Fermer le menu
 

Apple Store Champs-Élysées : la Commission du Vieux Paris opposée au projet, les plans dévoilés

Stéphane Moussie | | 17:37 |  126

La Commission du Vieux Paris était unanimement contre le projet d’Apple Store des Champs-Élysées. Dans un compte-rendu de séance du 24 juin 2016 désormais en ligne, le comité consultatif invoque que l’immeuble de la fin du XIXe siècle « a déjà subi de nombreuses transformations et qu’il ne subsiste que peu d’éléments authentiques dans son aménagement intérieur. »

La commission, qui a pour mission de conseiller la mairie sur la protection du patrimoine parisien, regrette le projet de ravalement de façade qui modifiera un élément ayant conservé en grande partie son aspect d’origine.

Vue actuelle de l’immeuble depuis l’avenue. Crédits : Foster + Partners.
Projet de façade de l’Apple Store. Crédits : Foster + Partners. Cliquer pour agrandir

Une « restructuration lourde »

Le projet d’Apple Retail France, qui installera au 114 de l’avenue des Champs-Élysées et au 1 rue Washington un Apple Store ainsi que les bureaux du siège social français, est décrit comme une « restructuration lourde ». Les modifications prévues sont les suivantes :

  • l’aménagement d’un nouveau sol pour la cour, en démolissant celui reconstruit en 1991 pour supprimer le lanterneau formant verrière au sol afin de pouvoir jouir de toute la surface de la cour.
  • la couverture de la cour par une grande verrière métallique qui viendrait prendre appui au niveau du retiré séparant les 4e et 5e étages
  • la création au R+1 et R+2 de l’aile en retour de l’avenue d’une trémie dans les planchers existants, afin de proposer aux clients de son magasin une séquence à triple hauteur du côté de l’avenue des Champs-Élysées
  • les accès actuels seraient redéfinis, le public accédant au magasin par le passage cocher, tandis que le personnel et les usagers des bureaux entreraient par l’aile de la rue Washington
  • la transformation générale des cloisonnements intérieurs existants et le décloisonnement partiel du palier de l’escalier d’honneur aux niveaux RdC et R+1
Coupe longitudinale de l’immeuble, état projeté mi–2016. Crédits : Foster + Partners. Cliquer pour agrandir

Opposée à ce projet, la Commission a demandé « un dessin plus cohérent pour le nouveau socle commercial de l’immeuble. » Son avis est purement consultatif, le cabinet d’architecture Foster + Partners mandaté par Apple n’est pas contraint à revoir ses plans.

Depuis, le projet a bien avancé puisque le permis de construire a été délivré fin 2016, comme nous l’avons récemment révélé. Les travaux mentionnés sur le permis sont identiques à ceux présentés à la commission et stipulent donc le ravalement de façade contesté :

Restructuration d’un bâtiment de bureau, commerce et habitation de 6 étages et combles sur 4 niveaux de sous- sol avec permutation de destination de locaux de bureau et de commerce aux 2e et 3e étages, création et dépla- cement de trémies d’escaliers et d’ascenseurs à tous les niveaux, ravalement des façades, remplacement partiel des menuiseries extérieures, modification des baies en façades à rez-de-chaussée et 1er étage sur rue et cour et fermeture de la cour par une verrière au 5e étage.

Aucun membre de la commission n’était disponible pour répondre à nos questions au moment de la rédaction de l’article.

Les plans de l’Apple Store

Le compte-rendu de la Commission du Vieux Paris permet d’avoir un avant-goût de ce futur Apple Store puisque des plans et une vue d’insertion sont publiés. Ainsi, les clients entreront par la porte cochère et profiteront d’une « séquence à triple hauteur » du côté de l’avenue des Champs-Élysées.

La surface de plancher totale (avec les bureaux) sera de 5 531 m2. La location s’élève à 12 millions d’euros par an, d’après Le Figaro.

L'emplacement des tables apparaît dans les plans.

