Apple espère bloquer Psystar

Florian Innocente |
Dans l'affaire Apple/Psystar, la Pomme a transmis au juge Alsup une demande d'injonction visant à faire cesser toutes les activités de Psystar liées à la vente de PC contenant Mac OS X et à la distribution de dispositifs facilitant son installation sur ces machines.

Apple souhaite ainsi que Psystar se voit interdire toute contribution directe ou indirecte à des méthodes ou à des accessoires permettant de contourner les protections de Mac OS X, interdiction aussi de posséder ou de vendre de tels systèmes. Cette injonction est à relier notamment à l'une des dernières initiatives de Psystar qui consiste à proposer Rebel EFI, un utilitaire qui simplifie l'installation de Mac OS X sur des PC, aux côtés d'autres OS. Psystar anime également un espace web sur lequel il invite à partager des informations et sources de codes utiles à ces déménagements d'OS.

Selon The Mac Observer, Psystar dispose de quelques jours pour faire valoir ses arguments face à cette demande d'Apple. Il s'agirait aussi pour le cloneur d'éviter que le juge Alsup ne se prononce en faveur d'Apple à la fois sur Leopard et sur Snow Leopard. L'affaire instruite en Californie ne s'intéresse qu'au 10.5 alors que Psystar a ouvert depuis un second front en Floride en accusant Apple de pratiques anticoncurrentielles avec le 10.6.

Sur le même sujet :
Psystar : le Rebel EFI viole l'Apple Public Source License
Psystar aimerait jouer à domicile

avatar SolMJ | 
Je trouve ça débile de faire une distinction entre 10.5 et 10.6...
avatar Yohmi | 
Personnellement, si j’étais un con de chez Psystar, j’attaquerais d’abord pour 10.6.1 puis 10.6.2 puis 10.6.3 etc… Puisqu’il ne s’agit pas d’une bonne guerre, mais d’enculage de mouche de la part de robins des bois au rabais.
avatar divoli | 
De toute façon, le "second front" en Floride va vite s'écrouler, vu que le juge californien s'est basé sur des dispositions légales fédérales pour donner raison à Apple. Il me parait donc logique qu'il en sera de même en Floride. Bon, sauf surprise de dernière minute c'est de toute façon cuit pour Psystar, Apple va très probablement obtenir gain de cause sur toute la ligne. Reste à savoir comment ça va se passer en Europe, et quand.
avatar daito | 
C'est quand même incroyable que ces guignols post-pubères ont accusé Apple de pratique anti-concurrentiel alors qu'ils ont utilisé/volé Mac OS X pour vendre leurs PC pourris.
avatar codeX | 
À en juger par le nombre de contribution sur l'espace web ces gens là font l'unanimité
avatar ricchy | 
pratiques anticoncurrentielles, mais lol
avatar daito | 
"Reste à savoir comment ça va se passer en Europe, et quand. " Bien ça va se passer comme aux US (l'Europe est aussi très respectueuse de la propriété intellectuelle) et très bientôt. Où même, les petits rigolos en Europe vont peut être aussi arrêter par eux mêmes leur business facile à moindre coût quand ils vont voir la décision américaine afin d'économiser des frais de justice!
avatar divoli | 
Sauf qu'il ne s'agit ni de ventes liées, ni de clause (qui serait) non applicable en Europe (les cloneurs européens se basent là-dessus), mais bien de violations de copyright, et c'est là dessus que le juge californien s'est basé concernant Psystar. Apple pourrait très bien avancer cet argument en Europe.
avatar shenmue | 
@ShowMeHowToLive :"y'a l'interdiction de vente liée" Il n'y a pas de vente liée avec les macs, Apple étant le seul constructeur à te garantir sans aucun soucis ou tracas de dernière minute le remboursement de l'OS pré-installée. Ils ont encore le droit de vendre OSX sur leur propre matos tout de même. Manquerait plus que ça. Ou sinon que dire des ventes liée de windows et qui souvent, très souvent n'ont pas du tout les mêmes facilités pour virer windows après achat (pour obtenir un remboursement). Après, le CLUF d'Apple n'ayant pas été invalidé en Europe, il est considéré par défaut comme valide ICI AUSSI. On a pas besoin d'attendre un procès pour ça, même si un procès peu remettre en cause ce CLUF, mais comme on dit, y'a qu'à faucon. A l'heure d'aujourd'hui, en l'état de l'art, Apple est parfaitement dans son droit et les conditions qu'il pose pour le remboursement d'OSX, qui en font un bon élève lui épargne toute tentative de procès en Europe. C'est d'ailleurs pour cela qu'il n'y a pas, et qu'il n'y aura rien de ce côté, car sinon, par ricochet, ce serait Microsoft qui en prendrait plein la gueule.
avatar shenmue | 
@ShowMeHowToLive:"mais avec les Mac sous Intel, ce sont des PC comme les autres " Ce n'est pas parce que certains composants d'un mac sont semblables à ceux qu'on trouve dans un PC que de facto Apple doit se plier au modèle commercial du PC. D'autant plus qu'Apple pourrait TRES facilement arguer de spécificités liant son OS à SON matos (gestion du multi-touch en standard sur les portables à travers l'OS ET l'interface du trackpad multitouch par exemple). Idem pour la gestion de l'autonomie. Et encore une fois, tant que le CLUF n'est pas remis en cause (et bizarrement Dell qui est en toute petite forme n'a pas attaqué Apple là dessus alors qu'il aimerait bien mettre du OSX sur ses machines) celui-ci est valable, sauf dans quelques rares pays mais dans ce cas la situation ne fait alors pas jurisprudence pour l'ensemble des autres pays là dessus (je pense à l'Allemagne qui a des lois bien spécifiques sur cette question, mais le modèle n'est en RIEN exportable ailleurs en Europe.
avatar daito | 
Le cas de Microsoft concernait de la vente liée et de pratique anti-concurrentiel. Sauf que là il n'y a ni vente liée ni pratique anti-concurrentielle. - Pas de vente liée car Apple fournit l'OS qu'elle développe avec les machines qu'elle développe. Tu peux m'expliquer où est la vente liée? Par ailleurs Apple a le libre droit de ne pas autoriser l'installation de son logiciel autre que sur ses machines. Windows tourne sur Mac car Microsoft autorise de le faire puisque c'est le métier principal de cette compagnie (vendre des licences de son OS pour le faire tourner sur des ordis....ce qui n'est pas le cas d' Apple). Microsoft pourrait légitimement limiter l'installation de son OS sur PC. - pas de pratique anti-concurrentielle puisque Apple n'empêche personne de développer sa propre solution logicielle pour en faire un business comparable à celui d'Apple (vendre des machines+OS). Par contre, il y a une violation de la propriété intellectuelle puisque ces compagnies utilisent un logiciel d'une autre compagnie sans aucune autorisation pour en faire un business contre cette même compagnie. De telles pratiques sont sanctionnées aux US et en Europe!
avatar shenmue | 
@ShowMeHowToLive:"'Europe a fait tomber MS sur certaines pratiques alors que les USA n'avaient rien fait" Oui, enfin il faut le dire vite. Microsoft a en fait échappé par Miracle à un démantèlement complet aux US, dans un procès où les collusions entre le politique et le judiciaire ont semblé évidents à tous.
avatar ziggyspider | 
S'il y avait vente liée dans ce cas, on pourrait aussi demander une voiture sans moteur pour mettre un moteur de Lada dans une BMW. Ou un appartement sans chauffage central si l'on préfère le chauffage électrique. Les exemples ne manquent pas. Un constructeur peut heureusement gérer son matériel de A jusqu'à Z.
avatar shenmue | 
@Daito:"- pas de pratique anti-concurrentielle puisque Apple n'empêche personne de développer sa propre solution logicielle pour en faire un business comparable à celui d'Apple (vendre des machines+OS). " C'est tout à fait ça. Alors que Microsoft, en faisant pression sur les fabricants de Pcs pour qu'ils ne livrent leur matos qu'avec windows pré-installés s'est trouvé clairement dans une situation de pratique anti-concurrentielle.
avatar lukasmars | 
Microsoft n'a pas été attaqué pour pratique anti-concurrentielle mais pour abus de position dominante; c'est pas la même chose, on peux être attaqué pour pratique anticoncurrentielle sans être en situation de monopole.
avatar shenmue | 
@Lukasmar:"Microsoft n'a pas été attaqué pour pratique anti-concurrentielle mais pour abus de position dominante; " Il a été attaqué pour les deux, certes pas au même moment.
avatar Avenger | 
J'apprécie le titre de cette news. Si Apple espère, c'est qu'ils ne sont pas certains de réussir à arêter Psystar ;-)
avatar boristheblade | 
N'importe quoi lukas mars.... franchement il faut réfléchir avant d'écrire qqchose ou au moins se renseigner. Une pratique anticoncurrentielle est une violation du droit de la concurrence. Or les ententes illicites, les monopoles et autres abus de position dominante sont des violations du droit. Je te laisse conclure tout seul...
avatar lukasmars | 
boristheblade tu es une fléche toi. les monopoles ne sont pas du tout interdits par ce que tu appelles " le droit" ,que ces monopoles soit privés ou publics d'ailleurs. c'est l'abus de ce monopole qui est sanctionné. Et cet abus constitue toujours une violation des lois qui sanctionnent l'anticoncurrence. Ensuite, on peut trés bien être condamné pour pratique anticoncurrentielle sans pour autant être en position de monopole. On peux représenter 5% de PDM d'un secteur et utiliser des moyens anticoncurrenciels.Donc la violation de ces lois n'est pas consubtancielle avec la situation de monopole. Et orthographie bien mon pseudo la prochaine foi "the blade"

CONNEXION UTILISATEUR