Fermer le menu

Pourquoi Google a acheté Nest 3,2 milliards de dollars

Christophe Laporte | | 12:30 |  37

L’annonce de l’acquisition de Nest par Google a fait l’effet d’une bombe hier, surtout au vu du montant de la transaction : 3,2 milliards de dollars. La seule fois où le géant de l’internet a dépensé plus d’argent, c’était pour Motorola en 2011 (12,5 milliards), un acteur historique dans son domaine, ce que Nest n'est pas. Mais c’est par exemple plus que pour DoubleClick (3,1 milliards de dollars, publicité en ligne), YouTube (1,6 milliard de dollars) ou AdMob (750 millions de dollars, publicité aussi), trois acquisitions fondamentales dans la stratégie actuelle de Google.

Twitter / dcurtis : The Nest thermostat is in about ...

Le père de l’iPod débarque chez Google

Il n’y a pas que le prix qui fait jaser. Si cette acquisition ne passe pas inaperçue, c’est parce que Nest est une société cofondée et dirigée par Tony Fadell que beaucoup présentent comme le père de l’iPod. On se souvient d’ailleurs, pour la petite histoire, de la promesse de Tony Fadell faite à Steve Jobs lorsqu'il quitta définitivement Apple en 2010. Il avait juré qu’il n’irait pas chez la concurrence. L’homme a tenu promesse, puisqu’après une année sabbatique, il fonda Nest et son thermostat révolutionnaire.

De l’extérieur, le timing de cette annonce est assez surprenant. Ces dernières semaines, Nest était proche de boucler une levée de fonds de 150 millions de dollars. Un apport qui aurait valorisé la société à un peu plus de 2 milliards de dollars. Mais il y a eu cette offre de Google qui ne se refuse pas. D’après Re/Code, seule la firme de Mountain View a fait une offre. Il n’y avait manifestement pas une volonté de Nest de se vendre à tout prix et au plus offrant.

L’intérêt de Google pour Nest ne date pas d’hier. Google Ventures, le fonds d'investissement créé par Google en 2009, avait déjà misé dans Nest en 2011. Auparavant, Sergey Brin, cofondateur de Google, avait été l’un des premiers à avoir le droit à une démonstration de ce thermostat connecté. Depuis, les dirigeants de Google ont toujours suivi de près le développement de la start-up fondée par Fadell et son bras droit Matt Rogers, un ancien également de l’équipe iPod (lire aussi Après le thermostat, Nest veut réinventer les détecteurs de fumée).

Dans un entretien accordé à Re/Code, Tony Fadell affirme avoir commencé à discuter d’un rapprochement avec Google l’été dernier, mais les choses se seraient accélérées en novembre. Fadell assure que cette opération n'a pas un objectif purement financier.

L’accord semble en tout cas très favorable à Nest qui continuera à opérer sous sa marque, qui ne sera pas engloutie par le géant de l’internet. La start-up travaillera dans son coin, en partenariat avec Google. Tony Fadell déclare : « Une start-up a deux choix : soit de rester indépendante, soit de rejoindre quelqu’un. Avec cela [l’acquisition de Google], nous avons le meilleur des deux mondes ». À l’entendre, l’objectif de Google, c’est que Tony Fadell et son équipe réalisent leur vision, qui consiste à créer une « maison consciente ». Pour y parvenir, Nest a besoin de fonds et peut s’appuyer là sur un partenaire disposant d’une infrastructure sans pareil.

De gauche à droite : Matt Rogers, Larry Page et Tony Fadell
De gauche à droite : Matt Rogers, Larry Page et Tony Fadell

Comment Google prépare l’avenir

Pour Google, cet investissement est loin d’être anodin, il s’agit là pour le géant de l’internet de préparer la prochaine étape de son développement : celui des objets connectés qui, dans l’idéal, seront contrôlés par son infrastructure. Ce sont aussi les brevets de Nest qui tombent dans l'escarcelle de son acquéreur. Google n’en est pas à son premier coup d’essai. Lors de la Google I/O en 2011, le groupe avait présenté son initiative Android@Home. L'idée était déjà de pouvoir intégrer le plus possible le système de Google dans la maison du futur. Parmi les exemples présentés à l’époque : le réglage de la luminosité d'une pièce à l'aide d'une ampoule compatible Android.

L’ampoule n’a jamais vu le jour, mais la vision était déjà là et elle n’est pas si éloignée de celle de Nest. Et Google ne l’a jamais perdue de vue. Depuis quelques mois déjà, Google multiplie les projets matériels (Nexus Q, Chromecast…). Mais le géant de l’internet s’est sans doute rendu compte qu’il lui manquait un certain savoir-faire pour concevoir des produits à la hauteur d’Apple en ce qui concerne l’intégration matérielle. Nest est l’une des rares sociétés qui excelle à la fois dans le logiciel, le matériel et le service.

Quoi de plus naturel alors que de mettre la main sur l'un des pères de l’iPod et son équipe qui travaillent actuellement aux objets qui seront incontournables demain ? Plus que jamais, pour que l’opération soit rentable pour Google, il faut impérativement que Nest continue d’être Nest et que l’on n’assiste pas, comme c’est souvent le cas, à un exode de l’équipe dirigeante, une fois la transaction finalisée. Google l’a compris et ce n’est pas pour rien qu’elle laisse carte blanche ou presque à sa nouvelle acquisition. Reste à Tony Fadell de montrer une nouvelle fois qu’il est un homme de parole.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

37 Commentaires

avatar vange92 14/01/2014 - 12:39via iGeneration pour iPad

Oui bien sur. Google a ACHETÉ Nest juste pour les aider à accomplir leur vision. Pourquoi ne pas leur avoir donné simplement de l'argent alors!? Ce ne sont que des paroles en l'air pour rassurer les clients de Nest. On verra ce qu'il en sera devenu dans un an.

avatar DarKOrange 14/01/2014 - 12:42via iGeneration pour iPad

@vange92

+100

avatar ET42 14/01/2014 - 12:48via iGeneration pour iOS

@vange92 :
Oui, enfin ils les aident mais ils se font quand même de l'argent là dessus, faut pas oublier.

avatar DarKOrange 14/01/2014 - 12:41via iGeneration pour iPad

Aux dernières nouvelles Google aurait décidé de renommer le thermostat NsaEST

avatar Genay 15/01/2014 - 05:07via iGeneration pour iPad

@DarKOrange

+1000

avatar NAVY7GAS 14/01/2014 - 12:44via iGeneration pour iOS

Eh bien, l'ennemi de ton ennemi est mon ami.
Voilà qui prouve qu'on est rien de moins que des consommateurs, des munitions qui peuvent se charger dans le fusil de l'un comme l'autre. Et nous comme des balles aveugles au fond de la cartouche, on défend le fusil qui risque de nous éjecter n'importe quand! Avis aux fanbees (dont je fais aussi parti)

avatar benappleform 14/01/2014 - 13:29via iGeneration pour iOS

@NAVY7GAS :
Vraiment bien dit.

avatar Theketchupman 14/01/2014 - 12:48via iGeneration pour iOS

J'ai un Nest Protect et j'en suis très content (pour autant qu'on puisse en être). J'avais l'ambition d'équiper ma future maison en Nest (thermostat pour la chaudière, et quelques détecteurs). Là, je suis devenu beaucoup plus sceptique.

avatar Gagolak 14/01/2014 - 12:48via iGeneration pour iOS

Chouette !

Je me réjouis que les maisons analysent tout pour envoyer ça à Google ^^

avatar benappleform 14/01/2014 - 13:30via iGeneration pour iOS

@Theketchupman :
Lol

avatar iDidier 14/01/2014 - 12:53via iGeneration pour iOS

Toutes les 30 secondes il y aura une pub vocale sur le thermostat et le détecteur de fumées ! Il s'est vendu à la pire société qui soit !

avatar Bungie 14/01/2014 - 13:09

Deuxième trimestre 2014, Google rachète Massey-Fergusson, grosse acquisition qui devrait renforcer la position du géant des internaites dans le domaine agricole.

Troisième trimestre 2014, Google rachète LA petite start-up française qui monte "Meulin & Fils Plâterie Maçonnerie" et ses brevets sur un mastique révolutionnaire.

Quatrième trimestre 2014, Google fait faillite : les nouveaux protocoles énoncés par le W3C garantisse un anonymat inviolable aux internautes, privant Google de 92% de ses finances.

Seul les autorités d'un pays ont accès à une forme de pistage. Dans la foulée, un moteur de recherche open-source, publique et gratuit est créé sous l'égide du W3C, de l'ONU et du CERN.

Plus aucun cabinet d'avocat ni pizzerias du Midwest ne veut alors payer pour figurer sur un moteur de recherche devenu obsolète et des clients inateignables. Tout un pan du web doit se recycler car AdSens et AdWords ne peuvent plus rien récolter.

Larry Page rejoint alors... Microsoft. "Ensemble nous allons donner une nouvelle impulsion à la société, et ce grâce au logiciel libre©".

avatar pat3 14/01/2014 - 13:43via iGeneration pour iPad

@Bungie

Je connais pas ta moquette, mais je veux la même :-)

avatar apreslapluie 14/01/2014 - 23:30via iGeneration pour iOS

@pat3 :
Tu m'en laisses ?

avatar zearnal 14/01/2014 - 13:18

On a du Google dans les poches, maintenant on a du Google dans la maison, si on garde en tête que Google vie grâce aux publicité qu'elle vend, je suis de plus en plus méfiant quant à l'omniprésence de cette société, et ça ne va pas s’arrêter là.

avatar negaca 14/01/2014 - 13:30via iGeneration pour iOS

La réponse est simple : pour faire ch**r le monde !

avatar Macduff 14/01/2014 - 13:32via iGeneration pour iOS

L'échiquier est en place. Les pièces avancent.

avatar patrick86 14/01/2014 - 14:00

"le géant de l’internet"

Ce que fait Google s'apparente plutôt à du Minitel qu'à de l'internet.
Tout centraliser sur les gros serveurs d'un même gros acteur, c'est tout sauf de l'Internet.

Visiblement, Google aimerait que nos maisons entières soient connectées à son système. Merci, mais non.

--

Les thermostats connectés sont une blague. Le thermostat n'a pas à être connecté à autre chose qu'un système centralisé, DANS la maison, de contrôle du chauffage, de l'énergie, de l'éclairage, voire plus encore. Que ce système soit ensuite connecté à Internet, pour être accessible (par l'utilisateur) via le web et/ou une application sur appareil mobile est tout à fait envisageable.

Une maison n'a PAS à être dépendante d'un système mondial centralisé. (Encore moins d'un vendeur de publicité).

avatar marcpafr 14/01/2014 - 14:09

Une blague à 3 milliard quand même...
Etes vous allé au CES? je ne pense pas car la réalité est vraiment différente de votre point de vue.

avatar patrick86 14/01/2014 - 18:24

@marcpafr :

Non, je ne suis pas allé au CES, mais j'ai la description du thermostat nest sur leur site.

L'idée de vouloir simplifier la programmation du thermostat, j'approuve totalement.

Mais la solution nest pose plusieurs problèmes.

Un seule sonde de température pour toute la maison est une erreur, surtout si on a plusieurs étages. A moins de mettre plusieurs de ces thermostats mais c'est idiot. Il vaut mieux UN système de régulation et DES sondes là où il faut.

Retenir l'heure de levé et de couché, c'est cool. Et si je me lève plus tard le dimanche ?
Une modification momentanée de la consigne sera mémorisée.
Il ne répond pas aux problématiques d'homogénéité de température dans la maison, ni aux besoins de mettre en consigne éco des pièces inoccupées (et seulement ces pièces là).
Il ne me pas la salle de bain à 22°C matin et soir, tout en laissant le reste de la maison à 19°C.

Il n'y AUCUNE bonne raison permettant de justifier que le contrôle des systèmes de chauffage se fasse en lien avec des serveurs extérieures aux habitations concernées.

Comble de d'absurdité, la connexion réseau uniquement par Wifi, pour un appareil FIXE.

avatar BennyLaMalice 14/01/2014 - 21:32via iGeneration pour iPad

@patrick86

Je suis du même avis que toi... Et selon moi l'avenir de la domotique passe plutôt par un système intégré basé sur un protocole comme KNX, le tout avec une passerelle ethernet pour les petits geeks comme nous qui voulons pouvoir tout piloter depuis nos iDevices.

avatar chevalbert 14/01/2014 - 14:05via iGeneration pour iOS

J'ai buggé sur le "ce que Nest n'est pas" ;)

avatar Doctomac 14/01/2014 - 14:32

"Pourquoi Google a acheté Nest 3,2 milliards de dollars"

Pour pouvoir avoir un homme de la trempe de Fadell capable de leur produite enfin du hardware de qualité.

avatar béber1 14/01/2014 - 16:40

Y'a evidemment de ça,
puisque Faddell s'est spécialisé dans les petits appareils electroniques depuis les années 90.
Il y a donc pour Page, mais surtout pour Sergey Brin qui se passionne sur ce terrain-là, une acquisition de compétences de 1ere main,et un labo prospectiviste sur la domotique de demain, et sans doute dans pleins d'autres domaines

Mais il y a aussi l'acquisitions de brevets.
Et, en ce sens où Google était en manque dans le domaine des mobiles, le géant de l'internet prend desormais de l'avance sur ce futur terrain porteur, et pour lequel il doit nourrir de grosses ambitions pour assoir sa prééminence future.

Pour Faddell, le deal doit sans doute être celui d'une garantie, financière surtout, pour pouvoir mener ses recherches bien à l'abri des aléas financiers de son entreprise. Mais c'est apparemment un homme de caractère (qui a été ecouté par Jobs), et donc, cela ne m'étonnerait pas qu'il parte un jour vers d'autres aventures si jamais les conditions de son exercice ou de son équipe ne lui convenaient plus

avatar toto160 16/01/2014 - 10:18

Le hardware du Nexus 5 c'est de la merde peut être ?

Sinon oui c'est vrai Apple fait du super matos, surtout la coque du iPhone 5/5S qui se raye juste en le mettant dans la poche. C'est plutôt eux qui devrait acheter des sociétés à 3 milliards, ils en ont bien besoin.

Pages