Apple : les portables Mac sont là pour encore 25 ans

Mickaël Bazoge |

Est-ce qu’Apple se préoccupe vraiment du Mac ? Les annonces du special event sont intéressantes et elles revitalisent une gamme de MacBook Pro qui en avait bien besoin. Mais quid de l’iMac, du Mac mini, du Mac Pro ? Quelle est la stratégie d’Apple pour ses ordinateurs, Apple a-t-elle encore une vision ?

25 ans séparent ces deux ordinateurs… — Cliquer pour agrandir

Phil Schiller, Craig Federighi et Jony Ive ont répondu à quelques unes de ces questions, parfois en usant de leur plus belle langue de bois, dans une interview au long cours avec Cnet. « Le calendrier, ce n’est pas ce qui commande nos décisions », assène derechef le vice-président du marketing alors qu’on lui demandait pourquoi il avait fallu plus de quatre ans pour revoir ses MacBook Pro.

Nous mettons nos équipes au défi d’accomplir du bon travail, et parfois cela peut aboutir en un an, parfois en trois ans… Ce dont nous nous soucions vraiment est de mettre au point de nouvelles innovations pour le Mac, et poursuivre l’histoire qui a défini Apple pendant tant d’années.

La Touch Bar, la nouvelle barre tactile à tout faire qui remplace les touches de fonction, a réclamé au moins deux ans de travail aux équipes de Jony Ive. Elle est considérée comme « le commencement d’une très intéressante [nouvelle] direction » qui combine « le tactile avec le clavier mécanique ». La présence de ce ruban tactile signifie aussi qu’Apple confirme qu’un écran tactile n’arrivera pas demain sur les Mac — ni même plus tard.

Cliquer pour agrandir

Un écran tactile sur un Mac, « ce n’est pas particulièrement utile », persiste Jony Ive. Et sur un MacBook Pro, qui devient de plus en plus fin et léger, cela peut même être considéré comme « un fardeau », insiste-t-il. Concevoir un écran tactile est en fait « assez facile et relativement rapide, et c’est tentant. Il peut être confortable d’avoir une direction de design qui est convaincante. Mais si vous ne pouvez pas affiner le concept sans compromettre le produit final, vous pouvez saper une grande idée ».

La Surface Studio de Microsoft.

Comment se positionnent ces nouveaux Mac face à l’iPad Pro ? Comme toujours, les dirigeants d’Apple n’ont aucun problème face à ce qui peut ressembler à un dilemme pour de plus en plus d’utilisateurs Mac. « C’est génial de fournir deux manières différentes de résoudre des problèmes identiques, mais un produit réalisera des choses uniques que l’autre ne pourra pas accomplir », précise Schiller. Avoir deux appareils bien séparés permettent au constructeur « d’explorer les deux, plutôt que d’essayer de rentrer l’un dans l’autre pour ne créer qu’un seul modèle ».

iOS et macOS travaillent toujours plus de concert, via les fonctions Continuité et Handoff. Il n’est pas question de faire rentrer macOS dans un iPhone, poursuit Schiller. « Et de la même manière, il n’est pas possible d’intégrer iOS dans un Mac… Chacun [des deux systèmes] est le meilleur dans ce qu’il doit faire, et nous pensons que ça a du sens d’ajouter des fonctions de l’un dans l’autre, mais sans les changer fondamentalement, au risque du compromis ».

Cliquer pour agrandir

Les nouveaux MacBook Pro sont très jolis, mais ils coûtent bonbon, dans le plus pur style Apple. Proposer des produits abordables, « nous nous en soucions », assure Schiller (qui a dû se mordre les joues…). Mais voilà, « nous ne concevons pas pour les prix, nous développons pour [améliorer] l’expérience et la qualité que les utilisateurs attendent de leur Mac. Parfois, cela veut dire que [nos produits] se positionnent dans le haut de gamme, mais ce n’est pas un objectif, c’est simplement parce que c’est ce qu’ils coûtent ».

Cliquer pour agrandir

Et pour l’avenir ? Bonne nouvelle, Phil Schiller et Craig Federighi assurent que la gamme de Mac portables d’Apple seront encore là pour « un quart de siècle supplémentaire ». Pas un mot en revanche sur les Mac de bureau. « Nous ne voulons pas nous contenter d’un speed bump pour le MacBook Pro », a conclu le patron du marketing. Les nouveautés présentées ce jeudi sont « un grand, grand pas en avant. C’est une nouvelle architecture système, et cela nous permet de créer beaucoup de choses, des choses dont nous ignorons tout aujourd’hui ».

Jony Ive semble lui plus au courant que son collègue. « Il est compliqué d’évoquer sans donner des détails », minaude t-il quand on lui demande dans quelle direction Apple veut aller avec cette Touch Bar. Ce composant « est juste le commencement ».


avatar DarKOrange | 

Un clavier Bluetooth avec cette Touch Bar serait top !

avatar VanZoo | 

Le prix, faut le penser en amortissement !!! ... Donc si le MBP dure plus longtemps qu'un PC, il n'est pas plus cher. Et le SAV est le meilleur

avatar Wund3r | 

@VanZoo

Faut arrêter le foutage de gueule, l'amortissement je veux bien mais perso j'ai payé mon unibody 15" à sa sortie en janvier 2009 1649€ son équivalent coute aujourd'hui plus de 1000€ de plus. C'est de l'indécence pur et simple de proposer de tels prix.

avatar Manubzh | 

@VanZoo

Ahah et la marmotte ??

avatar awk | 

Ce qui est très intéressant c'est que les tarifs des offres Apple sont le fruit d"une très fine connaissance du marché et des cibles.

Contrairement à ce que beaucoup fantasment.

Et il est impressionnant que de cette optimisation multicritére des tarifs sorte en ont d'éauilibre ce que nous voyons actuellement

Ce dessine assez clairement l'état du marché et des cibles.

Vraiment très intéressant de voir cela en oeuvre.

avatar Ducletho | 

Ah tu ressors la même chose que quand le mac pro corbeille est sorti.
On voit le succès commercial.
Rdv dans 3 ans pour voir ce qu'il reste de os x

avatar mac_adam | 

Faut arrêter avec le mac pro corbeille ou cendrier. Sur le plan esthétique c'est une vrai réussite. Pour une fois qu'un constructeur ne sort pas un énième cube...

avatar rikki finefleur | 

Une vraie réussite esthétique ? Non
Ce n'est pas parce qu'il est différent que c'est réussi.

avatar mac_adam | 

Il est esthétiquement réussi et différent. Après on est libre de ne pas aimer, sauf que toi tu n'es pas libre. Tu ne viens sur ce site que pour démonter Apple et dire que Windows et Android c'est meilleur. Malsain comme démarche.

avatar awk | 

@mac_adam

Bien plus que sur le plan esthétique.

C'est une des machines les plus visionnaire qui est été produite sur la dernière décennie elle préfigure d'une vision forte de la station de travail.

Seul défaut un peu en avance sur le champ des possibles de son temps et tributaire de l'avancée de l'offre technique.

Si Apple ne se désengage pas du segment la prochaine version sera une tuerie.

avatar Ducletho | 

Le Mac Pro est beau mais inadapté au professionnels. "La fonction" "paraître" n'est pas primordiale dans le domaine pour lequel il était à l'origine destiné, il y a l'Imac pour répondre à ce besoin.
Pour le coup le design est un obstacle : Celui qui a investi dans un mac pro est enfermé dans son matériel (il ne pourra pas changer sa carte graphique aussi aisément comme pour les anciens...) avec tous les soucis de fiabilité qu'il y a

Le MacBook pro est beau, mais dans le domaine pro, c'est pas comme les particuliers, il y a des interfaces qu'on ne doit pas supprimer tout de suite. je parle pas des usb c même si c'est un peu tôt, mais le hdmi, c'est une interface qui n'est pas en voie de disparition...ou que l'on tend à faire disparaître

avatar melaure | 

Oui mais là tu parles a des gens qui ne comprennent pas qu'une machine Pro doit d'abord être efficace avant d'être jolie ... et chez Apple c'est le design avant le reste. Donc forcément ça ne colle pas à la réalité du terrain ...

avatar awk | 

@melaure

Les professionnels ne sont pas ce que tu crois dans ta définition étriqué

Un professionnel ce n'est pas exclusivement celui qui te ressemble loin s'en faut

Pour le reste ta vision réductrice du design est affligeante ?

avatar mjpolo | 

encore??? …………"dans ta définition étriquée"

avatar awk | 

@Ducletho

"Ah tu ressors la même chose que quand le mac pro corbeille est sorti."

Le Mac Pro 2013 aurait connu des pb à cause de son positionnement tarifaire ? première nouvelle ?

avatar Ducletho | 

T'as la mémoire courte JMK, le débat se situait sur une machine pro/non pro : évidemment toujours les mêmes en train d'expliquer qu'ils savent mieux ce que c'est un pro que les autres.

Tu as utilisé la même justification pour la finesse de l'analyse des besoins conso pour l'utilisation des disques 5400t dans les imac.

Ces plateformes sont en train de mourir.

avatar awk | 

@Ducletho

Oui et je ne vois pas ce que je devrais changer sur ce constat aujourd'hui?

avatar awk | 

@Ducletho

"On voit le succès commercial."

Il est certainement bien plus conséquent que tu ne l'imagines ?

avatar mctos | 

@awk

Si je t'offre un MacBook Pro New Gen, tu arrêtes de mettre des commentaires vides de sens ? ?

avatar dvd | 

t'es payé par Apple ? si non c'est terrifiant.

avatar melaure | 

Dans les sectes, les gens font ça gratos ;)

avatar awk | 

@melaure

C'est si pratique la caricature pour éviter de penser ?

avatar awk | 

@dvd

Ce qui est terrifiant c'est de croire qu'une entreprise qui est quasiment la seule sur le marché à faire des profits sérieux avec son activité PC ne sait pas ce qu'elle fait.

Je ne suis nullement un acheteurs exclusif de produits Apple loin s'en faut, mais force est de reconnaitre quand terme de business c'est du grand art.

Je ne me permettrait pas de remettre en question sans une profonde analyse les stratégie d'investissements de Warren Buffet, de même il me semble plus que déraisonnable de critiquer avec une immense légèreté la vison du marché de la seule entreprise qui y réussite actuellement.

C'est juste un minimum d'humilité ?

avatar Enogabalo | 

Je suis assez d'accord, bien que je le formulerai assez différemment. Ce serai plutôt : jusqu'où vont-ils monter avant de se casser la gueule ?
C'est absolument fascinant.

avatar awk | 

@Enogabalo

Les tarifs s'ajusteront vers le bas quand cela fera sens.

"C'est absolument fascinant."

Yep, surtout quand on a conscience que ce n'est pas le fruit d'un jeu de hasard.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR