Apple met le paquet pour s'adapter au monde de l'entreprise

Mickaël Bazoge |

L'accord dévoilé cet été entre Apple et IBM est la pièce centrale d'un puzzle dont le tableau dévoile l'ambition du constructeur de Cupertino dans le secteur de l'entreprise. La semaine dernière, la Pomme et son partenaire ont lancé un nouvel AppleCare à destination des sociétés, offrant des prestations de prime abord souples et complètes qui répondent, semble t-il, aux besoins de cette clientèle bien spécifique. Pour soutenir cet effort, Reuters rapporte aujourd'hui qu'Apple a mis sur pied une équipe de force de vente afin de négocier avec de gros clients potentiels comme la banque Citigroup (les discussions se poursuivent).

Apple travaillerait actuellement (et dans la plus grande discrétion) avec un groupe de start-up pour concevoir des applications métier adaptées aux besoins des entreprises. Il y a là PlanGrid, spécialisé dans la conception de plans pour le secteur de la construction, et ServiceMax dont le métier est la gestion d'informations pour les techniciens déployés sur le terrain. Cette jeune pousse aurait co-organisé avec Apple huit déjeuners cette année afin de faire la démonstration de sa solution à des directeurs informatiques et des professionnels IT. La start-up ne confirme évidemment rien, mais elle précise que 95% de ses clients utilisent des terminaux iOS et que son marché seul pèse 15 milliards de dollars.

Un des objectifs (plus ou moins avoué) de cette expansion vers le monde de l'entreprise est de soutenir des ventes d'iPad en recul depuis trois trimestres. Pour ce faire, il faut concurrencer des mastodontes du conseil et des services aux entreprises comme SAP, Oracle, HP ou Dell. Cela implique aussi un changement de mentalités des deux côtés de la barrière : un analyste de Forrester explique que « du point de vue d'Apple, l'entreprise est [un milieu] en désordre, souvent déraisonnable ou même stupide dans ses exigences ». Mais Apple « veut pénétrer [sur ce marché] et ils veulent capter la plus grande part de marché possible ».

Apple n'est pas seule dans ce secteur : Samsung, Google et Microsoft nourrissent des ambitions similaires.

Tags
avatar Khleo | 

Faudrait (re)rajouter la synchronisation mac os avec un compte outlook pour commencer

avatar Ellipse | 

@Un Type Vrai

Pour la date, je serais moins radical. Depuis 10.7 et la mort des Xserves, c'est fini.

Pour un établissement d'enseignement, nous bricolons et pour l'instant ça tient. Et ne venez pas dire que l'enseignement ce n'est pas pro, nous avons 200 machines et 1300 utilisateurs.

Le monde de l'entreprise est une machine à switch, à condition d'être convainquant.

avatar Mathias10 | 

Samsung, google et Microsoft ok, mais il y a aussi HP

avatar Ellipse | 

@Un Type Vrai

"Personnelement, je continue à penser qu'il faut être fou pour dépendre d'Apple côté entreprise."

Tu n'as pas tort, nous avons fait le saut à l'époque de 10.5 et des Xserves. Nous avons été satisfait, la gestion était plus simple que sous Windows, jusqu'à ce qu'une fois de plus, Apple abandonne les pros au profit des iBidules, oubliant complètement que ces derniers ont besoin d'outils pro pour les entreprises.

Pour l'instant, nous nous en sortons, mais nous doutons de plus en plus.

avatar MrFloyd | 

Rien à voir avec les autres commentaires, mais je ne comprends toujours pas ce qu'apporte IBM dans cet accord. Surtout si ce sont des startups qui développent...

avatar John Maynard Keynes | 

@MrFloyd

Pour comprendre il faut d'abord comprendre ce qu'est l'IBM d'aujourd'hui issu du travail remarquable de Lou Gerstner qui a réinventé cette société historique de l'histoire de l'informatique (Ses racines remonte aux tabulatrices utilisée pour le recensement US en 1890) : IBM est aujourd'hui une société de service et non un simple constructeur informatique.

IBM offre au entreprise l'ensemble des services du conseil, à l'intégration en passant par l'architecture et l'administration.

Le fait que les produits d'Apple soit intégré à l'offre d'IBM est un énorme plus pour pénétrer les grandes entreprises.

avatar cv21 | 

Intégrer un mac/ibidule dans un réseau de PC peut être vécu comme "une galère". Les solutions et services d'IBM peuvent faciliter cette intégration et rassurer "les grands comptes".

avatar cv21 | 

...si Apple proposait des ordis de bureau et non des portables avec écran de 21 ou 27 pouces à poser sur un bureau je pense qu'ils gagnerait 0.5%-1% de part de marché. Des entreprises ont besoin de ce type de machine...

avatar John Maynard Keynes | 

@ cv21

Postule chez eux ils ont une compréhension si chancelante du marché que ton arrivée leur ferait le plus grand bien. :-)

avatar KalouiZBack | 

Bonjour à tous, ceux intéressés d'imaginer des mac en entreprise.

IBM apporte à Apple le partenaire capable de gérer le stockage de masse et le cloud pour les Apple users et en particulier dans le milieu pro où la demande est de stocker à l'extérieur.

Dans l'entreprise, il est devenu plus facile et plus rentable de mettre sur le bureau d'un employé un iMac avec une solution iWork qui est maintenant gratuite.
Je pense à tous ces employés qui n'utilisent qu'un traitement de texte dans lequel la fonction "tableau" est bien suffisante. Tous ceux avec leur couteuse licence Office. Est-ce bien nécessaire ?

Pour les calendriers, la messagerie, etc., il n'y a pas que "Outlook".
D'autres solutions fonctionnent sur différents OS en même temps.

La gestion des droits peut se faire sur un mac mini dans une PME.
Pas besoin d'une salle serveur si on extériorise le stockage de données.

Dans bien des cas, le Mac est parfaitement adapté à l'entreprise.
Le plus dur c'est le changement au niveau des employés.

Forcément les DSI ou les prestataires n'ont aucun intérêt à mettre en place un système plus facile à utiliser. Les DRH et les sté. de formation n'ont pas envie de perdre les milliers d'employés qui se forment sur Word et Excel indéfiniment sans jamais en avoir l'utilité plutôt que de se former dans leur métier pour atteindre les barreaux supérieurs dans l'échelle de leur entreprise et finir par aller voir ailleurs.

Rien que pour ces cas, il y a des parts de marché à prendre avec à la clé quelques revenus sur lesquels je ne cracherais pas.

avatar John Maynard Keynes | 

C'est assez surprenant de constater que certains sont resté bloqué sur une vision des enjeux de business sur l'informatique B2B datant des années 90.

avatar MrFloyd | 

@John Maynard Keynes :
Tu as une vision idyllique de l'IBM d'aujourd'hui. Ou peut-être travailles-tu pour eux ?

Je les ai vus en entreprise en mode service / conseil (en France) plusieurs fois, c'était à chaque fois onéreux, prétentieux et de mauvaise qualité. Leurs concurrents du monde du service sont vraiment meilleurs. Je me place en position d'utilisateur de ces services en disant ça, avec plus de 15 ans d'expérience. Je ne suis ni concurrent ni ignorant sur le secteur.

avatar John Maynard Keynes | 

@MrFloyd

Tu as une vision idyllique de l'IBM d'aujourd'hui. Ou peut-être travailles-tu pour eux ?

Où diable vois tu une vision idyllique où un jugement de cette ordre ?

Il faut sortir de la stérile dialectique j'aime/j'aime pas.

Quelque soit le jugement que l'on porte à titre personnel sur la qualité des services proposés par IBM cela ne change rien à la réalité des chiffres et des bilans.

C'est un acteur majeur et incontournable des services et des logicielles informatique aujourd'hui, avec un CA de 100 Milliards de Dollars et un portefeuille clients des plus impressionnant.

Tout comme on peut ne pas aimer MS, ce jugement personnel ne change rien à l'importance de la société.

Que tu aimes ou pas IBM, ils sont tout sauf des acteurs anecdotique du marché de service et logiciels informatique B2B. (Le matériel ne représente avant la session des serveurs PC à Lenovo, plus que 15% de l'activité)

Je ne suis ni concurrent ni ignorant sur le secteur.

Sans doute, mais tu restes, comme beaucoup, prisonnier d'une vision centrée sur ton expérience personnelle qui est absolument pas efficiente ;-)

avatar p@t72 | 

je me demande s'ils vont proposer leur solution entreprise à GT advanced :-)

CONNEXION UTILISATEUR