Test des MacBook Pro 2021 : des Mac Pro portables

Anthony Nelzin-Santos |

« Avec sa puce M1 », disions-nous l’an passé, « Apple est tout simplement en train de remettre à zéro les échelles de comparaison » des performances des ordinateurs portables. Puisque la puce M1 Pro comporte deux fois plus de cœurs graphiques que la puce M1, et que la puce M1 Max comporte à son tour deux fois plus de cœurs graphiques que la puce M1 Pro, il était évident que la même phrase pourrait s’appliquer aux performances graphiques des stations de travail mobiles.

Mais avant de mesurer les nouveaux MacBook Pro 14" et 16", nous n’avions pas encore réalisé qu’il faudrait encore changer d’échelle, et comparer ces machines au Mac Pro ! « Accrochez-vous », « une nouvelle dimension », « un monstre de puissance », « les chevaux sont lâchés »… Choisissez la métaphore que vous voulez : elle est vraie.

Sommaire général du test

Deux et deux font quatre

Avec la plateforme M1, Apple prouve qu’elle maitrise parfaitement le principe des « blocs de propriété intellectuelle », ces circuits que l’on peut empiler comme des briques pour former une puce. Sans faire offense aux équipes de Johny Srouji, on peut voir les puces M1 Pro et M1 Max comme des recombinaisons des circuits de la puce M1.

Ainsi, le processeur reprend les cœurs « économes » Icestorm et les cœurs « performants » Firestorm, que l’on commence à bien connaitre. La puce M1 combinait quatre cœurs de chaque variété, mais n’utilisait les cœurs Firestorm qu’en dernière extrémité, si bien que les performances moyennes étaient surtout déterminées par les petits cœurs Icestorm.

Les machines que nous avons testées.

Or s’ils sont étonnamment puissants pour des cœurs censément économes, ils sont nettement moins performants que les gros cœurs Firestorm. Les puces M1 Pro et M1 Max ne possèdent que deux cœurs Icestorm réunis dans un « E-cluster », mais jusqu’à huit cœurs Firestorm, sous la forme d’une paire de « P-clusters » bénéficiant chacun d’un cache L2 de 12 Mo.

La quantité de cache système est triplée sur la puce M1 Pro (24 Mo) et sextuplée sur la puce M1 Max (48 Mo). En théorie, l’agrandissement et la complexification des circuits allongent le temps de transfert des données et augmentent la latence. En pratique, la répartition des tâches entre les deux clusters permet de profiter d’une bande passante de plus de 200 Go/s, un chiffre digne des meilleures puces de classe serveur.

Les principaux blocs de la puce M1 Pro, auxquels il faut ajouter la Secure Enclave à deux cœurs, le processeur de traitement des images, ainsi que les circuits d’encodage et de décodage des vidéos. Seules les puces de mémoire unifiée sont placées en dehors du die, mais sur le même boitier, au plus près des circuits de calcul. Image MacGeneration.

Sauf que ces puces sont conçues pour des ordinateurs portables. La fréquence des cœurs varie selon leur utilisation, d’une fréquence de base de 600 MHz jusqu’à 2 064 MHz en cinq paliers pour les cœurs Icestorm1 et jusqu’à 3 228 MHz en quinze paliers pour les cœurs Firestorm2. Chaque P-cluster peut gérer la fréquence de ses cœurs indépendamment de l’autre, la fréquence maximale baissant avec le nombre de cœurs actifs3.


avatar VeraguasS | 

🤩

avatar pga78 | 

Impressionnant 😃

avatar Théaud | 

En effet ça promet pour la suite ! C'est assez impressionnant !

avatar 406 | 

Merci pour cette article.
Est ce qu'Apple a une carte à jouer avec ces processeurs niveau serveur niveau perfs ?

avatar YetOneOtherGit | 

@406

"Est ce qu'Apple a une carte à jouer avec ces processeurs niveau serveur"

Voir Apple s’impliquer de nouveau sur ce marché serait très surprenant 😎

avatar Lonesome Boy | 

@YetOneOtherGit

Surprenant oui, peu probable également, mais pourtant Apple aurait une belle carte à jouer sur ce marché avec un tel ratio performance / énergie consommée.

avatar YetOneOtherGit | 

@Lonesome Boy

"mais pourtant Apple aurait une belle carte à jouer sur ce marché avec un tel ratio performance / énergie consommée."

Conquérir un marché ce n’est pas qu’une question d’offre technique, loin s’en faut.

C’est un domaine tellement éloigné de ce que sait faire commercialement Apple que je serais vraiment extrêmement surpris qu’ils essayent d’aller sur un marché où ils n’ont jamais réussi à exister et où les acteurs en place sont extrêmement puissants.

avatar mne | 

@YetOneOtherGit

Si travail autour des puces pour serveur il y a de la part d’Apple, je miserai un copec (mais pas plus) sur le développement de puces pour leurs propres serveurs et se détacher de plus en plus de la sous traitance dans ce domaine. Mais là aussi les enjeux et les difficultés sériante très nombreuses avant d’être voir cela arriver

avatar YetOneOtherGit | 

@mne

"je miserai un copec (mais pas plus)"

Effectivement c’est une éventualité plus raisonnable que des offres commerciale sur ce marché 👍

avatar bunam | 

@Lonesome Boy

Je plussoie et en fait Apple pourrait faire un cloud différent des autres... Et des économies monstres
Je pense que si elle revient sur les serveurs c'est avant tout pour elle, ensuite elle pourrait louer ces serveurs pour les devs qui fabriquent des apps pour son écosystème.
Aussi elle pourrait tolérer d’en vendre quelques-uns pour les plus exigeants et qui veulent avoir leurs données sous la main.

avatar Faabb | 

2ème partie, wouhou 🙌 !!

avatar Hideyasu | 

Super tests, je suis pas mécontent de mon 14’ une vraie bombe

avatar pocketalex | 

Je ne peux que confirmer

J’ai finalisé des projets boulot hier dans le train (pas grand chose d’autre à faire, dans un train) et plus j’avançais, plus je sortais des rendus, plus j’importais et manipulais des assets, plus je me disais « wow, c’était pas aussi rapide avant »

C’est une impression d’instantanéité sur tout, et dans un silence royal !

Et l’autonomie : pas un bruit, pas un souffle, et après 5h de train il restait 30% de batterie
Avec le MBP 16’’ 2019, à mi chemin (donc 2h 30 de train) je n’avais plus de batterie, il m’aurais fallu recharger
Et le truc drôle, le petit « one more thing » .. c’est qu’en fond j’avais laissé une fenêtre ouverte … mon jeu vidéo (State of Survival). Un petit jeu tout mignon tout gentil, mais qui bouffe un CPU à 100% tout de même.
En gros si je l’avais pas lancé, l’autonomie au bout de 5h de train ne serait pas de 30%, mais plutot de 50 à 60%

Dernier détail : je recharge mon MBP14’’ avec le chargeur de mon iPad. On est en vacances, il faut limiter les valises ! Eh bien vous savez quoi, ça marche très bien et ça charge relativement vite.
Ceci répond à tous ceux qui se posaient la question d’un seconde adaptateur secteur pour les déplacements : ne prenez pas un couteux chargeur Apple de 97W, essayer avec un 25W pour iPad, plus lent à recharger mais bin plus petit et léger à transporter

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Je ne peux que confirmer"

Alors, heureux ? 😄😉

avatar pocketalex | 

@YetOneOtherGit

Le meilleur Mac « de travail » que j’ai jamais acheté

Rarement j’ai vu outil aussi « nerveux », surtout sur des taches assez intensives

J’ai ouvert un sujet dans le forum ou j’ai effectué toute une batterie de tests avec Blender et After Effect et j’ai quasi tout le temps constaté du x2 à x4 entre les deux machines (en faveur du MBP14, bien sur)

Et à un moment … une chose intéressante :

Une anim After assez simple, mais tout de même, le MBP Intel était entre 4 et 5x plus rapide. Et sur le MBP14, je sentais bien que ça ramais pour une raison totalement inconnue, tout du moins assez inexpliquable

Je rappelle qu’After en version « stable » ou « de production » n’existe qu’en Intel, donc il tourne sous Rosetta. Rosetta c’est un bijou, mais il n’en reste pas moins un émulateur qui brille la majorité du temps par une optimisation aux petits oignons qui fait des « miracles », mais qui à d’autres moments peut coincer, et là on peut se retrouver avec de sacrés ralentissements. Ce que j’ai pu constater dans ce cas là

Ni une ni deux j’installe la Bêta d’After portée pour Silicon, et je rouvre le projet

Et là … c’est un avion de chasse !!! Toutes les préviews sont quasi temps réel, et le rendu de la même animation laisse LOIN derrière ce pauvre MBP 2019

Ça veut dire quoi ?

> que pour le moment, en Rosetta, After sur un MBP M1Max est sensiblement plus rapide que sur un MBP 2019 quasi toutes options
> que parfois ça peut « coincer », il faut le savoir
> mais surtout qu’en version Silicon, On passe à des niveaux de performances tout à fait incroyables

Et à un moment After va sortir en Silicon, et ce sera notre outil de travail par défaut. Pour tous les utilisateurs de ce logiciel, on aura droit aux même WOW que ceux que l’on peut voir actuellement avec FCP ou Resolve

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Ça veut dire quoi ?"

Comme tu le dis l’approche transpilation de Rosetta 2 fait des miracles dans de nombreux cas, mais sur tout ce qui relève des usages des instructions SIMD (Instructions vectorielles des CPU Intel, une même instruction appliquée en parallèle sur plusieurs données) c’est loin d’être parfait et repose sur de l’émulation et non de la transpilation.

Et AfterEffect a recours à ce type de traitement assez régulièrement.

Tu as peut-être été confronté à ça 😉

avatar pocketalex | 

@YOOG

oui, je pense aussi

Fort heureusement, je tiens à répéter : globalement After Effect + Rosetta est plus rapide sur les M1Pro/Max

avatar Mac1978__old | 

@pocketalex

Intéressant point de vue sur le chargeur. Merci. D’autant plus que le 96W que j’ai commandé le 16.10 ne sera livré qu’à mi-janvier. Pire que la chiffonnette (que je n’ai pas commandée).

avatar Marcos Ickx | 

@pocketalex

Merci pour ce témoignage.

avatar pocketalex | 

Bon après avec un petit chargeur, on charge moins vite

Mais on charge quand même.

Ce qui pouvait être un « pansement sur une jambe de bois » avec les MBP Intel, et notamment le 16’’ et sa très faible autonomie, devient presque une alternative « crédible » avec ces nouveaux Mac Silicon

Avec un chargeur 25 ou 60W, on charge sans souci, mais on charge lentement. Mais une fois chargé, même à 50%, avec ces Macs Silicon on a entre 5 et 10h d’usage … il y a de quoi faire
Avec un Intel, on a 1h d’usage, pour comparer …

avatar BlueVelvet | 

@pocketalex

Excellent conseil pour les chargeurs!

avatar whocancatchme | 

Dire que j’ai acheté un Intel surboosté y’a même pas 1,5 ans 😑. Le truc vaut même pas un savon sur Leboncoin

avatar pocketalex | 

@ whocancatchme

Sur le bon coin tu peux le revendre un bon prix, les acheteurs de ce site n’étant pas trop au fait de la technique

avatar cecile_aelita | 

@whocancatchme

Si tu le vends le prix d’un savon, moi ça m’intéresse 😋😘🤣

avatar whocancatchme | 

@romainB84

2 savons allez ! ☝️😄

avatar cecile_aelita | 

@whocancatchme

Arf le prix à doublé, mais ça me va quand même 😋😋😘

avatar blackspirit | 

Ahahah pareil ! Un macbook pro 16" avec 64gb de ram encore sous Apple care... Les boules. Ca va etre coton à revendre.

avatar pocketalex | 

@blackspirit

Et encore, c’est ce que j’ai mis en vente, et au moins ces machines ont un intérêt : elles sont encore très capables et pour tout utilisateur qui a besoin de Windows, elles ont un réel intérêt

C’est plutot les machines plus anciennes (2018 et avant) et/ou le moyen de gamme qui perd en intérêt

Quand tu vois qu’un MacBook Air à 900 boules avec les promos qui trainent, explose toutes ces machines en puissance et en autonomie … ça va être du de vendre un MBA ou un MBP13’’ sans sacrifier le prix à plus rien

avatar cecile_aelita | 

Super article ! Très intéressant (et même moi qui ne suis pas une grande technicienne, j’ai réussi à suivre 😊).
La puissance semble assez délirante sur cette machine ! Ça promet de grandes choses dis donc pour l’avenir 🙂.

Ce qui est intéressant aussi a noté c’est que (Grace aux graphes d’Apple) on voit qu’à puissance équivalente, la puce M1 consomment 2 fois moins environ que les puces M1 pro et max.
C’est intéressant parce que pour ceux qui (comme moi) n’ont absolument pas besoin de cette puissance (déjà que je ne dois utiliser la puissance de la puce M1 qu’à 10-15%) le rendement énergétique est bien meilleur sur un MacBook Air que sur ces nouvelles machines (bon en même temps … celui qui a un usage prévu pour un MacBook Air et qui s’achète cette machine à 300€… il s’est bien planté au départ en même temps 😋😘)

😘🥰

https://www.apple.com/newsroom/images/product/mac/standard/Apple_M1-Pro-M1-Max_CPU-Performance_10182021_big.jpg.slideshow-medium.jpg

avatar bugman | 

@romainB84

300€, il a fait une bonne affaire, oui. 😉

avatar cecile_aelita | 

@bugman

Rhooo j’ai oublié un 0 ça arrive hein 😋😋

avatar YetOneOtherGit | 

@romainB84

"Rhooo j’ai oublié un 0 ça arrive hein 😋😋"

C’était des da€ simplement 🤑

avatar cecile_aelita | 

@YetOneOtherGit

C’était tellement évident que je n’ai pas jugé utile de le préciser voilà tout 😋😋😅!!
Comment ça de la mauvaise foi 😇😇

avatar Marcos Ickx | 

@romainB84

"celui qui a un usage prévu pour un MacBook Air et qui s’achète cette machine à 3000€… il s’est bien planté au départ en même temps 😋😘"

Personnellement, je trouve que rien que pour la qualité de l’écran, même si l’usage ne nécessiterait qu’un M1, je ne trouverais pas exagéré de rajouter les 620€ de différence entre MacBook Air M1 8 cœurs 16/512Go et les MacBook Pro 14 pouces entrée de gamme.

avatar cecile_aelita | 

@Marcos Ickx

oui vu comme ça je comprends ton point de vue, parce que tu as rajouté les 16Go et les 512 de stockage.
Mais pour quelqu'un qui n'en a pas l'usage (et c'est le cas de beaucoup de monde ... moi la premiere 😊), le prix d'un MacBook M1 est à 1000€ (et pour beaucoup de gens, ils ne verront pas la différence avec les 16Go et les 512 parce qu'ils n'en ont pas besoin... donc c'est bien qu'apple propose une machine "moins cher" pour ces gens là). Et du coup... c'est plus 650€ qu'il faudra rajouter pour passer au 14 pouces mais 2000 (soit le triple du prix) 😊🙂.
Je ne dis pas que le 14 pouces est cher. Loin de la... Pour ce qu'il propose c'est justifié 😊, mais pour des gens comme moi (et on est nombreux) la machine d'entrée de gamme de cette année (et c'est assez rare pour être soulignée lol) suffit très largement 🥰🙂

avatar Marcos Ickx | 

@romainB84

Je ne dis pas qu’il faut enlever le MacBook Air du catalogue, c’est une excellent machine.

Je dis juste que certains sont prêt à payer un peu plus cher juste pour profiter d’un saut de qualité au niveau de l’écran.

avatar cecile_aelita | 

@Marcos Ickx

Ah non je n’ai pas dit que c’est ce que tu avais dit 😊🥰.
Je dis juste que pour beaucoup de monde la machine à 1000€ correspond parfaitement à leur besoin. Du coup quand tu dis « rajouter un peu »…. Passer à 3000 au lieu de 1000… on est un peu loin du « un peu ». C’est une machine excellente mais pour un public qui peut se le permettre (parce qu’elle en a réellement le besoin). 🙂😘.
Cette année, Apple a mis une excellente machine tout public pour pas très cher et une excellente machine pour les « professionnels qui ont besoin de puissance » (je regroupe tout ça ensemble… parce que pour moi le MacBook Air est beaucoup plus professionnel que le MacBook Pro 14 ou 16 pouces, mais c’est un autre débat 🙂😋) mais pour un prix que le grand public n’est pas forcément prêt à mettre (et ça se comprend) mais dont le prix de la machine est totalement justifiée pour son contenu 😋🙂.

avatar Marcos Ickx | 

@romainB84

"Passer à 3000 au lieu de 1000… on est un peu loin du « un peu »"

C’est 2249€ pour le MacBook Pro 14 pouces d’entrée de gamme, au lieu de 1129€ pour le MacBook Air d’entrée de gamme.

Le MacBook Pro 14 pouces d’entrée de gamme, c’est le double du prix de 2 MacBook Air d’entrée de gamme, à 9 euros près.

avatar cecile_aelita | 

@Marcos Ickx

Tu as raison 🙂. Au temps pour moi.
Et bin… même le double du prix (+1120€), ça reste un écart qui est énorme pour beaucoup de clients pour un usage que EUX ne justifieront pas 🙂. (On est toujours loin du « un peu plus cher » lol)
En tout cas tous les gens qui ont le même usage que moi (enfin je suppose évidement ! Je ne suis pas dans leur tête lol) ne le feront pas ! Je serais curieuse de savoir quel est le prix moyen d’achat d’un ordinateur pour le grand public.😋🙂
Mais encore une fois… j’insiste sur le fait que ça ne veut pas dire que le MacBook 14 est cher… il vaut très largement son prix sauf que les gens ne veulent pas mettre ce prix là pour faire de la bureautique, aller sur safari et écouter sa musique (usage d’une très grande quantité de personne 🙂🥰).

avatar YetOneOtherGit | 

@Marcos Ickx

"C’est 2249€ pour le MacBook Pro 14 pouces d’entrée de gamme, au lieu de 1129€ pour le MacBook Air d’entrée de gamme."

Une des conséquences de la transition ARM et pour moi une segmentation beaucoup plus claire de la gamme.

Les machines en M1 ont un tel niveau de performance qu’ils ne restent que des pratiques très consommatrices en ressources et finalement assez marginale qui nécessitent de passer au segments plus onéreux.

Il y avait avant des usages pour lesquels l’entrée de gamme était sous-dimension et le segment supérieur sous-dimensionnés.

Ce me semble être bien moins le cas aujourd’hui.

avatar Marcos Ickx | 

@YetOneOtherGit

"Ce me semble être bien moins le cas aujourd’hui."

En effet.

avatar cecile_aelita | 

@YetOneOtherGit

C’est exactement ce que je voulais dire 🙂😊

avatar Marcos Ickx | 

@romainB84

"la machine d'entrée de gamme de cette année (et c'est assez rare pour être soulignée lol) suffit très largement"

J’ai du mal à comprendre que 256Go puisse suffire.

Mais, je suppose que d’autres me répondront qu’ils ont du mal à comprendre que 512Go puisse suffire.

Il est clair que cela dépend grandement des usages qu’on fait de nos bécanes.

avatar cecile_aelita | 

@Marcos Ickx

Moi j’ai pris la machine à 256… car dans mon travail je ne fais que de la bureautique et un peu de photos et très peu de vidéos (je suis professeure des écoles).
Je travaille beaucoup avec iCloud que j’adore !😍
Chaque année je décharge les fichiers de l’année passée sur iCloud pour ne pas garder en local les fichiers dont je n’ai plus besoin pour le moment 😋😘.
Ça fait 6 ans que je fais ça, et mes disques durs n’ont jamais eu besoin de plus de 60-70go de stockage pour mes fichiers (donc 256… je suis même large) 😋😋

J’avoue que j’ai pris les 16Go pour être sûre que dans 10-15 ans la machine tourne toujours aussi bien (j’étais sur un Mac mini de 2009 jusqu’à maintenant avec 8Go de RAM, et il mâchait très bien pour le travail 😋🙂).

avatar pocketalex | 

"J’ai du mal à comprendre que 256Go puisse suffire."

Pour un particulier, ça peut vite coincer

Pour une entreprise, c'est ce qu'on avait dans la majorité des configs. Toutes les datas étaient sur un serveur accessible à tout le personnel, et tout le monde bossait dessus

Rien n'était stocké en local, sauf l'OS. En plus en cas de changement de personnel, c'était d'une simplicité : je créais un nouveau dossier utilisateur et au bout de 6 mois je dégageais l'ancien. 5 min par poste et la machine était opérationelle

avatar AuGie | 

Incroyable et bravo pour cet article !
J’ai retrouvé le même gain sur Capture One avec mes RAW de D810 ! Quel pied

avatar TrollMan06 | 

Laid

avatar cecile_aelita | 

@TrollMan06

Tu trouves les puces M1 pro et max laides?
En même temps … elles sont à l’intérieur donc tu risques de ne pas les voir souvent 😋😘🥰

avatar bdlapierre | 

Merci pour cet article. Vous écrivez :
« Comme le processeur est loin de saturer la bande passante de plus de 400 Go/s… ».

Serait-il possible d’estimer svp le Maxim de bande passante utilisé par les processeurs des M1 Pro et Max ?

avatar YetOneOtherGit | 

@bdlapierre

"Serait-il possible d’estimer svp le Maxim de bande passante utilisé par les M1 Pro et Max ?"

Au regard des spécifications DDR5 :
- 204.8GB/s pour le M1 Pro
- 409.6GB/s pour le M1 Max

un bon papier d’Anandtech sur la question :

https://www.anandtech.com/show/17024/apple-m1-max-performance-review/2

Après l’exploitation de cette bande passante est totalement liée aux types d’usages et d’algorithmes.

L’enjeu principal peut se résumer ainsi : que les unités de traitement CPU et GPU puissent être alimentés, au mieux des besoins des traitements qu’elles effectuent, en données.

Des bandes passantes de ce niveau sont rarement mise à contribution en continu mais elle garantissent que l’accès à la mémoire ne sera pas un goulot d’étranglement empêchant de tirer profit de la puissance de traitement des unités de calcul.

C’est un élément très important dans la balance de performance résultante.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR