Test du G-Technology G-Speed Shuttle XL : jusqu'à 80 To de stockage « transportable »

Anthony Nelzin-Santos |

Le G-Drive ev ATC est trop petit pour vos besoins ? Le G-Raid Studio n’est pas assez baroudeur ? Que diriez-vous d’un système capable de contenir jusqu’à 80 To de données, mais qui reste « transportable » sur le terrain ? C’est ce que propose G-Technology avec le G-Speed Shuttle XL, une sorte de grosse valise à disques durs, dont nous avons testé le modèle d’« entrée de gamme » à 24 To de stockage.

S’il prend place dans la gamme G-Speed, le Shuttle XL est bien moins rondouillard que le Studio XL. Anguleux et imposant, il est pourtant moins encombrant que son cousin (24,9 x 17,5 cm contre 25,3 x 18,8 cm), même s’il est un peu plus haut (39,9 cm contre 36,1 cm). C’est qu’il comporte une poignée, quoique sa quinzaine de kilogrammes empêche de le qualifier de portable.

Doté de deux ports Thunderbolt 2, le G-Speed Shuttle XL est chainable. Son alimentation est intégrée : cette valise à disques durs se suffit à elle-même, un bon point. Enfin, notez la présence d’un port Kensington et d’un petit bouton permettant de désactiver les alertes sonores.
Doté de deux ports Thunderbolt 2, le G-Speed Shuttle XL est chaînable. Son alimentation est intégrée : cette valise à disque dur se suffit à elle-même, un bon point. Enfin, notez la présence d’un port Kensington et d’un petit bouton permettant de désactiver les alertes sonores.

Mais il est transportable, encore plus avec sa valise renforcée optionnelle. Il peut ainsi suivre les professionnels de l’image sur le terrain, où sa coque en polycarbonate lui permettra d’encaisser les coups, et ses gros ventilateurs les vagues de chaleur. C’est un produit de niche, mais c’est la niche qu’a toujours servie G-Technology, et une niche qui utilise bien souvent du matériel Apple.

La solide poignée de transport du G-Speed-Shuttle XL.
La solide poignée de transport du G-Speed-Shuttle XL.

Le G-Speed Shuttle XL est décliné en deux versions :

Nous avons testé la première version avec 24 To de stockage en huit disques de 3 To. Huit disques, ce sont huit chariots… en plastique. Un matériau indigne d’un système RAID à près de 4 000 € ? Pas forcément, d’abord parce qu’il s’agit de plastique de bonne qualité, ensuite parce qu’il absorbe peut-être un peu mieux les chocs et les vibrations que l’acier, enfin parce que le mécanisme d’extraction est en métal.

Les chariots des disques sont faits de plastique, mais lexpérience nous a prouvé quils étaient solides et faciles à manipuler.
Les chariots des disques sont faits de plastique, mais l’expérience nous a prouvé qu’ils étaient solides et faciles à manipuler.

Les bruits de verrouillage sont satisfaisants, la manipulation aisée, et l’ensemble semble solide… jusqu’à ce que l’on rabatte la porte barrant l’accès à ces baies. Pas qu’elle soit fragile : lourde et épaisse, elle résistera sans doute aux gros chocs. Mais son verrou en plastique ne se ferme pas aussi promptement qu’on pourrait le vouloir, la faute peut-être à un ressort un peu paresseux.

Comme toujours, G-Technology s’est tournée vers les mécaniques professionnelles de sa maison-mère HGST, en l’occurrence des disques Ultrastar 7K4000. Conçus pour les systèmes de stockage serveur, ces disques 7 200 TPM dotés de 64 Mo de mémoire cache et d’une interface SATA III sont censés fonctionner 24 h/24 et 7 j/7 avec un temps moyen entre pannes de 2 millions d’heures.

Le loquet de la porte inspire un peu moins confiance. Cest le seul défaut que nous avons pu trouver au G-Speed Shuttle XL.
Le loquet de la porte inspire un peu moins confiance. C’est le seul défaut que nous avons pu trouver au G-Speed Shuttle XL.

Cette valeur est théorique, mais HGST garantit ses disques pendant cinq ans, quoique G-Technology ne couvre le Shuttle XL que pendant trois ans. Réputés rapides et fiables, les Ultrastar 7K4000 sont aussi économes : le Shuttle XL ne consomme jamais plus de 100 W en plein transfert. Pas de quoi se passer d’une alimentation solide sur le terrain certes, mais au moins la facture d’électricité du studio n’explosera pas.

Comme tous les produits récents de G-Technology, le Shuttle XL intègre un contrôleur RAID matériel. À la sortie du carton, les disques sont liés en RAID 5, une configuration qui offre 21 To de stockage. En attendant macOS Sierra et le retour de l’Assistant RAID dans l’Utilitaire de disque, on peut changer l’arrangement des disques avec le G-Speed Studio Software Utility, aussi fruste qu’efficace.

Sauf à choisir un mode RAID particulièrement exigeant, on atteindra sans peine 1,3 Go/s en lecture et 1 Go/s en écriture, largement de quoi travailler sur plusieurs flux HD, 2K ou 4K, ou même sur un flux 5K ou 6K compressé. Bien sûr, on pourrait être tenté d’utiliser le mode RAID 6, vu le nombre de disques et la valeur des données que l’on y stockera. Les performances resteront alors fort honorables : jusqu’à 850 Mo/s en lecture et 650 Mo/s en écriture.

Cliquer pour agrandir

Après plusieurs heures de transfert, on peut s’étonner de n’entendre que rarement les disques gratter. On n’ira évidemment pas poser le G-Speed Shuttle XL sur son bureau : les ventilateurs soufflent fort, assurant un parfait refroidissement. Mais ce silence relatif est un indice de la qualité du montage des disques et du châssis, et rassure sur la durée de la vie de l’ensemble.

À ce prix évidemment, on n’en attendait pas moins. Le G-Speed Shuttle XL est hors de portée du commun des utilisateurs, mais il a clairement été conçu pour une petite niche de professionnels aux besoins très particuliers. Et s’il leur faut un système RAID performant et pratique, robuste et transportable, alors il leur faut considérer le G-Speed Shuttle XL.

Note

Les plus :

  • Robuste
  • Alimentation intégrée
  • Excellentes performances

Les moins :

  • Loquet de la porte en plastique
9
10
avatar heret | 

Test du G-Technology G-Speed Shuttle XL

Faisons le point !

avatar BebMac | 

@macG Vous allez en faire quoi après ?

avatar Christophe Laporte | 
Le rendre au constructeur !
avatar EBLIS | 

Vous pourriez le proposer à la boîte de gestion des abonnements presse qui a tout perdu.

avatar KimoMac | 

Quid du bruit global du bouzin?

avatar pocketalex | 

Quand je pense que dans 10 ans la même valise aura la taille d'une pièce de 1 Euro ...

avatar C1rc3@0rc | 

Ben non dans 10 ans la valise aura toujours la taille de la valise... Par contre l'espace de stockage a des chances d'augmenter un peu.

Par contre pourquoi le proposer en Thunderbolt 3 alors que le marché est en Thunberbolt 3 et que vu que Kaby lake gere nativement le TH 3, tous les PC sortant adoptent cette normes!!!

avatar dvd | 

Le même en SSD pour perdre du poids et c'est parfait :)

avatar pocketalex | 

Je te raconte pas le prix ;o)

On trouve des SSD 1To à 199€ aujourd'hui, pour arriver à 24 To il faudrait débourser 4800€, rien que pour les disques. Mais là je parle de SSD grand public au moins cher du moins cher, or pour ces solution pro, on cherche plutôt à mettre du matos de marque, solide et fiable, durable, et ça a un certain coût

On arriverait entre 6000 et 10 000€ pour un équivalent en SSD. Certes il serait plus compact et plus léger

avatar serge b | 

A l'heure du Thunderbolt 3, n'est on pas légèrement "has been" au niveau des débits ?
On parle ici d'un produit Pro destiné au DIT (digital imaging technician) d'ou son côté transportable et à la post-prod. Combien de flux 4K non compressé simultané?
Bref un article demandant à être complété.
Pour un modèle récent il faut espérer une mise à jour Thunderbolt 3 dés septembre pour l'ibc.

CONNEXION UTILISATEUR