Source : merci Jean-Claude

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


126 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar spece92 02/03/2017 - 17:40 via iGeneration pour iOS

Ça m'aurait que ces vieilles branches soient pour…

avatar anonx 02/03/2017 - 17:43 via iGeneration pour iOS

@spece92

Ca m'aurait étonné que les fanboyz soient contre...

avatar gauthierdmt 02/03/2017 - 18:50 via iGeneration pour iOS (edité)

@anonx

J'aime les réponses de merde de rageux..



avatar anonx 02/03/2017 - 20:18 via iGeneration pour iOS

@gauthierdmt

T'es chaud du slibard toi 😂✌🏼😉

avatar Manubzh 03/03/2017 - 10:25

ah ces jeunes...

avatar iapx 02/03/2017 - 19:41

Il y a une question de fond intéressante avec ces immeubles, doit-on tous les conserver, doit-on en sauver certains, ou même laissons les aller et autorisons les destructions pour faire quelque-chose de plus rentable (j'allais écrire moderne mais c'est inapproprié il s'agit de fric).

Et si on on oublie la destruction...

Doit-on alors garder le plan du sol identique, oubliez les lofts qui se vendent à des sommes vertigineuses, les destructions et reconstructions de murs pour passer des câbles (électricité, réseau, etc.) ou même changer la salle de bain et la cuisine pour qu'elles ne forunissent que les services qu'elles offraient à la construction?

Hâte de voir les murs ravagés et reconstruit pour enlever les prises électriques ainsi que les tuyaux d'eau chaude (voir le gaz pour ceux qui sont alimentés avec).

Bizarre comme les demeures dans le Luberon sont bien moins protégées que les très beaux immeubles des plus nantis, non?!?

avatar vrts 02/03/2017 - 20:13

iapx : ça n'a rien à voir avec les "nanties" (pitié...) , c'est un immeuble haussmannien sur les champs elysées, c'est ultra protégé et je suis completement d'accord avec cette decision. Ces immeubles font que Paris n'est ressemble pas à n'importe quelle grande ville nouvelle dans le monde et que Paris à de la gueule.

SI les gens veulent du neuf bien propre sans âme, y a Singapour ou la Défense (quelle déprime ce quartier)

avatar iapx 02/03/2017 - 20:17

Ces immeubles n'appartiennent pas à certaines classes sociales, largement dans le 1%?

Les maisons du Luberon n'appartiennent pas très majoritairement à des gens qui n'en font pas parti?

Si, il y a là-dedans quelque-chose de social pour moi.

avatar byte_order 02/03/2017 - 23:24 (edité)

ya des immeubles haussmaniens dans tous les quartiers de Paris, faut pas croire. C'est une très forte identité architecturale de la capitale, pas un signe visuel de quartiers chic.

avatar Un Type Vrai 04/03/2017 - 14:20

Haussmann avait pour but de supprimer la pauvreté dans Paris.
La technique était simple :

Par quartier, il achetait des vielles bicoques du moyen âge aux habitant de Paris (obligé de se reloger ailleurs) et il fabriquait de magnifiques bâtiments revendu bien plus cher au m2...
Du coup, les pauvres ont quitté Paris et n'ont pas pu y revenir.

Donc OUI, c'est bien une question sociale...

avatar byte_order 06/03/2017 - 11:18

Il y a une question sociale sur l'histoire des immeubles Haussmann, mais dire que ces immeubles dans Paris aujourd'hui ne concerne qu'une fine tranche sociale des parisiens, c'est faux.

Comme vous le dites vous même, les immeubles Haussmann ont poussé les pauvres occupant les logements "d'avant" dans les ban-lieux (littéralement, à l'origine).
Mais au sein des habitants de ces immeubles *aujourd'hui*, on trouve bien *aujourd'hui toutes les couches sociales d'habitants à Paris, pas uniquement les plus riches.

Sinon, comme on trouve des immeubles Haussmann dans tous les quartiers de Paris, aucun quartier ne concentrerait alors plus les riches qu'un autre.
Hors c'est pourtant le cas.

Habiter un immeuble Haussmann à Paris ne fait pas de vous forcément un riche. A leur construction, oui. Mais aujourd'hui, non. Un immeuble Haussman dans le 15ième vaut bien plus que dans le 20ième, pourtant de même style architectural et construit avec les mêmes matériaux (et cette même cage d'escalier mal foutue ^^).

Je conteste donc l'idée que les propriétaires de tous les immeubles Haussmann soient dans les 1% les français les plus riches. En particulier parce que beaucoup sont en co-propriété et souvent les propriétaires ont achetés leur appartement avant le boom immobilier des années 70.

Y'a surtout une composante défense de l'identité architecturale des rues de Paris ici, bien avant celle sociale. Nul besoin d'un groupe consultatif pour défendre la ségrégation sociale à Paris, la pression privée immobilière le fait très bien toute seule et d'une manière bien plus efficace.

avatar Un Type Vrai 06/03/2017 - 13:12

Habitants peut-être, propriétaires, moins sûr.

Bref.

avatar imagesurmac 07/03/2017 - 16:28

de plus de larges avenues permettaient aux forces de l'ordre de mieux intervenir. contrairement à des rues encaissées propices aux barricades. A l'époque c'était charges à cheval et tirs pas au flash ball. balles de guerre direct

avatar Almux 03/03/2017 - 11:21

Il y a ce qu'on appelle le "patrimoine". Dans de nombreux cas, le protectionnisme n'a de base qu'une certaine psycho-rigidité et un besoin de sauvegarder un esprit d'appartenance qui ne sert que l'identité egotique de traditionalistes rétrogrades. Par contre, il reste des ouvrages qui témoignent d'un savoir faire perdu depuis longtemps et dont il vaut la peine d'en garder des traces. Que cela soit dans les bâtisses de prestige dans des lieux "historiques", ou dans de vielles fermes perdues au fin fond des campagnes sauvages, ils y a des bijoux qui ne cessent de disparaître sous l'impulsion de nouveaux propriétaires férus de modes hélas fort passagères.
Il y a donc un juste milieux à trouver. Mais, avant tout, il y a du respect à ressentir à l'égard des personnes ayant, même s'il y a de cela très longtemps, fourni un travail simplement admirable.
Evidemment, "l'égard" est aussi un terme (et une attitude) qui est, hélas, passé de mode!

avatar Un Type Vrai 04/03/2017 - 14:23

Dans les villages, la plupart des maisons proches des églises tombent sur le coup des bâtiments historiques et restent des ruines.

La question est : Pourquoi protéger une ferme de merde avec une façade en pierre qui tombe en ruine dans un patelin que seuls les habitants traversent ?

J'ai par exemple un oncle qui a du déplacer sa façade mais la reconstruire à l'identique 4m plus loin...
Et j'ai un cousin qui habite dans une maison construite derrière une façade...

Cool.

avatar cv21 03/03/2017 - 18:38

Je suis pour la destruction de cet immeuble et son remplacement par un pavillon beige, identique à ceux implantés du Nord au Sud de la France dans le style fin 20è début 21è siècle. ;-)) Je taquine.

avatar macfredx 02/03/2017 - 17:49 via iGeneration pour iOS

@spece92

Personnellement, je ne trouve pas que la suppression des fenêtres du bas soit très heureuse esthétiquement.

avatar vrts 02/03/2017 - 19:31

c'st même très moche.

avatar vache folle 03/03/2017 - 07:22 via iGeneration pour iOS

@macfredx

J'allais écrire exactement la même chose.

avatar Almux 03/03/2017 - 09:57

...Et un superbe boulot de ferronnier, en plus!

avatar Un Type Vrai 04/03/2017 - 14:24

D'accord à 100%, l'architecte avait bien équilibré l'ensemble.

avatar oomu 02/03/2017 - 18:06

ça m'aurait étonné que des geeks croient qu'il y a que des vieux aigris dans les commissions (alors que non, parfois y a des oomus aigr... heu des jeunes avec des opinions)

avatar Bigdidou 02/03/2017 - 18:16 via iGeneration pour iOS

@oomu
"ça m'aurait étonné que des geeks croient qu'il y a que des vieux aigris"

Ben, dans celle-là, j'ai pas repéré beaucoup de jeunes hommes-taupes, en tout cas.

avatar Dodo8 03/03/2017 - 01:13 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Toi c'est ta suffisance et stupidité qu'il faudrait étouffer 😎

avatar Bigdidou 03/03/2017 - 21:30 via iGeneration pour iOS (edité)

@Dodo8
"Toi c'est ta suffisance et stupidité qu'il faudrait étouffer 😎"

Au dodo. Qu'est-ce que tu fais avec les grands à cette heure-ci ?
Tu m'as fait passer un grand moment. En arriver à l'insulte à propos de deux fenêtres dont tu ignorais tout, c'est grandiose.
Pour les trucs graves, tu fais quoi ? C'est maman qui s'en occupe encore ?

Pages