10 To au bureau avec G-Technology, à la maison avec Seagate

Anthony Nelzin-Santos |
G-Technology G-Drive. Image G-Technology.
G-Technology G-Drive. Image G-Technology.

G-Technology augmente les capacités de ses solutions de stockage en adoptant les disques de 8 et de 10 To de sa maison-mère HGST. Seul l’énorme G-Speed Shuttle XL en bénéficiait, atteignant ainsi une capacité de 80 To pour un prix dépassant les 10 000 €.

Des systèmes de stockage plus « modestes » peuvent désormais en profiter, comme le simple G-Drive proposé à 545 € HT en version USB 3.0 et 639 € HT en version Thunderbolt, avec un disque de 10 To. Le G-Raid possédant deux baies, il est désormais décliné en versions 16 et 20 To, cette dernière étant proposée à 1 365 € HT.

Six mois après leur présentation, les disques de 10 To sont donc plus largement disponibles, à défaut d’être encore abordables. Seagate, qui avait dû attendre quelques mois avant de répondre aux annonces de HGST, redore aujourd’hui son blason en annonçant tout une gamme de disques 10 To.

De premiers modèles optimisés d’une part pour les systèmes de surveillance et d’autre part pour les NAS vont ainsi faire leur apparition dans les prochaines semaines. Ils seront accompagnés par un modèle « standard » pour les ordinateurs personnels… annoncé à 535 $ HT (env. 485 €).

avatar Berechit | 

Je reste sidéré qu'on puisse avoir des disques de 10To tous seuls... Au bureau, j'ai des RAID 5 pour beaucoup moins que ça (6 To en 4 axes) et à la maison idem (3 To en 4 axes aussi) en plus de Time Machine (qui n'a pas exactement les mêmes fonction mais sécurisé de disque interne de l'iMac.
S'il y a un marché, c'est que je dois être parano !

avatar jojo5757 | 

Et quand un disque plantera avec 10T si il n'y a pas de raid... Aie...

avatar Bigdidou | 

@jojo5757 :
"si il n'y a pas de raid."

Oui, mais, encore une fois, le RAID, quelqu'il soit, n'est pas une sauvegarde.
Un volume de data (en RAID ou pas) utilisé = le même volume en sauvegarde ailleurs.

avatar heret | 

Précisons pour qu'il n'y ait plus d'amibiguité que le RAID est une solution de disponibilité, pas de sauvegarde, ce qui n'empêche pas de faire une sauvegarde sur un système RAID. Sauf bien entendu pour le RAID 0, qui ne devrait pas s'appeler RAID (Redundant Array of Independent Disks) puisque les disques ne sont ni redondants ni indépendants.

avatar mixo01 | 

Oui enfin, si on a un NAS qui sert pour du stockage, alors le RAID ne se résumé pas nécessairement à de la disponibilité : si on est en RAID (pas 0 évidement) alors on peut se permettre la perte d'au moins un disque (selon le RAID) sans perte de donnée.
Alors oui, ce n'est pas de la sauvegarde au sens "retrouver un document que l'on a supprimé par erreur" mais c'est une sauvegarde au sens ou les données sont dupliquées.
Bien évidement, si on veux protéger des données importantes, je suis d'accord que le RAID ne suffit pas.

avatar byte_order | 

Une sauvegarde digne de ce nom ne se fait jamais sur le même support physique que la source. En cas de panne physique (court-jus, incendie, innondation voir vol), vous perdez tout en même temps.

Une sauvegarde de données, c'est pour se sauvegarder de les perdre dans un large nombre de scénarios, pas uniquement quelques uns.

Si dupliquer localement était une procédure de sauvegarde, y'a belle lurette qu'on se contenterait d'avoir des RAID 1/5/6 partout et puis c'est tout.
C'est clairement pas le cas.

C'est pas comme si c'était hors de prix d'avoir un disque externe ou un second nas simple ou double disque en RAID 1 et des procédures de sauvegarde qui dupliquent régulièrement vos données les plus précieuses dessus.

Evidément, si vous considérez que vos données les plus précieuses sont toutes vos données, sauvegarder des To cela necessite d'avoir des To de sauvegarde et donc d'avoir des To ailleurs en plus de ceux du NAS.

Je ne compte plus le nombre d'utilisateurs du NAS qui face à une perte des données du NAS réalise que 1) un RAID n'est pas une sauvegarde automatique de quoi que ce soit et 2) le prix d'un disque externe pour les sauvegardes pèse rien par rapport à la perte des données et enfin 3) s'en mordre les doigts fait très mal.

avatar mixo01 | 

J'ai dis "c'est une sauvegarde au sens où les données sont dupliquées", pas "c'est la sauvegarde ultime".

Le raid EST une forme de sauvegarde.
le raid n'EST PAS une sauvegarde suffisante dans l'immense majorité des cas. Je suis bien d'accord (et je l'étais déjà dans le message précédent ^^...).

La sauvegarde ultime n'existe PAS. Elle doit être pensée au cas par cas en analysant les risques et leurs probabilités. Est-ce que le risque de perte de données vient d'abord de l'utilisateur (suppression accidentelle, dans ce cas là le RAID ne sert à rien en terme de sauvegarde), de l'environnement (risque d'incendie, vol, ...)? Selon les cas, une méthode ou une autre est choisie.

Il n'est pas non plus toujours possible de dupliquer ses données dans différent endroits (par exemple pour des raisons légales). Et même quand c'est possible, pour des données perso par exemple, alors se pose la question de la protection des données: je peux ne pas avoir envie de placer mes données chez quelqu'un d'autres même si ma me protègerais en principe des incendies/vol/inondations.

avatar byte_order | 

Ce n'est pas une sauvegarde.
Un utilisateur qui efface des fichiers, et hop, plus de données.

le RAID utilise la redondance des données pour maintenir l'accès aux données en cas de perte d'un disque, pas en cas de perte des données elles même ni en cas de perte de plusieurs disques en même temps (et cela arrive plus souvent qu'on ne le croit, hélàs).

Je trouve très très dangereux de propager l'idée qu'un RAID serait une sorte de solution de sauvegarde limitée, car elle instille dans l'esprit des primo-ascendants à un NAS un sentiment de sécurité biaisée et, surtout, les amènent trop souvent à ne pas mettre en place la moindre sauvegarde des données.

Je viens d'avoir le cas sur un forum d'entre-aide. Le gars répond clairement avoir "acheter exprès un NAS" à ma question de "quid des sauvegardes ?".
2 disques sur 4 sont tombé en rade rapidement et le RAID est mort. La récupération des données est loin d'être gagnée maintenant...

Une bête sauvegarde de ses photos sur un disque externe aurait pourtant été si facile à mettre en place...

avatar patrick86 | 

"si on est en RAID (pas 0 évidement) alors on peut se permettre la perte d'au moins un disque (selon le RAID) sans perte de donnée."

Cela ne correspond-t-il justement pas à la notion de "disponibilité" ?

Le RAID miroir permet de garantir l'accès aux données en cas de défaillance d'un disque dur. On est pas dans une garantie absolue (pas de protection contre un crash total du NAS ou coupure de courant ou de connexion réseau), et encore moins dans la sauvegarde, puisque si le logiciel système, par exemple, effaçait des données suite à un bug, elles le seraient sur tous les disques du RAID.

avatar mixo01 | 

Pour moi disponibilité correspond à "si un disque lache, alors on peux continuer de travailler et accéder aux données comme si rien ne s'était passé" (bien sûr il vaux mieux rapidement remplacer le disque défectueux car pendant ce temps là on a plus de fillet de secours (sauf si on a une sauvegarde externe).

Le raid, c'est pas seulement ça. En même temps, on n'a pas perdu de donnée bien qu'un disque soit mort.

avatar byte_order | 

La sauvegarde n'apporte rien en matière de disponiblité, ce sont justement deux objectifs distincts. La sauvegarde implique du temps de restauration pendant lequel vos données perdues (panne matériel, logiciel ou plus simplement fausse manipulation d'un utilisateur) ne sont pas disponible.

Le RAID lui, offre la disponibilité, mais pas la capacité de restaurer des données perdues, seulement de reconstruire un RAID capable de conserver la disponiblité des données après remplacement d'un disque défectueux. Et en aucun cas il ne peut restaurer des données si une majorité des disques sont défectueux en même temps.

Ce qu'une sauvegarde, elle, permet.

Deux objectifs bien distincts, et il me parait important de toujours insister RAID != sauvegarde.

avatar Biking Dutch Man | 

@jojo5757 :

Et bien se sera raide...

avatar patrick86 | 

"Et quand un disque plantera avec 10T si il n'y a pas de raid.."

Ça ne changera rien si vous sauvegardez comme d'habitude.

avatar noooty | 

Voilà qui me change bien de mon 1er dd de 80 Go, celui que j'avais acheté pour remplacer les cd qui me servaient de sauvegarde quand j'y pensais.
Et maintenant, j'ai un wd de 20 To en raid 5, soit 15 To effectifs.

avatar jacques.delfour | 

Au milieu des années 80, j'avais acheté mon 1er DD de … 30 M°, gros comme un lecteur DVD de salon, pour un prix d'environ 300€ d'aujourd'hui! Derrière un Atari ST 1040.
C'était hier…

avatar byte_order | 

Disons "avant-hier", plutôt.

Le Megafile 30 avait la taille du boitier de mon ordinateur, un Atari MegaST.
Mais qu'est-ce que c'était le bonheur pour utiliser Pure C sans devoir changer régulièrement la disquette 3.5'' durant la compilation...

avatar thebarty | 

@jacques.delfour@laposte.net :
Moi j'ai codé avec des disquettes. Switcher de disquette toutes les 3 minutes (OS->language->programme->OS->...
Fallait en vouloir.

avatar LittleSushi | 

Avec 10 To ce qui m'inquiète ce n'est pas la perte de données mais plutôt le temps nécessaire pour écrire toutes ces données. Ces disques sont ils efficaces en traitement vidéos par exemple?

avatar JLG01 | 

Tout est dans l'usage et le besoin.
La taille de la bête permet de transporter un GROS projet vidéo complet et de travailler dessus sans une usine à gaz.
Quand au risque de plantage, il n'est pas plus important que n'importe quel autre DD.

CONNEXION UTILISATEUR