Apple demande la révocation de son auditeur externe

Florian Innocente |

La passe d'armes se poursuit entre Apple et l'auditeur externe chargé de surveiller son activité de distribution des ebooks. Apple a demandé à la juge Denise Cote qui avait nommé Michael Bromwich de le décharger de cette fonction. Il avait été nommé en octobre dernier, pour deux ans. Apple s'était agacée en premier lieu, à la fin novembre, des émoluments exigés par l'ancien Procureur fédéral du district sud de New York (elle avait reçu une facture de 101 000 euros pour deux semaines de travail). Il lui était aussi reproché d'avoir insisté pour interroger les hauts cadres de l'entreprise dans des délais incompatibles avec le planning prévu initialement.

Michael Bromwich

Après s'être justifié sur le montant de ses frais, Michael Bromwich avait critiqué Apple sur les conditions de son travail et les difficultés qui lui étaient faites pour accéder à certaines personnes et documents. Ce sont ces 11 pages de doléances qui motivent aujourd'hui la demande d'Apple, explique Reuters. Elle lui reproche d'avoir exprimé un parti pris à son encontre à l'occasion d'une « déclaration totalement inappropriée ».


avatar ce78 | 

Ils veulent mettre l'argent qu'ils vont économiser dans la mise à jour de l'écran Thunderbolt qui est toujours en USB 2 (depuis septembre 2011) ???

avatar thierry37 | 

Pas faux. S'il est déjà parti contre Apple, comment il peut faire son audit impartial ?

Bon. Apple n'est pas blanche. Loin de là. Mais je ferai pareil à leur place, pour le balancer dehors. :-)

avatar Vanton | 

Dans la mesure où amazone fait limite du dumping et où l'entente sur le prix des livres est la norme chez nous j'ai du mal à avoir de la sympathie pour cet avocat...

avatar arekusandoro | 

@Vanton :
Je te propose de relire ton commentaire, de te renseigner sur la législation en France et voir que c'est pas totalement juste ce que tu dis :)

avatar iDidier | 

Apple est arrivée sur un business où Amazon a le monopole. Apple a donc "cassé" ce monopole. Et Apple se fait condamner parce qu'il est venu empiété sur le business d'Amazon ! Hasard ? Y-a-t-il des liens entre la juge et ce monsieur ? Y-a-t-il des liens entre la juge, ce monsieur ou les deux avec Amazon ? En tout cas, Apple n'aurait jamais dû se faire condamner.

avatar Lennart | 

Sauf que Apple voulait imposer aux éditeurs publiant sur iBook store l'interdiction de proposer les mêmes produits moins chers sur d'autres canaux de distribution.
Tuer un monopole pour en instaurer un autre au final plus mauvais pour le consommateur, mais beaucoup plus lucratif pour Apple n'est pas vraiment top.

avatar 8enoit | 

Le méthodes d'Amazon sont inédites:
je vends à prix coûtant, voire moins, je ne dégage pas de bénéf, je ne paie donc pas d'impôt, je gagne ma vie en plaçant l'argent que je touche immédiatement et en payant mes fournisseurs à 90 jours.
Je fournis un service à la société humaine en créant des emplois et en vendant des produits moins chers.
Effets collatéraux : j'abat toute la concurrence, en particulier le petit commerce traditionnel.

Voilà l'adversaire d'Apple.

L'implication éthique de la décision de justice dépasse largement la question de l'entente sur les prix.

avatar Johnny B. Good | 

"Effets collatéraux : j'abat toute la concurrence, en particulier le petit commerce traditionnel."

N'oublie pas la tronche des emplois créés, aussi. Amazon ne pratique pas le dumping que sur les produits qu'elle vend.

avatar kornichon | 

@8enoit :

Pas si inédit que ça, c'est exactement le modèle de la grande distribution. Carrefour, Auchan, Leclerc et les autres font exactement la même chose. Ces sociétés ont un besoin de fonds de roulement négatif, ce qui veut dire qu'elles touchent l'argent des produits vendus avant d'avoir payé leurs fournisseurs. C'est une pratique qui ne devrait pas être permise, tout simplement.

avatar 8enoit | 

Tu as raison mais la grande distribution paie des impôts, que je sache. Amazon non. Car ils ont poussé cette logique à son extrême.
Il faut réformer l'imposition pour l'adapter à ces modèles.

avatar kornichon | 

@8enoit :

Oui c'est vrai, Amazon a en plus des mécanismes d'évasion fiscale inacceptables. Il est grand temps que les grands groupes (Apple y compris) paient leurs impôts.

avatar rikki finefleur | 

Je ne savais pas qu'ici, il y avait des pourfendeurs que dis je des défenseurs de l'entente sur les prix entre fabricants !
Vivement que nos amis pétroliers prennent bonne note de vos propos afin que l'on paye au moins 2 fois plus chers notre essence afin que ceux ci puissent tranquillement, sans concurrence, acheter encore de plus gros yachts..

Quand un distributeur veut secrètement imposer à ses fournisseurs que ceux ci ne puissent revendre moins chers qu'a lui , il y a lieu de s'inquiéter..
Peut etre seriez vous satisfait aussi, de voir tout vos supermarchés, vos pétroliers, vos plombiers que sais je s'entendre entre eux sur les prix ? Qui serait le gogo d'apres vous, le distributeur ou le client final.

Des ce matin allez a la porte de chez total, à la Défense pour demander immédiatement une entente sur les prix entre pétroliers. Rien ne vaut en effet, une entente sur les prix sur le dos des clients, et ce, dès le matin.
Merci pour cette bonne tranche de rire.

PS : Dommage que ce ne soit pas amazon qui n'est pas essayé secrètement d'imposer a ses fournisseurs de faire une entente sur les prix afin des les relever fortement, on aurait aimé avoir vos réactions, lors de la découverte du pot aux roses.

avatar 8enoit | 

Tu juges utile de répondre à des commentaires de fans d'une marque - forcément pas toujours objectifs - parce que tu les prends au pied de la lettre… bof bof. Personne ne souhaite l'entente sur les prix évidemment.

En revanche la question "comment concurrencer Amazon ?" reste entière. C'est là le vrai enjeu.
Et la France est concernée, avec les divers centre de distribution qu'Amazon est en train d'y édifier. Quid du commerce en place ? Quid des conséquences sur la culture ? Il faut que des Européens trouvent comment répondre, sans jouer le combat d'arrière garde (perdu d'avance, à court ou moyen terme) mais avec quel modèle économique ?

L'innovation vient souvent des USA. Il y a là bas des entrepreneurs qu'il est possible de soutenir, contrairement à ici ou le politique est aveugle et l'administration lourdingue.

avatar rikki finefleur | 

Exactement, outre le fait qu'amazon fait de la distorsion de concurrence en utilisant des paradis fiscaux et en esquivant les impots locaux grace a des jeux comptables et des filiales en cascade
Tout comme starbuck.
Face a ces groupes les cafetiers, les bars, par exemple n'ont aucune chance , puisque ces derniers ne peuvent s'esquiver des impots nationaux.
Starbuck peut ainsi user de cette manne pour augmenter considérablement leur marge aux dépends de ces concurrents, et donc ainsi proliférer sur le territoire.
Amazon est dans ce registre. Apple et goog qui utilsent les mêmes recettes de filiales en cascades et autres paradis fiscaux, et mettant leur filiale française en déficit ou pas loin malgré des chiffres de vente record et des bénéfices records !
Il y a donc d’énormes distorsions de concurrence sur le territoire français aussi bien sur les magasins physiques que sur les magasins en ligne. Materiel.net s'en était fait l’écho, et son impossibilité de faire face à ce que l'on pourrait nommer de la piraterie fiscale qui réduit à néant toute concurrence.

avatar 8enoit | 

ouaip !

avatar 8enoit | 

Je rappelle en passant qu'Amazon ne paie pas d'impôt. Ni en France ni ailleurs.
Et Amazon vend de tout.

avatar Lennart | 

Apple n'est pas mal non plus question impôts sur les bénéfices !

avatar 8enoit | 

Tout à fait. Il faut réformer l'imposition (bordel!).

avatar 8enoit | 

doublon

avatar ScotchE | 

Malheureusement Amazon le fait déjà sur de bien nombreux domaines.
Dans le même genre il y a aussi les "spécialistes" de la réservation en ligne qui interdisent à leurs "partenaires" de vendre moins cher sur d'autres plateformes.

L'entente sur les prix est un serpent de mer géant et de temps en temps l'un ou l'autre se fait prendre la main dans le sac.

Bien que favorable à cet audit, je trouve la partialité de l'auditeur mal venue.
Dans une procédure équitable ne devrait-il pas être prévu une liste d'auditeurs où les diverses parties peuvent choisir ou révoquer ceux qui sont trop hostiles, favorables ou proches du dossier ?

avatar Lennart | 

Faut peut être pas non plus prendre à la lettre les jérémiades d'Apple qui cherche à évincer "l'inspecteur" car c'est surement gênant d'avoir dans les pattes quelqu'un qui pourrait découvrir d'autres pratiques pas très "légales".

avatar béber1 | 

c'est sûr qu'un autre inspecteur qui se servirait moins directement dans le porte-monnaie serait moins zélé et efficace

avatar Johnny B. Good | 

Tu sembles ignorer que la situation des éditeurs et des libraires et très différente de pays à pays.

Dans le pays dans lequel tu vis, la France, le prix du livre est unique, en cela qu'il est fixé par l'éditeur et que les revendeurs n'ont pas le droit de se faire concurrence sur le prix de vente, cela afin de protéger (un tant soit peu...) les petits libraires, et les petits tirages.

Ce n'est pas une situation invraisemblable, contrairement à ce que tu veux faire croire.

Il n'est pas forcément une mauvaise chose que les éditeurs aient plus de pouvoir que les revendeurs.

Je sais comment tu vas me répondre, en me parlant d'Apple et de "fanboys", du fait d'être aveugle ou je ne sais quoi, et ça sera à côté de la plaque, exactement comme l'est le sous-entendu de ton dernier paragraphe.. Ce n'est pas ce dont je parle.

avatar rikki finefleur | 

Ce n'est pas forcement une mauvaise chose, mais c'est l'état qui le décide. Ici une société veut tuer un concurrent en imposant a ces fournisseurs qu'elle ne puisse vendre moins cher que chez elle, et imposer a ses fournisseurs le prix de vente chez ses concurrents.
Le client par cette action d'entente sur les prix a vu lui, les prix augmenter , à ses dépends.
C'est juste une entente sur les prix .
Cela est totalement différent du prix unique du livre en france.

avatar pat3 | 

@rikki finefleur

Peut etre seriez vous satisfait aussi, de voir tout vos supermarchés, vos pétroliers, vos plombiers que sais je s'entendre entre eux sur les prix ?

D'accord avec toi, même su ces ententes existent déjà et sont parfois condamnées (j'ai eu droit à une entente dece type sur des travaux de ravalement de façade de mon immeuble l'année ou j'ai acheté mon appart. Une fois l'entente dénoncée - entre trois entrepreneurs, tout de même! - la facture à été divisée par quatre!).
Apple a été condamné et sa faute est avérée. Ce n'est pas pour autant qu'elle doit se laisser emmerder par un profiteur opportuniste, et ce n'est pas pour autant que les méthodes d'Amazon sont cristallines. Personne n'est tout blanc dans l'affaire…

avatar béber1 | 

"Je ne savais pas qu'ici, il y avait des pourfendeurs que dis je des défenseurs de l'entente sur les prix entre fabricants !"

euh, je dis surement une connerie mais la loi Lang ce n'est pas une entente sur le prix des livres, notamment fixés par l'éditeur lui-même?

avatar rikki finefleur | 

Non beber, ce n'est pas une entente sur les prix entre distributeurs. De plus elle n'est pas opaque, ni secrète contrairement à plus haut.
Après il est aussi inquiétant le monopole d'amazon sur les livres , qu'apple sur la musique.
Les deux ne valent pas mieux l'un que l'autre en termes de filouterie fiscales et + ^^
Heureusement qu'ils existent encore des fnac et autres librairies pour consulter des livres, par contre pour ce qui est de la musique , je crois que le terme de "c'est mort" est bien approprié désormais.

avatar Lennart | 

si tu penses que la loi Lang s'applique aux USA, oui tu dis une connerie ;)

avatar Macduff | 

Je savais pas que Saul Berenson était un connard en dehors du boulot.

avatar xx-os | 

Mais le problème n'est-il pas qu'Amazon vend ses livres moins chers qu'il ne les achète !
Si c'est le cas, le système est faussé, et aucune concurrence ne peut vraiment s'installer...
Et n'est-ce pas du dumping dans ce cas... ce qui, il me semble, est illégal et Amazon n'est bien qu'un distributeur !
Donc ok, Apple n'a peut-être pas fait les choses légalement, mais à la base, le système d'Amazon n'est il pas vicié s'il est illégal ?
C'est une question, pas une affirmation !!! (Amazon fait-il du dumping ?)

avatar Lennart | 

Ca n'est pas le procès d'Amazon dont il est question mais celui d'Apple.

Et les mauvaises pratiques d'Amazon ne doivent pas justifier celles tout aussi mauvaises d'Apple.

Par contre rien n'empêche qu'une multinationale demande aux autorités de la concurrence de vérifier qu'Amazon est bien clean, mais difficile quand on a l'ambition d'avoir soi même des pratiques plus que douteuses pour les mêmes activités.

CONNEXION UTILISATEUR