mes en evidence les qualités des produits Apple de l'ere Jobs: coherence et considerations des besoins du marché - du client, pas du speculateur. Le tarif n'est qu'une consequence du changement de contrainte: Jobs travaillait pour le client, Cook et Ive travaillent pour les speculateurs/actionnaires.

avatar Le docteur 26/10/2017 - 00:48

@Reborn - Je crois que décidément on ne parle ni le même langage ni de la même chose. Réduire ce que j'essaie d'expliquer à un "c'est trop cher", c'est vraiment ramener tout à tes critères d'évaluation.

@C1rc3@0rc.
Merci, c'est ça.

avatar reborn 26/10/2017 - 04:56 via iGeneration pour iOS

@Le docteur

Vous parlez de thune, de csp++ tout le long mais non ils ne faut pas ramener ça à l'argent.

Si c'était moins cher il n'y aurait pas ce débat.

avatar Le docteur 26/10/2017 - 15:52

Non, ça c'est votre point de vue. Je ne suis pas en train de me plaindre d'un prix (vous ramenez toujours le débat à cela parce que c'est sans doute le seul argument que vous pouvez comprendre). Je suis en train de dire qu'Apple change de cœur ce cible et que ce changement n'est pas commercial mais économique et, à mon sens, tiens d'une décision politique.

Aujourd'hui les sociétés, pour tenter d'augmenter leurs marges indéfiniment produisent de deux manières : des produits de plus en plus mal faits et pour l'écrasante majorité, produits en Chine, et des produits de luxes (souvent faits en Chine aussi) pour les "winners" du système économique.
Tu réduis ce que je dis au niveau où tu peux le comprendre.

Mais pour ça, effectivement, il faut réfléchir à un peu plus que sa simple petite personne et voir le bordel dans lequel on est en train de se mettre.

avatar MBAFan 24/10/2017 - 14:52 via iGeneration pour iOS

Traduction Google on dirait....

avatar je-deteste-android- 24/10/2017 - 14:59 via iGeneration pour iOS

« Et au final, ça s'est fait sans une anicroche. »

*sans une encoche.

avatar malcolmZ07 24/10/2017 - 18:02 via iGeneration pour iOS

@je-deteste-android-

Non c'est bien anicroche

avatar je-deteste-android- 25/10/2017 - 13:54 via iGeneration pour iOS

@malcolmZ07

T'as pas compris ma blague 😭

Relis bien 😁

avatar byte_order 24/10/2017 - 15:53

> ne gâchons pas la prochaine décennie

Et c'est vrai que pouvoir animer des emojis 3d selon des mouvements de notre visage, c'est un bon départ...

avatar reborn 24/10/2017 - 16:37 via iGeneration pour iOS

@byte_order

Exactement la même phrase ironique qu'a sorti Federighi sur scène.

Attendons de voir comment sera exploité ce système "true depth"

avatar malcolmZ07 24/10/2017 - 18:05 via iGeneration pour iOS

@byte_order

On dirait que tu n'as jamais dev de projet. Les animojis n'est qu'une démonstration technique de ce que leur capteur est capable de faire.
Tu as une vision très primaire et très en surface des animojis.
C'est la technique derriere , le tracking , ce qu'est capable de processeur qui est intéressant.... utilisateur lambda ?

Pages