Acer : désaccord au sommet et départ du CEO

Florian Innocente |
Acer change de tête, le numéro deux mondial du PC a annoncé le départ, avec effet immédiat, de son CEO, Gianfranco Lanci (ci-dessous). Le communiqué de presse fait état de divergences entre lui et le conseil d'administration sur la stratégie à suivre pour le groupe.

http://static.macg.co/img/2011/3/lanci-20110331-111353.jpg

S'agissant du développement futur de l'entreprise, Lanci a exprimé des opinions différentes de la majorité des membres du conseil, et n'a pu parvenir à un consensus à l'issue de plusieurs mois de discussions. Ils accordaient différents niveaux d'importance aux questions d'échelle, de croissance, de création de valeur pour le client, d'amélioration du positionnement de la marque, et sur l'affectation des ressources et des méthodes de mise en œuvre.

La déclaration précise aussi qu'Acer va poursuivre ses efforts de globalisation, d'offre multimarques et son modèle de distribution au sein des canaux de distribution “L'ordinateur personnel reste le coeur de notre activité. Nous avons bâti une fondation solide et nous allons continuer à la développer, notamment sur le segment du PC commercial. En outre, nous faisons un pas vers le marché des nouveaux appareils mobiles, où nous allons investir avec prudence avec l'objectif de devenir l'un des acteurs majeurs” a déclaré le président d'Acer, J.T. Wang qui assurera le rôle de CEO par intérim.

Des propos qui semblent prendre à contre-pied ceux tenus il y a trois jours par le fondateur et ancien président d'Acer, qui appelait à une remise en question profonde de la stratégie du groupe au vu de l'exemple donné par Apple qui parvient à dégager des marges confortables sans chercher pour autant à amasser des parts de marché (lire Le fondateur d'Acer lui conseille de suivre Apple et Acer : le cauchemar continue).

merci Sylvain

Tags
#acer
avatar nicogala | 
Go go ! Dans le mur!! En clair il continuent sur la lancée, ils ont pas tenu compte du cas Dell, ni des avis de gens avisés faisant ou ayant fait partie de la direction... Appâtés par la grosseur des chiffres du CA plus que des bénéfices...
avatar Thorent | 
Ah qu'ils sont bons ! Ils ont un type qui une idée pas trop mauvaise et ils le virent sur le champ !
avatar YARK | 
On peut avoir une idée du montant qu'il va empocher pour son départ ? Parce que bon ou pas bon, à ce niveau de responsabilité, les sommes que ces olibrius s'octroient ne m'ont jamais fait marrer.
avatar Stalmicmac | 
Eternel problème, récurrent de nombreuses grosses société. Le conseil d'administration ne regarde que le "rendement" se tenir compte de l'évolution du marché... se focalisant seulement sur les chiffres, uniquement les chiffres. Par ailleurs... il me semble que "investir avec prudence" pour "devenir un acteur majeur" est totalement contradictoire! Surtout sur un marché déjà "saturé" et en perte de vitesse.
avatar Florian Innocente | 
Test 1.0.1
avatar marvelous | 
Pas étonnant que ce soit la déroute si toutes les têtes de la société pensent différemment : très mauvaise com. A propos de Lanci : http://www.lepoint.fr/actualites-technologie-internet/gianfranco-lanci-president-d-acer-les-ordinateurs-a-moins-de-300/1387/0/276004 Dommage je préférais l'approche du fondateur, mais pour ça il faudrait que CA et directeurs s'y mettent, la partie n'est pas gagnée. Sauf si Lanci est resté sur sa lancée PC pas cher. Ca fera un rachat intéressant et/ou un concurrent de moins RIP
avatar dambo | 
@Yark une paille comparé aux joueurs de foot ou stars de cinema, pour un niveau de responsabilité nettement supérieur toutefois !
avatar abstract | 
@ Stalmicmac : Tu fais partie d'un conseil d'administration?
avatar abstract | 
Ils n'ont pas tord il ne suffit pas de dire "on va faire de l'Apple" pour etre un génie. Une SOCIETE doit s'adapter intelligemment a son marché et ne pas tout remettre en cause au moindre buzz. Apple est l'exemple même de la boite qui est resté sur ses positions alors que le monde s'enkrosovisait
avatar oomu | 
Apple a été capable de se mettre en pause et se réinventer, lors de la fusion NeXT/Apple. Manifestement personne d'autre n'est capable d'accepter cela pour rebâtir.
avatar abstract | 
@ oomu : Même si sa va dans le sens de ce que je dis, tu fais un big raccourci car Apple a commencé par virer Steve Jobs
avatar Nordlaser | 
"nous allons investir avec prudence avec l'objectif de devenir l'un des acteurs majeurs". Antilogie... "investir avec prudence" et "devenir acteur majeur" ne peuvent pas faire partie de la même phrase.
avatar Hasgarn | 
Le conseil d'administration n'a pas de c*uilles, si je puis me permettre. En gros, ça dit "on reste à faire les mêmes choses, le marché est trop juste pour faire de la nouveauté. Faisons donc comme tout le monde, suivons le marché". Marché qui est en perte de vitesse. Bref, Abstract, Stalinmac n'est peut être pas membre d'un conseil d'administration (ni moi), mais force est de constater ceci : leur déclaration est de la pure forme, ils ne vont pas innover, ni même chercher à le faire. Ce sont des suiveurs, et comme tout suiveurs, ils vont se calquer sur un modèle ou une entreprise qui fait du bénef' sans risque. Si le modèle se plantent, ils vont se planter encore plus grave. Tout ça pour te dire que si s'adapter à son marché, c'est faire comme tout le monde, c'est une erreur. Par ailleurs, ce n'est pas pas parce que tout le monde le fait que c'est "ce qu'il faut faire". La preuve, Apple fait du contre courant et est bénéficiaire alors que l'industrie sombre. Il y a plein de domaine ou on a vu des retournement de situation de folie. Le marché du jeu vidéo est un parfait exemple de ça.
avatar rom54 | 
@ Stalmicmac Les CA n'ont pas le choix, leurs objectifs sont d'obeir aux ordres de rentabilités immédiates des fonds d'investissements (principalement les fonds de pensions angosaxons). Dans ces conditions, les produits de l'entreprise n'ont plus vraiment d'importance, car c'est l'entreprise qui est devenu le produit, avec un rapport bénéfices/temps et une soumission a la loi d'obsolescence programmée... Jobs a reussi a mettre Apple à l'abri du marché et des fonds de pensions en ne faisant ses investissements et ses revenus que sur la vente de ses produits, ais c'est aujourd'hui une exception. Acer a fait de mauvais paris sur l'avenir en misant a fond sur les netbook qui sont un echec retentissant et sur le bas de gamme avec des produits de mauvaise qualité. Acer devrait se faire racheter par Dell, ca assainirait le marché... @Nordlaser "investir avec prudence" et "devenir acteur majeur" vont tres bien ensemble du moment que l'on considère un plan de développement à plus de 5 ans. Faut bien voir que de toute façon aujourd'hui les investisseurs sont extrêmement frileux et ne prennent pas le moindre risque, d'ou l'effondrement d'innovations et le peu de startup émergentes. Les bénéficiaires de cet état de fait sont les cabinets d'avocats spécialisés dans le secteur technologique... et les plus grandes victimes sont le secteurs R&D et la recherche fondamentale. Mais ca va falloir le payer d'ici quelques années quand les université et boites de R&D seront toutes chinoises et indiennes... @ abstract Oui Apple a virer Jobs, mais oomu disait justement que la remise en question était survenu lors de la fusion avec NeXT. On se remet pas en question quand on reussi, ou alors c'est de la sagesse incarnée..., mais lorsqu'on est au fond du trou a cause de ces erreurs. L'autre option c'est de nier ses erreurs et de rendre comptable le monde autour... C'est l'actuel façon de faire, hélas.
avatar abstract | 
@ Hasgarn : Je disais ça surtout parceque vu de l'extérieur les choses paraissent toujours débile. Dans le monde il y a des gens qui opposent deux concepts :quantité/qualité, industriel/artisanal, modernité/tradition, etc... etc... En terme marketing il y a de la place pour les deux, même pour les produits chinois. Il n'y a donc pas de mauvaise stratégie si elle est bien menée. Acer se pose la question suivante: est-ce que parce que Apple est au top aujourd'hui que notre stratégie qui est différente est mauvaise? Ils ont répondu non a la question (c'est une réponse stratégique). Il n'ont pas forcement tord tout ceux qui ont voulu faire de l'Apple se sont planté et ont participé a faire de la marque Apple une marque de prestige. Acer a-t-il les moyens de jouer les fiers à bras et de défier Apple? comme le font en blabla les Motorola, Samsung, hp, Microsoft etc... Comme dit plus haut même Apple a commencé par virer steve jobs avant de constater l'échec et de lui donner carte blanche. Apple n'est pas la première ni la dernière boite qui dépend de son fondateur (ex de cas d'école avec Polaroïd pour ceux que ça intéresse).
avatar fantomx6 | 
ACER c'est pas la boite qui fait des Ordi Blonds aux yeux bleus ??? Ben oui, quoi ? les ACER Aryens !!! OK je ------------>
avatar Un Vrai Type | 
@nicogala : Dell a innové notamment dans l'assemblage et la distribution, le service aux entreprises etc... Mais en effet, Dell a joué au jeu des autres (moins cher, moins de qualité...) et paf. C'est je pense le bon exemple du mauvais choix !
avatar thierry61 | 
Vrai type : Dell n'a peut être pas encore assez investi dans le service. C'était un de ses gros points faibles il y a une paire d'années de cela. Notamment vis à vis de HP.... Mais effectivement Acer devrait méditer sur l'exemple de Dell (façon de parler... :-) j'imagine qu'ils ne nous ont pas attendu pour le faire)

CONNEXION UTILISATEUR