Jonathan Ive : « nous méprisions nos téléphones, nous adorons nos montres »

Florian Innocente |

Rarement Jonathan Ive et les autres responsables d'Apple ont été aussi bavards auprès des médias. C'est à nouveau au tour du patron du design de raconter son métier, son approche de la conception de produits avec son équipe et, naturellement, de parler de l'Apple Watch. Il s'est exprimé dans How to spend it — un site dépendant du Financial Times pour les lecteurs aisés et dépensiers lorsqu'il s'agit de belles choses.

Photo : D. Hong

Une bonne partie des propos est déjà connue des habitués du personnage mais quelques passages sont plus nouveaux. Extraits :

On l'oublie facilement aujourd'hui, mais dans les années 1990, les préoccupations tournaient autour de la technologie. On discutait vitesse du processeur, taille du disque dur. Nous avons fait bouger les choses pour ajouter une question comme "Quelle couleur je prends ?"

Ive élude naturellement la question sur le nombre de montres qu'Apple espère vendre, de même il dit ne pas ressentir le poids qui pèse sur les épaules de son équipe, alors que celle-ci compte pour une part non négligeable dans le succès d'Apple.

Elle [l'équipe] n'est pas distraite ou ne se sent pas concernée outre mesure par les implications de ce que nous faisons, parce que nous sommes à ce point obsédés par le design et par cette volonté de trouver des solutions à des problèmes.

Ce « fanatisme » pour tout ce qui relève du design et cette « myopie » sur les questions financières sont de son point de vue « fondamentales de l'approche choisie par l'équipe design d'Apple. Plutôt que de spéculer sur le nombre de montres vendues, il préfère répondre :

Je suis bien plus intéressé par savoir comment on peut encore les améliorer, plutôt que de m'inquiéter sur le nombre que l'on en vendra. Nous ne nous épargnons aucune autocritique, si brutales soient-elles et nous faisons un nombre incalculable d'itérations.

Quand bien même cette montre est à quelques semaines de sa commercialisation, cette recherche d'améliorations se poursuit sans relâche.

Même aujourd'hui, alors que le design de l'Apple Watch est incroyablement abouti et qu'il est passé au travers de milliers et de milliers d'heures d'évaluation et de tests, nous continuons de travailler à l'améliorer. Vous essayez de rendre chaque chose fluide jusqu'au bout parce que tout est à ce point interconnecté. Les meilleurs produits sont ceux où vous avez optimisé chacune des caractéristiques, tout en étant très attentif aux autres facettes du produit qui contribuent à ses performances.

Interrogé justement sur la nécessité de recharger régulièrement cette montre, Ive reprend pour partie le discours d'Apple sur le sujet. Celui déjà déroulé par Tim Cook à quelques reprises, lorsqu'il expliquait qu'on se servira beaucoup de cette montre. Mais aussi parce que sa batterie est le reflet de la taille de cette montre : elle est si légère (ndlr : on ne sait pas encore les poids des deux modèles) et si fine. Une batterie plus grosse, résume Ive, se serait traduit par une montre plus lourde, plus encombrante et moins « séduisante ».

Les deux tailles de montres — crédit : Stern

Plus loin, il parle du rapport très différent que l'on entretient avec une montre. On développe une intimité, on la porte au poignet, elle ne traine pas dans une poche, mais on a une relation quelque part plus distraite aussi avec cet objet :

Une des choses qui m'ont frappé, c'est le nombre de fois où je vais jeter un oeil à ma montre et devoir le refaire l'instant d'après, parce que je n'ai pas mémorisé l'heure qu'il était. Si j'avais regardé quelque chose sur mon téléphone j'aurai probablement été plus attentif, parce qu'il faut d'abord faire cet effort d'aller le prendre et le sortir de sa poche. Quelque part j'aime bien cette forme d'insouciance, de simplement jeter un coup oeil. Je pense que pour certaines choses le poignet est l'endroit idéal pour cette technologie.
L'une des singularités d'Apple c'est que nous avons un portefeuille très resserré de produits ciblés, du coup tout ce que nous faisons est important. Et même si la montre est une extension des fonctions de l'iPhone, c'est une nouvelle plateforme pour nous. Nous avons investi beaucoup d'argent et nous avons bataillé avec quantité de difficultés.

Ive soulève une autre différence dans la manière dont son équipe a travaillé sur l'iPhone comparé au chantier pour l'Apple Watch. Dans les deux cas, les designers d'Apple n'avaient pas du tout le même rapport face aux téléphones et montres qui existaient déjà sur le marché :

C'était différent avec le téléphone — chacun de ceux qui travaillaient sur le premier iPhone avaient un mépris absolu pour les téléphones que nous avions à l'époque. Ce n'est pas le cas ici. Les gens dans notre groupe adorent leurs montres. Ce qui signifie que l'on va travailler sur quelque chose tout en ayant une très haute considération pour ce qui existe déjà aujourd'hui.

Le design n'est pas qu'une affaire de lignes et de fonctions, cela peut être aussi une cause morale. Tout le monde n'y est peut-être pas sensible de prime abord ou alors de manière diffuse, mais il est vital de s'en préoccuper.

Ce que je vais dire est difficile à décrire et cela pourrait être facilement mal interprété, mais c'est comme s'il s'agissait d'être au service des êtres humains qui vous entourent. Il y a des gens qui ne sauront peut-être pas exprimer pourquoi ils se sentent concernés et pourquoi ils préfèrent une chose à une autre, mais je pense vraiment que la plupart des gens en sont parfaitement capables.

Suivent des explications sur le packaging en général chez Apple et celui de la montre en particulier (lire aussi Inside Apple : Jobs et Lytro, Apple et son packaging). La boite du modèle Edition, le plus cher, ne sera pas qu'un emballage devenu inutile une fois vide, il fera aussi office de socle chargeur. Un coffret en cuir aniline à l'extérieur (du même type que les coques d'Apple pour l'iPhone) et tapissé de tissu ultra suede à l'intérieur (rappelant le daim), avec un connecteur au dos et un socle à induction intégré sur lequel on posera sa montre.

On ne voulait pas que l'emballage soit une sorte de raccourci facile pour ajouter de la valeur : faire absolument une grosse boîte avec des matériaux qui coûtent chers. Nous avons toujours aimé cette idée selon laquelle en étant ambitieux dans nos objectifs nous pouvions avoir la main légère lorsque vient le moment de leur réalisation. Il y a une grande vertu à fabriquer des emballages plus petits, c'est bien pour l'environnement, c'est plus facile à ranger (ndlr, on peut en transporter plus dans un avion pour le même voyage) et vous ne vous retrouvez pas avec un dressing bourré de grosses boites de montres qui ne vous servent à rien.
J'aime bien l'idée que tout cela fait partie d'une seule expérience, de ce que nous ressentons à propos de quelque chose et que chacun de ces éléments peut jouer un rôle positif et intéressant.

L'article se conclut sur une démonstration… d'ouverture de boite, avec un Jonathan Ive qui tient la partie supérieure et laisse la partie inférieure se désolidariser toute seule, à pas mesurés.

Nous travaillons sur ce qui nous paraît être la durée optimale pour que la partie inférieure se détache complètement, puis nous partons de là pour bosser sur les tolérances et même sur le frottement des matériaux que nous utilisons. C'en est déraisonnable.

Tags
avatar phoenixback | 

Deraisonnable c'est ce qui fait le charme, le coté arty qu'on aime chez la pomme :-)

avatar nova313 | 

De toute façon, Ive c'est toujours tenu loin des réunions administratives, car pour lui, cela casse son esprit de travail (dit-il dans son livre bio).

Il ne prête pas vraiment attention a tout ces détails commerciales. Je pense qu'il y a suffisamment de gens qui bossent chez Apple, et qui s'occupent de la partie commercial, pour qu'Ive puisse ce concentrer sur son travail.

avatar nono68200 | 

Tout à fait d'accord avec toi. C'est surement même ce manque de réunion qui fait qu'il se concentre à fond sur le design, et qu'il pense à chaque détail. Et je suis heureux d'entre qu'Apple va dans ce chemin, et l'accepte sans justement lui donner de pression. :-) (Après il en reçoit peut être un peu, mais il ne semble pas stressé dans les interview...)

avatar SugarWater | 

Une montre c'est aussi un objet dont on se souci peu et qui n'a pas de coque. L'Apple Watch sera t'elle un objet connecté pour les riches ou un objet quotidien qu'on pourra cogner ca et la en toute insouciance ? Avec tous ces objets onéreux sur nous la vie est plus chère et nous les moins riches on est plus flippé !

avatar Lestat1886 | 

@SugarWater :
On s'en soucie d'une montre au contraire sauf s'il s'agit d'un modèle vraiment bas de galle. On ne fait pas exprès de la cogner ici et là en général mais il faut que la montre puisse y résister quand même

avatar nono68200 | 

Entièrement d'accord. Je fais autant attention à mon téléphone qu'à ma montre. Quand ma montre cogne quelque chose, je suis autant "flippé" que si mon téléphone était tombé, et de deviner s'il est cassé ou non...

avatar Adama | 

@SugarWater :
Tu t'amuse a faire ca zvec une montre a 300€ minimum ?

avatar belrock | 

Quand Ive dit qu'il lui arrive de regarder sa montre et d'oublier l'heure, ne confond t'il pas avec le téléphone?

Je regarde ma montre pour lire l'heure et (en général) que l'heure.

Je ne compte pas le nombre de fois que je sors mon téléphone de la poche pour lire l'heure, de regarder une notification sur l'écran, ranger le tel et me rendre compte que je ne l'ai pas retenue!!!

Erreur de traduction ou de design, M. Ive ?!?

avatar iPekka | 

@belrock :
Non au contraire je trouve la démonstration très juste. Ça m'arrive souvent, voir régulièrement de regarder ma montre sans vraiment y prêter attention et de me rendre compte que je n'ai pas retenu l'heure qu'il est.

Alors que quand je regarde l'heure sur mon iPhone, la démarche étant plus "lourde" je pense à la retenir.

avatar Schwarzer Stern | 

Marrant, moi je me reconnais dans le cas de belrock, je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà oublié l'heure après avoir regardé ma montre.

avatar Lestat1886 | 

@belrock :
Il parle des montres en general pas que de l'apple watch

avatar Ast2001 | 

Non, c'est la bonne traduction. Il regarde l'heure de sa montre et s'aperçoit juste après qu'il ne l'a pas retenue parce qu'un élément l'a distrait entre-temps.

avatar nono68200 | 

Moi non, il m'arrive souvent de vouloir lire l'heure sur la montre, de la regarder d'un oeil distrait, parce que je pense à autre chose en même temps par exemple, et du coup, ne pas avoir retenu l'heure affichée... Alors que si je sors mon téléphone de la poche, et bien, je suis concentré dessus, et donc je ne pense à rien d'autre.

avatar fosterj | 

on ne s'intéresse pas à combien on en vend ..mais plus loin "Nous avons investi beaucoup d'argent" donc en fait un peu quand meme .. :) .. sinon le diable (ou dieu) au choix est dans les détails .. bon article ..

avatar Phiphi | 

@fosterj :
Je ne suis pas d'accord avec toi. Il peut investir beaucoup en s'en tamponnant de vendre peu... Tant qu'on ne le stoppe pas !

avatar oomu | 

ce propos d'Apple n'est pas faux.

Apple n'essaie pas de vendre beaucoup en augmentant par tous les moyens sa part de marché.

Apple pourrait casser ses prix, faire des produits d'entrée de gamme pas cher, avec le logo dessus, faire des dérivés, des produits variés de toute sorte et noyer darty et auchan sous des présentoirs "appleuh"

et ainsi augmenter drastiquement son chiffre d'affaire et ses chiffres de ventes.

Mais elle ne le fait PAS. Parce que c'est pas son commerce. C'est une entreprise qui fait du "premium si possible abordable-enfin-presque sinon tant pis et ça marche bien, z'avez vu le bénéfice ?! youhou !"

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

Le titre de l'article ne dit pas la même chose que l'article (en tout cas dans l'esprit).
C'est voulu ? Quel est le message subliminal du rédacteur ?

avatar Phiphi | 

@Darth Philou :
Heu ... Non ! Relis bien !!!

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@Phiphi :
Non. MacG a fait la contraction de deux citations : l'une à propos des développeurs de l'iPhone qui méprisaient les téléphones existants, l'autre les développeurs de l'aWatch qui respectent les smartphones actuels.

Je suis désolé mais du coup le sens n'est plus le même.

Du coup je réitère ma question : quelle était l'intention de l'auteur ?

avatar Florian Innocente | 

@Darth Philou :
Mon intention c'était de donner un titre à cet article qui en fasse ressortir un passage intéressant. Et un titre ça ne fait pas 12 lignes.

Mais d'autres ont parfaitement saisi le sens. C'est assez clair en lisant l'article.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@innocente :
Excusez-moi. Je respecte votre travail, mais je trouve que de plus en d'articles dans la presse portent un titre de sens différent que l'article lui même pour ne pas dire parfois (souvent) trompeur.

Et je trouve ça dommage.

avatar enzo0511 | 

Plus je les regarde plus je me dis qu'elle m'ira très bien mais qu'elle est trop masculine de part sa forme pour que ma femme en veuille une

avatar pivert42 | 

@enzo0511 :
Et puis comme disait Coluche "ça m'arrange" (que la montre soit trop masculine)

avatar DG33 | 

@enzo0511 :
Ce n'est pas bien malin de sortir ça aujourd'hui. As-tu entendu parler du rapport sur le sexisme ?

avatar oomu | 

boh, c'est une vue de l'esprit ça.

avatar CM-S | 

Il s'habille très mal pour un designer.

avatar Grug | 

oui mais il mange très bien pour un anglais.
On parle d'un designer, pas d'un styliste, et pour un designer il est plutôt élégant ;)

avatar YARK | 

Super la iTable et la iChaise !

Ah non, on me dit que c'est des iKea.

Sinon, m'en fous, j'aime pas les montres : inutile quand je suis en vacances et quand je bosse,
j'ai l'heure systématiquement sur des écrans.
Et pour les autres besoins ? Eh bien je sais décrocher d'Internet, des notifications...
et raccrocher mon téléphone.

J'aurais pas d'iWatch, alors comme dit le Grand Séguéla : j'ai raté ma vie ;-)

A moins que ce soit cela le luxe : ne pas s'emmerder avec l'inutile,
et encore faut-il savoir ce que l'on veut définir par ce mot.

avatar oomu | 

il s'avère que Séguéla rata sa vie le jour où il fit cette boutade.

enfin bref,

une montre est anachronique de nos jours.

-
"A moins que ce soit cela le luxe : ne pas s'emmerder avec l'inutile,"

il est effectivement un Luxe d'avoir la possibilité de se passer de tout ce qu'on a pas envie (la paperasse par exemple)

"et encore faut-il savoir ce que l'on veut définir par ce mot."

Ho, c'est un débat riche en aventure. n'hésitez pas à l'avoir dans un bar cool.

avatar Eurylaime | 

Donc Ive dit qu'il fait un téléphone de merde si j'en crois le titre de l'article ? Et là où c'est fort, c'est que le design de la "montre" serait de Marc Newson.

avatar nono68200 | 

Non, Ive dit que les téléphones avant l'iPhone étaient merdiques. Révise tes accords imparfaits. ;)

avatar oomu | 

il a dit :

"C'était différent avec le téléphone — chacun de ceux qui travaillaient sur le premier iPhone avaient un mépris absolu pour les téléphones que nous avions à l'époque."

il parlent des téléphones que lui et son équipe possédaient AVANT l'iPhone.

Il faut donc comprendre, que comme Steve Jobs le faisait, il dit que les téléphones AVANT l'iphone c'était YURRRRK. Et donc ça sous-entend qu'en 2007 l'iPhone avait un boulevard devant lui, une évidente facilité pour chambouler le marché.

L'Apple Watch elle non. Elle va se battre face à d'autres montres que les gens _AIMENT_. (Aimer avec un grand A, pas un simple "ho c'est une bonne montre")

avatar béber1 | 

des montres qui ouvrent des serrures, ou qui payent des consos sans payer le pourboire,
y'en a pas des masse

avatar Phiphi | 

@Eurylaime :
Relis bien le titre, et l'article, tu comprendras que tu as écrit une ânerie.

avatar martinx | 

Comparé à Android Wear Apple watch os va faire très mal

avatar warmac33 | 

Bah moi je trouve surtout qu'elle fait mal aux yeux pour l'instant... :-(

avatar béber1 | 

enleve tes GGglass

avatar Keor | 

Effectivement la gamme de bracelet n'est qu'un recyclage de produit déjà existants, bonjour la nouveauté....

avatar béber1 | 

tout est dans le recyclage, mais qualitatif

avatar karayuschij | 

Apple Watch sera un (très gros) fiasco…

avatar béber1 | 

je note

avatar oomu | 

"C'était différent avec le téléphone — chacun de ceux qui travaillaient sur le premier iPhone avaient un mépris absolu pour les téléphones que nous avions à l'époque. Ce n'est pas le cas ici. Les gens dans notre groupe adorent leurs montres. Ce qui signifie que l'on va travailler sur quelque chose tout en ayant une très haute considération pour ce qui existe déjà aujourd'hui.
"

je pense que ce passage est très vrai (il faut dire que je partageais aussi ce mépris absolu pour les téléphones portables de l'époque, et les pc aussi d'ailleurs) mais que surtout il montre qu'Apple est conscient du défi que ça va être de réussir à se justifier à côté des monstres mécaniques.

Les gens les aiment, y a une véritable culture (ancienne) autour, des ingénieries et artisanats reconnus pour de solides raisons. Ce n'est pas comme les mobiles en plastiques bardés de boutons et de menu mal fagotés que l'iPhone avait en face de lui en 2007.

Apple se prépare (et prépare les médias et investisseurs donc) à une rude bataille pour justifier l'intérêt de la présence d''Apple dans ce domaine.

avatar Philactere | 

@Eurylaime :
Non, il dit que quant la bossaient sur l'iPhone premier du nom ils regardaient leurs téléphones de l'époque (d'avant l'iPhone donc) avec mépris.

avatar Philactere | 

Sinon à lire les articles sur la com d'Apple au sujet de l'aWatch ça donne le sentiment qu'ils sont tous très inquiets (pour ne pas dire paniqué) de l'accueil qui lui sera réservé.

Quant au fait qu'il n'a que cure de savoir si l'aWatch se vendra bien je n'y crois pas une seconde. Si le projet lui tient un tant soit peu à coeur il espère que le résultat sera apprécié du public, il a donc des attentes là dessus, ce qui est tout à fait naturel et humain.
Moi aussi, même si je travail pour le meilleur résultat par satisfaction personnelle, j'espère que celui-ci sera apprécié. Je penses au contraire que quelqu'un qui aime son travail attend que cui-ci soit reconnu.

avatar béber1 | 

mais tu sais la différence qu'il fait,
entre celui qui, comme un écrivain habité par son œuvre , écrit irrépressiblement sans être obnubilé par le lecteur et celui qui en tiendra compte pour avoir du succès.

Dans ces variations d'égos, la reconnaissance ultérieure n'est qu'une conséquence plus ou moins bien appréciée selon les caractères.
Notamment selon les divers degrés d'exigences et de vanité, qui pour les plus poussés ne se satisfont peu de succès relatifs

avatar Biking Dutch Man | 

@Philactere :
Absolutely!

avatar oomu | 

l'absolutisme règne souvent chez les geeks

dire "on s'intéresse pas au nombre vendu" ne signifie pas "j'suis un irresponsable, je brule l'argent des investisseurs, toute façon j'ai ma bentley et je me fous de ruiner Apple et détruire les emplois "

ça signifie juste qu'apple ne cherche pas à maximiser ses parts de marché à tout prix. Elle veut rester dans un segment premium autant que possible, et elle le peut, vu qu'elle dégage des bénéfices records. Dégager des bénéfices records, c'est obtenir le droit de faire n'importe quoi chez les investisseurs.

Donc Apple peut.

avatar DaYani | 

Quand on palpe un produit et qu'on se sent en symbiose avec. On sent vraiment l'aspect moral du produit, et on voit que la tâche n'a pas dû être facile pour rendre le produit en état.

avatar karayuschij | 

Quand je palpe ma queue je me sens en symbiose avec elle et en sens tout l'aspect moral…

avatar Maliik | 

Apple est définitivement dans un autre monde avec ce dernier paragraphe.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR