Chroniques du SAV : l'iMac G4 avait une âme

La redaction |


Vus de l'extérieur et parfois même de l'intérieur, les Mac sont souvent, sinon toujours, parfaits. D'ailleurs, même Apple le dit… Du moins ils semblent l'être, car il peut en aller tout autrement. "Mackie" fut technicien atelier chez un important revendeur Apple pendant 10 ans, de 2001 à 2011. Une situation privilégiée pour observer les machines d'Apple sous un autre angle, celui de leurs petits ou grands pépins et défauts. Voici la suite de ces chroniques estivales sur le "SAV du Mac". Aujourd'hui, l'iMac G4.

Un « technical tour de force » pour reprendre l'expression de Steve Jobs au lancement de ce tout nouvel iMac G4 il y a 10 ans. Petit rappel historique : Apple sort à peine de sa longue convalescence, sa campagne d'image - Think Different - était en noir et blanc, mais ses machines étaient en couleurs. La concurrence s’y essayait d'ailleurs, au vu de l'attention médiatique portée à ces produits multicolores, iMac en tête suivi par le premier iBook.

Puis Apple remisa tout cela dans un tiroir au profit d'une seule teinte : le blanc. Du blanc façon Eddy Barclay, de la tête aux pieds. Et une machine à la bouille rigolote, jusque dans la pub où elle tirait la langue au passant médusé. Un iMac à l'écran devenu plat, mais gardant des rondeurs.

Côté SAV, je ne savais pas trop quoi en penser, en revanche une question se posait immédiatement : comment avaient-ils pu mettre des composants, a priori rectangulaires, dans une demi-sphère …? La réponse fut rapidement donnée avec l'arrivée du manuel de maintenance, véritable mode d'emploi du savoir-faire d'Apple en intégration. Dans cet iMac G4, l'espace était partout utilisé à bon escient, le superflu n'avait pas voix au chapitre.



Mais voilà, qui dit formes inhabituelles, dit outils tout aussi inhabituels. Parmi les plus improbables, mais indispensables, un carré de mousse… que l'on devait évidemment commander chez Apple moyennant une somme rondelette. Des câbles d'extension internes aussi, pour mener à bien des tests à « coeur ouvert ». Et surtout, un Torx de 15, vestige des SAV, puisqu'il servait déjà au démontage du vénérable Macintosh SE (1987) et, bien plus tard, d'autres monoblocs.

Inédit à l'extérieur, une visite à l'intérieur de l'iMac G4 révélait en réalité quelques personnages connus : du G4 à 700 ou 800 MHz, un lecteur optique en 5 pouces ¼ et un disque dur de 3,5 pouces. Seule singularité, probablement consécutive à ce design hors cadre, les deux emplacements mémoires qui étaient différents : DIMM pour l'un, SO-DIMM pour l'autre. Coté écran cela paraît modeste aujourd'hui, mais le 15" d'alors étonnait, perché qu'il était sur ce cou (et non un bras comme il fut parfois décrit à tort). Un cou que l'on pouvait plier à ses désirs et qui participait pour beaucoup à « l'âme » de cette machine.



En revanche, les techniciens comme nous ne pouvaient retenir une grimace devant la perspective d'effectuer des réparations sur une telle machine. Avec une bonne excuse à cela, nous avions été échaudés par les iMac G3, malaisés à ouvrir et dont on ne cessait de remplacer les cartes-mères. Il m'est arrivé de changer jusqu'à sept fois la carte d'un même iMac G3 sans que cela ne change rien à son état… Le design tout en contorsions de ce nouveau modèle réveillait donc de pénibles souvenirs.

Après des disponibilités difficiles pour les clients, les premiers iMac G4 arrivèrent en SAV, on put enfin se faire la main. Car oui, bien que les techniciens reçoivent une formation de base dans la réparation des machines d’Apple, chaque nouvelle génération impose de tout réapprendre sur le tas. Au risque de provoquer un peu de casse. Apple ne fournit que des manuels de maintenance avec les procédures à suivre, qui d'ailleurs comportent parfois des erreurs dans les premières éditions.

Il arrive qu'il faille en passer par plusieurs essais pour enfin prendre le coup de main et alors, découvrir de petites astuces de démontage absentes de la littérature technique d'Apple.

Singulièrement fiable



Cet iMac tournesol (1), c’est aussi l’un de ses surnoms, donnera tort aux appréhensions des techniciens puisqu’il sera finalement très fiable. Par contre, il sera victime de pas mal de casse provoquée par les utilisateurs eux-mêmes. Citons les vis abimées au démontage ; la patte de l’emplacement interne de RAM cassé et rendant impossible le maintien de la barrette ; la façade de l'écran abimée ; la tentative de démontage des vis du cou de l'écran que personne ne savait remettre et qui obligera à un remplacement pur et simple (c'était de loin la pièce la plus longue à démonter).



Je me souviens aussi du SAV d’une grande enseigne de produits culturels et électroniques qui nous envoyait ses machines en réparation et dont les techniciens avaient une fâcheuse tendance à appuyer sur ce fameux cou et d'en déformer la partie la reliant à la base de l'ordinateur. De quoi entretenir de bonnes relations entre SAV partenaires…

Esthétique, cette machine n’évoluera que par son écran. Un 17 pouces viendra vite épauler la gamme en juillet 2002, puis en novembre 2003 ce fut le tour d’un magnifique 20 pouces. Une taille impressionnante à l'époque (et plus encore avec cette impression de suspension dans les airs), mais hors de prix. Ce qui en fait un modèle actuellement très recherché. À l’intérieur, le G4 évoluera jusqu'à 1,25 GHz, la carte graphique aussi, mais pour une poussive GForce 5200FX. Quoi qu’il en soit, nombre de techniciens, dont je faisais partie, aimaient cette machine. Un sentiment certainement partagé chez tous ceux qui l'ont eu (ou l'ont encore). Ce Mac avait une « âme ».



(1) Les écrans plats devenant suffisamment abordables pour être utilisés sur les iMac en remplacement du tube cathodique, l'équipe de Jonathan Ive avait imaginé en 2000 placer la carte-mère au dos de l'écran (à la manière de feu le Spartacus). Une idée refusée par Jobs qui cherchait plus de légèreté dans le design. Un jour, au gré d'une conversation dans le jardin de l'épouse du patron d'Apple, ce dernier montra en exemple à Jonathan Ive la forme des fleurs et évoqua l'exemple du tournesol comme exemple d'inspiration. Plus tard, une fois en mesure de réaliser une machine plus fine, l'idée originale d'une carte-mère accrochée à l'écran fut remise sur les rails et concrétisée avec l'iMac G5. Il s'est dit aussi que la pièce articulée de l'iMac G4, véritable merveille de précision, coûtait extrêmement cher à fabriquer.



(Pixar aussi réalisera des clips mettant en scène cette machine).

Sur le même sujet :
- Les autres chroniques du SAV

crédit images détails : Laurent Bourrelly & Kevin Omura.

avatar Link1993 | 
Kinky, mabeille, je suis d'accord avec vous, mais vous forcez un peu trop... Mon imac de fin 2007 marche encore impecablement bien sans soucis ni rien. J'ai mountain lion, je fais tourner deus ex (et windows...). Breff, une tres bonne machine, et a ce moment la, cette imac a quand meme pris en qualité (premiere serie des alu). l'imac de mon frere de 2009, tiens bien moins la route... (surtout au niveau carte graphique avec une incroyable carte de netbook, la nvidia 9400m...) J'ai encore un ibook g4, que j'utilise toujours, en tant qu'ordi portable. Je viens de lui ajouter 1go, je vais aussi lui racheter une batterie, et cette ibook servira encore alors qu'il a deja 8 ans ! Breff, la qualité d'apple n'est plus ce que c'etait certe, mais si on regarde les portables, la qualité reste quand meme meilleure que la concurance, et le hardware (sauf la carte graphique) reste bien meilleure que la concurance, comme avec ce trackpad indetronable ou la coque alu des mbp, qui meme si elle devient lassante, est toujours aussi indetronable. Les meilleurs design chez apple reste le imac tournesol, le g4 cube, et l'acien design du macbook pro ^^
avatar Jiminy Panoz | 
"et toi t'es une honte à toi tout seule rien qu'en comparant cette sous-merde d'Acer à Apple. Bref, je sais pas ce que tu fumes, mais arrête vite." En tout cas, vu que ça fait deux ans qu'Apple ne corrige pas une kernel extension foireuse de l'iMac 24" early 2008 qui touche pas mal de gens… (ils sont obligés de récupérer les kext "graphiques" de la version OS 10.6.2) Je trouve qu'on peut commencer à faire ce genre de comparaison… Voir ici : https://discussions.apple.com/message/19345198?ac_cid=tw123456#19345198 (et ce n'est pas comme si les power users faisaient le boulot des développeurs OS X à chercher la source du problème, trouver une solution et régler le problème depuis qu'il est apparu (MAJ OS 10.6.3)… Pour info : 284278 Views / 1212 Replies C'est sûr que ça doit passer inaperçu…
avatar Mabeille | 
@Link1993 on ne force pas le trait. les soucis d'écran sur les imacs 17" tu cherches tu trouves très vite. les soucis de trace sur le alu tu cherches tu trouves très vite. Le propos ce n'est pas de dire qu'ils ne sont pas bons mais que la qualité des produits utilisés laisse franchement à désirer. Que la conception déconne. Bref que l'on ne retrouve pas ce qu'on est en droit d'attendre pour le prix. ouaip excuse moi j'ai un ibook g4 de décembre 2005 ... tu ne fais pas tourner grand chose dessus. Une vidéo sur youtube? un calvaire. Les vidéo en général sont un calvaire.... je suis fréquemment en contacte avec des portables pc qui ont cet âge et en comparaison ils s'en sortent mieux. Normal à l'époque les AMD et les premiers Core solo ensuite duo et 2duo ... écrasaient le G4 .... Ton g4 il tourne mais il le fait avec des béquilles... et encore je dis ça mais j'ai du bol d'avoir une version 1.33Ghz je n'ose imaginer s'il s'agit d'un processeur plus léger. bon maintenant ton imac tourne cool tu sembles satisfait, mais en terme de puissance tu es loin du compte, mais ça te suffit bravo.
avatar rva1mac | 
Elégant et pratique avec son moniteur que l'on déplace du bout des doigts et les connecteurs facilement accessible bien qu'ils se trouvent à l'arrière. C'est mon préféré !
avatar kino | 
Je partage le plaisir de tous à utiliser cette machine. Le mien stocke toutes mes photos et me sert de disque dur de sauvegarde et de cadre photo numérique. De plus, il me permet d'utiliser mes disques de stockage REV firewire de chez Iomega, ce sytème de sauvagarde étant devenu incompatible avec Snow Leopard et Lion.( Belle arnaque d'Iomega) J'espère pouvoir garder cette machine fonctionnelle pour mon fils qui a 2 ans aujourd'hui.
avatar JohnBob | 
Machine géniale à tout point de vue, et d'une fiabilité exemplaire ! Mon iMac G4/800 17" tourne toujours 24H/24 depuis octobre 2002 !!!! (utilisé entre autre, en terminal pour accès aux bases de données FileMaker hébergées sur iMac Intel Alu, via réseau Ethernet)
avatar ekami | 
Le bijou technologique de ce modèle est le pied articulé : le poids de l'écran fait un contrepoids parfait au ressort situé dans la tige, fermement attachée à la base, très lourde. Dommage que ce système n'ait pas pu être transposé à un autre modèle d'iMac. Par contre côté CPU, je lui préfère largement le Mac Mini G4 : j'en ai encore un qui sert régulièrement pour mes applications Classic. L'iMac G5 restera cependant l'iMac le mieux conçu de tous les temps : il suffit d'en avoir ouvert un pour se rendre compte de la qualité du travail réalisé. Les modèles d'iMac suivants sont un véritable foutoir interne, sans compter leur dalle brillante (beurk... )
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Le miens est encore sur mon bureau mais plus pour longtemps. Samedi matin ses nouveaux propriétaires viennent le chercher.
avatar kitetrip | 
J'ai eu un iMac G4 17 pouces pendant 6 ans... De loin la meilleure et la plus belle machine qu'Apple ait réalisé !!
avatar Schlurf | 
Tout simplement le meilleur ordinateur jamais conçu par Apple. Un ordinateur qui a beaucoup plus de charme que tous ses successeurs. Dommage que les 20" soient si rares sur le marché de l'occasion. Je vais tenter de récupérer une coque vide pour y bâtir un "hackintosh" moderne à l'occasion.
avatar Mecky | 
Extraordinaire le nombre de réactions avec lesquelles je suis en parfait accord ! Et aussi bien dans le positif que dans le négatif ! (Que quelques rares exceptions sur plus de 4 pages.) Manqué avant l'arrivée du G5 (deux mois sans iMac au catalogue car tout le monde s'était rué sur les derniers Tournesols encore en vente), j'ai dû me résoudre à acquérir un 20" d'occasion il y a maintenant plus de 4 ans. J'avais d'ailleurs revendu mon G5 pour la cause. Vous en connaissez beaucoup qui auraient fait ce chemin-là ? Et je ne le regrette pas. J'ai acquis depuis un i7/27" pour la vidéo. Mais tout le reste est utilisé au quotidien de préférence sur mon Tournesol bien plus agréable malgré Tiger à qui Time Machine manque cruellement. C'est vrai que le 17" est le design parfait. Mais le 20" est plus pérenne au niveau de son extensions mémoire, disque et de son accès USB 2 ! Puisse-t-il tenir encore longtemps, très longtemps ! Le rêve serait un nouvel iMac deluxe = Tournesol actualisé (Retina, Thunderbolt, USB 3, SSD, etc... Je pense que nous serions nombreux à l'acquérir, même à 3.000 €, non ? !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Oui, quelle Machine !!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Mecky je suis d'accord...J'ai un PowerMac G4 Cube et un tournesol 15" et j'adore ses deux machines !!! Dites vous qu'il y a 1 Ans pour 630 Euros je m'étais offert a Noël un : iMac G4 17" Parfait état Blanc comme neuf, Cartons, polli, papiers de protection comme neuf !! ( incroyable ) 1.25Ghz, 1.5GoRam, 160GoHDD 7200T/M, 64MoVRam, Bluetooth, Wi-fi extrem, USB 2.0, Clavier et souris ( souris Apple pro Sans fils et clavier des iMac G5 Blanc mais NEUF ) les 2 Sans fils !! Mac OS X 10.5.8, iLife 09, Microsoft Office, iWork 09, et plein de jeux 3D Qui marchaient tous super !! INCROYABLE NON ???? Je l'est revendue en 24H pour 520 Euros !!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
j'ai aussi eu des Ibook Palourdes eux aussi ont leur places ici !!! J'avais un Orange 300Mhz 6GoHDD 192MoRam MAC OS 9 et un Version 2001 Couleur Vert 366Mhz 576MoRam 40GoHDD Wifi, et bluetooth ( adapateur pour le bluetooth ) Incroyable aussi non ? avec MAC OS Tiger 10.4.11 ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR