Test du clavier Logitech MX Keys pour Mac et PC

Florian Innocente |

Entre un Mac mini vendu sans clavier, un iMac équipé par défaut d'un modèle petit format et les portables que l'on peut vouloir utiliser avec un clavier séparé, il y a des opportunités sur Mac pour des périphériques d'une autre marque qu'Apple. La question étant de savoir si le nouveau modèle MX Keys de Logitech mérite qu'on le prenne en considération.

Image : Logitech

En même temps que sa souris MX Master 3 (notre test), Logitech a sorti le clavier étendu et sans fil MX Keys. C'est un cousin du modèle Craft, à qui on a retiré la grosse molette de contrôle, ce qui donne une version de même aspect et bien moins chère, à 109 € au lieu de 199 €. En comparaison, le Magic Keyboard étendu d'Apple coûte 149 € et il en fait moins que le Logitech.

Design

Le MX Keys est d'abord un clavier lourd, costaud et à la très bonne qualité de fabrication. Il n'existe que dans une livrée sombre mais elle est du meilleur effet. Si l'iMac Pro n'était pas déjà vendu équipé d'un clavier Apple étendu noir, ce périphérique aurait toute sa place devant le monobloc.

Dire que le MX Keys est d'un bon poids n'est pas un euphémisme : 810 grammes contre 390 pour celui d'Apple ! Son châssis en aluminium et l'assemblage général dégagent un sentiment de robustesse, à nul endroit on ne craint que quelque chose ne s'abîme prématurément.

Sur ses dimensions, l'accessoire est grosso modo dans les mêmes eaux que le modèle Apple, il est juste un peu plus grand de partout. Le plateau du clavier par contre est nettement plus haut et plus incliné, sans que ce soit pour autant inconfortable. Heureusement car cette inclinaison n'est pas ajustable. Pour 10 € de plus à la commande on peut avoir un repose-poignets (qui s'utilise séparé du clavier) ou l'acheter après-coup pour 19 €.

La connexion se fait en Bluetooth ou au travers du petit récepteur USB Unifying (fourni) à brancher sur son Mac. Rien n'empêche de laisser le clavier branché au Mac avec le câble USB-A vers USB-C (inclus aussi), toutefois ça ne servira qu'à recharger la batterie interne.

Impossible d'utiliser ce MX Keys en mode strictement filaire, ce qui pourrait poser problème le jour où la batterie rendra l'âme. Ce ne sera probablement pas avant plusieurs années mais un clavier, a fortiori lorsqu'il est bon, peut justement se conserver très longtemps.

Logitech a fait en sorte que la batterie puisse être retirée du pied arrière de ce clavier. L'accès n'est pas compliqué mais il doit rester exceptionnel puisqu'il faut décoller les patins pour révéler les vis de cette trappe.

Frappe

Une fois prêt à fonctionner, ce sont les touches du MX Key qui demandent plusieurs jours d'adaptation (particulièrement lorsqu'on a pris le pli des claviers à frappe courte et sèche du monde Apple). La frappe sur le Logitech est excellente et devient tout à fait agréable progressivement.

Ces touches, qui présentent une surface concave pour diriger le doigt en leur centre, ont une course plus importante et un rebond nettement plus marqué que sur un Magic Keyboard. Il y a un effet ressort assez vif avec ces touches qu'on finit par beaucoup apprécier.

Au début, les doigts accrochent contre ces touches bien moins affleurantes et qui réclament un peu plus d'effort de pression, puis on s'y fait, sans regret pour les claviers utilisés précédemment. Ce n'est pas un clavier très silencieux mais sa sonorité reste contenue et n'indispose pas particulièrement.

Rétro-éclairé

Un rétro-éclairage à l'intensité réglable assure une visibilité des touches le soir. Ce dispositif s'éteint lorsque les mains se sont éloignées, puis tout se rallume automatiquement lorsqu'on les rapproche.

Cet allumage dépend aussi de la luminosité ambiante. Si elle est jugée suffisante le rétro-éclairage s'arrêtera. Au besoin, on peut le couper en permanence en allant dans les réglages. Cela aura une incidence sur l'autonomie, Logitech annonce 10 jours entre deux recharges ou 5 mois si on se passe de rétro-éclairage. Lorsque la batterie est trop peu déchargée, le clavier bloque d'office la fonction de rétro-éclairage pour préserver l'autonomie.

Notez qu'un interrupteur à l'arrière peut éteindre le clavier tout entier lors de longues périodes sans utilisation.

macOS, Windows… et iOS

Le MX Keys fonctionne indifféremment sur Mac et sur PC. On n'a pas à s'habituer à de nouvelles touches ou à des emplacements exotiques pour certaines d'entre elles. On retrouve immédiatement ses petits, à part le fait que quelques touches, ici ou là, ont des dimensions différentes de celles des claviers Apple. La touche Echap par exemple est très grande, ce qui n'est pas un défaut (les utilisateurs de claviers Apple à Touch Bar acquiesceront probablement).

Trois touches Easy-Switch sont dévolues à la connexion à d'autres appareils : d'une pression, le clavier se connecte à son Mac, à un iPad ou à un PC. C'est immédiat et pratique pour qui jongle entre plusieurs systèmes.

Le trio Easy-Switch

Cette contrepartie à vouloir servir aussi bien l'utilisateur macOS que celui sur Windows a comme conséquence que de nombreuses touches sont chargées de différentes sérigraphies. Si vous êtes de ceux qui tapent tout en jetant fréquemment un œil aux touches, il arrive de regretter la sobriété des modèles Apple. Comme avec le confort de frappe, l'habitude prend le dessus mais il reste un sentiment de pollution visuelle.

L'application de configuration Logi Options

Ce clavier, tout comme les souris Logitech, est accompagné d'une application dont l'utilisation n'est indispensable que pour programmer des associations d'actions aux touches ou pour surveiller le niveau de la batterie (un témoin sur le clavier en rend compte lorsqu'elle est vraiment basse).

Conclusion

Agréable, complet et d'excellente facture, ce clavier MX Keys a pas mal d'atouts à faire valoir, pour un prix bien inférieur au modèle équivalent d'Apple.

Peut-être en fera-t-il trop pour qui veut juste un bête clavier étendu pour accompagner son Mac mini ou tout autre Mac. Quoi qu'il en soit, il peut se poser en véritable alternative aux périphériques d'Apple.

[MàJ le 6/11] : à propos du remplacement de la batterie du clavier, Logitech nous a fait savoir qu'il était confiant dans la capacité de cette pièce à avoir une durée de vie supérieure à celle du clavier.

Vous avez aimé cet article ? Produire du contenu original demande du temps, des compétences, et des connaissances.
Soutenez notre équipe de journalistes, rejoignez le Club iGen depuis notre nouvelle boutique.

avatar abioninho | 

Le Anne Pro 2 !

avatar ErioBato | 

La partie numérique n’a pas le signe égal et à une large touche + inutile !! Beurk

avatar colossus928 | 

@ErioBato

J'allais dire qu'elle était avec la touche "entrée" mais je viens de réaliser que c'était deux touches différentes sur Windows.
Loin de moi de l'idée de dire que tu n'en as pas besoin, mais à quoi sert cette touche "égal" ?

Perso, la seule utilité que j'en ai est dans Excel (voire dans des quelques textes).
Et pour le coup, elle est rangée dans les caractères spéciaux ce qui est correct, car toujours entourée de texte.

avatar leboisjoli | 

+1 le côté numérique n’a rien à voir avec le clavier Apple, du coup c’est impossible d’utiliser les raccourcis claviers habituels.

avatar EBLIS | 

L'article tombe à pic car j'allais commander le clavier et la nouvelle mx3.

Tu pourrais s'il te plaît en dire plus sur les raccourcis inutilisables ? Je te remercie beaucoup.

avatar SartMatt | 

"Impossible d'utiliser ce MX Keys en mode strictement filaire, ce qui pourrait poser problème le jour où la batterie rendra l'âme."
Je suppose que si la batterie est en rade, c'est comme quand il est en charge, on peut l'utiliser en transmission sans-fil tout en assurant l'alimentation avec le câble. En tout cas, sur mon précédent clavier (Logitech K800), ça marchait très bien comme ça. Donc pas besoin d'un mode strictement filaire.
Le seul problème c'est que ça utilise du coup deux ports USB si on n'est pas en Bluetooth, mais c'est pas dramatique.

avatar Seedlers | 

« Achat recommandé » quel surprise :)
Avec un article rempli de lien affilié, c’est le contraire qui m’aurez surpris...

avatar Zara2stra | 

@Seedlers

Comment voyez-vous que ce sont des liens affiliés ?

avatar pat3 | 

Je ne vois pas trop le gain de ce clavier, à ce prix. Je n'aurais pas envie de revenir à un clavier à course longue (surtout que je n'utilise pas qu'un seul clavier, ce qui veut dire s'habituer à au moins deux modes de frappe différents), et n'importe quel clavier PC universel dispose des touches de connexion à plusieurs appareils; c'est le cas de mon clavier novodio isync keyboard, étendu et qui ne coûte que 49€ chez MacWay, à la course équivalente à celle des claviers ciseaux Apple (juste un peu plus molle). Bon, il n'a pas le rétro-éclairage, mais il fonctionne avec des piles (2 AAA, j'utilise des rechargeables) et tient bien trois mois entre deux charges, alors que je l'utilise tous les jours…
Bof, donc, même par rapport à d'autres claviers Logitech. Et vraiment cher; à ce prix, j'attendrais plutôt les soldes, BlackFriday et autres frenchdays pour acheter un clavier Apple…

avatar iValFR | 

@pat3

C’est une question d’habitude.
Personnellement je préfère largement un clavier mécanique à course longue (par exemple ceux de ducky keyboard) au clavier de mon MacBook Pro !
Les goûts et les couleurs ... 😊

avatar pat3 | 

Après avoir mis des années à s'habituer à des claviers aux courses de plus en plus courte, je n'ai pas très envie de refaire le chemin à l'envers; et l'expérience régulière de diffférents claviers me pousse à ne plus trop changer: avec les claviers virtuels d'iPad et d'iPhone, je me rends compte par exemple que je perds certains réflexes pourtant acquis de longues dates sur les claviers à touche (par exemple, je cherche certaines touches, comme le point d'exclamation, ou certaines combinaisons de touche, comme les trois points).
Ce n'est pas seulement une question de goût, c'est une question d'habitudes, voire de réflexes acquis, puis perturbés.

avatar SartMatt | 

C'est pas une course longue le MX Keys, c'est un peu plus long que des claviers ciseaux, mais ça reste une course courte.

La forme des touches est aussi un détail loin d'être négligeable. Perso je fais beaucoup moins de fautes de frappe avec mes claviers à touches concaves (K800 et maintenant le MX Keys) qu'avec des claviers à touches plates (que j'ai notamment sur mes deux portables, au boulot et chez moi). Par contre avec le MX Keys j'ai tendance à faire des confusions entre les touches de la ligne supérieur du pavé alphanumérique et les touches de fonction (parce qu'il n'y a pas le repère tactile que constitue habituellement la séparation entre ces deux lignes... le pire étant la touche veille en haut à droite, que je frappe en voulant faire "-"... j'ai du coup complètement désactivé cette touche...), mais aussi entre les touches de fonction elle même, du fait qu'elles ne sont plus groupées par 4. Bon par contre ça ça perturbe quand on vient d'un clavier classique avec ces séparations, ceux qui ont l'habitude du clavier Apple ou d'un clavier de portable seront sans doute moins gênés.

Perso, parmi les qualités qui justifient un prix élevé, je noterai son silence de fonctionnement, vraiment supérieur à tout ce que j'ai vu jusqu'à présent, et le fait d'intégrer le chargeur est un gros plus également : pas besoin de chercher des piles de rechange, pas de perte de temps à changer les piles, etc... On branche et c'est bon.

Par contre, je pense que le prix idéal serait plutôt à 100€ et AVEC le repose poignet inclus dans le prix, pas avec un supplément de 10/20€ pour l'avoir...

avatar pat3 | 

La forme des touches est aussi un détail loin d'être négligeable. Entièrement d'accord avec ça, et pour moi, les touches idéales ont été celles du clavier du Powerbook G4 12. J'ai rarement autant "aimé" un clavier. Je serais curieux de l'essayer à nouveau aujourd'hui, après une décennie de claviers à touches plates et espacées et à courses de plus en plus courtes.

avatar RenaudL | 

Ça m’a toujours gonflé de devoir prendre leur d’ongle Unifying. Le Bluetooth standard serait suffisant

avatar occam | 

@RenaudL

Comme le précise l’article, vous avez le choix.

