Mac : les prix conseillés d'Apple ont-ils un sens ?

Christophe Laporte |

En fin d’année dernière, nous constations que les prix publics fixés par Apple n’avaient guère de sens (lire : L’Apple Store systématiquement plus cher que ses concurrents) . Que ce soit en période de solde ou non, il y a quasiment toujours des offres promotionnelles sur du matériel Apple. Pas plus tard qu’il y a quelques jours, un grand nom de la vente en ligne proposait quasiment 200 € de remise sur un MacBook Air de dernière génération.

Les Mac et produits Apple sont quasiment soldés en permanence chez les sites de vente en ligne ainsi que chez les grands noms de la distribution. Une situation en complète opposition avec celle que l’on a connue de longue date. Longtemps, les prix publics d’Apple faisaient foi. Il était très rare de voir un partenaire Apple pratiquer des prix en dessous de ceux du marché. La seule exception à l’époque était la Fnac, qui a toujours eu des accords particuliers avec la firme de Cupertino. Mais la fameuse carte adhérent permettait « seulement » d’avoir 5 % de réduction.

Produits Apple ou produits d’appel ?

Alors, pourquoi les produits Apple font-ils soudainement l’objet d’une telle concurrence ? Il y a plusieurs choses à prendre en compte, mais le premier point qu’il convient d’analyser, c’est la situation de la vente au détail.

Les magasins doivent de plus en plus faire avec la concurrence des boutiques en ligne. Cela n’a rien d’anecdotique, on l’a vu avec la mairesse de Paris qui a ouvertement pris position contre la livraison en une heure d’Amazon dans le but « officiellement » de protéger les petits commerces (lire : La livraison en une heure d’Amazon effraie la capitale). Officieusement, il se murmure qu’il n’y a pas que les petits commerces qui sont allés se plaindre de l’arrivée de ce nouveau service.

Les gros acteurs comme la Fnac, Darty ou encore Boulanger, ont une double problématique : renforcer leur présence sur le web face au géant Amazon et continuer à faire venir du monde en magasins.

Dans cette optique, les produits d’Apple servent de produits d’appel. Le consommateur se déplace pour voir les produits frappés d’une pomme surtout s’ils sont vendus à un prix agressif. Le calcul pour les noms de la grande distribution est le suivant : attirer à tout prix le chaland avec des produits Apple, quitte à ne pas faire d’argent dessus ou les vendre à perte et se refaire la cerise sur le reste (accessoires, autres produits…).

Dans cette affaire, le comportement d’Apple est souvent pointé du doigt. En théorie, la firme de Cupertino n’est pas censée tolérer que ses produits soient vendus avec des réductions pouvant dépasser parfois les 10 %. Mais dans le milieu, beaucoup soupçonnent la marque à la pomme de favoriser ce type d’opérations.

Elle octroierait en effet d’importants budgets de communication à certains grands groupes. Là où Apple fermerait les yeux, c’est sur l’utilisation qui est faite de ces budgets. Ils ne serviraient pas forcément à communiquer, mais à financer les réductions consenties par ses partenaires.

Les APR : les dindons de la farce ?

Cette guerre des prix n’est pas sans conséquence. Elle a des répercussions sur tout le reste du réseau. Il est bien difficile d’évaluer l’impact sur les performances des boutiques d’Apple. Mais les vendeurs en Apple Store ont une certaine marge de manoeuvre et peuvent sans broncher accorder une remise pouvant aller jusqu’à 7 % si un client arrive avec un devis présentant une meilleure offre.

Les victimes collatérales de cette guerre commerciale, ce sont les APR et plus généralement le réseau des revendeurs Apple. Ils sont dans l’incapacité de s’aligner. Plusieurs d’entre eux nous ont indiqué enregistrer des baisses de vente sur les unités centrales pouvant atteindre les 20 / 30 %. Apple ne fait rien pour les aider, les menaçant même s’ils avaient l’idée de trop s’écarter des prix publics qu’elle fixe.

En ces temps de crise, les avantages que peuvent procurer les APR comme le conseil, un contact unique pour la vente et le SAV, une certaine proximité client ou encore la possibilité de tester les produits Apple dans un cadre agréable, ne pèsent pas lourd dans l’esprit du consommateur face à une réduction de plusieurs centaines d’euros.

Le manque de courage d’Apple France

Cette baisse des ventes n’est pas forcément uniforme. Elle varie en fonction de la localisation des boutiques et si elles ont à faire à une forte concurrence à proximité. D’autres facteurs pourraient être mis en avant pour expliquer cette baisse des ventes comme l’absence de nouveautés fracassantes, notamment concernant le Mac. En même temps, ce manque d’innovation n’empêche pas Apple de connaitre une croissance de quasiment 20 % chez les acteurs de la grande distribution.

Les différents acteurs que nous avons interrogés ont tenu des propos très durs au sujet d’Apple France. L’un de nos interlocuteurs nous a déclaré qu’« Apple manquait de courage dans ce dossier », laissant entendre que la situation était assez spécifique à l’Hexagone, tandis qu’un autre déplorait « le manque total de stratégie commerciale d’Apple France ».

Une forme de concurrence déloyale en quelque sorte, qui s’exprimerait à différents niveaux. Les revendeurs n’ont pas l’impression d’avoir à disposition les mêmes moyens accordés aux grands noms de la distribution. Ces derniers seraient mis au courant en amont des opérations spécifiques aux APR afin de pouvoir les contrer…

L'Apple Store Opéra.

Comme toujours pour les APR, la mission consiste à se réinventer. Une boutique Apple qui n’a misé que sur le grand public a peu de chance de s’en sortir. Il est impératif de reposer sur d’autres piliers comme les marchés de l’éducation et/ou de l’entreprise. Pour attirer le grand public, certains réfléchissent également à une diversification de leur offre en proposant plus d’objets connectés ou de produits audio.

Avec son réseau de distribution spécialisé, Apple a toujours soufflé le chaud et le froid. En ce qui concerne la gestion des stocks, ils sont bien mieux traités que par le passé, recevant les nouveautés en même temps que tout le monde. Ils ont même eu le droit de figurer dans l’app Apple Store. Angela Ahrendts avait déclaré l’année dernière qu’elle considérait que « les APR étaient une partie intégrante de l’écosystème Apple et devaient être traités comme les [Apple Store]. »

Apple : le nouveau Samsung ?

Ces promotions permanentes illustrent parfaitement le double langage commercial d’Apple. L’année dernière, la responsable des Apple Store se félicitait que les Apple Store restaient à l’écart de la grande fête commerciale qu’est le Black Friday, arguant que « bien traiter nos employés est une bonne chose pour le business ».

Le Black Friday d'Apple en 2014
Le Black Friday d'Apple en 2014

L’un des objectifs assumés d’Angela Ahrendts est de développer Apple non seulement comme une marque premium, mais aussi comme une authentique marque de luxe. Le boycott du Black Friday s’explique beaucoup plus dans cette optique que dans celle de choyer les employés des boutiques Apple.

Il y a cette volonté d’être partout d’une part, et d’être une marque de luxe d’autre part. Après tout pourquoi pas, mais on peut difficilement incarner les codes du luxe en jouant 300 jours par an (volontairement ou non) avec le paramètre prix.

On nous a expliqué que cette guerre tarifaire pénalisait le réseau agréé Apple. C’est probablement vrai, mais à plus long terme, cela pénalise avant tout l’image de marque d’Apple.

Les consommateurs qui étaient jusqu’à présent habitués à payer le prix public, vont chercher systématiquement une remise et seront beaucoup plus exigeants sur celle-ci. Dans le milieu, Samsung est souvent moqué pour ses prix publics. À chaque fois que le géant coréen sort un nouveau produit, celui-ci fait l’objet d’une promotion ou d’une offre spéciale dans la semaine qui suit. Au rythme où vont les choses, Apple sera peut-être le prochain Samsung.

Parvenir à maintenir une certaine unicité des prix dans l’ensemble de ses réseaux n’a pourtant rien d’impossible. Certaines marques - Bose pour la high-tech, Hermès pour le luxe - y parviennent très bien, mais c’est une question de volonté. Apple a les moyens de faire plier n’importe quel distributeur. Encore faut-il en avoir envie !

Derrière cette guerre tarifaire se cache enfin, peut-être un autre constat moins reluisant pour Apple : si elle multiplie (indirectement ou non) les offres promotionnelles, c’est parce qu’il y a du stock. Et que pour écouler ses produits et atteindre des objectifs toujours plus élevés, Apple donne l’impression de ne plus avoir de choix que de se comporter comme n’importe quel pousseur de cartons.


Tags
avatar fousfous | 

Vous êtes sûr qu'on trouve souvent des produits Apple en solde de dernière génération? Je vois bien de l'ancienne génération un peu moins chère mais c'est pas énorme, alors la génération actuelle c'est rare quand même.

avatar Manubzh | 

@fousfous :
Nan nan à la Fnac on a -10%....
Pour Apple se moque du monde en ce qui concerne les tarifs.
Et c'est bien ca qui m'empêche d'acheter un nouvel appareil chez eux..

avatar fousfous | 

@Manubzh :
Oui mais faut la carte non? Et c'est pas une vrai réduction
Et dans tout les cas rien ne vaut les 12% fait aux étudiants

avatar pocketalex | 

@fousfous : il y a mieux :) avec le hackintosh, on a 50% de réduction O_o

avatar ecosmeri | 

Macbook air derniere generation fait pensé qu'il sont nouveau! Ils ont enfin le retina?

avatar C1rc3@0rc | 

Globalement les machines avec lesquelles Apple fait son benefice datent de pratiquement 10 ans et n'ont beneficié que de mise a jour mineure, d'un autre coté les Macbook Air et Macbook pro ont ete tres bien conçus, comme les Mac Pro d'avant 2013.

Derniere generation est un mauvais terme, puisqu'il faudrait plutot parler de millesime ou de derniere mise a jour.
Mais non le Macbook air, excellent au demeurant, reste avec un ecran non retina, ce qui est anecdotique, mais surtout ce n'est pas un ecran IPS, ce qui est autrement plus problematique...

Apres niveau processeur, ben Intel stagnant depuis plus de 5 ans, avoir un proc de 5 d'age ou le dernier Skylake c'est pareil - a la limite le vieux proc datant de 5 ans est meme plus puissant....-
Non, le vrai problème c'est au niveau GPU ou les Mac sont complètement a la ramasse.

Et puis il y asurtout la regression chez Apple, avec le pire etant le Mac Mini: le modele 2012 est la 3eme machine la plus puissante et fonctionnelle chez Apple alors que la derniere mise a jour du Mac Mini en vente est une injure a l'informatique.

«En fin d’année dernière, nous constations que les prix publics fixés par Apple n’avaient guère de sens»
Il n'y a qu'un consommateur totalement insensé pour payer 1500 euro pour un netbook comme le Macbook.
On retrouve le meme probleme sur les iMac ou les tarifs sont delirants pour ce que sont les machines.

Par contre un Macbook Air a toujours un bon rapport qualité/fonctions pour le prix.

Mais il est urgent qu'Apple lance un plan de sauvetage du Mac parce que pour le Q2 la chute continue, en pire: on est entre -5% et -10%

La ou se pose la vraie question c'est sur les iPhone et plus encore les iPad. Si les premiers iPad avaient un prix coherent la generation pro c'est du delire pur et simple.

avatar John McClane | 

Je ne trouve pas que cela nuise à l'image de marque d'avoir des prix moins élevés dans certaines boutiques. Par exemple Dyson est un peu moins cher sur Amazon, sans pour autant que ça ternisse leur image élitiste. Ça donne juste le sentiment d'avoir trouvé un bon plan, et on en profite.

avatar Tox | 

Depuis 2011, je n'achète plus un Mac au prix annoncé par Apple. En règle générale, c'est en tout cas 10% de moins (voire bien plus selon le modèle), une garantie contractuelle avec le revendeur de deux ans, un paiement sans frais échelonné (y a pas de raison) et la possibilité de le rendre sans devoir argumenter si l'appareil ne convient pas (très pratique lorsque l'homogénéité ou la colorimétrie de l'affichage fait défaut). Et depuis 2014, je fais de même pour les iPhone... Le tout dans une grande surface qui est revendeur agréé.

avatar Leborde | 

Mon avantage pour APR, c'est qu'ils acceptent de faire un facture pour une adresse étrangère hors UE et de procéder à la détaxe douanière de TVA pour les expats enregistrés comme tels auprès du Consulat du pays de résidence.

Qd j'ai acheté en ligne cez Apple, il n'a pas été possible de faire une facture à l'étranger, et Apple m'a ensuite expliqué au téléphone qu'elle ne se plierai pas au droit douanier français qui demande une facture en adresse hors UE, et m'a dit de dire aux douanes de se plier aux règles Apple en acceptant une facture à adresse française !

La douanière en chef de CDG était morte de rire. Moi pas.

CHEER UP FOR ICONCEPT TOULOUSE !!!

avatar fousfous | 

@Leborde :
Bah voila ce qu'il se passe quand on essaye de ne pas payer les taxes, bien fait pour toi.

avatar le ratiocineur masqué | 

@fousfous

Autant des fois je trouve tes commentaires un peu nuls autant d'autres fois, comme ici, ils disent tout haut ce que tout le monde pense tout bas ;-)

avatar Leborde | 

et tu penses quoi des expats qui ne reviennent que tous les mois au mieux, car le reste de l'année ils sont sur d'autres continents pour se battre (économiquement) pour le pays, le représenter, en porter les idées / idéaux et propager une certaine image supérieure de la France?

Toute l'année je vis avec le poids de mon Histoire sur es épaules. Tout le monde attend de moi que je sois classe, exemplaire, humaniste, généreux, compréhensif, sensible à la misère car, pauvres ou riches, dès que dit que tu es français, les yeux s'illuminent, les interlocuteurs se placent en infériorité et en attente, et alors s'écroule sur toi les attendus eu égard à l'Histoire et aux clichés, auxquels tu dois répondre.

Pas question pour moi de péter un boulard, d'envoyer chier qqn, ou d'etre de mauvaise humeur.

Et toujours je parle d'un pays qui gagne, Je pousse Airbus (suis dans l'aéro), Ariane, Thalés, Safran, Peugeot (srtt en Iran), l'aéronautique de France, les choix de Chirac, les Rafales, la vie, le savoir-vivre, le luxe, le tourisme, les vins, les parfums, etc...
Toujours je cherche à perpétuer l'image de la Mère Patrie et faire vivre l'image positive du pays, en dépi des conneries de nos dirigeants.

Je suis un soldat de la France, à mon niveau, toute l'année; et parfois, c'est harassant ducon ! srtt pour des types/nanas comme toi.

avatar bonnepoire | 

Dans ce cas tu ne dois pas manquer d'argent.

avatar Leborde | 

hein? quoi? j'ai pas suivi.

avatar MiRouF | 

@Leborde
« propager une certaine image supérieure de la France », «  le monde attend de moi que je sois classe, exemplaire, humaniste, généreux, compréhensif, sensible à la misère car, pauvres ou riches, dès que dit que tu es français, les yeux s'illuminent, les interlocuteurs se placent en infériorité et en attente »

Whaaa nous avons un gagnant. Les chevilles ça va ? Vous vivez bien le fait de devoir quitter ce pays si formidable si souvent ? A vous entendre le reste du globe est du niveau du tiers-monde, attendant la bonne parole prêchée par vous. Incroyable. L’arrogance française se porte bien ?
En tout cas je suis ravi que vous puissiez acheter des macs et autres produits de première nécessité détaxés, ça doit vous soulager. Au fait, le jour où vous aurez un accident, Alzheimer, la retraite ou je ne sais quoi d’autre, vous irez dans un de ces pays où on vous regarde avec admiration ou vous reviendrez en France, la « mère-patrie » ? Et ce jour là vous serez content de voir qu’il existe un système de santé, des routes, des services etc que d’autres ont payé pour vous.

avatar Leborde | 

c'est justement parceque j'y suis avec humilité et modeste que les gens changent ainsi. Je relate ce que je vois.

SI tu arrives en gros abruti supérieur tel que tu le décris, tu n'obtiendra jamais ce que je rapporte ici.

Oui je vis bien le fait d'avoir quitté la France.

Le globe n'attend rien, mais qd tu dis que tu es français, oui, il y a qqch qui se passe, comme un charme.

Oui, hélas, l'arrogance française ne se porte que trop bien.

Oui, je suis content d'acheter en détaxé, mais peut-être pas autant que certains sont fâchés que je puisse le faire. Et puis au final, c'est le droit douanier et fiscal. Dois-je aussi expliquer que je ne paie pas d'impôts en France, ou bien va-t-on me crucifier?

Et si je suis malade, la France ne me reconnait pas, ne me donne rien. Un immigré sans papiers a plus de droit de santé que moi en France. Mais je reviendrai en France car la santé y est bien traité. Et ce jour là, je serai à nouveau un contribuable français.

Pour le moment, je vienx un France comme un touriste viendrait passer des vacances. Donc si un jap' tombe malade pdt son séjour, il ne peut pas se faire soigner? S'il utilise les routes et services publics, il est un profiteur? Et s'il va dans les musées gratuitement le dimanche, c'est un voleur?

avatar MiRouF | 

@Leborde
Vous, humble et modeste ? Avec ce que vous avez écrit plus haut, que j'ai cité et que vous même reconnaissez que c'est digne d'un "gros abruti supérieur" pour reprendre vos propos ? Hé ben...

Ce n'est pas le fait que vous profitiez de la détaxe qui m'a fait bondir, mais la façon dont vous vous voyez, dont vous voyez la France, dont vous voyez le rôle des expatriés (terme que j'abhorre) et dont vous voyez le monde, attentiste de votre bonne parole et de celle de la France. Ne seriez-vous pas M. Hubert Bonisseur de La Bath à tout hasard ?

Mais sinon vous avez tout à fait raison, c'est au final votre droit de profiter de ce que le droit fiscal vous permet. Le problème est - selon moi - que ce droit existe. C'est un passe-droit qui favorise la classe la plus aisée de la population française, une partie de la population qui est loin de ne pas pouvoir se permettre de payer de la TVA. Idem pour les touristes qui viennent en France, ils ne devraient pas être détaxés selon moi.
Mais c'est un point de vue totalement personnel et qui n'engage que moi.

avatar Vanton | 

@Leborde :
Ce que tu ne précises pas, je crois, alors que c'est le noeud du problème, c'est si tu fais systématiquement retaxer le produit détaxé en France quand tu rentres chez toi.

avatar Leborde | 

Je n'essaye rien, je ne gruge rien, je ne triche rien: c'est le droit douanier français. point barre.

avatar fousfous | 

@Leborde :
N'empêche que moralement parlant vouloir échapper aux taxes qui sont essentiels pour le fonctionnement de un pays ce n'est pas top. Donc normal qu'on est content quand ça ne passe pas.

avatar Leborde | 

fonctionnement d'un pays dans lequel je ne vis pas. je ne suis que de passage, comm eun tourriste.

avatar fousfous | 

@Leborde :
Bah oui mais même un touriste utilise les services public, rien que pour ta sécurité il faut payer des policiers, des pompiers aussi au cas où que tout hôtel prenne feu, l'hôpital aussi du coup et évidement les routes que tu empreintes.
Donc ça ne te donne pas moralement le droit de ne rien vouloir payer, et puis tes études tu les as fait ou?

avatar Tox | 

@fousfous
Désolé, mais soit tu es ignorant, soit tu es méchamment délirant.

avatar vrts | 

@tox : les 2 mon capitaine ! :D

avatar manu666 | 

@Tox :
Au vue des coms de foufous je pense qu'on peut dire qu'il a des problèmes cognitifs sérieux.
Je suis aussi expat et je profite aussi de payer sans tva en France, mais ce qu'il n'a pas compris c'est que suivant ton pays de résidence tu dois payer les taxes de ton pays de domiciliation (c'est le cas quand tu vis en Suisse suivant un certain montant).

avatar Phoenixxu | 

@manu666 :
Ayant de la famille expatriée je confirme que les achats en France subissent quand possible une détaxe.
Beaucoup de gens parlent sans savoir et pour rien dire.

Bisou

avatar Chanteloux | 

Fousfous, vous dites des betises! Expat moi-même, je peux vous dire que quand on achete en France, on est taxé selon les barémes de notre pays d'accueil. On ne va quand meme pas payer des taxes aux deux places!

Le seul petit bog, et il ne nous appartient pas, c'est que des fois les douanes du pays d'accueil, surchargés, laissent passer des colis sans les taxer. Par contre, si le controleur douanier est DHL, y aura des taxes sur un objet importé de 15€99....

avatar Tox | 

@le ratiocineur et fousfous

Vous qui semblez sûrs de votre fait, pourquoi un Français expatrié qui gagne sa vie dans son pays d'accueil et qui souhaiterait travailler sur clavier azerty devrait payer les taxes françaises ?

Eclairez ma lanterne, svp.

avatar fousfous | 

@Tox :
Tout simplement parce que tu viens en France, tu profites donc des infrastructures, des services publics et donc il est normal que tu y paies des taxes comme tout le monde quand tu achètes des choses en France.

avatar Tox | 

@fousfous
Et pour les zones hors EU ? Tu dois payer les taxes partout ? Tu vas révolutionner les droits de douane ! Sans compter les petites villes touristiques comme Paris qui vont adorer ce genre d'idée avec leur clientèle américaine, orientale ou asiatique...

avatar fousfous | 

@Tox :
Bah oui tu payes des taxes dans ces pays aux dernières nouvelles, peut-être plus avantageuses qu'en France mais y en a

avatar Tox | 

@fousfous

Sérieusement, as-tu déjà passé une douane avec des produits nécessitant une déclaration ?

avatar vrts | 

@foufous : soit t'es complement idiot soit tu parles sans connaître les lois douanières...

je dirais : les deux mon capitaine.

avatar fousfous | 

@vrts :
Sauf que je ne parle pas des lois mais du point de vue moral comme je l'ai dit plus haut, c'est bien de critiquer mais c'est encore mieux de lire...

avatar ziggyspider | 

@ foufou
Mais tu t'obstine à faire un portrait de Leborde, que tu ne connais pourtant pas et encore moins son mode de vie !

avatar vrts | 

@foufous : toi tu parles de morale on ne sait pourquoi sur un sujet où les règles sont très claires, et où il y a des lois.

C'est beau de faire la morale mais si tu en avais vraiment une morale tu n'achèterais pas les produits Apple vu qu'ils pratiquent l'evasion fiscale dans ton beau pays (légale malheureusement).
ta morale à deux balles, j'ai bien l'impression que tu n'en as pas tant que ça. faites ce que je dis pas ce que je fais...

avatar MacMarc | 

Le truc c'est que dans ce cas, il devrait payer 2 fois les taxes: lors de l'achat en France, puis en entrant dans son pays de résidence...

Un peu lourd quand même, et pas justifiable...

avatar vrts | 

@MacMarc : oué oué mais la morale sera sauve d'apres Foufous...

:D

avatar 2DSP | 

Un article des plus... épicé. C'est tout de même triste de voir Apple en arriver là, devenir une m'arque lambda qui affiche un prix public élevé pour ce donner une image premium et qui se brade discrètement chez ses partenaires.

Une chose que ne dit pas cette article c'est que le fait est que pour arriver à vendre ses produits, Apple est visiblement obligée de les brader. Avec la politique tarifaire désastreuse qui est mise en place ce n'est pas étonnant.

Systématiquement, les produits entrée de gamme sont de mauvaises affaires : 16Go de stockage pour les produits iOS, 4Go RAM sur les MacBook Air 11" à 900€ (!), des disques durs à plateau à 5400t/m pour les Mac mini ou les iMac 21,5" ou à 7200t/m pour les iMac 5K (absolument ridicule et même révoltant quand on sait que ça finit par ralentir le système, donc la machine et au final de détruire l'expérience client tant vantée par la marque), 128Go SSD en standard sur les MacBook Pro, etc... j'en passe et de meilleures. Les produits Apple sont une longue suite de déceptions techniques et tarifaires.

C'est d'autant plus rageant que la marque à toutes les clefs en mains pour offrir le meilleur. Rien qu'au niveau du stockage, la solution du FusionDrive est très intéressante, elle offre les performances d'un bon SSD et un espace de stockage conséquent pour un prix abordable. Il est aberrant de ne pas voir cette solution généralisées dans les machines de bureau.

Bref... le problème au final n'est il autre que celui de la sacro-sainte marge d'Apple? La marque s'impose la dictature des 40%. Alors même que les ventes baissent, que les promotions se multiplient et que l'essentiel sur des ventes se font via les partenaires (avec qui Apple doit faire moins de marges), la marque maintient bon grès mal grès sa marge de 40% trimestre après trimètre... c'est dire si les marges de bases doivent être encore plus élevées (50%?).

avatar frankm | 

Un rénovateur de toiture m'a fait le même coup : prix élevé au départ, mais si vous accepter de mettre un panneau à notre nom, le prix baisse de 1000 €. Mais au final plus cher que les autres et pas qu'un peu.

avatar lmouillart | 

Il faut dire que la FNAC & co paye les publicités Apple (comme les opérateurs), il est normal qu'ils réussissent au-delà des volumes d'achats plus importants qu'un APR à obtenir la possibilité de proposer des réductions importantes. D'autant plus que si la FNAC & co ne propose pas de produits Apple, ils ont tout un tas de possibilités autres de croissance, un APR non.

Bref quand tu es faible tu te regroupes, ou tu meurs (des groupes de 10 magasins c'est trop petit et insignifiant).

avatar 2DSP | 

Quand on monte en gamme pour avoir une machine mieux dotée, plus polyvalente... là c'est l'explosion des prix. On donne déjà un bras pour l'entré de gamme, mais pour le haut bras et jambes, tout y passe.

Si seulement Apple retrouvait une marge plus raisonnable, comme celle pratiquée il y a une dizaine d'année (entre 30% et 35%) elle pourrait proposer des produits beaucoup plus intéressants.

La pomme n'aurait pas forcément besoin de baisser ses prix de façon significative (enfin ça dépend des produits), mais à tarifs équivalent elle serait au moins en mesure de mettre à disposition de ses clients des produits mieux dotés et autrement plus intéressants. On retrouverait un rapport qualité spécifications prix intéressant.

avatar oomu | 

Effectivement cette histoire de prix soldé un peu partout est nouvelle. Apple cherchait avant à contrôler ses prix, comme toute marque de luxe.

Mais peut être est ce aussi nécessaire à cause de l'augmentation sensible du prix des mac de moyen et haut de gamme ?

avatar lmouillart | 

Les produits bons marché ont aussi leur lot de réductions, cashback ...
Cela permet de donner un ponctuel coup d'accélérateur aux ventes.

Si dans les grandes enseignes les produits Apple étaient encore mis en avant, on voit de plus en plus iPhone, iPad, et Mac relégués derrière les MS Surfaces et produits Samsung, voir Huawei.

Il n'y a pas de secret, si les produits se vendent moins, ou si leur croissance ralentit par rapport à la concurrence, alors la négociation se fera au détriment du constructeur.

Le constat est encore plus cinglant pour LG, Motorola et Sony qui se sont fait éjecter à vitesse grand V. Malgré de nombreuses opérations promotionnelles pour doper les ventes.

avatar bonnepoire | 

T'as vu où la croissance des surface? LOL

avatar MaamuT | 

Possible aussi qu'Apple soit en train de comprendre qu'elle perd petit à petit sa clientèle historique et qu'elle soit maintenant obligé de "prospecter" le nouveau client.

Prête à tout pour survivre… hm, ça me rappelle la grande époque d'Amilio… et ça sens pas bon du tout.

avatar mat 1696 | 

@MaamuT :
Alors qu'ils leur suffiraient juste de passer de 40 (bon réellement ça doit plutot etre 50) % à max 30-35% de marge, baisser un peu les prix des entrées de gamme tout en proposant des config performantes et taillées pour 2016 pas 2008...

avatar bonnepoire | 

Pour la marge t'as fumé!

avatar MacOSXI | 

Moi je pense que si la Fnac, Darty etc ont multiplié les remises dernièrement c'est tout simplement car la politique tarifaire d'Apple est complètement à la ramasse sur les macs actuellement. Le ticket d'entrée est bien trop élevé comparé aux configs proposées, et quand on ajoute des options... Holy shit !
Pour écouler les stocks ils sont tout simplement contraints de baisser les prix, d'autant plus qu'ils savent très bien que les appareils de nouvelle génération ne vont pas tarder.

En espérant qu'Apple rectifie le tir avec les prochains macs soit en justifiant le prix avec des specs à la hauteur et des nouvelles killer features, soit en le baissant pour s'aligner avec la réalité du segment, mais autant dire que j'en doute fortement...

avatar alan1bangkok | 

J'achète toujours en Asie

Pages

CONNEXION UTILISATEUR