GT Advanced : les créanciers veulent entendre Jeff Williams

Mickaël Bazoge |

Pour Apple, la séquence actuelle est fortement teintée de juridique. Le constructeur de Cupertino va ainsi faire face en décembre à deux procès : le premier est lié à la question de l'iPod et des DRM, l'autre étant un appel dans le cadre de l'affaire de la collusion sur les prix des e-books. Un troisième dossier plane au dessus de la division Légal d'Apple : la faillite de GT Advanced, l'ex futur fournisseur de saphir de synthèse de la Pomme.

Jeff Williams, au centre, accueillant le Premier ministre turc en mai 2013.

L'entreprise a demandé à être protégée de ses créanciers, le temps de sa restructuration. Ces derniers ne comptent toutefois pas rester les bras croisés en attendant le retour très hypothétique de leurs investissements. Un groupe de ces créanciers et détenteurs d'obligations a demandé à la justice du New Hampshire d'entendre le témoignage de Jeff Williams, le vice président des opérations d'Apple. Une déposition « courte, d'une demi-journée », promet ce comité, mais pour le moment Apple n'a donné aucune suite à cette demande.

Les créanciers expliquent que sur la base des documents produits par Apple — dont on connaît la teneur —, « il est clair que Jeff Williams a joué un rôle important et substantiel dans la gestion de la relation entre GTAT et Apple ». En conséquence, estiment-ils, Williams devrait déposer un témoignage en cour. La Pomme l'autorisera t-il ?


Tags
avatar Boud | 

J'espère une grosse défaite des créanciers et des actionnaires, non pas que j'aime APPLE, mais que c'est bien d'investir, mais investir sans prendre de risque c'est impossible, quand ils font des bénéfices ils ne viennent pas se plaindre, quand ils perdent ils devraient en faire autant.

Et si le contrat en APPLE et GT est bancal, c'est de toute manière également de la responsabilité des actionnaires, à séparer des créanciers.

avatar irishboy | 

C'est d'une stupidité sans fond ce que tu viens de nous sortir.

Demain, tu investis dans une entreprise que tu juges responsable. Sur mauvaise gestion du dirigeant, l'entreprise se plante et tu perds tout le capital investit.
Je te vois bien repartir la tête basse en disant "bien fait pour ma gueule".

Faut arrêter de voir l'actionnaire comme le mal absolu. Ce n'est ni plus ni moins quelqu'un qui veut faire fructifier son argent. Comme le ferait n'importe qui en posant son argent sur un compte à épargne.

avatar John Maynard Keynes | 

@irishboy

C'est d'une stupidité sans fond ce que tu viens de nous sortir.

Pas vraiment, un des principe de base du capitalisme est le fait que le profit est la rémunération de la prise de risque.

Pour les actionnaires et les investisseurs, les documents de GTA mettaient en avant sur des pages et des pages, le très haut niveau de risque issu de l'accord avec Apple et les conditions très dure de cet. accords.

Il n'y a nullement eu un manque d'information sur les risques et ceux qui les ont pris en visant un très fort retour sur investissements se doivent de les assumer.

Par contre pour les créancier c'est une autre histoire.

avatar Goundy | 

Premier ministre a l'époque Président de la République aujourd'hui...

CONNEXION UTILISATEUR