Et non, le BT standard (encore faudrait-il définir ce que vous entendez par standard) peut s’avérer largement insuffisant, ou même inopérant. En de telles circonstances, l’option Unifying peut sauver la mise. Il est bon que Logitech la mette à disposition.

avatar SartMatt | 

L'Unifying est plus performant que le Bluetooth et consomme moins d'énergie.

Et il a aussi l'avantage de permettre des usages qui sont impossibles en Bluetooth, par exemple l'utilisation d'un switch KVM.

avatar Marco787 | 

@ RenaudL

Le Bluetooth fonctionne ? Quel périphérique utilisez-vous et avec quel appareil Apple ?

avatar occam | 

Excellent article.

Mais désaccord au sujet de la prétendue « charge visuelle ».
Quand on travaille en multi-plateforme, la lisibilité de ce clavier est un atout de taille.
Logitech s’évertué à faire plus « sobre », comme sur le K780 (par ailleurs, excellent à tous autres égards), et le gris sur gris devient vite « félin sur félin, les nuits d’éclipse ».

avatar Alberto8 | 

Je viens de m’acheter la MX Master 3 et j’en suis très content , c’est de la qualité et le logiciel Logitech et très bien fait 🙂

avatar Splinter | 

Je n'aime pas du tout la forme des touches. Rien ne me fera changer mon clavier étendu Apple.

avatar monsieurg33K | 

Dommage qu’il ne puisse être utilisé en permanence en filiaire. La baisse drastique de l’autonomie en mode rétro éclairé permet de comprendre pourquoi Apple ne le propose pas (bien que je serai pas contre, ça manque au soir sur le mien).

avatar Juli3n | 

Ma question va sans doute être bête, mais vous parlez de « La connexion se fait en Bluetooth ou au travers du petit récepteur USB Unifying (fourni) à brancher sur son Mac »
Le clavier est compatible IOS, le doogle usb est utile sur les macs équipe de Bluetooth?

avatar Spinaker | 

(J’écris avec ce clavier ...)
Et plutôt que de faire un bête test qui incite à l’achat (pourquoi pas car c’est un excellent clavier à mon goût), il aurait été intéressant de le tester dans des conditions in situ.
En effet le couplage Bluetooth n’est pas tout à fait évident, en tous cas de ma propre expérience, avec un iPadPro.

Ainsi, lors de l’appareillage qui se passe sans difficulté, iOS vous demande un code de confirmation depuis le clavier MX ! C’est comique puisque vous voulez justement l’installer ...
La solution, à laquelle je n’avais pas immédiatement pensé, est d’utiliser un autre clavier préalablement associé à votre iPad, et de rentrer le code demandé depuis ce clavier.

C’est complètement idiot, mais ça fonctionne.

avatar colossus928 | 

@Spinaker

Le clavier tactile ne fonctionne pas pour cette étape ?

avatar ggfo | 

Sinon le Logitech K780 fait aussi bien l affaire voir sinon chez Satechi et Novodio.

avatar SartMatt | 

J'ai eu l'occasion d'utiliser le K780, c'est vraiment absolument pas comparable en terme de confort de frappe. Le MX Keys est très largement devant.

Et le K780 n'est pas un clavier complet, il manque le bloc de touches qu'on trouve normalement entre le pavé numérique et le bloc alphanumérique. Et perso, ce sont des touches que j'utilise absolument tous les jours.

avatar colossus928 | 

Je sais que ça prend du temps en plus mais, je pense que tous les tests nécessitent une vidéo :
Par exemple ici :
- Connexion
- Switch entre appareil
- Bruit de frappe
- Comparaison avec clavier Apple ou autre Logitech
- Possibilité de programmation des touches (présentation rapide du logiciel)
Dommage de devoir compléter avec YT pour un article Club.

avatar la.fouine | 

« Si l'iMac Pro n'était pas déjà vendu équipé d'un clavier Apple étendu noir, ce périphérique aurait toute sa place devant le monobloc »
Devant un iMac Pro on ne va pas tout de même poser un clavier aussi vulgaire, si ?

avatar dede125a | 

Ça fait 30 ans que j'accomplis des missions dans toutes sortes d'entreprises et des claviers j'en vu de toutes les couleurs et formes. Les claviers Apple depuis le Apple Desktop Bus Keyboard (Apple IIGS) jusqu'au A1243 (oui mon Mac est vieux). Depuis une dizaine d'année j'ai trimballé pas mal de claviers différents, TypeMatrix 2030, Claviers mécaniques à base de Cherry MX, Logitech K800. J'utilise le MX Key depuis 2 mois maintenant et je trouve que ce clavier est un des meilleurs jamais utilisé. Silencieux, une géométrie des touches quasi parfaite (le coté concave est un vrai plus, les utilisateurs du mythique Extended Keyboard II pourraient témoigner du confort que cela procure) et surtout c'est un clavier plat, pas aussi plat que les derniers claviers filaires Apple mais cela reste un vrai plus pour la réduction des TMS et la conjonction clavier plat à touche concave n'est vraiment pas courante et mérite d'être mentionnée. J’eusse aimé aussi avoir un emplacement pour des piles à la place d'un LiPo (même remplaçable), le poids n'en n'aurait pas pâti bien au contraire. Après sur le côté "confusant" de la gravure des touches qui prend en compte le mapping Windows, MacOS et même Linux, c'est un faux problème (d'autant plus si vous êtes dans un environnement multi-os). Un professionnel de la frappe ne regarde plus sont clavier et la gravure des touche n'est donc un pas problème.
Concernant le switch entre appareil je trouve ça d'un confort extra, car souvent je l'utilise entre le poste du client, mon MacBook et mon iPhone et pouvoir jongler entre les 3 en appuyant sur 1 touche c'est juste top (même si d'autres claviers le font très bien aussi).

Enfin si Logitech nous sort un clavier plus compact type clavier de MacBook ou Keychron K2 je serais encore plus enthousiaste.

avatar EBLIS | 

Merci beaucoup Dede pour ton retour sur ce clavier. J'hésite depuis 6 mois à changer de clavier, je n'ai aucune envie de prendre un Apple car trop fragile malgré les soins apportés et j'avais besoin d'un clavier robuste, multi environnements et tes commentaires sont ceux qui me font passer le cap, j'attendais le petit déclic ;-) j'espère juste ne pas avoir de soucis de connexion.

Sinon pour les gravures Windows/macos, quand j'ai vu ça, pour moi c'était "waaaaaaah!!!". Sur la suite Adobe même quand je ne touche pas à mon pc pendant un certain temps car je bosse aussi sur Mac, je retrouve mes automatismes en 10 secondes. Sur Mac, j'ai beaucoup de mal, les raccourcis Windows et le positionnement des touches sont gravés en moi et je les répète sur Mac mais bien sûr ça ne fonctionne pas (touches aux emplacements différents) et le petit rappel sur les gravures est un gros plus.

avatar dede125a | 

Autre chose, concernant ce clavier, c'est le contact des touches dans les premiers jours qui semblent "accrocher" un peu les doigts comme si elles étaient "caoutchouteuses" mais cette impression disparaît assez rapidement, on retrouve alors un touché plus "standard" mais qui fait quand même moins "plastique" que le K800 par exemple.

Peut-être le point le plus "négatif" de ce clavier est la taille et le positionnement de la touche "fn" qui permet d'accéder au fonctions de certaines touches à la manière des claviers de MacBook. Cette touche, trop grosse est positionnée entre la touche option droite et commande droite. À l'idéal je l'aurais positionné tout à droite ainsi commande et option seraient positionnées comme à gauche de la barre d'espace. Ce n'est pas très gênant personnellement ; mais j'ai un collègue que ça gêne pas mal.

Et une autre chose qui le rendrait encore mieux serait d'améliorer le logiciel Option afin d'aller plus loin dans la configuration du clavier (genre un mode "geek") où nous pourrions redéfinir plus finement le mappage des touches (même si des logiciels comme Karabiner le font aussi).

avatar jimi31 | 

Je viens d'acheter ce clavier et effectivement, il est top.
Seul probleme chez moi, la touche @ fait des < et inversement.... Vous avez aussi ce bug ???

CONNEXION UTILISATEUR