Bruxelles donne son feu vert à Apple pour l'acquisition de Beats

Mickaël Bazoge |

Apple est autorisée à avaler Beats. La Commission européenne a donné son feu vert au projet d'achat du constructeur de casques audio par l'entreprise de Cupertino, un processus engagé le 25 juin (lire : L'acquisition de Beats sous l'œil de Bruxelles). Bruxelles devait déterminer si la part de marché combinée de Beats et d'Apple dans le secteur des casques et écouteurs était de nature à fausser le jeu de la concurrence en Europe : il n'en est rien.

« Même après la transaction », écrit l'exécutif européen, « un grand nombre de concurrents tels que Bose, Sennheiser et Sony restent présents ». Depuis ce week-end, Bose a lancé une offensive contre Beats sur le terrain judiciaire (lire : Bose : une plainte contre Beats). De plus, la Commission estime que les deux entreprises ne sont pas de proches concurrents, les fonctions et le design de leurs produits audio ainsi étant différents.

Bruxelles s'est également penché sur les effets de cette acquisition sur le marché de la musique en ligne. Pour les fins limiers européens, Apple fait face là aussi à plusieurs concurrents comme Spotify et Deezer, tandis que Beats Music, le service de streaming de Beats, n'est toujours pas disponible sur le territoire européen. Il est « très peu vraisemblable que l'acquisition d'un plus petit service de streaming qui n'est pas actif en Europe puisse avoir des effets anticoncurrentiels ». Apple ne serait pas en mesure d'empêcher des services concurrents d'avoir accès à iOS. Rappelons que l'intégration de Beats à Apple doit avoir lieu à la fin de l'année fiscale de la Pomme, soit fin septembre, mais le constructeur doit encore obtenir l'aval des autorités de régulation américaines.


avatar Phoenixxu | 

Mais euhm… si l'Europe avait refusé... Ça aurait changé quoi pour Apple ?
Pas de troll dans ma question, je me demande vraiment si l'Union Européenne se sent si "influente"...

avatar Le Gognol | 

"Avaler Beats", décidément, ça sent l'été à la rédaction...

avatar Vetsa | 

Les produits issus de cette nouvelle entité n'auraient pas pu se vendre au sein de l'Union Européenne. En tout cas cette nouvelle entité n'aurait pas de statut legal, ce qui le contraindrait à différentes formalités pour pouvoir exercer etc.

Je remarque qu'à chaque fois qu'il y'a un article de ce type, on est quasiment sur d'avoir un commentaire similaire à celui de @Phoenixxu. Ce n'est pas pour te descendre ou quoi que de ce soit, mais juste dire des qu'une entreprise a une envergure internationale, et que son siège soit situé je ne sais où.

Y'a certaines décisions qui doivent quand même être approuvées par les instances des pays où une activité commerciale a lieu.

avatar julien76 | 

@Phoenixxu :
Beat ne vendrait plus rien en Europe si on avait refuse

avatar Fumée | 

@julien76

Dommage, ça aurait un rêve qui devient réalité :)

avatar jazz678 | 

@Le Gognol

On se calme...:0)

avatar Bakhour | 

Je me demande depuis ce rachat : pourquoi Apple a t'elle achetée Beats pour 3 milliards de $ ?

avatar Ali Baba | 

"Pour les fins limiers européens"

J'aime beaucoup ce genre d'humour qui l'air de ne pas y toucher descend en flèche le temps incroyable pris par les autorités pour dire des banalités.

CONNEXION UTILISATEUR