Onglets principaux

Controverse sur les achats intégrés et la com' de 30% : comment Apple peut s'en sortir ?

Mickaël Bazoge |

L’audacieux coup de force d’Epic du jour et le retrait de Fortnite de l'App Store bousculent encore davantage la position de plus en plus inconfortable d’Apple sur les paiements dans l’App Store. L’éditeur de Fortnite propose désormais d’acheter des V-Bucks sans passer par le système d’achats intégrés d’Apple, donc en zappant purement et simplement la commission de 30%.

Image : Apple/MacGeneration.

Cette commission est devenue essentielle dans la case « Services » d’Apple, qui a rapporté plus de 13 milliards de dollars au troisième trimestre. Un chiffre en croissance de quasiment 15% d’une année sur l’autre. Les achats intégrés ne font pas l’essentiel des revenus tirés des services, c’est entendu, mais ils y contribuent largement. On comprend du coup pourquoi Apple y tient farouchement, c'est même devenu une obsession.

Selon les sacro-saintes règles qui régissent les rapports entre Apple et les développeurs tiers, Fortnite devrait purement simplement disparaître de l'App Store. Mais Fortnite n'est pas une app comme une autre, c'est un phénomène culturel qui compte des centaines de millions de joueurs dans le monde, dont une bonne partie sur iOS. Epic, qui n'a pas mâché ses mots contre la politique d'Apple, a manifestement l'intention d'aller au clash.

Le contexte est, il est vrai, singulier : Apple est sous le coup de plusieurs enquêtes antitrust des deux côtés de l'Atlantique, tandis que Tim Cook a dû défendre son bout de gras devant les membres du congrès US. Et les problèmes s'empilent, qui ne sont d'ailleurs pas forcément en lien avec la commission de 30%, à l'image du refus têtu et difficile à comprendre des services de jeux vidéo en streaming.

Pour autant, Apple a plusieurs cartes dans son jeu pour se rabibocher avec les développeurs et les régulateurs. L'entreprise peut assouplir les guidelines. Elle peut aussi réduire le taux de commission. Si on la voit mal autoriser le sideloading (l'installation d'applications depuis internet comme sur Mac) ou des boutiques alternatives, la Pomme pourrait permettre aux développeurs qui le souhaitent d'utiliser d'autres systèmes de paiement pour leurs achats intégrés, quitte à mettre en place un cadre strict pour l'intégration de PayPal ou de Stripe dans les apps.

Bien sûr, cela reviendrait à instiller de la concurrence au sein de l'App Store, poussant Apple à améliorer ses services afin que les développeurs conservent la facturation maison, celle qui donne droit à la fameuse commission. Un mal pour un bien ?

Actuellement dans Fortnite, il est possible d'acheter des V-Bucks moins chers avec PayPal ou une carte bancaire, en zappant les achats intégrés d'Apple.

À l'heure actuelle, Apple est arc-boutée sur une position qu'elle défend avec parfois une bonne dose d'hypocrisie, comme de prétendre qu'avant l'App Store, les développeurs n'avaient comme seule option que les boutiques physiques aux commissions plus élevées. Ou que tous les développeurs sont traités sur un même pied d'égalité, ce qui est une fable. Mais la pression des fins limiers de la Commission européenne et du congrès américain pourrait finir par adoucir la Pomme, qui ne voudra sans doute pas qu'une loi l'oblige à des changements drastiques.

Bruxelles a d'ores et déjà mis en place de nouvelles règles qui s'appliquent à toutes les plateformes, y compris l'App Store. Pas sûr qu'Apple veuille aller trop loin dans la régulation… C'est pourquoi le constructeur pourrait se plier à des compromis. Lesquels ? C'est à vous de nous le dire.


avatar MarcMame | 

Mon avis et uniquement mon avis c’est que si du jour au lendemain la dîme Apple disparaissait, les tarifs ne baisseraient pas d’un centime.

avatar TheRV | 

@MarcMame

Je pense aussi !

avatar Xap | 

Ceux qui répondent “Apple n'a rien à faire : c'est sa plateforme, ses règles” n’ont toujours rien compris au concept d’abus de position dominante.

Sinon au sujet des 30% de commission c’est vraiment le dernier des problèmes. Ils peuvent même prendre 90% de commission si ils veulent, on s’en fout. Ce qui compte c’est d’avoir le choix de payer par d’autre moyens.

avatar vinnieuk | 

@Xap

IOS n’est pas en position de monopole, la part de marché d’iOS au USA est en dessous de 50%, en dessous de 30% en France et en dessous de 20% en Chine.

Le seul pays qui aurait quelque chose à dire au niveau d’une situation monopolistique serait le Japon, où iOS arrive à plus de 60% de part de marché.

Ca ne veut pas dire qu’un développeur peut se passer d’iOS s’il n’apprécie pas les règles d’Apple, mais parler de monopole est un grand pas à franchir et Apple n’en est pas là.

avatar Xap | 

@vinnieuk

Mais où tu as vu le terme de monopole dans mon commentaire?

avatar Dimemas | 

ah l'argument bidon...

encore quelqu'un qui n'a toujours pas compris la notion de monopole c’est triste XD
Encore un bel exemple d'intelligence de fanboy

avatar YetOneOtherGit | 

@Dimemas

"encore quelqu'un qui n'a toujours pas compris la notion de monopole "

Et encore quelqu’un qui n’a pas compris la différence entre suspicion de monopole et reconnaissance légale d’une situation de monopole.

Un bel exemple d’intelligence de troll 🤢

avatar vinnieuk | 

@Dimemas

C’est possible de débattre sans insulter ou offusquer. J’appelle personne de fanboy et je remets pas en question l’intelligence de qui que ce soit, je te demande de faire de même.

Et si tu veux débattre intelligemment justement, “argument bidon” et c’est tout, ca vole pas très haut.

avatar fifounet | 

@Dimemas

"encore quelqu'un qui n'a toujours pas compris la notion de monopole c’est triste XD"

Ça t’arrive de donner un minimum d’arguments dans tes propos ?
Je vais chercher ...
Je pense que je vais revenir avec du vent en canette.

avatar melaure | 

@Xap

Hé oui un monopole bien ficelé ! Apple métite d’être fragmentée comme AT&T !

Et bien sur qu’il y a un monopole. Un store unique pour tous les lier ! L’App Store c’est comme le parti communiste en Chine !

avatar MarcMame | 

@Xap

"Ceux qui répondent “Apple n'a rien à faire : c'est sa plateforme, ses règles” n’ont toujours rien compris au concept d’abus de position dominante."

———
J’ai bien peur que ce ne soit toi qui ne comprenne pas le concept LÉGAL de l’abus de position dominante.
Ce qui ne veut pas dire qu’Apple a raison...

avatar Xap | 

@MarcMame

“Apple est sous le coup de plusieurs enquêtes antitrust des deux côtés de l'Atlantique, tandis que Tim Cook a dû défendre son bout de gras devant les membres du congrès US”

Tu dois avoir raison, les régulateurs de l’UE et des USA doivent également rien comprendre à la loi 🤣

avatar victoireviclaux | 

@Xap

Une enquête, ne veut pas dire forcément coupable.
C'est juste qu'il y a des doutes qu'il faudra éclaicir

avatar Krysten2001 | 

@Xap

Bien sûr que non et iOS est bien différent de android et de Windows. Apple utilise son OS à elle seule et seulement elle.

avatar Xap | 

@Krysten2001

Bien sur que si. 🤷🏻‍♂️

Apple fait ce qu’elle veut jusqu’au jour ou les règles de son OS ont des conséquences énormes sur la société et l’économie. Et là les régulateurs viennent mettre le nez dedans et j’espère bien que ça va faire du dégât :)

avatar Krysten2001 | 

@Xap

Bien sûr que non. Apple a le droit de mettre son store à elle car elle seule dispose d’iOS. Pas comme Android ou Windows

avatar Xap | 

@Krysten2001

Personne ne dit que l’App Store n’a pas le droit d’exister lol 🤣

Par contre, les multiples restrictions sur le store sont totalement immorales et potentiellement illégales. D’où l’intérêt de lâcher du lest avant que les gouvernements ne forcent Apple a le faire.

avatar fte | 

@Xap

"D’où l’intérêt de lâcher du lest avant que les gouvernements ne forcent Apple a le faire."

J’espère qu’ils ne lâchent rien, ni Apple ni Google, et que les régulateurs leur mette cher.

- stores tiers et sideloading (déjà les cas pour Google)
- interdiction d’exclure des alternatives de paiement à des prix différents
- interdiction de retirer des apps des stores sans décision d’un tribunal
- interdiction de changer les règles du store pour les apps déjà en place sans accord des éditeurs (la logistique de suivi des trois cent mille versions des règles serait hilarante)
- interdiction absolue de désactiver des apps à distance sur les terminaux des clients, ou pire effacement, sans accord préalable du propriétaire du terminal, ou si une décision de justice le permet
- interdiction de refuser des apps sur la base de leur contenu si ce contenu est légal (vive le porno sur l’App Store)

Juste quelques idées comme ça.

Certaines ne s’appliquent qu’à Apple, mais il n’y a pas de raison de ne pas fesser Google aussi, et les stores tiers tel que celui de Samsung. Même punition pour tous ces sales gosses.

avatar Krysten2001 | 

@fte

Alors là vous pouvez rêver. Un tribunal n’a rien à faire là pour ce que vous avez émis. Ce n’est pas à eux le système d’exploitation. Ils n’ont pas le droit d’avoir le contrôle.

avatar fte | 

@Krysten2001

"Ils n’ont pas le droit d’avoir le contrôle."

Tu sais quels sont les trois pouvoirs des États dis-moi ? Tu sais ce que fait le législatif ?

avatar Krysten2001 | 

Oui et l’état n’a pas à avoir le contrôle d’un système d’exploitation qui ne lui appartient pas ! Juste voir si les règles sont bonnes ou non

avatar fte | 

@Krysten2001

"Juste voir si les règles sont bonnes ou non"

Okay. C’est bien ça, tu ne sais pas le rôle du législateur.

Eh beh.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

L’esprit de lois n’est pour beaucoup ici un truc sans intérêt.

Ce qui est juste est pour eux ce qui va dans le sens de leurs goûts et de leurs dégoûts.

En tout cas il sera intéressant de voir ce que donnera le mouvement qui s’initie 😋

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"En tout cas il sera intéressant de voir ce que donnera le mouvement qui s’initie 😋"

J’ai un peu plus confiance en le législateur européen qu’américain aujourd’hui.

Mais j’espère un peu de ménage à minima, moins d’arbitraire et d’opacité.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Mais j’espère un peu de ménage à minima, moins d’arbitraire et d’opacité."

Tu as gardé cette fraîcheur, je te l’envie 😉

Je ne suis peut-être qu’un vieux cynique désabusé 😂

avatar Dimemas | 

Pour une fois je suis entièrement d'accord avec toi.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Je comprends parfaitement ta position d’un point de vue politique, morale et philosophique, elle se tient et est cohérente.

Par contre je suis plus circonspect sur les conséquences réelles que pourraient avoir sur le marché ce que tu appelles de tes veux.

A mon sens l’impact sera marginale même s’il permettrait à quelques microcosmes de recouvrer un peu de liberté.

- Je doute très fortement que les changements soient économiquement dans l’intérêt du consommateur.

- Je doute très fortement que les changements soient économiquement dans l’intérêt des acteurs petits ou moyens de l’économie des App.

- Je doute très fortement que des boutiques alternatives puissent capter une PDM conséquente.

Au final nous aurions un :

- Un transfert financier des poches d’Apple vers celle des majors.
- Quelques microcosmes qui gagneraient la liberté de pouvoir avoir des pratiques marginales.
- Un marché ou la loi du plus fort serait partagée et segmentée, mais resterait la norme.

En résumé l’idée et théoriquement très séduisante et élégante, mais en pratique je crains qu’elle ne soit qu’une utopie amenant beaucoup de déceptions.

Je suis peut-être devenu très cynique ou blasé, mais je ne vois pas ici un grand soir qui ne ferait autre chose que changer la répartition des pouvoirs entre les puissants.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

Je te rejoins sur la plupart de tes points.

De ce que je cites plus haut, je crois que ces points sont dans le domaine du possible et bénéfiques pour les utilisateurs :

- sideloading at will
- decision de justice pour supprimer une application du store
- consentement du propriétaire du terminal ou décision de justice pour désactiver ou supprimer une application sur un terminal
- interdiction d’empêcher les éditeurs de mentionner, lier, voire proposer un dialogue de choix pour le système de paiement in app même (je suis OK avec l’obligation de supporter les achats inapp du store, pas avec l’exclusion des autres)

Mais comme je le disais plus haut, le premier point seul me rendrait fort content.

avatar Le gabian | 

Windows appartient à Microsoft et Android à Google.
Apple a le droit de mettre son appstore mais il devrait y avoir des stores concurrents disponibles sur iOS. On a fait chier crosoft pour moins que ça quand il n'y avait que internet explorer d'installé par défaut sur Windows. Pourtant ça me semblait moins grave car rien ne t'empêchait d'installer un autre navigateur. Enfin, ça reste mon humble avis.

avatar Krysten2001 | 

@Le gabian

Sauf que là est la différence et que vous ne comprenez pas c’est qu’Android est utilisé par pleins de fabricants comme Windows et qu’ils empêchaient ces concurrents de changer l’app par défaut,... là où Apple utilise à elle seule iOS, MacOS,...

avatar bigga | 

Rien à voir avec le choix de paiement pour Fortnite. Sur Android c'est possible en ne passant pas par le store, et ils ont essayé, résultat ils sont revenus la queue entre les jambes sur le Play Store. Aujourd'hui ils veulent clairement le beurre et l'argent du beurre.

avatar Xap | 

@bigga

Ils sont revenus car Google leur met des batons dans les roues avec leurs avertissements sur les risques de pas passer par le Play Store.

Ils sont pas revenus parceque le Play Store est une meilleure solution, la puissance de Google ne leur laisse pas le choix.

avatar jfvit77 | 

@Xap

15 % des smartphones en France sont des iPhones... une sacrée position dominante...
L’app store est une part entière de l’iPhone et de son OS, tout comme imessage, Apple Pay, la compatibilité Apple Watch, iCloud, la compatibilité mac/iOS...
Si tu fait le choix de posséder un iPhone c’est pour bénéficier de ses softwares, sinon tu prend un appareil avec un os plus ouvert (il y en a un qui est plutôt populaire me semble-t-il...)

Le seul curseur qu’Apple peut facilement faire bouger est selon moi le % de la commission, mais c’est selon moi à sa guise. Je ne vois vraiment pas pourquoi un appareil avec un os propriétaire serais contraint à ces genres de modifications proposée en sondage...

avatar blacksad | 

Bonjour ,
Il profite tous de la plateforme d’Apple et maintenant il en veulent plus,on dit rien pour les autres un peut facile.

Par exemple Sony pour ça console payer pour jouer à des jeux qu’on achète une fortune .

Dommage que les personnes sont comme ça.

avatar RealRacingRoots99 | 

Apple fait ce qu'elle veux, les pas contents n'ont qu'a aller ailleurs.

avatar macinoe | 

Totalement d'accord.
Il faut que Epic et tous les poids lourd incontournables désertent l'App store.
On verra alors qui a besoin de qui.

avatar Duodecim | 

@macinoe

Malheureusement, ce n’est pas à Apple que ça fera le plus de mal. Ils ont les reins bien assez solides pour se permettre de se passer de ces gros acteurs…

avatar Le gabian | 

Tu risques d'être surpris, d'ailleurs Apple n'a pas eu les coui.... de supprimer totalement l'appli car la fuite des addicts à fortnite aurait été immédiate (et ils ne sont pas que 3 clampins)

avatar TheRV | 

@RealRacingRoots99

Exactement. Il y a pas d’AppStore sur les
Androids. Et à ce que je sache, iOS est loin d’avoir une position monopolistique sur les smartphone, il est même minoritaire

avatar Le gabian | 

Il y a moult magasins alternatifs sur Android du genre apkpure, Samsung shop, etc...

avatar blacksad | 

Il faut pensé que pour avoir un environnement bien fait il faut des règles et pas arriver à des four tout . Et on peut le voir partout avec Windows et Android et je les utilise au boulot.

Mes comme beaucoup les personnes profite et râle après quand ça va pas dans le sens.

avatar fousfous | 

Enfin si il faut après devoir sortir sa carte bancaire pour payer au lieu d'utiliser le paiement sécurisé de l'app store c'est quand même pas top quand on voit le nombre de fuites de données personnelles.
En plus du tracking qu'il est possible de faire.
L'utilisateur n'a rien à gagner, seule certaines entreprises ont quelque chose à gagner.

avatar melaure | 

@fousfous

En quoi la carte bancaire est moins sûre avec tous les services de cartes bleues virtuelles ???

avatar vince29 | 

Il y a un certain nombre de logiciels gratuits qui ne peuvent pas être diffusés sur ios à cause de problème de licence. Je ne vois pas ça comme un avantage pour le consommateur

avatar CRonoS007 | 

Moi je trouve que l’hypocrisie vient des dev surtout! Cb on fais fortune garce à la plate-forme, cb son sorti de l’ombre avec cette création d’Apple.. ils usent le système et après pour gagne plus essaye de le remettre en cause.. s’il sont pas content il vont sur les autres c tt et donc plus sur l’iPhone!

avatar fendtc | 

1- si les développeurs ne s’y retrouvaient pas, il n’y aurait pas autant d’apps, et donc à terme : moins d’iPhone
2- dans une boutique physique, quel pourcentage reviens à l’éditeur ? (Entre la fabrication de l’emballage, des CD, la logistique et la marge de tout le monde: je pense qu’il reste moins de 70% !!!
3- Apple gère la distribution, les MàJ, la licence et aussi l’homogénéité du parc pour simplifier la vie de tout le monde... 30% c’est pas énorme...
4- les achats « in-App » est LE moyen détourné de réduire la facture initiale... si Apple ne prend pas 30% sur tout, alors tout sera à 0€, et le reste en achats intégrés !!! Faut pas être médium pour le savoir...
5- le vrai problème c’est que personne ne veut payer les softs aujourd’hui !!! C’est la course au tout gratuit avec toujours plus de pubs, et d’extensions payantes pour pouvoir se servir des applications ! A ce jeux la, on cherche à réduire les coûts partout, y compris sur la marge du distributeur !
6- qu’elle commission prend Nintendo où MS pour sortir un jeux sur ça plateforme ?
LOL
Pour moi tout ça c’est comme si BMW disait: je gagne moins d’argent que prévu car mon réseau de distribution prend une trop grosse commission... la preuve: les boutiques sont luxueuses! C’est donc qu’ils se font beaucoup trop d’argent sur mon dos!!!

avatar Lax | 

Qu’ils baissent la commission, ça s’appelle un bon compromis et tout le monde sera content. C’est la base du commerce. Chacun fait un bout de chemin l’un vers l’autre.

avatar andr3 | 

Apple ne doit surtout pas tomber dans les travers d’Android. Android permet trop facilement d’installer tout et n’importe quoi et de provenance parfois douteuse. Ce qui engendre alors des problèmes de sécurité et de stabilité du smartphone.

avatar Bigdidou | 

@andr3

“Android permet trop facilement d’installer tout et n’importe quoi et de provenance parfois douteuse”

Par par défaut.
Il le paramétrer et on est largement prévenu du risque.
C’est une bonne approche.

avatar fousfous | 

@Bigdidou

C'est toujours problématique niveau sécurité, il suffit de voir la quantité de ransomware qui traînent.
La philosophie d'Apple a toujours été d'éliminer la connerie de l'utilisateur en l'empêchant de faire n'importe quoi (ce qui me semble une bonne chose d'un point de vu global). Et si on aime pas cette philosophie il a une concurrence forte qui ne fonctionne pas pareil.
Alors que si on force Apple à faire comme la concurrence alors il n'y a plus vraiment de concurrence au niveau des philosophies de fonctionnement.

avatar Florent Morin | 

En tant que développeur, ça ne me pose pas de soucis qu'Apple prenne 30 %.

Avant, on avait très peu de chance de vivre de ses logiciels / apps.
Depuis l'App Store, tout a changé.

App Store qui est arrivé à la demande des développeurs, il faut le rappeler.
Steve Jobs n'était pas vraiment fan de l'idée et proposait des apps HTML5.
Quand il a vu l'argent rentrer, il a finalement changé d'avis. ^^

Toujours est-il que ce sont les développeurs qui ont demandé l'App Store.
Mais les développeurs indépendants, pas les mastodontes comme Epic.

Evidemment, si Epic peut investir dans son propre réseau de paiement in-app, ça va écraser encore plus les développeurs indépendants.

avatar Hellow | 

Pas sûr que cette guerre menée contre Apple soit bénéfique pour les utilisateurs, d'autant plus quand on voit quelles sont les entreprises qui en sont à l'origine.. Pour moi, elles ne recherchent qu'à bénéficier des avantages de l'App Store sans avoir de contraintes et profitent de la pression du contexte des enquêtes anti-trust sur Apple. Même si je pense que sur certains points Apple tente de se favoriser en mettant des bâtons dans les roues de ses potentiels concurrents, je n'ai pas non plus envie de voir l'univers "fermé" et strict - qui est pour moi un gage de qualité - d'Apple être détruit.

avatar vince29 | 

Ben tu restes scotché sur l'appstore et tu n'installes pas de store alternatifs, simple, non ?

avatar bunam | 

@vince29

Apple développe une plate-forme de confiance, avec des données de plus en plus sensibles, s'il n'y a plus de contrôle, cette plate-forme s'effondre !!
Je parle de données de santés et de payements sécurisés, pour les plus sensibles.

avatar fte | 

@bunam

"s'il n'y a plus de contrôle"

Qui parle de supprimer les contrôles ? Pourquoi ce serait lié d’une quelconque façon avec l’ouverture à des stores tiers ?

avatar bunam | 

@fte

Qui va faire les contrôle les propriétaires de ces stores alternatifs ???
Sans moi ;)

avatar fte | 

@bunam

"Qui va faire les contrôle les propriétaires de ces stores alternatifs ???"

Pourquoi pas ? Un store open source audité par la communauté infosec, ça serait super.

"Sans moi ;)"

Tout le truc est là. Tu n’es pas obligé. Et ceux qui veulent pourraient.

Rien ne change pour toi qui ne veut pas, tout change pour ceux qui veulent.

avatar bunam | 

@fte

Je vois le genre dans un monde idéal ça serait cool mais ce monde n’existe pas

avatar bunam | 

@Hellow

oui et tout ceci est extrêmement préparé, Epic Games est joueuse et a de l'argent à consacrer à la bataille...

avatar Lukas Apple Fan | 

Il faudrait clairement qu’ils autorisent le sideloading et ce genre de truc comme sur Android ou sur Mac et Windows

avatar Ralph_ | 

En fait, je comprends pas. Si il y a des gogos qui passent par Apple pour leurs achats? Pourquoi ils ne font pas comme Netflix et Spotify et invitent à s’inscrire depuis un site web externe?
Perso avant de prendre un abo, je regarde sur le site de l’éditeur.
- fitness, j’ai trouvé
- tinder, j’ai trouvé
- Spotify idem
- Flightradar24

Bref, faux problème. Apple ne facilite pas l’achat externe certes, mais il suffirait de dire que l’achat est disponible à telle adresse et fin de la discussion.

avatar vince29 | 

Ben non tu restes dans l'incapacité d'installer des applications.

avatar Ralph_ | 

@vince29

Tu aurais besoin de quoi de plus? Des tweaks? Je sais que l’argument est fragile ces derniers temps mais je préfère avoir un OS plus fermés mais plus contrôlé sur mon téléphone. L’ordinateur c’est un autre débat.
Si on te donne accès à des couches plus profondes du système, il faut la main complète comme sur un PC.

avatar Saussau083 | 

@Ralph_

C’est interdit par Apple de donner un lien vers un site permettant l’achat d’un contenu pour ladite app 🙃

avatar Ralph_ | 

@Saussau083

Ben ca c’est pour le client lambda.
Tant pis plus sa gueule, les app facturent plus chers. Si il fait des recherches, bah il aura moins cher.

avatar fte | 

@Saussau083

"C’est interdit par Apple de donner un lien vers un site permettant l’achat d’un contenu pour ladite app 🙃"

Pourtant dans l’app YouTube il y a un lien vers le site pour s’y abonner. Passe droit pour Google ?

avatar Saussau083 | 

@fte

Après vérification, YouTube Premium utilise le système de paiement de l’App Store pour facturer son abonnement

avatar fte | 

@Saussau083

"Après vérification, YouTube Premium utilise le système de paiement de l’App Store pour facturer son abonnement"

Il y a aussi un lien dans l’app qui permet d’ouvrir la page et passer outre le store. Ce qui est supposé interdit.

avatar Saussau083 | 

@fte

Je ne le trouve pas, je passes par mon profil, S’abonner a YouTube Premium. Enfin peut être que ce lien existe mais je n’arrive pas a mettre la main dessus en tout cas

avatar bunam | 

Le pire dans tout cela c'est que l'argent gagné sur l'App Store fait aussi vivre les éditeurs d'app sur Android... Les plus riches payent pour les plus pauvres (enfin ceux qui ne veulent pas payer et qui aiment la pub ;).
Apple n'a pas le monopole, soyons sérieux, les parts de marchés entre iOS et Android le prouvent. Par contre en chiffre d'affaires et rentabilité c'est bien dans l'autre sens que ça penche.

Pour troller, j'aimerais bien pouvoir installer portnawak sur ma xBox, mais Microsoft m'en empêche !! Bon c'est vrai qu'a l'achat on sait bien qu'on ne pourra pas en faire ce que l'on veut, exactement comme avec Apple. Déjà qu'il y a pleins de problème sur l'environnement de la xBox, je ne vois pas comment ça pourrait aller mieux en installant portnawak...

avatar fte | 

@bunam

"Pour troller, j'aimerais bien pouvoir installer portnawak sur ma xBox, mais Microsoft m'en empêche !!"

Et bien le régulateur devrait peut-être s’en occuper aussi. Selon le type de lois qui pourraient voire le jour pour les stores d’Apple ou Google (ou autres), peut-être qu’elles pourraient être étendues à toute plateforme matérielle fonctionnant avec un App Store : consoles, NAS, etc. Problèmes réglés tout en un.

avatar Le gabian | 

Il y a des applis gratuites avec pub sur Android comme sur iOS. Et les payantes sont au même prix sur les 2 plateformes.

avatar YetOneOtherGit | 

Il manque étrangement l’option qui est la plus demandée officieusement par les majors :

Avoir une commission dégressive en fonction du niveau d’activité ce qui est la norme dans bien des business.

Ce qui gêne les majors c’est l’égalité de traitement que l’on génère 1000 € ou 10 M€ de CA.

avatar blacksad | 

Pourquoi vouloir imiter les autres plate-formes et vouloir tous .la différence et telle pas le point fort de certaines entreprises Apple en fait parti bizarrement moi qui suis commercial je le vois tous les jours se comportement de tous vouloir a pas cher mes premiun
C'est la mort des entreprises se comportement là.

avatar Zap31 | 

Je ne comprends pas le principe de cette guerre.
Lorsqu’un créateur vend un produit dans une petite boutique, le créateur paie pour utiliser la vitrine de la boutique. Si les conditions ne lui vont pas, le créateur est libre de frapper à la porte de la boutique voisine...
Pourquoi les règles devraient être fixées par les créateurs...🤔
Personne n’oblige les gens à acheter des produits Apple et à utiliser l’écosystème associé.
Il va falloir trouver autre chose que la commission d’une boutique pour les faire tomber. Parce que là, sans être pro capitalisme, je ne comprends pas le problème...

avatar Xap | 

@Zap31

Mais vous faites vraiment exprès de pas comprendre c’est pas possible.

Apple interdit à la plupart des apps de proposer leur propre mode de paiement pendant que CERTAINES autres ont le droit de le faire (Netflix, Amazon etc)

Quand t’achètes un truc en passant par Amazon iOS, Apple prend 0% de commission dessus.

Tout ce que les devs demandent c’est de laisser le choix au gens de payer via l’app store ou en dehors. C’est si difficile a comprendre?

avatar fte | 

@Zap31

"Lorsqu’un créateur vend un produit dans une petite boutique, le créateur paie pour utiliser la vitrine de la boutique. Si les conditions ne lui vont pas, le créateur est libre de frapper à la porte de la boutique voisine..."

Et bien non justement, il ne peut pas frapper à la porte de la boutique voisine. Il n’y a pas de boutique voisine. Le créateur vend un produit, un client souhaite l’acheter, l’installer sur son terminal bien à lui, et ce n’est pas possible. Un tiers qui n’a rien à voir avec le créateur, qui n’a aucun droit sur le terminal, s’interpose et oblige à passer par sa boutique, son système de paiement, etc.

Et ça ne te gêne aucunement ?

avatar Zap31 | 

@fte

Ok, du coup, en poursuivant l’analogie, Apple construit l’immeuble qui accueille la boutique; leur écosystème, iOS. Elle a définit que cette immeuble ne proposait qu’une seule boutique, la leur en l’occurrence. C’est discutable mais est-ce vraiment condamnable...?🤔 l’iPhone est difficile à positionner dans cette analogie. Il serait la porte de la boutique. La encore est-ce condamnable que cette porte ne donne accès qu’à une seule boutique et pas tout un centre commercial...?🤷🏻

J’ai dit « boutique voisine », j’aurai du dire « immeuble voisin ». Et pour le coup il y a bien Android et son immeuble plus permissif.

Je précise que je ne pars pas du principe que mon raisonnement est le bon. Je m’inclue juste dans le débat pour essayer de mieux comprendre.
Et actuellement, effectivement, je ne suis pas offusqué du fonctionnement. Apple ne trompe personne à l’achat. Je sais en achetant un iPhone que je devrai utiliser l’AppStore, comme je sais qu’en tant que développeur je devrai payer une taxe pour vendre dans cette boutique.

Après je suis d’accord que les inégalités entre les développeurs doivent être réelles et pas de la langue de bois. Mais ce débat me semble plus évident que les commissions...
Pour les commissions, je rejoins certaines personnes de cet espace d’échange, qui proposent une commission dégressive... ça me paraîtrait être plus raisonnable...🤔

avatar fte | 

@Zap31

"Ok, du coup, en poursuivant l’analogie, Apple construit l’immeuble qui accueille la boutique; leur écosystème, iOS. Elle a définit que cette immeuble ne proposait qu’une seule boutique, la leur en l’occurrence."

Ils vendent l’immeuble. Le nouveau propriétaire, à la fin du bail ou à la fin du délai de résiliation, car un bail n’est jamais à vie, vire le malpropre en place à coup de tatane et propose à sa belle sœur d’occuper la boutique pour y vendre des cartes imprimées de calembours.

Sauf qu’avec Apple l’immeuble est vendu mais ils s’accrochent dans les locaux avec une espèce de bail gratuit et à vie. Un peu comme un dictateur qui se fait réélire avec 100% de son vote.

La propriété octroie le droit de disposer de la chose possédée selon son bon vouloir dans la limites des lois. Apple n’est pas la loi.

avatar Zap31 | 

@fte

« Ils vendent l’immeuble. Le nouveau propriétaire, à la fin du bail ou à la fin du délai de résiliation, car un bail n’est jamais à vie, vire le malpropre en place à coup de tatane et propose à sa belle sœur d’occuper la boutique pour y vendre des cartes imprimées de calembours. »

Même si j’aime bien l’idée des cartes imprimées de calembours, je ne suis pas du même avis concernant la vente de l’immeuble. Apple ne vend pas l’immeuble. Elle vend un moyen d’accès, l’iPhone/l’iPad avec iOS.

Le seul bail qu’il pourrait exister c’est celui entre Apple propriétaire de l’immeuble et Apple gérant de la boutique. Et là je pense qu’ils arriveront à se mettre d’accord...😜

Epic ou n’importe quel autre développeur n’a pas de bail avec Apple. Juste un contrat commercial pour pouvoir exposer dans la boutique; les conditions validées et acceptées par les dev lors de la soumission de leurs app.
Et là, après tout c’est du commerce. Rien n’empêche 2 parties de négocier des dispositions particulières. Amazon, Netflix & cie ont très certainement plus d’arguments que beaucoup d’autres dev pour négocier ces disposions particulières...
Ethniquement c’est moyen, mais business is business dans ce monde...

En gros, il y a bien un truc qui me gêne dans leur gestion de tout puissant. La moralité du traitement appliquée c’est une chose évidement, mais je ne vois pas encore l’illégalité de la chose...🤷

avatar fte | 

@Zap31

"Elle vend un moyen d’accès, l’iPhone/l’iPad avec iOS."

Alors nous ne seront pas d’accord.

Un iPhone n’est pas un moyen d’accès. C’est un ordinateur tout en un doté d’incroyables capacités de communication, d’incroyable capacités de mesure de son environnement, d’incroyables capacités d’exécution d’applications... la propriété de cet ordinateur a été transférée, accompagné d’une licence de iOS, et si cette licence peut fixer les conditions d’exécution d’iOS, elle ne peut fixer des conditions d’exécution d’applications tierces n’appartenant pas à Apple.

S’il y a des limites d’utilisation d’un logiciel, par exemple dans des applications nucléaires militaires, cette limitation ne vient pas de la licence mais des lois par exemple sur l’exportation d’équipements destinés à ces usages. La licence ne peut interdire ces usages, mais l’éditeur doit s’assurer qu’il n’exporte pas pour cet usage.

Pourtant Apple se comporte en propriétaire des terminaux vendus, pourtant Apple dicte des conditions d’exécution d’applications qui ne lui appartiennent pas sur des terminaux qui ne lui appartiennent pas.

avatar Zap31 | 

@fte

L’un n’empêche pas l’autre. Même avec toutes ces capacités fabuleuses, l’iPhone reste un moyen d’accès à l’App Store.
Mais je comprends beaucoup mieux votre point de vue.
Et pour le coup sans être forcément d’accord, je ne suis pas en désaccord 😜 je trouve la problématique intéressante en tout cas.
En l’occurrence la question est maintenant de savoir si n’importe quel produit comportant de l’électronique embarquée doit pouvoir être utilisé comme on le souhaite à partir du moment où on en a fait l’acquisition...?
J’aurai tendance à penser que oui, comme vous si je comprends bien.
Mais on est plus dans la problématique du jailbreak que dans celle de l’App Store. iOS est sous licence, si on veut l’enlever pour utiliser l’électronique, pourquoi pas. Mais pourquoi Apple serait obligé d’ouvrir iOS pour répondre à tous les souhaits des utilisateurs de l’électronique...?🤔

Mais je pense que cette interrogation peut s’appliquer à beaucoup d’appareils. Certains on cité la PlayStation et la Xbox par exemple. Le principe est le même. Pourquoi ne peut-on pas jouer aux jeux Xbox sur PlayStation? Ce sont des ordinateurs après tout...

Et parce que ça me fait marrer, je continue la métaphore... 😜 On peut utiliser la carte d’accès pour accéder à un autre immeuble ou même faire décapsuleur. Si on y arrive après tout!
Mais peut-on obliger le propriétaire de l’immeuble à modifier l’immeuble sous prétexte qu’il a vendu un moyen d’accès?
😜

Au plaisir de vous lire. Pour une fois que l’on peut débattre sans se faire agresser ou prendre de haut 👍

avatar fte | 

@Zap31

"Au plaisir de vous lire. Pour une fois que l’on peut débattre sans se faire agresser ou prendre de haut 👍"

Plaisir partagé.

Je comprends aussi votre point de vue, même si je ne le partage pas.

Il y a du vrai dans votre vision, Apple - pas seul bien entendu - a créé une plateforme et un écosystème remarquable et le fait fructifier en monnayant l’accès à cet écosystème. En soi ce n’est pas déraisonnable. Je n’aurais aucune objection à formuler si les terminaux n’étaient pas vendus et donc leur propriété transférée.

Merci d’avoir pris le temps d’expliquer votre point de vue avec des arguments sensibles. C’est rafraîchissant.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Il y a du vrai dans votre vision, Apple - pas seul bien entendu - a créé une plateforme et un écosystème remarquable et le fait fructifier en monnayant l’accès à cet écosystème. En soi ce n’est pas déraisonnable."

Point de vue que je partage.

Ce qui a changé c’est la nature des enjeux économiques avec la taille actuelle du marché et le fait qu’il est maintenant capté par une poignée de majors.

comme pour la révolution française nous n’assistons pas à une prise de pouvoir par le peuple mais à une volonté de prise de pouvoir par la bourgeoisie instrumentalisant le peuple. 😉

avatar Julien | 

C’est ton business, avec tes règles si t’est pas ok, tu ne signe pas en bas de la feuille rien ne t’oblige à signer ...

avatar Maxmad68 | 

Ceux qui disent que « Apple n’a pas une position dominante sur le marché des smartphones » n’ont visiblement pas compris qu’on ne parle pas de la position du marché des smartphones, mais de la position de Apple sur les boutiques d’apps iOS (et la dessus si: l’App Store à le monopole des boutiques d’apps sur iOS).

De plus, n’oublions pas que en plus des 30% sur chaque paiement, Apple fait payer une license de minimum 100€/an (environ) pour pouvoir utiliser l’App Store, résultat, beaucoup de petits développeurs se retrouvent même déficitaires à vendre sur l’App Store.

Bref, je comprend tout à fait que Apple réclame ses 30%, mais je pense qu’elle devrait laisser aux devs le droit de proposer ses systèmes de paiements alternatifs s’ils en ont envie.

avatar skarel | 

« on ne parle pas de la position du marché des smartphones, mais de la position de Apple sur les boutiques d’apps iOS »

Toute la question c'est de savoir si cela fait sens on non d'aller imposer des choses à un acteur de l'industrie sur le sous-marché qu'est son propre marché ; car toute entreprise naturellement est en position dominante sur un marché si l'on réduit ledit marché à ses propres produits :

Coca-Cola est en position dominante sur les bouteilles de Coca-Cola. DELL est en position dominante sur les ordinateurs DELL. Microsoft et Sony sont en position dominante sur la XBox et PlayStation, etc.

Apple est évidemment en position dominante sur iPhone. Mais l'iPhone est-il un marché au sens large, ou bien un sous-marché, produit de la solution d'Apple sur un marché plus vaste ?

C'est un problème compliqué, car les définitions juridiques prennent des dimensions différentes en fonction de l'endroit d'où l'on regarde les choses. D'où les enquêtes (qui ne sont pas des preuves de culpabilité dans un système où l'on est présumé innocent).

avatar Maxmad68 | 

@skarel

« Toute la question c'est de savoir si cela fait sens on non d'aller imposer des choses à un acteur de l'industrie sur le sous-marché qu'est son propre marché »

Tout à fait d’accord. Je comprend tout à fait qu’Apple demande 30% sur les paiements qui passent par son intermédiaire.
En revanche, ce que je trouve inadmissible, c’est qu’ils n’autorisent que cet intermédiaire la pour les paiements.
C’est sujet à débat...

avatar malcolmZ07 | 

Pour répondre à ton commentaire plus haut 100e/an pour un business ou même un particulier c'est très très très peu. Si 8,3e/mois est trop pour toi pour un logiciel essentiel, c'est que ton business va très mal (compare au prix des creatives cloud d'adobe).
Et pour l'intermédiaire de paiement : toutes les grosses apps ferait des applis gratuites où il y a des achats in app = 0 revenue pour apple , mais ils payent pour la bande passante de ton app, le dev d'iOS et diff api .Etc .etc
Je suis plus en faveur du sideloading même si ça pourrait compromettre sérieusement la sécurité.

avatar Glop0606 | 

Comment faisait-on avant? Ah oui, on téléchargait son programme (ou à partir d'un CD :)) et voilà,... Alors oui c'est vrai les stores apportent un certain comfort au niveau du paiement, des mises à jour, voire pour trouver facilement son programme mais... ça enferme le consommateur comme le développeur avec toutes les conséquences que l'on voit ces derniers temps: commission trop élevée (ou pas), censure, perte de contrôle de ses propres achats, perte de contrôle de ses propres créations, etc... En tant que consommateur c'est surtout le côté censure où le fait qu'une société me dise ce qui est bon pour moi ou pas qui me déplait.

avatar Ginger bread | 

C’est sûr qu’il y a l’infrastructure serveurs, l électricité, la sécurité informatique, les développements à payer en fin de mois pour Apple

avatar MugiwaraLuffy | 

Moi je suis pour le sideloading (avec une manip dissuasive pour les novices), les commissions dégressives et surtout pour un système de gestion d’abonnement qui s’intègrent à tout les autres comme sa souscrit ou pas depuis iOS je peux supprimer mon abonnement en un clic comme le permet actuellement Apple depuis les réglages.

avatar fmuser | 

Ce qui n'est pas normal, c'est qu'Apple est très forte pour utiliser les lois pour empêcher ses utilisateurs d'utiliser comme ils veulent un appareil qu'ils ont payé au prix fort et qui ne vaudra plus rien dans quelques années.

Les licences logicielles d'Apple sont complètement abusives. Qu'Apple pratique les prix et règles qu'elle veut sur son App Store, je n'y vois pas de problème. Mais qu'Apple attaque en justice toute entreprise qui voudrait lancer un App Store concurrent sur iOS, c'est une situation de monopole. C'est comme si un constructeur automobile interdisait que vous fassiez réparer ou tuner votre voiture ailleurs que dans ses magasins agréés. Et pourtant la sécurité dans une voiture est bien plus important que la sécurité de votre smartphone.

avatar fte | 

@fmuser

"C'est comme si un constructeur automobile interdisait que vous fassiez réparer ou tuner votre voiture ailleurs que dans ses magasins agréés."

Ça a été tenté, par les constructeurs comme par les dealers, et le législateur s’est interposé.

avatar Fredouille14 | 

et quid des applications gratuites, apple maintiendra-t-il un service de qualité, s’il n’y a plus de revenus ?

avatar mk3d | 

Audacieux?

avatar toptophe | 

Moi j'ai voté "Apple n'a rien à faire : c'est sa plateforme, ses règles" et je vais vous dire pourquoi :
1. Apple sécurise la transaction
2. Apple propose un système simple, unifié et centralisé
3. Apple permet de rembourser en cas d'erreur
Apple a donc développé cette "machinerie" et doit avoir des serveurs pour gérer cela. Cela a un coup et il est normal que ces coûts soient partagés avec les développeurs qui utilisent cette fonctionnalité.
Maintenant, on peut débattre :
1. Sur les 30% : est-ce que c'est beaucoup, est-ce que c'est trop ? Google pratique la même chose, peut-être pour profiter de cette manne que lui a offert Apple sur un plateau d'argent.
2. Sur le fait que l'on puisse payer par un autre moyen : il faut bien être conscient que la sécurité, le service après-vente ne sera pas le même selon moi.

avatar Jswat | 

EPic a signé un contrat, EPic doit le respecter point barre. Sinon il y a Android.

Personne n'est obligé d'acheter Apple ou sur le Store. On est libre de choisir sauf pour le paiement. Et ce choix est accepté dès que l'on achète un produit Apple sinon on prend un produit Android

CONNEXION UTILISATEUR