Une nouvelle loi européenne veut la peau du chiffrement des messageries

Félix Cattafesta |

La Commission européenne veut que les conversations privées soient analysées automatiquement, quand bien même elles seraient chiffrées. Au début du mois, la loi européenne ePrivacy a été votée pour une durée de trois ans. Celle-ci autorise l’analyse des conversations et communications par les entreprises de réseaux sociaux dans le but de lutter contre la pédopornographie. Ce n'est pas vraiment une nouveauté : cela fait un moment que les conversations non chiffrées sont vérifiées par les plateformes, qui bloquent l'envoi de messages illégaux (malware, contenu haineux ou pédopornographique). Google peut lire chaque mail envoyé, tandis que Facebook scanne automatiquement les conversations Messenger.

Image Pixabay

Cette loi ePrivacy instaure une surveillance automatisée des échanges numériques qui n'est pas obligatoire, mais qui a été accueillie négativement par une partie de l'industrie, surprise d’un recul soudain après l’instauration du RGPD. Les militants du numérique y voient même la fin de la vie privée dans la correspondance électronique. Cette loi pourrait affecter le chiffrement de bout en bout déjà présent sur certaines plateformes (Signal, WhatsApp, iMessage), car certains acteurs estiment qu'elle pourrait décourager les entreprises à développer une solution sécurisée. Malheureusement, c'est généralement par un moyen de conversation chiffré que s'organisent les activités illégales : cette loi est donc actuellement limitée.

Pour l'automne 2021, la Commission européenne a donc annoncé une proposition de loi visant à aller encore plus loin. Celle-ci a pour but de rendre la surveillance des messageries obligatoire pour toutes les plateformes, y compris celles chiffrées. Autrement dit, WhatsApp ou Signal seraient forcés de créer une faille dans leur chiffrement pour surveiller les conversations.

Cette loi demande la création d’« un cadre juridique qui crée une obligation pour les fournisseurs de services concernés de détecter, de signaler et de retirer de leurs services les abus sexuels commis sur des enfants, applicable aux contenus anciens et nouveaux, ainsi qu'aux menaces textuelles telles que le grooming [processus de manipulation psychologique]. ». Ce projet est évidemment très controversé.

Le député européen Patrick Breyer, membre du Parti pirate, pointe dans un billet de blog (traduit ici) les dérives que cette loi pourrait amener. Il y critique notamment la fiabilité de l'algorithme de surveillance, qui pourrait accidentellement envoyer de mauvais messages et mettre des bâtons dans les roues des enquêteurs. Pour lui, la création d'une porte dérobée représente un danger, et cette surveillance temporaire pourrait mener à des abus sur le long terme.


avatar Bigdidou | 

Ça serait bien de commencer par vouloir la peau de Pegasus…

Je dis ça…

avatar sebas_ | 

@Bigdidou

En lisant l’article je me suis fait la même réflexion: le timing est juste parfais 🤣

Comme c’est écrit, quel revirement après le GRPD!!

avatar YAZombie | 

Ça et même plus encore: quand on apprend de source sûre en effet que des plateformes supposément sécurisées sont des passoires en tout cas pour ceux qui en ont les moyens, est-il vraiment sage d'introduire une surface d'attaque connue et documentée…

avatar bhelden | 

Ils commencent à casser les couilles l’Europe…
Entre le Pass Sanitaire & maintenant ça…

Bordel 1984.

avatar Ielvin | 

@fredsoo

« Parce que l’assemblée nationale est un lieu de travail ».

Wait c’est pas imposé aux entreprises aussi ?

Magique :)

Sujet principal :
Cryptons nous meme !
« comment est votre blanquette ? ».

avatar Bigdidou | 

@Ielvin

« Cryptons nous meme !
« comment est votre blanquette ? ». »

La blanquette cryptée, c’est dégoûtant..

avatar jcp25 | 

@Bigdidou

La blanquette cryptée, c’est dégoûtant..
--
Avec du riz et un bon vin, cela passe....
🐾🐾🐾🐈🐈🐈🤪🤪🤪

avatar Bigdidou | 

@jcp25

Franchement, même ivre mort, je refuse de recommander ou même de cautionner l’usage de la blanquette cryptée.

Déjà, la blanquette tout court… ;)
Mais bon, ne compliquons pas le débat :D

avatar jcp25 | 

@Bigdidou

😀👍
Cela fait du bien de rire un bon coup !

avatar 8enoit | 

@bhelden

Clair !

avatar RolandJDXI | 

Oui, il y en a marre de ces technocrates incompétents qui pondent des loi débiles.

En plus quand des commissaires tricotent pendant les débats, de qui se moque t'on ("Ylva Johansson, commissaire européenne aux Affaires intérieures, tricote des pulls et des écharpes au Parlement Européen. Payée 19 910 euros par mois, avec vos impôts. Passez une bonne journée").

De toutes façon vu le niveau de nullité Européen en informatique, on a pas grand chose à craindre.

De toute façon les grands pédocriminels ça fait longtemps qu'ils ne passent plus par les réseaux de Monsieur tout le monde.

avatar Ron Dex | 

@bhelden

Perso j’utilise ma propre messagerie avec mon NAS Synology avec Chat. Tous les messages transitent et sont enregistrés dans mon NAS .
Cette loi est absurde, Et comme indiqué dans l’article dangereuse.
Il y aura toujours des solutions pour contrecarrer ce genre de décision. Comme je le fais avec chat de Synology. Je suppose qu’il y’a les mêmes services chez les autres constructeurs de NAS.

avatar Azorbar | 

Je me demande comment Signal fera avec cette loi

avatar Moonwalker | 

Formidable.

On admirera au passage le sens du timing de la commission : en plein moment Pegasus.

Encore une fois « pédophilie » est le mot magique pour proposer n’importe quoi.

avatar piepie38 | 

@Moonwalker

La même pour le covid, la porte d’entrée a toute les dérives.

avatar Gagolak | 

@Moonwalker

Tu oublies les terroristes mais il y a encore pire: les terroristes pédophiles !

avatar DamienLT | 

@Gagolak

Sans parler des terroristes pedophiles qui utilisent pégasus!!!

avatar Sindanárië | 

@DamienLT

Sans parler des terroristes pedophiles qui utilisent pégasus avec l’aide de la 5G !

avatar Gagolak | 

@DamienLT

😱😱😱

avatar PierreBondurant | 

@Gagolak

L’horreur absolue: le terroriste pedophile non-vacciné !

avatar DG33 | 

@PierreBondurant

Ah non, car celui-là on peut lui inoculer la 5G et hop, ça le désintègre.

avatar Rogntudju | 

@Moonwalker

"Encore une fois « pédophilie » est le mot magique pour proposer n’importe quoi."

De même que « sanitaire » est un autre mot magique pour imposer n’importe quoi, sous beaucoup d’applaudissements.

avatar gequil | 

La dérive européenne de contrôle dans tout les domaines s’accentue sans cesse.

avatar vincentn | 

@gequil

Le législateur français n’a pas besoin d’une idée de projet de loi de la Commission européenne… qui sera largement débattu, amendé voire retoqué par les autres instances européennes.
Il se débrouille très bien tout seul, comme un grand, pour, depuis des années, voter des lois, des décrets… dans ces domaines de surveillance, d’accès aux données, etc.

Sans compter que cette idée techno solutioniste est fort probablement contre-productive pour les enquêteurs sur ces affaires, entre les faux-positifs, les biais, le bruit…

avatar RolandJDXI | 

A part pour le délinquant moyen qui cherche les gamines sur certains site, il y a longtemps que les grands criminels ne passent plus par les réseaux sociaux.
Encore la pédocriminalité comme prétexte pour rogner d'avantage nos libertés.
Mais de la part des abrutis de technocrates européens c'est pas étonnant, surtout quand on assiste à ça : la commissaire Ylva Johansson tricotait pendant que d'autre parlaient à la tribune. Edifiant !!!

avatar frankm | 

Avec un peu de pot, les votants pour cette loi sont ceux qui font de la pédophilie.
NOTA : le clavier d’Apple m’empêche d’être efficace sur l’écriture du mot « pédophilie » (pas de prédiction). La loi en question ne serait-elle pas déjà passée ?

avatar raoolito | 

pop-corn! chocolats, caramel, glaces à la pistache !
qui veut mes popcooorn ?

avatar DamienLT | 

@raoolito

Au caramel pour moi toplait copain ☺️ !

avatar raoolito | 

@DamienLT

prendrez bien un soda 🥤 avec ca? on a coca, schweps, jus d'orange...

avatar vincentn | 

@raoolito

Je veux bien un Sprite, il paraît qu’ils sont revenus au goût originel.

avatar Sindanárië | 

@raoolito

Put1 sers de l’alcool un peu ! 🤪

avatar abalem | 

@raoolito

Franchement, t’as le sentiment que c’est has been… au fond ?

avatar raoolito | 

@abalem

avez-vous deja ecouté les complaintes des fourmis dans une fourmilière ?
non? c'est normal
alors imaginez les complaintes des grains de sables qui imaginent que leur avis compte.

je prefere vendre mes caramels
z'en voulez? ya une promo sur ceux au beurre salé, c'est un regal

avatar Shawny | 

Je demande à ce que l’Europe interdise les commentaires de type « popcorn ». Ajoutons-y les « feur » et « ratio » au passage pour le bien de tous.

avatar DamienLT | 

@Shawny

C’est bon les pop-corn pourtant 😋

avatar Shawny | 

@DamienLT

Même pas vraiment en plus 😒

avatar raoolito | 

@Shawny

caramels ca passerait ?

avatar  | 

Quelle époque formidable.

avatar ech1965 | 

Si on voulait vraiment lutter contre la pédopornographie, il faudrait d'abord interdire les appareils photos, les caméras, les disques durs, les négatifs 24x36 et le papier photo.
Tant qu'on y est et pour limiter la criminalité, il faudrait interdire les marteaux ( qui peuvent servir à tuer) et les scies qui facilitent la disparition des corps.

avatar Dv@be | 

@ech1965

J’aurais interdit les enfants. C’est plus simple

avatar marenostrum | 

pas interdiction mais que l'état s'occupe d'eux entièrement. de les faire sortir une fois adulte. et je pense que cette étape va arriver. en ce moment l'état ne fait que la moitié, l'éducation. les enfants et les vieux doivent être fermé à clé.

avatar v1nce29 | 

Il y a déjà un contournement en place :
infantiliser les adultes.

avatar Gilles Derval | 

@v1nce29

C'est déjà fait depuis un moment ; On aurait déjà refuser l'interdiction de sortir la nuit ; dans ma campagne il n'avait personne dehors. Ces énarques devraient tous recevoir le fouet

avatar Liena1 | 

La société de surveillance, cette dystopie qui nous apparaissait au cinéma ou dans certains livre de S.F., qu’on pensait impossible, finalement, elle se réalise !

On est bien 🤩

avatar Gilles Derval | 

@Liena1

Oui, et à 59 ans ça me bouffe à un point.

avatar IceWizard | 

@Liena1

« La société de surveillance, cette dystopie qui nous apparaissait au cinéma ou dans certains livre de S.F., qu’on pensait impossible, finalement, elle se réalise ! »

Rien de nouveau sous le soleil ! A l’époque de la RDA chaque concierge était tenu de noter dans un carnet les dates et heures des sorties des gens, et le nom des visiteurs. La police récupérait les carnets toutes les semaines pour les analyser.

C’était une approche primitive, où des hordes d’agents passaient un temps fou à tracer des diagrammes relationnels « machin connaît truc, qui lui même est en relation avec bidule dont nous connaissons les idées anti-sociales. Ils se sont vus 7 fois en trois ans, et maintenant 20 fois en deux mois. C’est louche. Une enquête approfondie est nécessaire ».

avatar sceptique | 

Et pendant ce temps la, sans aucune difficulté, des gens sur les marketplaces vendent en toute impunité des faux permis de conduire, des faux certificats de vaccination. Et ce n’est pas chiffré du tout !

avatar Lucas | 

Alors d’habitude l’UE porte des nouveaux droits positifs et excellents sur internet, mais là ça va vraiment dans le mauvais sens… autant fliquer les grands groupes et chaînes publiques (comme sur Telegram) oui, mais les conversations privées individuelles doivent être chiffrées de bout en bout et inviolables !

Si on considère que pour empêcher le terrorisme ou la pédopornographie (objectifs légitimes évidemment) il faut surveiller chaque conversation, va-t-on mettre des micros partout, les toilettes, machines à café, transports en commun et lieux de restauration et de culture ? Non évidemment, ben les conversations en ligne c’est pareil !

avatar kantandane | 

Je ne comprends pas pourquoi « signal et WhatsApp seraient obligées de … » et tout à coup « iMessage » n’est plus cité ? C’était pour éviter de se répéter, ou cette omission était volontaire ? Bien à vous,

Pages

CONNEXION UTILISATEUR