Rugged Secure : le fameux disque de LaCie, maintenant chiffré

Anthony Nelzin-Santos |

Le Rugged n’est plus ce disque entouré d’un gros « pare-chocs » orange portant la griffe de Neil Poulton. Ou, du moins, ce n’est plus seulement ce disque. LaCie propose maintenant tout une gamme de disques Rugged, du Rugged Mini au Rugged Triple, en passant par le Rugged Thunderbolt que nous avons testé en 2014. Ainsi qu’un modèle USB-C, désormais proposé dans une version Secure intégrant un module de chiffrement matériel AES-256, que nous avons utilisé depuis quelques jours.

Le Rugged Secure, hors de son « pare-chocs » orange.

Comme tous les disques de la gamme Rugged, le Rugged Secure prend la forme d’un boîtier métallique entouré d’un gros « pare-chocs » en caoutchouc orange, qui lui assure une bonne résistance aux chocs et petites chutes. Contrairement aux derniers disques de la gamme Rugged, le Rugged Secure n’est pas doté d’un câble captif, mais utilise de bons vieux câbles détachables et remplaçables. LaCie en fournit deux : un USB-C vers USB-C d’un très seyant orange vif, et un USB-C vers USB-A, pour la compatibilité avec les anciennes machines.

L’activation du chiffrement passe par l’installation du LaCie Toolkit, que l’on peut télécharger… après avoir enregistré le disque auprès de Seagate. Au passage, on peut en profiter pour s’inscrire au service de récupération de données de la maison-mère de LaCie1, et récupérer un coupon pour un mois d’abonnement au Creative Cloud d’Adobe. Mais on peut aussi télécharger cet utilitaire en fouillant sur le site de Seagate, même s’il devrait tout simplement être stocké sur le disque lui-même.

L’activation du chiffrement Seagate Secure.

LaCie Toolkit installe Seagate Secure, un système certifié FIPS 140–2 utilisé par d’autres disques, ainsi qu’un pilote, nécessaire à la bonne reconnaissance du disque. Le paramétrage n’est pas bien compliqué, même s’il demande de retirer le « pare-chocs » pour trouver l’« identificateur de sécurité » du disque (SID2), préalable à la définition d’un mot de passe de chiffrement. L’opération prend quelques minutes, pendant lesquelles le disque est étonnamment bruyant, lui qui est sinon extrêmement silencieux.

Le fonctionnement du disque, et notamment son (dé)verrouillage, demandera dès lors l’utilisation du LaCie Toolkit. Vous n’avez pas accès à votre machine, et devez le brancher à un autre ordinateur ? Pas de problème : le disque apparaît comme un volume DriveLocked, ne contenant d’autres données… qu’un utilitaire de déverrouillage pour Mac et Windows. Le déverrouillage prend toujours quelques secondes, pendant lesquelles la fenêtre de l’utilitaire reste désespérément blanche, seul le clignotement de la diode du disque confirmant qu’il se passe bien quelque chose.

Sur ce plan, le fonctionnement du chiffrement n’est pas aussi transparent qu’il pourrait l’être, alors qu’il l’est — et c’est bien normal pour un module matériel — sur le plan des performances. Comme le modèle USB-C classique, le modèle chiffré atteint sans problème 135 Mo/s en lecture comme en écriture. Le chiffrement a plutôt un effet sur le prix : annoncé à 199,99 €, le Rugged Secure se trouve à moins de 170 € dans le commerce, pour 2 To de stockage. C’est 40 € de plus que le modèle USB-C équivalent, et seulement 20 € de moins que le modèle USB-C avec 4 To de stockage.


  1. À 10 $ (8,2 €) les deux ans et 14,99 $ (12,2 €) les trois ans de « garantie ».

  2. Un autre identifiant, l’« identifiant de sécurité physique » à 32 caractères (PSID), est nécessaire à la remise à zéro du disque. Petit conseil à tous ceux qui demandent à leurs utilisateurs d’entrer autant de caractères alphanumériques : groupez-les par quatre ou cinq. Seul le mot de passe de chiffrement est nécessaire à l’« effacement cryptographique » du disque, une opération assez longue.


avatar Biking Dutch Man | 

LaCie? A laisser! Que des ennuis! J'ai 18 disques HGST, certains tournent depuis 11 ans dans des NAS, tous encore fonctionnels.

avatar Link1993 | 

@Biking Dutch Man

C’est vrai que les hitachi de mi 2000 sont increvables ! Bruyants, mais increvables !

avatar Madame Mim | 

@Biking Dutch Man

Hitachi appartient depuis quelques années à Western Digital.
Les disques c’est comme les voitures, certains ne jurent que pour une marque.
Personnellement je n’ai que des LaCie, 6 dans trois modèles différents, et aucun problème depuis 9 ans d’utilisation.

avatar noooty | 

@Biking Dutch Man

11 ans pour des disques... ils doivent plutôt petits en Go, et il vaut mieux prévoir une sécurité à côté.

avatar Valiran | 

Et tu crois que dans les disques externes LaCie il y a des HDD LaCie?
C'est du Seagate/Western/Hitachi/autre.

avatar Madame Mim | 

@Valiran

A ma connaissance uniquement du Seagate.
Western Digital étant un concurrent qui a acheté Hitachi.
De toute façon il ne reste plus que 3 fabricants mondiaux: Western Digital, Seagate et Toshiba.

avatar niclet | 

@Valiran

Le problème avec LaCie c’est pas les disques a l’intérieur, ce sont les contrôleurs de merde qui ruinent les disques. C’est comme ça depuis env. 10 ~ 15 ans. Avant, ils tenaient la route.

J’en ai tellement eu à réparer, une vrai plaie. LaCie est l’antagoniste de fiabilité.

avatar Avenger | 

@ Biking Dutch Man

Tu as des chiffres réels pour confirmer ton avis? J'ai, en plus de 24 ans de carrière, été confronté à plusieurs dizaines de produits LACIE et, globalement, j'aurais tendance à dire que le rapport qualité/prix/durabilité est très bon. Mais comme pour tout, on peut toujours tomber sur un produit foireux. Faut-il encore voir la raison!

Pour parler de disques qui ont 11 ans, j'aurais tendance à dire, qu'à cette époque, les disques durs duraient, en général, largement plus longtemps que les modèles récents.

Et mettre en avant des disques Hitachi qui tournent dans des NAS, par rapport à des produits LACIE, n'a pas vraiment de sens sans plus d'informations. Type de NAS, gamme des disques Hitachi et prix payé? LACIE fournissant des solutions complètes, en cas de problème, quel est le fautif? Le disque dur intégré? L'électronique embarquée? La partie alimentation? Merci donc de comparer des éléments comparables.

avatar françois bayrou | 

Les HGST ont très bonne réputation ( cf. taux de panne par marque : certains datacenters les donnent et HGST est vraiment au dessus du lot. suffit de googler le nom )

avatar Avenger | 

@ françois bayrou

Oui, et alors? Ai-je dit le contraire?

avatar françois bayrou | 

Tu demandais des chiffres :)
Je voulais juste preciser qu’ils existent, qu’on les trouve facilement.
Je te trouve un peu tendu

avatar Avenger | 

Je suis vite énervé quand on déforme mes propos!

Car si je demande des chiffres, c'est concernant la fiabilité des produits LACIE, afin de confirmer, ou pas, le "LaCie? A laisser! Que des ennuis!" expéditif de Biking Dutch Man.

avatar françois bayrou | 

j'avais mal compris ton commentaire, autant pour moi !

avatar mimot13 | 

Effectivement les conditions d'utilisation, 24/24 - 7/7, qualité du réseau EDF (surtensions fréquentes ou non), température etc.. sont essentielles pour se faire une idée précise sur l'éventuelle qualité du matos. HGST est vraiment excellent mais pas au même prix non plus que les modèles plus standards. Je traine aussi plusieurs LaCie série D2 depuis les toutes premières séries, aucun problème en fait. Alors que les Seagate ont eu des problèmes récurrents coté fiabilité à un moment donné. Pas assez de recul pour les D2 plus récents avec TB3 et TB2. C'est du très bon matériel à priori.
J'ai été moins chanceux avec les disques "standards" en 3"½ et 2"½ chez WD. Pas mal de RMA et soucis coté soft.
Chacun aura une expérience différente et c'est pour ça d'ailleurs que les marques, moins nombreuses qu'il y a 10 ans, arrivent à coexister..?

avatar EBLIS | 

J'ai eu plusieurs LaCie Porsche Design (les premières versions), j'ai remarqué que c'était le contrôleur USB qui lâchait à chaque fois vers le 13 ou 14 ème mois d'utilisation :-) Les disques avaient l'air intactes. Je dois d'ailleurs vérifier ceux qui me restent dans pas longtemps.

avatar vache folle | 

À Genève, un magasin vend ce disque (2t) en gros 156.-, alors qu’un my passport for Mac de même capacité est vendu 106.-, avec un code 256 aussi. Y’a pas de protection contre les chocs, mais bon. Si on fait un minimum attention...

avatar rikki finefleur | 

LCIE a eviter... à vraiment éviter si vous tenez a vos données.

avatar selus | 

Personne ne mentionne les problèmes de faux-contact avec les câbles ? Ça m'a fait changer de disque plein de fois et acheter de préférence ceux dont le câble est captif.
Pour ma part, trop de problèmes également avec LaCie et Western Digital pour les 2,5".
Depuis un disque dur tombé par terre et mort sur le coup suis passé à silicon power ; ai eu le même problème de faux-contact, puis de carte-mère défectueuse, du coup j'ai trouvé un DD Buffalo, câble captif, résistant aux chocs, pas encore de problème en 6 mois. On verra.

avatar hairsplitter | 

Lacie: trop de déboires, j'ai laissé tomber depuis longtemps au profit de HGST.

CONNEXION UTILISATEUR