Les Microsoft Store ferment définitivement

Florian Innocente |

Beaucoup d'Apple Store dans les pays anglophones vont voir disparaître l'un de leurs voisins : Microsoft. L'entreprise a annoncé un virage stratégique qui la voit fermer toutes ses boutiques sans exception.

Le Microsoft Store de Londres

Il y a tout juste un an, Microsoft ouvrait à Londres sur Oxford circus, sur trois étages et à quelques pas de son voisin l'Apple Store de Regent Street, son tout premier magasin sur le continent européen. Jusqu'à présent les inaugurations d'environ 100 boutiques s'étaient faites aux Etats-Unis/Canada et pour une seule en Australie.

Ce baisser de rideau généralisé va coûter environ 450 millions de dollars à la marque (401 millions d'euros).

La crise de la Covid-19, et la fermeture qu'elle a imposée aux équipes de Microsoft, comme celles des autres acteurs dans le retail, n'est pas seule responsable de cette décision. On sent dans le communiqué qu'elle n'a fait que précipiter cette échéance et confirmé, au sein de Microsoft, que la vente au détail avec ses propres boutiques ne marchait pas :

Nos ventes ont augmenté en ligne à mesure que notre portefeuille de produits a évolué vers des offres largement numériques, et notre équipe talentueuse a prouvé son succès au service des clients au-delà de tout emplacement physique.

Les équipes retail, qui ont travaillé en ligne pendant ces fermetures, vont voir ce mode de fonctionnement pérennisé et étendu vers de nouveaux services d'assistance, comme des chats vidéos, des tutoriaux en ligne et des ateliers à distance.

Depuis 11 ans, les Microsoft Store ont tenté d'émuler le succès et la recette des Apple Store en reprenant beaucoup de leurs codes. Que ce soit dans l'agencement ou dans les services avec des « Technical Advisers » alias les Genius chez Apple. Microsoft y présentait ses produits ainsi qu'un assortiment, trié sur le volet, de ceux de ses partenaires. Pas mal aussi étaient implantés à proximité de leur modèle. Logique, Apple avait choisi des emplacements courus par les clients et rentables. Cela n'a pas suffi.

Dès l'année suivant leur ouverture, le concept posait néanmoins question. Notamment le fait que ces boutiques ne parvenaient pas forcément à offrir une valeur ajoutée face à des chaînes de grande distribution bien mieux fournies en termes de choix pour les clients PC. Et alors que les Apple Store ont su créer un univers à part, très distinct de ce que l'on peut trouver ailleurs.

À l'annonce de cette nouvelle aventure en 2009, Bill Koefoed, General Manager de Microsoft, en charge des relations avec les investisseurs avait déclaré : « On aimerait en ouvrir davantage, mais il faut qu'on trouve la bonne formule, et je crois que Steve [Ballmer] a été très clair sur le fait que ces magasins devaient gagner de l'argent ». Ça a pris du temps mais l'heure du bilan est venue.

avatar Dimemas | 

Tu es d’une bêtise c’est affligeant ... des bons produits rien que ça 😂
Ils ne sont pas meilleurs que les autres

Vive la pub et la lobotomie

avatar fifounet | 

@Dimemas

« Tu es d’une bêtise c’est affligeant »

Bon allez finalement tu n’y peux rien , je peux te comprendre car tu n’es pas le seul à réagir comme ça. C’est plus fort que toi
Mais tout n’es pas perdu

Au cas où tu ne t’en rende même pas compte.

https://metamorphoses.be/gestion-agressivite-medias-sociaux-ur-678.html

J’ai un doute pour que tu prennes le temps de lire

Mais un petit extrait :

——————
Un cercle vicieux

La personne qui rentre dans ce genre de fonctionnement va se mettre à juger sans aucune prise de recul. Son besoin n’est pas de mieux comprendre l’autre ou un point de vue différent. Son besoin est de se renforcer dans ses a priori et son système de croyances. Elle va donc affirmer son point de vue sans prise de recul et avec force, rejeter des avis contraires et couvrir d’anathèmes le malheureux qui oserait avoir un avis divergent (même si parfois cette personne n’a pas tout à fait compris votre message ou l’a interprété à sa façon).

Le problème c’est qu’en faisant cela, cette personne se renforce dans son système de croyances.

A force de rejeter les idées des autres, elle devient de moins en moins ouverte à considérer une idée différente de la sienne. Ses réactions face à une personne qui ne pense pas comme elles vont être de plus en plus allergiques.
————————
Pourquoi cette tendance à critiquer les autres ?
Il existe une façon d’augmenter son estime de soi qui est périlleuse, fatigante et dont les résultats ne sont pas garantis : réaliser quelque chose de positif qui a de la valeur à vos yeux, gagner le respect des autres, améliorer ses points faibles, se développer, se réaliser. Ce n’est pas une solution facile, elle nécessite beaucoup d’énergie et les résultats sont hasardeux.

Il en existe une autre beaucoup plus économique en efforts et aux résultats garantis : abaisser les autres. La rumeur, la critique, le dénigrement viennent au secours de la personne qui éprouve le besoin (souvent inconscient) d’améliorer son image d’elle-même. Et certaines personnes s’en sont fait une habitude de vie.

Le problème, c’est que cette solution marche mais pendant peu de temps. Vous êtes donc obligé d’y recourir souvent pour garder l’effet. Comme pour une cigarette, il y a risque d’accoutumance.

avatar taxtax | 

@Dimemas

Et toi tu es d'une lourdeur... affligeante.

pocketalex a le droit de donner son avis sans que sa personne ne soit attaquée (c'est la typique tactique du faible ça), argumente au lieu d'invectiver et arrête la lourdeur ! 😵 🔨

avatar Dumber@Redmond | 

@pocketalex

Ils ne peuvent pas savoir. 90% n'ont jamais touché un produit Apple plus de 10 minutes. Et ils se font un avis.. À mourir de rire 😂

avatar philiipe | 

Mince, c’est une mauvaise nouvelle

avatar marenostrum | 

Ils n’ont pas besoin de boutiques physiques. Leurs produits qui marchent le mieux sont les logiciels.

avatar pocketalex | 

disont qu'ils se font plaisir, mais le vrai fric, chez Microsoft, ne vient pas des Apple-like mais de Windows et des logiciels (Office, etc)

Dans les temps difficile, quelqu'un la bas siffle la fin de la récré et on reste sur les trucs rentable, on arrête les amuse gueule

avatar Ventola7 | 

@marenostrum

+1

Microsoft est devenu une boîte cloud et logiciels au fil du temps. Ils réussissent très bien leur adaptation au tournant actuel. On peut espérer que les solutions Microsoft puissent s’intégrer de mieux en mieux à l’environnement OS car il y a des parts de marché à aller chercher là-bas.
Je sens déjà cette volonté dans l’application Whiteboard uniquement disponible sur Win10 et ... iPadOS. C’est un signe qu’ils ont déjà compris que les produits Surface ont un retard conséquent sur les iPad.

avatar Oracle | 

Et ils vendaient quoi, les invendus Windows Phone ? 🙄

avatar lll | 

A l'heure où l'iPhone s'inspire (des années après) de l'OS des Windows Phone, ce commentaire est fort de café. Les téléphones étaient abordables et robustes. Je ne vois pas l'intérêt de se moquer d'un concurrent.

avatar Oracle | 

@lll

Allons allons… un peu de sérieux. Les Windows Phone faisaient tourner un Windows miniaturisé, sur des écrans de mauvaise qualité, avec un stylet médiocre et un clavier médiocre. Une pure hérésie de convivialité et d’intuitivité. Si c’est l’iPad d’aujourd’hui que tu compares aux Windows Phone de l’époque, je t’invite à refaire un test. Pour en revenir à cette époque, ce n’est pas pour rien que cela faisait des années que ça ne prenait pas.

Apple est partie de zéro. Il suffit de comparer les OS de l’époque pour se convaincre qu’il n’y a eu aucun héritage d’iOS sur Windows Phone.

En outre, je parlais de l’époque où Microsoft à fabriqué ses propres téléphones en rachetant Nokia. On ne va pas refaire l’histoire, mais ils sont arrivés trop tard avec une proposition certes innovante mais qui n’a pas convaincu son marché.

avatar ultrabill | 

> Les Windows Phone faisaient tourner un Windows miniaturisé, sur des écrans de mauvaise qualité, avec un stylet médiocre et un clavier médiocre

Mais de quoi tu parles, toi ?! De Windows Mobile d'avant l'iPhone probablement...

avatar pocketalex | 

@Oracle

"Les Windows Phone faisaient tourner un Windows miniaturisé, sur des écrans de mauvaise qualité, avec un stylet et un clavier. Une pure hérésie de convivialité et d’intuitivité"

Je ne suis pas vraiment d'accord sur ce point. Les écrans étaient ni mieux ni moins bien que ceux des iPhones et des Android, le stylet était une option, l'OS était 100% tactile avec le système de tuiles

En tout cas si on parle des Windows Phone.
Avant les Windows Phone, et même avant l'iPhone (2007) il y avait Windows Mobile, autrement appelé "pocketPC" (d'ou mon pseudo) et j'en ai eu un, le Qtek S100 (qui n'avait pas de clavier, c'était un iPhone avant l'iPhone, mais qui fonctionnait, effectivement au stylet. C'était un peu un modèle à part, quasiment tous les autres intégraient un mini clavier physique).
PocketPC était dérivé de WindowsCE, un Windows miniaturisé (au marteau et au burin) pour rentrer dans un petit écran (de 240x320 pixels), et nécessitant un pointeur (stylet en plastique) et un clavier (physique ou virtuel, dans les deux cas c'était catastrophique) pour être utilisé

@III
"A l'heure où l'iPhone s'inspire (des années après) de l'OS des Windows Phone"

Là je ne suis pas d'accord du tout, Windows Phone était le seul OS mobile original, avec une interface originale, des codes visuels originaux. Alors on aime ou on aime pas, mais dire que ça ressemble à iOs ou que c'est pompé d'iOS ... c'est méconnaitre gravement l'univers des smartphones

En vrai, iOS est sorti en premier, Android est arrivé ensuite et a pompé au maximum iOS avec quelques différences ergonomiques et un retard dans le style, les finitions et l'ergonomie de l'interface qui s'est comblé avec le temps, jusqu'a égaler sinon dépasser iOS
Ensuite, c'est iOS qui s'est mis à pomper Android : le panneau de réglages système coulissant, etc
Au final, et je suis bien placé pour le dire ayant les deux à la maison, ayant passé 10 ans sous iOS et bientôt 2 ans sous Android : c'est ... tout pareil
La courbe d'apprentissage pour passer d'iOS à Android est de 15 minutes tout au plus. A l'usage, ergonomiquement, visuellement ... c'est tout pareil.
A mon grand étonnement par ailleurs, en passant sous Android je m'attendais à une truc différent, mal fini, mal conçu, compliqué et surtout ... différent d'iOS

Windows Phone est arrivé sur le tard, avec une proposition différente, pas inintéressante, mais après la guerre. Comme d'hab avec Microsoft, aucun dev ne s'est bougé pour un OS qui a que dalle de pdm, et aucun acheteur n'a voulu acheter un smartphone sans app.
Fin de l'histoire.

@Oracle
"En outre, je parlais de l’époque où Microsoft à fabriqué ses propres téléphones en rachetant Nokia. On ne va pas refaire l’histoire, mais ils sont arrivés trop tard avec une proposition certes innovante mais qui n’a pas convaincu son marché."

400% d'accord avec toute cette phrase

avatar Woaha | 

@pocketalex

Android a été présenté avant l’iPhone

avatar gigoo | 

@Woaha

je ne crois pas non .. sans apple pas d’androïd tel qu’on le connaît aujourd’hui

avatar pocketalex | 

@Woaha

L'iPhone a été présenté en janvier 2007

Suite a la présentation de l'iPhone et la claque que ça a mis, 35 entreprises se sont accordées autour de l'Open Handset Alliance. tout ça, c'est en novembre 2007

Le premier smartphone Android a été présenté en octobre 2008, le HTC Dream

Surtout, tout le mode a retenu la colère de Steeve Jobs quand le système Android 2.1 a été révélé (2010) :
« Je vais détruire Android, parce que c'est un produit volé. Je suis prêt à aller jusqu'à la guerre thermonucléaire à ce sujet »

Android a été racheté par Google en 2005 à une petite société qui s'appelait Android, mais attention, ce qu'ils ont acheté n'avait RIEN à voir avec Android 2.1 (et suivant) qui est une pure repompe d'iOS.
Celui de la société Android n'était qu'une base d'OS mobile basé sur Linux et nulle gestion multitouch, nulle interface tactile à icone, etc, etc

Si t'es la pour nous faire croire qu'Apple est arrivé APRES android, c'es pas gagné.

avatar philiipe | 

@Woaha

« Android a été présenté avant l’iPhone »

Tout comme les Chinois sont allés sur Mars parce qu’ils y songent avant les autres ?
Attention au révisionnisme !

L’iPhone est un produit, pas un concept, et de surcroît le premier a avoir été proposé à la vente. Androïd était un des projets parmi d’autres, encore en labo de recherche chez Google.

avatar philiipe | 

@Oracle

Attention au révisionnisme : Apple a aussi beaucoup emprunté aux autres :
Au jailbreak pour commencer,
Puis à WebOS dans plus aspect visuel,
À Androïd.

avatar fte | 

@philiipe

"Attention au révisionnisme"

Il y a même un terme consacré pour désigner ces « emprunts » : sherlocker.

avatar Oracle | 

@philiipe

Je n’ai pas dit le contraire, je parles des périodes de création des OS, donc pour Apple d’iOS 1 (même si ça ne s’appelait pas comme ça à l’époque)

avatar Biking Dutch Man | 

@lll

C’est sûr que Steve Ballmer s’est privé de se moquer de l’iPhone (https://youtu.be/eywi0h_Y5_U)! Un vrai visionnaire...

avatar Kensei68 | 

L'OS était un peu bordélique (à l'image de Windows sur PC) mais je suis néanmoins d'accord: il y'avait également de très bonnes idées. Cela avait de plus le mérite de différer d'iOS et d'Android...
J'ai beau être pro Apple (tout simplement parce qu'il s'agit de mon ecosystème principal), Windows Phone me manque dans le paysage de la téléphonie mobile.

avatar fte | 

@Kensei68

"Windows Phone me manque dans le paysage de la téléphonie mobile."

Tu n’es pas seul.

avatar supermars | 

@fte

Franchement, Microsoft phone c’était triste à mourir...

avatar fte | 

@supermars

"Franchement, Microsoft phone c’était triste à mourir..."

Chacun ses goûts, tout le monde a raison d’avoir les siens. :)

Je dois être l’un des trois fans de Windows 8 de l’époque. Encore qu’il se raconte que nous ne serions en réalité que deux.

J’aime ce concept de tuiles, j’aime les couleurs à plat et la typographie. J’ai quitté macOS pour Windows 8, j’aurais quitté iOS pour Windows Phone s’il avait vécu.

C’était un OS mobile original qui n’essayait pas de ressembler à iOS, doté d’outils de dev très supérieurs à la concurrence et qui seraient encore très supérieurs comparés à l’Xcode de 2020...

Bref, regrêts.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR