PearC : le clone Mac allemand existe on l'a démarré

Florian Innocente |
Le clone de Mac allemand PearC existe et ses PC vendus avec Leopard aussi. Nous leur avons acheté une machine, elle est arrivée hier matin avec Mac OS X 10.5.6 inclus. Rappel : le 5 février, alors qu'un tribunal américain est penché depuis plusieurs mois sur le contentieux entre Psystar et Apple, un assembleur allemand sortait du bois et y allait aussi de ses PC vendus avec Leopard (voir l'article PearC : "En Allemagne, c'est légal").

PearCDerPCmitMacOSX



Du PC, de l'iMac et du Mac Pro
Intrigués, nous avons voulu savoir s'il s'agissait d'une esbroufe ou non. L'installation de Mac OS X sur des PC ("Hackintosh") n'est pas chose nouvelle, des utilisateurs découvrent voire utilisent Leopard par ce biais. Mais dans un cadre commercial les exemples se comptent à peine sur les doigts d'une main, car cette vente est légalement très risquée pour les apprentis cloneurs.

Nous avons acheté l'une de leurs machines il y a un peu plus d'une semaine, elle est arrivée ce vendredi 20 février par DHL. Nous avions choisi l'un des modèles d'entrée de gamme, un "PearC Starter", avec quelques options. Une machine qui n'a pas d'équivalent chez Apple puisqu’elle associe des caractéristiques que l'on trouve à la fois dans les iMac et les Mac Pro, le tout pour un prix qui la situe entre le Mac mini et l'iMac : un peu plus de 700 €. Les prix démarrent à 599 € chez PearC.

En résumé, un modèle absent chez Apple et que certains appellent de leurs voeux : format tour, prix réduit, capacités d'extension accrues et performances correctes.

La configuration de ce PearC Starter : carte-mère Gigabyte GA-EP31-DS3L (sortie en février 2008), Intel Core 2 Duo (E7300) à 2,66 GHz, 4 Go de RAM DDR2 1066 MHz, 750 Go de disque dur (7200 t/min), Nvidia GeForce 8400GS à 512 Mo, un graveur de DVD 22x, une carte FireWire 400 (3 ports au dos et un en façade), six sorties USB (dont deux en façade), une carte PCI WiFi 802.11 b/g/n avec antennes externes, des entrées et sorties audio analogiques et SPDIF, des ports typiquement PC à foison (série et parallèle inutiles avec Mac OS X) mais pas de Bluetooth (il est en option sur une clef USB). Et plusieurs connecteurs (3 PCI Express et 2 PCI) et baies d'extension. Une configuration qui sur certains points n'est donc pas récente, mais PearC propose par exemple des configurations à base de Core i7 d'Intel.

Sans oublier une boîte d'installation de Leopard dans sa toute dernière version 10.5.6 et toujours sous cellophane. À cela s'ajoutait un CD de démarrage fait maison. Prix de l'ensemble : 732,85 €, Leopard compris et des frais de port de 31 €. Mais il faudra ajouter un écran, un clavier, une souris et des mini enceintes… ainsi que le coût de la boite de la suite iLife (79 €).


Le menu dans la vidéo permet de basculer en qualité HQ après le début de la lecture


Tour contre tour, il est évident qu'avec cet assemblage de métal et de plastique on a pas affaire à la qualité de finition d'un Mac Pro tout aluminium ou même d'un Mac tout court. Rien ne choquera un habitué du PC, mais lorsqu'on vient du monde Apple, sans faire de chauvinisme à outrance, on compare là un tracteur à une Audi. On referme un Mac Pro - certes autrement plus onéreux - comme on pousse la porte d'une berline allemande, alors qu'avec ce boîtier cela peut virer au sketche simplement pour repositionner correctement les panneaux latéraux en métal. Et l'intérieur est plus brouillon, là aussi on change complètement de planète.



En revanche notre PearC était nettement moins bruyant que ce que l'on redoutait. Il se fait entendre, mais bien moins que certains Power Mac G5 d'autrefois… Les Mac sont quasi imbattables sur ce point, mais ce PearC semble savoir rester relativement discret. À voir si cela se confirme après un usage plus poussé, nous y reviendrons plus tard avec quelques tests et impressions d'utilisation au quotidien.

Installation sans stress
D'installation il n'y a pas eu, Leopard est pré-installé par PearC. Nous avons juste fait un premier démarrage de la machine sur le CD de boot fourni, et pas vraiment de manipulations supplémentaires si ce n'est un choix à valider au départ. Au bout de quelques instants, nous sommes arrivés dans l'assistant de création du compte utilisateur de Mac OS X. La suite du chemin est connue, 5 min après on arrivait sur le bureau du Finder.



Seule surprise, l'affichage restait calé en 1024x768 et, une fois le Finder chargé, de forts effets de traînées dans les déplacements des fenêtres rendaient l'utilisation quasiment impossible. Un simple redémarrage plus tard et sans aucune autre action, tout est devenu parfaitement normal. Après avoir réglé notre Livebox elle a été reconnue sans problèmes par la carte PCI Wifi installée avec ses trois antennes externes. Là aussi l'intégration d'un Mac est toute autre. En revanche, si le PearC détectait toutes les box de notre immeuble notre Time Capsule est restée invisible. Nous avons modifié sa fréquence, elle était réglée sur 5 GHz, et elle est devenue exploitable immédiatement.


Mac OS X sans son Mac
La première impression est donc globalement positive, avec à peine quelques réserves. La machine existe, le fabricant la vend et la livre comme promis. Notre carton a toutefois reçu quelques impacts qui se voient sur le boîtier, merci le transporteur (Apple fait aussi plus costaud dans l'emballage…).

Les tarifs et les configurations distinguent ces machines de ce que propose Apple, et de prime abord elles semblent tourner tout à fait rond. L'installation s'est faite beaucoup plus vite et plus simplement qu'on le pensait (craignait). Mac OS X a également récupéré et installé sans problème deux mises à jour système, l'une pour Java, l'autre pour le support de fichiers RAW. Des mises à jour de moins bas niveau qu'une révision de sécurité ou une version de maintenance de Mac OS X (10.5.x). Selon PearC celles-ci ne devraient pas poser de problèmes et il s'engage à tenir ses clients informés dans le cas contraire. Aucune documentation n'était non plus fournie en cas de besoin de réinstaller le système, PearC nous a promis qu'elle suivrait par mail une fois sa traduction achevée. Quant à la garantie de la machine, elle est annoncée de deux ans (si la société existe encore…).

Reste que l'on n’a pas un Macintosh pur sucre, mais sur ce point, chacun aura sa vision des choses. On lit parfois sur MacGeneration des lecteurs habitués du Mac se dire prêts à travailler sur ce type de machines. Car pour eux un Mac c'est d'abord et surtout Mac OS X et le prix n'est pas une donnée abstraite pour tous. Mais en l'absence d'une bénédiction d'Apple on a toujours cette épée de Damoclès quant à la pleine compatibilité entre le système et ce matériel.

Cet attelage formé d'un PC avec Mac OS X n'est pas une solution pour tout le monde, clairement. D'aucuns la trouveront même encore onéreuse. Et chez Apple, logiciels et matériels sont conçus pour vivre et fonctionner ensemble. Les mauvaises surprises existent évidemment, tout n'est pas toujours rose, mais au moins, tel est le contrat posé sur la table par Apple. Avec ces clones, il y a une part d'aventure supplémentaire.

Une incertitude pas seulement technique, mais liée à la nature aussi des entreprises qui se lancent sur ce marché, glissant comme le montre la bataille judiciaire entre Apple et Psystar. La première contestant à la seconde le droit de vendre ses machines avec son OS. Le contrat de licence de Mac OS X le liant aux Macintosh et à eux uniquement. PearC est arrivé de nulle part et on en sait encore peu sur ses origines, ses moyens et surtout ses chances à transformer son essai. L'entreprise nous a déclaré avoir déjà vendu d'autres machines et Apple ne se serait pas manifestée à son endroit. Maintenant, pour ce qui de ce PearC Starter, affaire à suivre, nous allons le mettre au travail, comme nos autres Mac.

[maj] : ce PearC a récupéré et installé les documents, réglages système et le compte utilisateur de notre MacBook Pro de travail via l'utilitaire Assistant de migration de Mac OS X et par une connexion FireWire 400 entre les deux machines. Nous avons réalisé un montage vidéo rapide avec iMovie '09, et pendant l'export QuickTime de la séquence, fait tourner un DivX et lu une séquence Flash sur YouTube. Sans bruit supplémentaire ni problèmes de système. À suivre.

Tags
avatar an3k | 
@daito : faut pas s'énerver comme ça... C'est légal en Allemagne, et oui plein de gens veulent juste Mac Os. J'ai pas l'utilité d'avoir un beau PC dans mon bureau... Pour le brilant, j'ai édité mon message, c'est les écrans brillants. Je passe mes journées sur un ordinateur, et je ne supporte pas ces écrans. Rien que ça me donne envie de switcher sur PC, mais comme beaucoup de gens ne viennent pas sur Mac parce qu'ils ont leurs habitudes/logigithèques sur windows, je ne veux pas changer. En revanche la coque, j'en ai que faire.
avatar Proudhon | 
@ironseb "Oui enfin sur Mac c'est souvent Apple qui a cherché à rendre Windows installable. Bootcamp dans l'histoire récente mais certains se rappelleront aussi des Performa DOS compatibles du milieu des années 90." 0_o ! je vois pas le rapport !! Surtout que bootcamp (comme les performa DOS ou les émulateurs genre virtualPC) n'est là que pour faciliter la migration win->mac ! Apple n'a pas apparemment l'intention de transformer ses mac en de vulgaires PC sous windows (windows étant un produit CONCURRENT de MacOS…) !
avatar ironseb | 
"Il faut qu'apple cesse définitivement la vente de dvd os X ou alors ils n'auront aucune raison de continuer à travailler sur Os X." La meilleure, obligé de changer de Mac à chaque nouvelle version d'OS X. Hey les fanboys, descendez de votre nuage svp ! En tout cas merci pour ce test. Il a le mérite de montrer que PearC existe bien réellement, livre et livre un ordinateur fonctionnel dès sa sortie de la boîte. La boîte et son contenu sont certes moins jolis que du matos Apple mais d'un autre côté c'est du matos beaucoup moins cher et plus évolutif. A chacun de faire son choix, d'un côté le bling-bling, de l'autre utilitaire mais grâce à des sociétés comme PearC le choix est désormais possible et sans avoir à bidouiller.
avatar beenouze | 
Et vous pensez serieusement que parceque des petites boutiques d'assembleurs vont vendre quelques machines ici et là risque de mettre en peril Apple ? Du reste, les PC sous OsX ne datent pas d'hier et les "furieux" n'ont pas besoin d'aide ou de conseil pour se débrouiller. Par exemple : Qui ici serait prêt à en acheter une ? Je pense que pas grand monde n'est prêt à prendre le risque de ne pas disposer d'un SAV correct, sans parler des mises à jour futures de l'Os. A mon sens, le seul but des réac ici est de faire réagir la pomme et il se pourrait que ça fonctionne car à force de se faire titiller par les David (Psystar et PearPC), Goliath finira peut-être par enfin "adapter" son offre. Et pas forcement au niveau du tarif, beaucoup sont prêt à payer la différence pour une machine siglée et de qualité, non, nous ne parlons que de cibles, de grille de produits et nier le contraire est pure mauvaise fois. On aura toujours les bon penseur, les porteurs de vérité absolue qui viendrons prêcher la bonne parole et nous expliquer que la gamme est parfaite, qu'elle est complète et que si-t'es-pas-content-va-chez-bilou. Mais justement, on aime OsX, le système est top (sinon je ne serai pas derrière mon clavier à tapoter à l'instant) mais le hardware manque d'un peu de sel... voilà tout.
avatar daito | 
"e contexte des problèmes de légalité est rappelé en introduction et en conclusion. Si tu vois dans cet article un encouragement pour Apple à y aller dans ce type de machine et aux gens à envoyer des chèques chez PearC, là je ne sais quoi répondre." Non je n'ai pas dit ça! Je dis juste qu'il faudrait rappeler (car tu ne le fais pas vraiment dans l'article) que c'est illégal, du vol et chacun (dont ceux qui encouragent ce genre de pratique) ici devrait réfléchir à la réaction à avoir si une autre personne/entreprise ferait du business à son propre produit.
avatar Proudhon | 
"Je crois que tu t'égares. Personne ne conteste ce droit, mais le droit d'installer le système d'exploitation Apple sur autre chose que du matériel Apple. Ca n'a rien à voir." Pour être encore plus clair : personne ne devrait contester qu'Apple décide d'installer SON système d'exploitation UNIQUEMENT sur SON matos. Ce que ne peut pas faire Microsoft sous peine d'abus de monopole ! Est-ce de la vente liée ? La justice américaine pense que non… nous verrons en Europe!
avatar daito | 
" faut pas s'énerver comme ça... C'est légal en Allemagne, et oui plein de gens veulent juste Mac Os. J'ai pas l'utilité d'avoir un beau PC dans mon bureau..." Non non, c'est cette boîte qui dit que s'est légale, il n'y a eu pour l'instant aucune décision de justice. Par ailleurs, je ne connais aucun pays dans la communauté européenne où le vol de la propriété intellectuelle est légalisé.
avatar arsinoe | 
[quote=Proudhon]La justice américaine pense que non… nous verrons en Europe![/quote] Mais de quoi parles tu ? Il n'y a même pas encore eu de décision de justice aux USA.
avatar julmomo | 
daito "Et bien moi ce genre de machine/montage me tente depuis qu'il n'y a que du brillant chez Apple.." Commentaire inutile sans arguments donc sans fondements! Ça veut dire quoi que du brillant chez Apple?? C'est quand même assez clair ce qu'il dit : "j'aimerais un ordinateur portable tournant sous os X avec un écran mat, et l'acheter neuf et pas d'occasion".
avatar Psylo | 
" Apple devrait avoir le droit sur SON matos d'imposer SON système d'exploitation !" C'est abusé d'entendre ça. Quand j'achète un ordi, que ce soit à Apple, Dell ou HP, c'est MON matos et j'ai le droit d'en faire ce que je veux, comme installer un logiciel ou un autre système d'exploitation. La moindre des limitation est une atteinte grave a mon droit d'utilisateur. Si j'achète un logiciel (OSX, au hasard) il me semble logique que je devrai avoir le droit de l'installer sur l'ordi de mon choix. Sous pretexte de propriété intellectuelle on n'a moralement pas le droit de priver le consommateur de ses libertés élémentaires.
avatar daito | 
"C'est quand même assez clair ce qu'il dit : "j'aimerais un ordinateur portable tournant sous os X avec un écran mat, et l'acheter neuf et pas d'occasion"." Sauf que là on parle de machine de bureau pas de portable! Par ailleurs, si notre ami est vraiment perturbé par le faux problème de l'écran brillant, il n'a qu'à acheter un PC sous Windows!
avatar Proudhon | 
"Il n'y a même pas encore eu de décision de justice aux USA." La justice américaine a demandée à Psystar de requalifier sa plainte : http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39387051,00.htm [quote]Le fabricant de clones de Mac obtient de la justice américaine un délai pour qu'il requalifie le motif de sa plainte contre Apple. L'affaire sera jugée le 9 novembre prochain…Le fabricant avait répliqué le mois suivant, en déposant à son tour une plainte contre Apple, au motif qu'il viole les lois antitrust américaines en liant explicitement dans le contrat de licence de Mac OS, l'utilisation du système sur une machine vendue par Apple.[/quote]
avatar albert einstein | 
N° de série : Secret sérial ???? Build 9G66 au lieu de 9G55 version Apple Apparemment, le système a été modifié. Est-ce légal de modifier un système d'exploitation en vue d'en faire un commerce ??? @Go and Act La marge confortable réalisée par PearC est une provision nécessaire pour payer les avocats ;-))) Selon moi, c'est un coup de poker et de bluff... Si Apple laisse faire, c'est bingo Si Apple attaque (au cas où cela se généralise...), on met la clé sous la porte mais on aura profité du buisness quelque temps.... et on laisse les utilisateurs dans le besoin Garantie 2 ans... on en reparle dans quelques mois En tout cas merci MacG pour l'information
avatar arsinoe | 
@Psylo : Le passage que tu cites n'est pas de moi mais de Proudhon que je citais justement pour aller dans ton sens.
avatar daito | 
"En tout cas merci pour ce test. Il a le mérite de montrer que PearC existe bien réellement, livre et livre un ordinateur fonctionnel dès sa sortie de la boîte. La boîte et son contenu sont certes moins jolis que du matos Apple mais d'un autre côté c'est du matos beaucoup moins cher et plus évolutif. A chacun de faire son choix, d'un côté le bling-bling, de l'autre utilitaire mais grâce à des sociétés comme PearC le choix est désormais possible et sans avoir à bidouiller." Ahh oui c'est sûr des bugs graphiques, le WIFI qui ne fonctionne pas, le PC qui part en morceaux....oh oui c'est de l'utilitaire!!! Et notre ami haineux nous dit en plus que le PC est fonctionnel à la sortir de son horrible boîte. Sans oublier les belles antennes!! Soyons sérieux, on va continuer à payer plus cher et avoir un vrai ordinateur de bien meilleure qualité, utile et qui fonctionne parfaitement! Et on va laisser notre ami haineux avec son PC et ses antennes!
avatar ironseb | 
[quote=daito] "Peut-être lorsque la propriété intellectuelle d'une société va à l'encontre des intérêts d'autres entreprises et des consommateurs." hein???? Ça c'est le pompon!! Alors voilà une thèse bien surprenante et vraiment incroyable de mauvaise foi! Peux tu expliquer en détail (pas avec une citation sortie de nul part) en quoi la propriété intellectuelle d'une société donnée peut aller contre les intérêts (peux tu préciser aussi lesquels?) d'une autre société ou des consommateurs! Peux tu nous faire une analyse de fond argumentée pour étayer ta thèse?? P.S : Peux tu aussi me dire comment tu définis la propriété intellectuelle![/quote] Si tu veux une définition de la propriété intellectuelle c'est là : [url]http://www.inpi.fr/fr/connaitre-la-pi/decouvrir-la-pi/qu-est-ce-que-la-propriete-industrielle-nbsp.html?PHPSESSID=18653a346775e7508e8eeff9e0758a87[/url] Après pour les dérives imagine que demain dans le CLUF d'OS X un point interdise l'installation d'un navigateur web tiers. Simplement.
avatar Switcher | 
Autant je soutiens MacGé dans la plupart de ses choix éditoriaux, autant là je trouve que le site joue à un jeu dangereux et pas très moral. Etonnant également que ceux qui nous chantent le [i]"en Allemagne c'est légal"[/i] (ce qui reste à prouver) ne s'étonnent pas de ne voir un cloneur de Mac qu'aujourd'hui, alors que la plate-forme est passée sous Intel depuis un peu de temps (informatiquement parlant)... Et quant bien même ce serait légal chez le voisin ne signifie pas que ce le soit en France. Et, sauf erreur, MacGé n'est pas encore un site allemand. Je suis doute.
avatar daito | 
@arsinoe Les liens que tu donnes me sont destinés?? Je n'ai rien compris!
avatar an3k | 
@daito : T'es vraiment un zéro dans ton genre... Soit tu vends des macs, et la ca perturbe ton business, soit t'es juste juste borné. Si un jour Apple décide de vendre son système seul tu deviendras quoi ? Je suis chez Apple depuis longtemps (mon premer ordi payé par ma première paie), et en plus j'ai mon libre arbitre. C'est pas toi ou n'importe qui d'autre qui va me dire si je dois aller chez Billou ou rester sur Mac ! Au passage, l'écran brillant n'est pas un faux problème. Tu peux bêler autant que tu veux, mais quand on bosse la colorimétrie, y'a rien de pire...
avatar arsinoe | 
@Proudhon Forcement que la plainte a été requalifiée, elle était l'exacte antithèse de la plainte d'Apple. [i]Chronologiquement, c'est la firme de Steve Jobs qui a déposé une première plainte contre Psystar en juillet dernier, l'accusant d'enfreindre la licence utilisateur de Mac OS X, en livrant le système d'exploitation sur ses machines. [/i] Ils ne vont tout de même pas juger deux fois la même chose. En tout état de cause, il n'y a eu aucune décision de justice dans cette affaire. Donc je ne vois pas ce qui te permet d'affirmer ce que la justice en pense.
avatar san_ | 
[quote]daito [21/02/2009 15:58]Sauf que là on parle de machine de bureau pas de portable! Par ailleurs, si notre ami est vraiment perturbé par le faux problème de l'écran brillant, il n'a qu'à acheter un PC sous Windows![/quote]Ca c'est un vrai commentaire inutile, le fameux "[i]t'es pas content? achète un pc! lol![/i]" :/ Même si les derniers écrans brillants ne me gènent pas, je comprend qu'avoir du mat est une condition sine qua non pour certains (c'est mon cas pour l'écran externe que je branche a mon macbook chez moi). Et même s'il s'agit d'un pc fixe ici, osx86 fonctionne également sur les portables, le fonctionnement est identique. On peut donc être tenté par un portable+osx86 (perso je trouve pas ça du tout adapté.. notamment à cause du clavier). Perso pour les portables, je reste chez mac, pour moi ya pas d'équivalent. Par contre pour les machines fixe, un hackintosh est parfaitement exploitable. J'ai un Shuttle K45 chez moi avec Mac OS X retail (pas de version modifiée genre iAtkos, iDeneb...) et tout marche parfaitement bien. edit : @an3k : la forme max? :D
avatar Psylo | 
@arsinoe, mes plus plates excuses, c'est délicat de suivre la conversation sur 20 pages.
avatar nlex | 
La vraie question c'est : Puisqu'il y a une demande pour un milieu de gamme sans écran chez Apple (appelez-le MiniMacPro si vous voulez) à un prix correcte, je pose la question : POURQUOI APPLE SE PRIVE DE SES VENTES ? et : LA CRISE VA-T-ELLE POUSSEZ APPLE À SE RAVISER ?
avatar arsinoe | 
@Psylo Aucun problème, c'est moi qui ai parfois la flemme de quoter.
avatar ironseb | 
L'ami haineux va revenir sur 2-3 points : Dans le cadre des écran brillant sur les portables, repasser sous PC veut dire en gros racheter LR et CS4 en version PC. Financièrement ça fait très mal tout ça parce qu'Apple se moque d'une partie de ces users. Idem malheureusement pour les desktop. C'est soit un iMac brillant soit il faut aligner 1000€ dans le vent pour un MacPro surdimensionné. Les bugs graphiques ? Lesquels ? Tu as inventé ça où ? Idem pour le wifi. Le PC qui part en morceaux ? Personnellement je ne passe pas mon temps à y mettre des coups de pieds donc je ne pense pas avoir de problèmes du moins pas plus qu'avec mes boîtiers d'iBook où de MacBook qui se tordent allègrement. Quand à l'antenne wifi elle est identique à celle de ma Freebox dont je ne vais pas épiloguer 1000 ans là dessus d'autant qu'elle est en option et que si l'envie te chante tu peux très bien là remplacer par un bundle USB plus discret. Paye plus cher si tu veux, moi ce qui m'intéresse c'est de sortir de belles photos et pour ça je préfère mettre mes ronds dans des objectifs plutôt que dans des Mac inadaptés à mon usage.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR