Fermer le menu

Tim Cook : contre le terrorisme, s’attaquer à la confidentialité des données est inutile

Mickaël Bazoge | | 19:39 |  47

Tim Cook clôt son périple, débuté en Allemagne et poursuivi en Israël, par une escale en Grande-Bretagne. On a ainsi vu le patron d’Apple tenir un meeting impromptu à l’Apple Store de Covent Garden, à Londres, Apple Watch au poignet. Il a également répondu aux questions de The Telegraph, dont la deuxième partie de l’interview a été mise en ligne par le quotidien (lire : Tim Cook : l’Apple Watch se chargera plus rapidement qu’un iPhone).

Si la première partie se concentrait tout particulièrement sur l’Apple Watch, la seconde salve concerne surtout les questions de sécurité. Et Tim Cook ne s’est pas privé de vilipender les gouvernements et leurs officines de sécurité quand il s’agit d’évoquer leur propension à piocher sans vergogne dans les serveurs des grandes entreprises informatiques.

Personne ne devrait accepter que le gouvernement ou une entreprise ou n’importe qui puisse avoir accès à toutes nos informations privées. Nous ne devrions pas baisser les bras. Nous ne devrions pas céder face aux alarmistes ou aux gens qui fondamentalement ne saisissent pas tous les détails.

Pour appuyer sa démonstration, le patron d’Apple en appelle même à l’histoire : « L’Histoire nous a appris que les brèches [dans le respect de la vie privée] ont eu des conséquences très graves. Il ne faut pas regarder trop loin dans le passé ou être historien pour avoir conscience de ces choses ». La protection de la vie privée telle que perçue par Apple se rapproche d’ailleurs de la perception européenne, plutôt qu’américaine. Ce qui permet d’ailleurs à Tim Cook d’aborder un sujet qui n’est pas habituel dans sa bouche, celui du terrorisme.

«Le terrorisme est horrible et doit être arrêté. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour cesser cette folie ». Plus étonnant encore, cette déclaration : « Ces gens ne devraient pas exister. Ils doivent être éliminés ». Des paroles fortes pour Tim Cook, et qui résonnent tout particulièrement dans le climat que nous connaissons actuellement en Europe et en France. Mais la lutte contre le terrorisme ne doit pas se réaliser au détriment de la confidentialité des données, assume t-il.

Forcer une entreprise comme Apple à donner un accès aux données privées des utilisateurs n’a pas de sens, explique t-il. Les personnes qui utilisent des produits Apple sont, « à 99,999% », des « personnes bonnes ». De plus, les terroristes « vont chiffrer [leurs conversations]. Ils savent comment faire. Si nous ne chiffrons pas, les gens qui seront touchés [par le siphonnage des données] seront les gens biens ». Et cette préoccupation ne s’arrête pas aux gouvernements.

Si vous voulez garder pour vous vos informations santé, vous ne devriez pas avoir à les partager avec votre société d’assurance. Ces informations ne devraient pas être présentes sur un bulletin de santé.

Cela permet à Tim Cook de revenir sur le modèle économique d’Apple qui, au contraire d’autres entreprises (Facebook ou Google peuvent se sentir visés, même si le patron d’Apple ne donne évidemment aucun nom), ne revend pas les données confidentielles de ses clients. « Nous gagnons de l’argent si vous achetez un de ces appareils [en montrant un iPhone]. Nous concevons des produits de telle manière que nous conservons un niveau minimal d’informations sur nos clients ». L’entreprise génère très peu d’argent sur la vente de ces informations, et à en croire le dirigeant, cela ne changera pas. « Ce n'est pas souhaitable. Nous ne voulons pas le faire. Cela ne correspond pas à nos valeurs. Tirerions-nous un gros profit à le faire ? Sans nul doute. Mais la vie ne se résume pas à l'argent, elle sert à faire les choses de la bonne manière. Cette valeur est au cœur de notre entreprise depuis longtemps. »

De la même manière (et au contraire de Google), Apple ne compte pas « lire » les courriels de ses utilisateurs ou surveiller leurs sessions de surf sur internet, pour leur proposer de la publicité ciblée. La rétention d’informations confidentielles est aussi minimale concernant Apple Pay. « C’est incroyablement sécurisé », explique Tim Cook.

Nous n’avons aucun accès à vos messages. Nous ne pensons pas que vous voulez que nous connaissions les détails privés de votre entreprise et de vos communications personnelles. Je n’ai aucun droit de connaître cela. Nous ne conservons rien de tout cela. Nous ne scannons pas les choses que vous dites à propos de vos vacances à Hawaii, et nous ne pouvons pas vous vendre de la publicité ciblée.

Cette absence, ou presque, de conservation des données explique pourquoi Apple n’est pas sujet à un plus gros volume de demandes provenant de la justice : entre 0 et 250 requêtes l’an dernier par les autorités américaines. « Nous ne sommes pas un coffre au trésor de données », explique Cook, qui pense qu’au fond d’eux mêmes, les responsables des agences de sécurité savent que s’attaquer au droit à la vie privée ne fonctionne pas. « S’ils sont vraiment honnêtes, ils savent que supprimer le chiffrement pénalisera les gens biens, mais ne permettra pas de combattre les gens mauvais (…) Fondamentalement, ça ne fonctionne pas. Il doit y avoir d’autres solutions ».

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


47 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar djayzer 28/02/2015 - 19:52 via iGeneration pour iOS

J'étais septique sur ce Cook au décès de Steve Jobs, au final je pense ( oui oui c'est juste mon avis personnel ) qu'il est une bonne chose arrivée à Apple.

avatar LauXy 28/02/2015 - 20:01 via iGeneration pour iOS

Respect Tim Cook !

avatar Mark Twang 28/02/2015 - 20:15

Il a bon dos le terrorisme. La surveillance des citoyens sert à asseoir la domination des élites.



avatar Claude Pelletier 28/02/2015 - 23:58

La domination des "élites" ne s'appuie pas sur la surveillance des citoyens dans les pays de notre continent (ailleurs, je ne sais pas) et n'en a pas besoin. Je crois même que c'est l'absence de transparence qui est un bon outil de cette domination.

avatar Wolf 01/03/2015 - 13:56 via iGeneration pour iOS

@Mark Twang : Le élites n'ont pas besoin de surveiller pour dominer. C'est le propre des élites.

avatar Jamseth 28/02/2015 - 20:25

Fortes paroles. Je ne peux que plussoyer.

avatar LudwigVonMises 28/02/2015 - 20:25

La seule juste note se situe au niveau de la critique du gouvernement qui ne devrait pas avoir accès au données privées de citoyens étant donné que l'on ne peu contracter avec l'Etat.
Pour le reste c'est du vomi socialiste voir néocon avec l'obsession d la lutte contre le terrorisme.



avatar Trillot Bernard 01/03/2015 - 12:06

@LudwigVonMises
ça veut dire quoi???????

avatar chrisann 01/03/2015 - 19:22

LudwigVonMises : je comprends l'amalgame, connaissant bien les racines du néoconservatisme, mais c'est un amalgame qui n'a pas lieu d'être. D'une part, parce que les socialistes n'ont jamais parlé d'une seule voix et qu'il y a toujours eu plusieurs familles socialistes — crois-moi, il m'en faut beaucoup pour défendre le socialisme. D'autre part, on peut tergiverser pendant des heures, cela n'enlève en rien que les New Democrats sont des libéraux. Des libéraux à la sauce keynésienne, des libéraux de troisième voie, mais des libéraux malgré tout. On pourrait argumenter pendant des heures, mais faire l'amalgame liberals = socialistes, et socialistes = néocons, simpliste et un peu facile comme argumentation.

Trillot Bernard : en gros, ce qu'il voulait dire c'est que le combat contre le terrorisme est le combat des idiots contre les cons. Je caricature, mais si des cons viennent se faire exploser chez nous, c'est p'être parce que des idiots ont décidé d'intervenir à l'étranger pour des raisons pas très claires et dans des endroits qui ne les concernaient pas directement. Il remettait en question la pensée néoconservatrice des deux Bush reprise par certains démocrates.

avatar marcpafr 28/02/2015 - 20:26

BlaBlaBla...
Patriot Act : "les services de sécurité peuvent accéder aux données informatiques détenues par les particuliers et les ENTREPRISES, sans autorisation préalable et sans en informer les utilisateurs"

avatar AllanZ 28/02/2015 - 20:37 via iGeneration pour iOS

@marcpafr :
Oui, et? As-tu lu l'article lu l'article avant de poster un commentaire ? Apple est obligé de fournir les informations qu'ils détiennent, à condition de les avoir.
Apple ne conserve que très peu de données, des données qui ne sont que très peu utiles à la justice américaine. D'où le faible nombre de requêtes ("entre 0 et 250 requêtes l’an dernier").

Sinon, très belles paroles. Cela me rappelle pourquoi je suis un fidèle client.

avatar CNNN 28/02/2015 - 21:03 via iGeneration pour iOS

je retiens surtout : "Ces gens ne devraient pas exister. Ils doivent être éliminés"

avatar Lestat1886 28/02/2015 - 21:19 via iGeneration pour iOS

@CNNN :
C'est de bonne guerre vu que les terroristes n'ont pas un autre but que de détruire. Mais ça ne suffit pas il faut surtout s'attaquer aux racines du terrorisme, mais c'est un autre (vaste) débat

avatar CNNN 28/02/2015 - 21:25 via iGeneration pour iOS

@Lestat1886 :
Il devrait envoyer un iPhone 6 aux islamistes du Daesh, sur ils vont adorer l'Occident après :)

avatar chrisann 01/03/2015 - 19:26

On pourrait dire que, finalement, le 11 septembre, c'était de bonne guerre, les 'ricains auraient mieux fait de se mêler de leurs affaires. Ça ne fait pas avancer le débat.

avatar guyotlo 01/03/2015 - 12:27 via iGeneration pour iOS

@CNNN :
Il n'a pas tort

avatar powerjaja 28/02/2015 - 21:08 via iGeneration pour iOS

J'ai comme beaucoup eu des doutes lors du passage des rênes de Steve Jobs à Tim Cook, mais là clairement ce genre de discours me persuade qu'il est l'homme de la situation.
Superbe !

avatar RyDroid 28/02/2015 - 22:21

Un "homme de la situation" fait de beaux discours, mais n'apporte aucune preuve et n'est pas cohérent avec ses propos (voir un de mes autres commentaires sur cet article) ?

avatar joneskind 28/02/2015 - 23:25

@RyDroid

Oui oui, tes autres propos ne seont qu’un ramassis de procès d’intention sans fondement. Mais de toute façon c’est Apple donc pour toi c’est louche. Tu l’as déjà montré à de très nombreuses reprises.

Il n’a pas à apporter la moindre de preuve puisqu’il est de bonne foi. Mais peut-être que le nombre de requêtes gouvernementales devraient être assez explicites tu ne crois pas ?

Comme dit plus haut, le patriot act implique qu’une entreprise est dans l’obligation de donner les informations qu’elle détient. Tout est dit.

avatar RyDroid 01/03/2015 - 15:01 (edité)

Que ce soit Apple, Microsoft, Google, un politicien ou n'importe qui d'autre, j'attends des preuves vérifiables par des tiers indépendants avec les beaux discours.
Le nombre de requêtes gouvernementales est un élément, mais il reste beaucoup d'éléments sans preuve. Le fait qu'Apple soit dans l'obligation de donner des données via le Patrioct Act ne rend pas l'action juste (si on suppose qu'elle est injuste) et inévitable, Lavabit a par exemple préféré fermer plutôt que compromettre la vie privée d'un client.
"l n’a pas à apporter la moindre de preuve puisqu’il est de bonne foi." Tu le sais comment ? Cahuzac, il proclamait son innocence, mais ce n'est pas pour ça que c'était la réalité.

avatar Trillot Bernard 01/03/2015 - 12:13

@RyDroid
de ton côté apporte des preuves de ce que tu avances au lieu de faire des procès d'intention; ce que tu dis dans ton autre post, on peut le dire de n'importe qui sans savoir, juste pour accuser; quand tu apporteras des preuves, tu pourras en exiger des autres.

avatar RyDroid 01/03/2015 - 14:54

As tu lu mon post qui est maintenant en page 2 ? http://www.macg.co/comment/1492352#comment-1492352

avatar XiliX 01/03/2015 - 20:23 (edité)

@RyDroid

En fait je t'ai répondu juste en dessous de ton poste page 2.

Je disais donc que tes liens sont obsolètes. C'était valable pour iOS7 et que ce n'est plus valable avec iOS 8...

NPLR : Dommage que les réponses depuis la version mobile ne sont plus hiérarchisées comme avant, est-ce normal ?

avatar achille70 28/02/2015 - 21:59

Personnellement, je ne crois pas un mot de son allocution, je pense que les données d'Apple sont scruté au microscope à balayage électronique comme toutes les entreprises américaines qui proposent des services internet, de plus nous savons maintenant que des secteurs très "officieux" de la NSA contaminent les disques durs, de virus nex gen, qui résistent au formatage. Dans ce monde ou les logiciel de surveillance sont de plus en plus véloce, et sachant qu'il y a toujours des failles de sécurité dans les systèmes, Tim Cook ne peut à mon avis que rassurer ses clients. Nous avons déjà vu des hacks des systèmes sony ps4, microsoft Xbox, je ne vois pas pourquoi Apple serait épargné.

avatar Rigat0n 28/02/2015 - 22:06 via iGeneration pour iOS

@achille70 :
Tu devrais lire l'article.

Pages