Fermer le menu
 

dell

Toute l'actualité sur dell

LG commercialise un « petit » écran 21/9 abordable

| 18/11/2014 | 13:00 |  

LG a trouvé un bon filon avec ses écrans au format 21/9. Ces moniteurs extrêmement allongés ne semblent adaptés qu’aux films tournés en CinemaScope, mais ils ont aussi tout leur intérêt en bureautique, puisque l’on peut utiliser plusieurs fenêtres côte à côte quand on a des écrans aussi larges. Nous avions testé un modèle de 34 pouces qui nous avait largement convaincu, mais ce modèle reste assez cher, puisqu’il faut compter plus de 800 € à l’heure actuelle. En réduisant la taille de l’écran, LG a toutefois réussi à baisser considérablement le prix de ces écrans 21/9.

Ainsi, on peut acheter le 29UM55-P, un modèle de 29 pouces « seulement » pour 285 € chez LDLC. Pour ce tarif-là, vous aurez un écran 29 pouces avec une excellente définition : 2560 x 1080 pixels. C’est une dalle IPS, similaire à celles qui équipent les Mac, et si elle est au niveau de l’écran que nous avions testé, ce sera une excellente dalle. Naturellement, le prix étant plus bas, on ne peut pas affirmer que ce sera bien le cas.

Sur ce modèle d’entrée de gamme, LG a aussi fait des concessions sur d’autres points, comme la connectique. Nul Thunderbolt ici, il faut se contenter d’une entrée HDMI et du DisplayPort. On privilégiera ce dernier avec les Mac et il ne devrait pas y avoir de problème de compatibilité majeur, à condition d’en rester aux ordinateurs les plus récents (ceux équipés de Thunderbolt). À noter toutefois que le constructeur ne fournit qu’un câble HDMI : il faudra prévoir un câble supplémentaire (environ 9 €).

LDLC facture la livraison en plus, mais vous pouvez le récupérer gratuitement dans un point relai. Si vous tenez à livrer l’écran chez vous, Amazon commercialise également ce modèle pour légèrement plus cher — 317 € environ —, mais avec les frais de port. Dans tous les cas, c’est a priori une très bonne affaire, même s’il ne faut pas compter sur une qualité de fabrication ou une ergonomie haut de gamme.

Peut-être que cet écran UltraSharp de Dell, avec exa...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Dell est le roi sur les écrans

| 20/09/2014 | 18:20 |  

Le plus important vendeur de moniteurs informatiques au monde s'appelle Dell. Le fabricant de PC est logé devant Samsung, HP, Lenovo et LG Electronics dans le classement établi par IDC. Pour le second trimestre de l'année, le texan a vendu 5 millions de ces écrans (14,5% de part de marché), contre 4,1 millions pour Samsung (12,8%) et 3,8 millions pour HP (12%).

Les trois premiers cèdent toutefois un peu de part de marché comparé à l'année dernière. Seul Lenovo tire son épingle du jeu et progresse légèrement d'une année sur l'autre. Samsung vend moins que Dell mais il affiche le chiffre d'affaires le plus important du secteur avec 1 milliard de dollars.

L'analyse d'IDC est l'occasion aussi de voir à quel point les écrans externes tactiles ne pèsent quasiment rien dans les ventes. Ils ne représentent que 0,4% de part de marché sur cette période, avec le tiers des ventes réalisé aux États-Unis. L'étude ne prend pas en compte les écrans tactiles sur portables, sachant toutefois que Windows 8, très axé sur le tactile, n'a pas rencontré le succès espéré.

Autres observations d'IDC, le format 16:9 écrase les autres avec 84,9% de part de marché, devant le 16:10. Quant à la diagonale la plus prisée, il s'agit du 21" qui récupère 22,5% du marché. Et la technologie LED s'octroie 93% des ventes. Enfin, si Dell est premier, c'est la masse anonyme des autres marques qui en définitive pèse le plus lourd, avec ses 42% de part de marché.

> Accéder aux commentaires

Écrans : la 5K à la fin de l’année chez Dell

| 05/09/2014 | 14:45 |  

La 4K à peine sortie, les constructeurs d’écran pensent déjà à la suite. Dell a présenté aujourd'hui un nouvel écran 27 pouces qui dépasse la définition des écrans 4K : avec 5120 pixels de large sur 2880 pixels de haut, il s’agit du premier écran 5K sur le marché. Sur un écran de cette taille, les 14,7 millions de pixels offrent un rendu très fin et avec une résolution de 218 PPI, on est au même niveau de finesse qu’un MacBook Pro Retina 15 pouces.

Pour le dire autrement, Dell vient de présenter un écran 27 pouces Retina. De fait, sa définition est exactement le double de celle des iMac et de l’écran Thunderbolt d’Apple (2560 x 1440 pixels). Si Apple voulait sortir des iMac Retina, ce serait le choix le plus facile, d’autant que le constructeur a l’expérience nécessaire maintenant avec ses MacBook Pro.

Reste que gérer près de 15 millions de pixels n’a rien d’évident. AnandTech a comparé cet écran à différents ordinateurs et appareils mobiles et c’est, de loin, celui qui a le plus de pixels, excepté un prototype 8K qui est sans doute loin de la commercialisation. À titre de comparaison, l’écran 15 pouces Retina d’Apple ne compte « que » cinq millions de pixels, et les écrans 4K sont légèrement au-dessus des 8 millions de pixels.

Pour un iMac, le problème de la carte graphique se pose, mais ce n’est sans doute pas le plus compliqué. Dans le cadre d’un écran externe, comme celui de Dell, le problème vient de la connexion à l’ordinateur. Le constructeur ne donne pas beaucoup d’informations à ce sujet, mais l’écran utilise probablement la technologie MST qui combine deux flux vidéos différents. A priori, le Thunderbolt 2 pourrait être suffisant, mais comme avec les écrans 4K, il faudra aussi qu’OS X soit adapté spécifiquement à ce modèle.

En bref, même si vous rêvez d’acheter un écran 27 pouces Retina, il faudra sans doute faire preuve de patience. Le modèle de Dell ne sortira pas avant la fin de l’année, et le prix est à la hauteur du nombre de pixels : 2500 $ (environ 2000 €).

> Accéder aux commentaires

Microsoft et Dell se partagent leurs brevets respectifs

| 26/03/2014 | 22:42 |  

Microsoft et Dell annoncent avoir signé un accord de licence de brevets qui va permettre aux deux entreprises de « partager leur technologie et de construire sur les innovations de l'autre. » Les deux principaux acteurs du PC présentent cet accord comme une suite logique à leur longue relation.

Dell va payer des royalties à Microsoft sur chacun de ses produits Android ou Chrome OS vendus. La firme de Redmond a multiplié les accords de ce genre avec les fabricants d'appareils Android au fil des ans. Le scénario est toujours le même : le constructeur se met à l'abri de poursuites de Microsoft pour des violations de brevets sur des éléments système utilisés dans Android.

L'éditeur de Redmond va par ailleurs prendre une licence sur la propriété intellectuelle de Dell liée aux deux systèmes de Google. Enfin, Dell aura accès à une licence sur la Xbox. Le communiqué est avare en détail, mais il est très peu probable que le constructeur de PC se mette à sortir sa propre Xbox. L'accord porte certainement plutôt sur l'utilisation de technologies comme Kinect dans les PC.

> Accéder aux commentaires

Dell facture 19,50 € l’installation de Firefox

| 06/03/2014 | 18:05 |  

Sur certaines de ses machines, Dell semble avoir trouvé un moyen « astucieux » de renflouer ses marges. Le constructeur propose à ses clients de préinstaller Firefox pour environ 19,50 euros.

C’est le site The Register qui est à l’origine de cette « charmante » découverte. Cette pratique a été repérée dans un premier temps sur les sites britanniques et américains de Dell. Après vérification, elle est proposée également sur le site français de Dell sur certaines machines. C’est le cas par exemple de l’Optiplex 7010 Performance.

The Register a interrogé la fondation Mozilla pour savoir si oui ou non cette pratique est légale. Il semblerait qu'une telle facturation ne soit « pas conforme à nos contrats et conditions d'utilisation », estiment les éditeurs du navigateur. Une enquête est en cours du côté de Mozilla qui suit la situation depuis plusieurs mois. La fondation a toujours interdit la vente de son logiciel.

Dell estime de son côté être dans son droit. Le constructeur américain explique qu’il facture l’installation de Firefox et non le navigateur web en lui-même.

> Accéder aux commentaires

Dell se restructure et supprimerait au moins 2 000 emplois

| 06/02/2014 | 18:15 |  

Il y a quelque mois de cela, Dell a quitté le monde de la bourse. L'entreprise texane se trouve dans une situation délicate et une restructuration est en cours. Ce lundi, The Register annonçait un plan de licenciement massif qui concernerait 15 000 postes. D'après Re/code, ce chiffre est largement exagéré, une information confirmée par le constructeur lui-même qui s'est toutefois refusé à donner des chiffres .

XPS 15 Platinum - version 2014

Selon Re/code, Dell envisagerait en fait de supprimer 2 000 à 3 000 emplois. Un porte-parole a confirmé un plan de départ, tout en précisant que la plupart seront sur la base du volontariat. Il a ajouté que l'entreprise était en train d'embaucher dans les secteurs sur lesquels elle va dorénavant se concentrer : « développement matériel et logiciel, ingénierie et assistance utilisateur dans le monde entier. »

Dell emploie un peu plus de 109 000 personnes à travers le globe. L'entreprise a été rachetée en octobre dernier par son fondateur qui l'a ainsi fait sortir de bourse (lire : Michael Dell a racheté Dell). Cette sortie de cotation permet au groupe de se restructurer à l’abri des regards.

> Accéder aux commentaires

Quand Dell rêve un peu trop d'OS X

| 05/02/2014 | 10:30 |  

Dell s'est un peu emporté dernièrement dans un clip où il assure la promotion d'un de ses portables. Le fabricant y montre le XPS 15, lequel fonctionne par moment non pas avec Windows 8, mais OS X.

Certains passages montrent des programmes avec un système de fenêtres que connaissent bien les possesseurs de Macintosh.

Faut-il y voir un lapsus révélateur pour Dell, qui joue à fond la carte du MacBook Air ? Le design de cette machine est sur certains points assez proche de l’ultraportable d’Apple. Et pour illustrer la finesse de son ordinateur, Dell sert sur son site des clichés que l’on a vu à maintes reprises sur le site de son concurrent.

Pour en revenir à la publicité, Dell l’a retirée dès que cette bourde a commencé à faire le tour de la toile…

> Accéder aux commentaires

Dell lance un écran 4K Ultra HD de 28" à 700$ [MàJ]

| 09/01/2014 | 12:30 |  

Suivant un mouvement général, Dell lancera fin janvier un écran 4K Ultra HD de 28" pour moins de 1000$. Ce modèle, numéroté P2815Q, offrira pour 700$ une définition de 3840x2160, avec un pied permettant l'ajustement de la hauteur, de l'inclinaison et de l'orientation de la dalle (mode portrait). Cet écran sera commercialisé à partir du 23 janvier.

Dell P2815Q 4K

Le fabricant vend déjà des modèles 4K Ultra HD en 24" et 32", les UltraSharp IP2414Q et UP3214Q. Le 24" est affiché à 1300 dollars et 1486 euros en France (3 240 euros pour le 32"). La version 28" a donc quelques chances de rester bien en deçà des 1000 euros.

Reste qu'avec une diagonale plus importante, ce 28" est quand même bien moins cher que le 24". Dell n'a pas encore donné le détail des caractéristiques de cet écran et, partant, les compromis réalisés pour tirer ainsi l'étiquette vers le bas. Mais on sait déjà que les 24" et 32" utilisent des dalles IPS. Plusieurs constructeurs ont annoncé des écrans 4K Ultra HD de 28" aussi à moins de 1000 dollars. Ils ont comme point commun des dalles TN, moins qualitatives que l'IPS, et aussi quelques différences sur les temps de réponse et la connectique. Dell a parlé de « performances égales » à celle du 24" pour l'écran, il reste à voir ce que cela signifie.

[MàJ] : Dell a précisé les caractéristiques de son écran 4K Ultra HD de 700$. Comme on le pressentait, elles expliquent son prix abordable. Ce moniteur est à ce titre proche d'autres modèles dans cette gamme tarifaire. Il utilise une dalle TN et non IPS, une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz, mais uniquement en définition 1080p. Si l'on monte en 3840 x 2160 on bascule sur du 30 Hz, ce qui rend l'utilisation peu confortable pour autre chose que de la lecture vidéo. La luminosité est de 300 cd/m2, le temps de réponse de 5 ms, les angles de vision de 170° et la connectique comp...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Mac Pro et écran 4K : il est urgent d’attendre

| 02/01/2014 | 21:30 |  

Dans son très long et très détaillé test du nouveau Mac Pro, AnandTech a naturellement évoqué la question des écrans 4K. L’ordinateur est capable de gérer pas moins de trois écrans 4K en même temps, une prouesse. Pour alimenter correctement les 4096 x 2160 pixels requis, il faut une carte graphique digne de ce nom, mais cela ne suffit pas. Comme l’a appris le site, il faut aussi un écran compatible et à l’heure actuelle, c’est plus compliqué que prévu…

Le Mac Pro et l'écran 4K de Sharp - Photo SlashGear

Pour atteindre la définition Ultra HD, il faut une carte graphique et un écran capables de gérer la fonction Multi-Stream Transport (MST) que l’on trouve dans le Thunderbolt 2 des nouveaux Mac Pro, entre autres. Cette fonction permet d’envoyer deux flux vidéos d’une définition de 1920 x 2160 pixels, soit la moitié de ce qu’il faut pour une image 4K. La carte vidéo découpe en deux ce que vous voulez afficher et l’écran réunit les deux parties pour avoir un affichage complet à la bonne définition.

Cette opération de découpage et assemblage n’est pas standard, chaque constructeur de carte graphique et chaque constructeur d’écran peut l’implémenter différemment. Résultat, tous les écrans 4K vendus à ce jour ne sont pas compatibles avec le Mac Pro. Le Sharp PN-K321, un écran 32 pouces vendu par l’Apple Store, fonctionne sans problème en 4K, puisqu'OS X a été optimisé pour lui et il suffit de le brancher pour que tout fonctionne.

En revanche, le Dell UP2414Q qui présente le double avantage d’être plus petit (24 pouces) et surtout moins cher (environ 1500 €) ne fonctionne pas avec le Mac Pro pour le moment, en tout cas pas de manière optimale. AnandTech a réussi à le configurer en 4K, mais à 30 images par seconde seulement, ce qui n’est pas suffisant en usage informatique.

L’autre problème relevé par le site concerne cette fois OS X. Utiliser le système d’Apple sur un écran 4K avec la définition de base n’est pas très pratique, notamment parce que tous les textes sont...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

De nouveaux écrans 4K arrivent sur le marché

| 22/12/2013 | 10:08 |  

Les écrans 4K devraient devenir à la mode dans les mois à venir, du moins chez les professionnels dans un premier temps vu les prix actuels. Eizo a récemment présenté le le RadiForce RX850. Destiné au milieu médical, cet écran 31" dispose d’une dalle IPS capable d’afficher une définition de 4096 x 2160 pixels.

Il dispose d’une luminosité maximale de 850 cd/m², d’un taux de contraste de 1450 :1, d’un temps de réponse (on/off) de 20 ms et possède un angle de vision de 178° aussi bien en horizontal qu’en vertical. En matière de connectique, il embarque deux ports USB 2.0, 2 entrées DVI-D ainsi que 2 DisplayPort. Ce modèle ne sera pas disponible à la vente avant le mois de mai.

Dell, de son côté, poursuit la commercialisation de sa gamme d’écrans 4K. Après le Dell UltraSharp 32 (UP3214Q) sorti en début de mois, le Texan commercialise depuis peu un écran 24" 4K. Vendu 1481,84 € TTC, l’UltraSharp 24 est capable d’afficher du 3840 x 2160, dispose d’un contraste 1000:1, d’une luminosité de 350 cd/m2, d’un temps de réponse de 8 ms et d’un angle de visualisation de 178 degrés. En matière de colorimétrie, il prend en charge un spectre de 99 % en AdobeRGB et 100 % en sRGB. L’UltraSharp 24 embarque des connecteurs HDMI, DisplayPort, mini-DisplayPort, ainsi que 4 ports USB 3.0 et un lecteur de carte mémoire 6 en 1.

Enfin, il est à noter que Mac4ever a réussi à faire fonctionner l’écran 4K Ultra HD PN-K321 32 pouces de Sharp sur un MacBook Pro Retina. Cet écran recommandé par Apple pour son nouveau Mac Pro ne marche d’après elle qu’avec sa station de travail dans sa version européenne. Pour une histoire de taxe, le PN-K231 est dépourvu de connecteur HDMI en Europe (lire : L'écran 4K...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pages