La réaction allergique de Bill Gates au projet Courier

Anthony Nelzin-Santos |
skitched

Lorsque Gizmodo dévoile pour la première fois le projet Courier de Microsoft, les technophiles de tout poil ont crié au génie, une réaction peu commune pour un produit venant de Redmond. Au fur et à mesure de la publication de vidéos détaillant ce projet de tablette à deux écrans, se fermant comme un livre, utilisable aux doigts comme au stylet, avec une interface entièrement nouvelle, semblait se dessiner un succès en puissance pour Microsoft. Six mois plus tard pourtant, Microsoft annonçait à demi-mot l'abandon du projet.

Son tort ? Il ne plaisait pas à Bill Gates.

Afin de redéfinir la stratégie de Microsoft en matière de tablettes, Steve Ballmer avait commissionné deux des cadres les plus talentueux de Microsoft : J Allard et Steve Sinofsky. Le Courier était le projet de J Allard, père d'un des plus grands succès récents de Microsoft, la Xbox. Dans son Pioneer Studio, une équipe de développement un peu particulière chez Microsoft, il avait regroupé pas moins de 130 personnes, chargées de concevoir plusieurs prototypes et de développer le système et les services associés à cette tablette.

skitched
Un prototype de Courier. On remarque l'interface, encore très proche de celle de Windows.


Alors que l'iPad, présenté en janvier 2010, a été conçu comme un appareil de consommation de contenus auquel des fonctions productives se sont ajoutées par la suite, le Courier a été lui imaginé comme un appareil de création de contenus. J Allard, Mac- et iPod-user, avait dans l'idée de créer un Moleskine numérique — ses équipes sont même allées visiter les locaux du fabricant italien de carnets pour glaner quelques conseils de marketing. Avec ses deux écrans 7" et son stylet, le Courier avait tout d'un bloc-notes numérique.



L'OS à la base de Courier était Windows, mais un Windows invisible à l'utilisateur. L'interface, conçue autour du concept de carnet infini et pensée pour l'utilisation à deux écrans avec les doigts et un stylet, était entièrement nouvelle. Et c'est bien là que le bât a blessé : Bill Gates, appelé à la rescousse par Steve Ballmer pour trancher entre les deux projets de tablette, a peu goûté l'approche originale du Courier.

skitched

Selon Cnet, qui a obtenu des informations de 18 cadres passés et présents de Microsoft, Bill Gates a fait une « réaction allergique » au Courier, cet objet conçu pour que les créatifs gribouillent et que les auteurs notent. Au-delà du Windows pratiquement absent, un obstacle qui n'a pas empêché la création de la Xbox, Bill Gates a été particulièrement ennuyé de l'absence d'un client email, alors qu'Exchange est un produit phare de Microsoft. L'idée d'Allard était que les gens avaient de toute manière un smartphone à portée de mains pour ce genre de tâches.



Bref, parce que Courier n'était pas un produit suffisamment Microsoft (pas de Windows, pas d'Exchange, pas d'Office), Bill Gates a demandé l'arrêt de son développement. Quelques semaines après la réunion avec Allard, le projet était tué dans l'œuf ; pendant les mois qui ont suivi, Allard a claqué la porte, suivi par le directeur de sa division, avant que Microsoft ne ferme le Pioneer Studio. C'est le projet de Steven Sinofsky, président de la division Windows, qui l'a emporté : on le connaît aujourd'hui sous le nom de Windows 8, ambitieux mais moins stimulant. Un Windows 8 qui utilise l'interface Metro… imaginée par J Allard et ses équipes.

Windows 8

Alors que le projet Courier aurait pu être fini « en quelques mois », Windows 8 ne sera disponible qu'en 2012. Entre-temps, Apple a vendu pas moins de 40 millions d'iPad.
avatar fantomx6 | 
Rien qu'une réflexion : Quelle bande de burnes chez M$ !!!
avatar Mindphazer | 
La réaction de BG est normale : Microsoft, sans windows et office et leurs innombrables bugs, n'est pas Microsoft, et ça, Bill le sait très bien...
avatar Almux | 
Réaction de Bill qui corrobore et justifie la remarque que Steve Jobs laisse dans sa bio, à propos de son vieil ami-énemi... Bill n'a jamais eu aucune "vision", aucune imagination créative.
avatar k43l | 
Juste comme ça, l'interface n'est pas la création de J.Allard mais de Joe Belfiore. Il (J.Allard) était juste responsable. Un peu comme l'interface du Dashboard. Ca vient pas de l'esprit de Jobs mais des hommes de l'ombre qui eux au contraire de Microsoft n'ont pas de nom. Je dis ça parce que je vois déjà arriver les commentaires "ils lui ont voler sont projet et en profite..." ou "windows 8 n'est rien sans J.Allard".
avatar BooBoo | 
Metro sur Courrier ça aurait eu de la gueule !!
avatar lucke59 | 
On verra bientôt si Bill Gates avait raison ou pas. Personnellement je vois pas trop comment courrier aurait pu percer aujourd'hui ...
avatar Francis Kuntz | 
Et après le sieur Bill Gates se vante dans les journaux que SJ était juste jaloux de lui lorsqu'il dit qu'il n'a aucune imagination. On voit bien que c'est réellement le cas et que Bill Gates est bien content que SJ soit mort pour pouvoir l'ouvrir sans que SJ puisse répondre ... Il sert vraiment à rien ce mec.
avatar lillegubben | 
Quel visionnaire ce Bill Gates! Voilà qui confirme l'opinion de Steve Jobs sur Bill. Courrier aurait eu plus de chance de voir le jour, s'il avait été copié que créé en interne. Malgré tout Bill a raison qu'en à la présence obligatoire d'un courrier mail sur une tablette.
avatar Francis Kuntz | 
[quote]Je dis ça parce que je vois déjà arriver les commentaires "ils lui ont voler sont projet et en profite..." ou "windows 8 n'est rien sans J.Allard".[/quote] Sauf que c'est plus ou moins le cas ne t'en déplaise. Un bon manager sait détecter les talents et les laisse s'exprimer, ce qu'a fait J. Allard. Donc en un sens, oui, sans lui pas de Windows 8 vu le niveau de "vision" des autres managers du groupe...
avatar Fennec72 | 
Je fais une supposition, un peu parano: Un OS trop en avance et trop peu buggué risquerais, côté MS, de tuer le marcher du renouvellement entre versions de Windows. Il faut donc laisser un certain quota de bugs, dans la version actuelle de Windows, pour que la prochaine version de Windows est l'air mieux et se vendent.
avatar Mathias10 | 
Allard c'est rien, celui qui a découvert l'aspartame lui est volé par contre ;-) Sinon ce projet n'aurait pas eu la visibilité du kinnect à cause d'un "pseudo-concurrent", l'ipad...même si courrier reste relativement classe sur le papier. Je rejoint les autres et surtout SJ(dans ses idées)
avatar Groumpff | 
BG avait raison dans le sens qu'il est impensable de ne pas tirer des synergies entre des produits à succès d'une même marque. Apple en crée dans tous les sens et c'est ça qui crée un écosystème d'appareils qui est valable ! Sans compter que c'est ces synergies qui maximise la marge derrière en diminuant les coûts fixes par appareils type R&D. Ce principe basique de stratégie n'a rien a voir avec un quelconque talent ou pas de BG ! ... mais bon les Maceux vont s'en donner à coeur joie !
avatar Trillot Bernard | 
Cette histoire est idiote. En regardant cette animation vous ne vous etes pas demande comment ca marche et comment le supposé utilisateur sait s'en servir. En réalité ce n'est qu'une animation illustrant un rêve de tablette et s'il fallait la éaliser, il faudrait y passer des années avec peu de chance de ré
avatar jujuv71 | 
Mais quel blaireau ce bill !!! Franchement, si un jour Apple sort un tel produit, je serai mort de rire !!
avatar momo-fr | 
Oui il faut toujours de la chance de "ré" c'est même indispensable… on n'en trouve que sur l'île du même nom. :-)))
avatar jawa001 | 
Que disais Jobs au sujet de Gates, déjà ? Ah oui, "n'a jamais rien créé" (ou quelque chose d'approchant)... C'est aussi un indicateur du piège de la démarche de Jobs lui-même (telle qu'indiquée à Standord) : s'en tenir toujours et uniquement à sa propre opinion est bel et bien bon tant que c'est la bonne, sinon... Quand à Microsoft, quand est-ce qu'ils vont se débarrasser de Balmer (et de l'influence de Gates) afin de pouvoir vraiment progresser, on se le demande.
avatar USB09 | 
@ShowMeHowToLive : 'Microsoft sait faire la Xbox, c'est dommage qu'ils n'aient pas continué dans ce sens avec une tablette ou Windows.' Microsoft ne prend aucun risque. La Xbox n'est juste que le créneau de la PS1 et la constatation que les gens achetait du pc pour jouer.
avatar Trillot Bernard | 
Cette histoire est idiote. En regardant cette animation vous ne vous etes pas demandé comment ca marche et comment le supposé utilisateur sait s'en servir. En réalité ce n'est qu'une animation illustrant un rêve de tablette et s'il fallait la réaliser, il faudrait y passer des années avec peu de chance de réussite. Cette animation est comme microsoft l'a fait a chaque fois qu'elle s'est sentie depassée, du vaporware, un mensonge destiné a faire croire qu'elle est plus avancée que ses concurrents (ici, Apple et l'iPad). Au moment de la sortie de l'iPhone, elle avait sorti Surface qui n'était qu'un objet de laboratoire trés intéressant certes, mais qui n'avait aucun marché évident et qui n'a eu qu'un succés de prestige trés limité, quatre ans aprés. En bref Bill Gates n'est peut être pas si bête!
avatar philiipe | 
Apple n'a pas non plus réinventé la roue ! Je vous rappelle que Jobs ambitionnait de faire d'Apple le Nike du computing. C'est chose faite ! Du "look and feel", du marketing, et tout le monde a acheté des iDevice. Apple a surtout introduit le beau. Pas encore le bon.
avatar philiipe | 
Reste à savoir quel succès aura la tablette à double écran de Sony...
avatar USB09 | 
@Fennec72 : 'Il faut donc laisser un certain quota de bugs, dans la version actuelle de Windows, pour que la prochaine version de Windows est l'air mieux et se vendent.' Microsoft a une politique que faire des mises a jours de correction lui permet d'obtenir un support physique dans les entreprises. Ce qui lui permet d'être influant dans les décisions de structure de travail. Tout est réfléchi. La production, les beta, les bug, etc... Dans tous les cas même si il y a des bug c'est pas grave.
avatar pecos | 
Mouais... Courier, de toute façon, était très mal fichu : l'interface est confuse, incohérente et assez incompréhensible au premier abord. Par exemple, on voit que lorsqu'on glisse le doigt dans la page gauche, une fois ça tourne les deux pages, une autre fois ça tourne une seule page ou ça ouvre autre chose ! Après quelques semaines de dur apprentissage, on doit pouvoir s'en servir à peu près correctement, mais sous ses dehors très classe c'est quand même du Microsoft tout craché et ça n'est pas du tout intuitif. À des années lumières de la simplicité de l'iPad, en tous cas. Ça, plus le fait qu'il manque les apps classiques auxquelles les gens sont habituées, sans compter le client eMail, me fait penser que - finalement - Bill Gates n'a sans doute pas eu tort de tuer dans l'œuf ce truc. Du moins s'il avait fallu le sortir dans cet état.
avatar USB09 | 
@jawa001 : Microsoft est lié à la vie et la production de PC. Tant qu'il s'en vend 400 millions par an...
avatar hok | 
Bill Gates n'avait pas tords. Sur internet 99% des gens consomment des contenus et 1% lez créent. Microsft n'est pas une société qui doit s'adresser aux 1%. De plus le double écran me parait une difficulté d'ingénierie plus qu'une bonne idée. Plus difficilement manipulable obligé d'être posé sur les genoux. Bref cela n'a pas été annulé sans raison.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR