Carton plein pour le Macintosh aux Etats-Unis

Christophe Laporte |
Le dernier trimestre 2010 a été faste pour le Macintosh aux États-Unis. Selon Gartner, Apple est le constructeur informatique qui a connu la plus forte croissance durant cette période. Avec des ventes en progression de 24 %, le Californien fait nettement mieux que ses concurrents : HP a vu ses ventes reculer de 6 %, Dell de 6,1 % et Acer de 30 %. Il n'y a guère que Toshiba qui ne s'en tire pas trop mal avec une croissance de 14,4 %. En moyenne, les ventes de PC ont reculé au dernier trimestre de plus de 6 %.

D'une année sur l'autre, la part de marché d'Apple est passée ainsi de 7,4 % à 9,7 %. A terme, Apple peut prétendre outre-Atlantique à la quatrième place des constructeurs actuellement occupée par Toshiba avec une part de marché de 10,3 %.



Pour expliquer cette apathie du marché du PC notamment auprès du grand public, Gartner affirme que les ordinateurs subissent de plus en plus la concurrence de nombreux appareils électroniques : tablettes, consoles de jeux…

avatar Danoc | 

Du gros n'importe quoi.

Le principal frein du Mac en entreprise, c'est le mac lui-même et Apple. Il faut être fou pour installer un parc de 200 machines avec des Mac. Il faut être délirant pour se lier les mains à un seul fournisseur. Même les data centers d'Apple ne tournent pas sur Mac!

avatar DrFatalis | 

Petit rappel historique, pour ceux qui se réjouissent de voir le "mac" "pérenne".
Il y a bien longtemps, sur els rives de la Californie...
Une entreprise, Apple computer
Un ordinateur qui se vend du feu de dieu et rapporte un max: l"apple II
Mais Apple computer voit plus loin, et soutien l'apple II comme la corde le pendu, jusqu'à ce que sortent, dans la douleur et les difficultés, LISA et son "fils" Macintosh. Apple II permet d'attendre que les ventes décollent ferme, ensuite, un éphémère apple III puis... la fin

Quelques temps plus tard
Une entreprise: apple inc.
un ordinateur qui se vend bien (surtout aux USA), le mac
Mais apple inc. voit plus loin, et soutien le mac comme la corde....

avatar surfman06 | 

@bertrand grenoble => +1, j'adore.

C'est pour ça que l'administration devait switcher vers linux,ou en sommes nous.?
Après on nous sort des sornettes. C'est la politique que veut tu ?
A quoi sert une SSII ? Là, tu déconnes, à peine poster, t'as déjà une réponse. (Je rigole, restez zen)
@+,

avatar melaure | 

Il faut faire attention avec la numérotation des trimestres. Le T4, aux US c'est Q1 ;) C'est décalé d'un trimestre. Les ventes de fin d'année c'est Q1 2011, il faut donc les comparer avec le Q1 2010 (ventes de noël 2009). Mais je suppose que ce sont ces chiffres ? Pas simple de les trouver faut dire ...

avatar Un Vrai Type | 

@ TixXxu :
Acer et quelques autres marques font toujours +30%/-30%...

Je me demande si la façon de compter n'est pas plus à l'origine (exemple : mois décalés, une fois dans l'année on compte 2 mois, une autre 4...) parce que bizarrement, 30%, c'est environ l'erreur qu'un tel comptage créerait.

Reste à savoir si l'erreur est sur le Q4 2010 ou Q4 2009...

PS : Si les tablettes étaient comptées comme ordi, [url=http://www.intomobile.com/2010/10/18/analyst-count-the-ipad-as-a-pc-and-apple-becomes-the-top-pc-manufacturer-in-the-us/]Apple serait 1ere avec 24% du marché au Q3 2010 aux USA[/url].

avatar Jean-Jacques Cortes | 

En ne prenant pas part dans la guerre des netbook, Apple ne subit pas le contre coup de la dégringolade des ventes. De plus, les ordinateurs qui se vendent bien, sont les tout en un et les portables, ce que vend Apple. Les tours et les netbook sont out.

avatar GenSn4ke | 

Il lui reste encore malgré tout du chemin à parcourir ...

avatar _io_ | 

Je serais bien curieux de savoir ce que ça donnerait si le iPad était reconnu dans cette catégorie. Probablement la 2e position du palmarès ...

avatar naas | 

Quel chemin ? Pour être le premier ? Est ce le but recherché ?

avatar lolodigital | 

Ben ... Satisfaire les actionnaires ... Comme d' hab.

avatar stephane88 | 

On ne satisfait pas ses actionnaires en augmentant ses parts de marché, mais en ristournant des dividendes, ce qu'Apple n'a pas fait d'ailleurs.

Apple a la plus forte marge bénéficiaire, malgré sa faible part de marché, et c'est ça qui vaut à Apple un record de valeur boursière, qui n'est pas près de s'arrêter.

avatar flette | 

Dans le milieu des années 90, les visiteurs de mon entreprise regardaient d'un oeil moqueur notre équipement en Mac.
Que de chemin parcouru ! Mais le succès d'Apple est fondé sur la reconquête du grand public. Ce dernier change vite d'avis, parfois en fonction de la mode.
La stabilité ce sont les entreprises.Microsoft serait bien mal en point si ses bourdes (Vista par exemple) n'étaient pas relativisées par les millions de d'utilisateurs et de serveurs en entreprise.
Malheureusement je crois qu'Apple a fait le choix définitif d'abandonner le marché généraliste des entreprises.

avatar starbus | 

@ Flette
Microsoft à conquis le grand public avec les entreprises, les gens achetais ce qu'il connaissait déjà.
Apple fait le contraire, ils sortent des produits grand public qui envahissent les entreprises (iphone et ipad)
De plus les "igadget" donne une visibilité au Mac "effet halo" qui avec la multiplication de la visibilité du Mac se transforme en effet boule de neige.
Et va donc arreter une avalanche ^^

avatar oomu | 

La stabilité de Microsoft n'est absolument pas dans le "serveur" où ils sont bloqués par Linux depuis 10 ans.

Elle est dans Windows (grand public) et office.

Chaque version de Windows dont Vista aussi furent d'incroyables succés et rapportèrent chaque fois plus. Les oem (constructeurs, intégrateurs) sont les principaux clients.

Vista fut économiquement un grand succés. Il était juste mauvais culturellement, pour la pérennité de Windows à long terme.

Reprenez les chiffres de l'activité financière de Microsoft et vous verrez que année après année Windows(pc)+office sont la gigantesque source d'argent de Microsoft

avatar oomu | 

@stephane88 [13/01/2011 07:39]

Exactement.

-
Apple n'a pas de "encore long chemin à faire". Le Mac n'est pas un standard censé écraser toute une industrie à lui tout seul (ce qui n'a pas de sens : Apple ne vend pas de gamme pour chaque segment du marché)

Ça y est le mac est pérenne. C'est ce qui compte pour nous.

Une fois 15% atteint beaucoup plus d'éditeurs feront des versions Mac de leurs logiciels. Et c'est tout à fait réaliste.

Au de là, ce n'est plus important pour nous, utilisateurs.

avatar alushta | 

@starbus
Euhhh.... il y a le prix qui rentre en compte!
les PC commencent avec un prix très très bas avec une garantie de 3 ans sur site (400€)!!!

avatar TixXxu | 

OMG mais qu'est-il arrivé à acer???

avatar flamoureux | 

Je n'espère vraiment pas que Les Mac deviennent aussi répandus que les PC. Ou serait notre petite originalité ? Notre petit plaisir d'être différent ? Sans compter qu'il est fort probable que ça entrainerait l'arrivée de virus, et qui dit démocratisation dit baisse du prix et donc de la qualité.

avatar lechat666 | 

@Flamoureux : tu plaisantes j'espere ? tu penses sincerement être "différent" en achetant du mac ?? :D
c'est un peu comme si tu disais que U2 est un groupe de punk underground suédois. :))

avatar Guinioul38 | 

Est ce que vous pourriez définitivement arrêter d'opposer le terme PC à celui de mac ?

parce que ça en devient d'un relou absolu !
Sachant qu'un mac EST un PC dans tous les sens du terme depuis le passage au x86 ... Qu'on le prenne dans le vieux sens "IBM compatible PC" ou dans le terme "Personnal Computer" les ordinateurs Apple sont des PC (à part pour l'EFI c'est sûr mais c'est clairement un point de détail)...

donc faudrait un peu arrêter là non ?

avatar Jimmy_ | 

Chez Apple, ils sont schizophrènes avec la Mac, ce dernier se vend super bien Apple n'a d’intérêt que pour les iBidules.

avatar melaure | 

Il y a encore du boulot comme je peux le voir dans ma boite complètement allergique aux pommes. Mais bon si ça pouvait décoller dans les boites françaises, je changerais bien de crèmerie ... ;)

avatar bertrandGrenoble | 

Le principal frein du Mac en entreprise est la robustesse et la stabilité de son OS ainsi que la qualité du hardware. Avec des PC sous Windows, il y a toujours quelque chose à faire pour l'équipe informatique (application de patches, anti-virus, etc).

Avec des Mac, ça marche tout seul (en tout cas, il y a beaucoup moins de maintenance à faire!), donc cela remet en cause les effectifs informatiques. Rien d'étonnant donc à ce que ces derniers sont contre le Mac en entreprise.

Microsoft a créé un éco-système qui s'auto-entretient : PC+ Windows = beaucoup de business pour les intégrateurs, les mainteneurs, les SSII, les éditeurs anti-virus, etc.

Voilà pourquoi les entreprises françaises n'utilisent pas ou peu de Macs en général...

avatar Yo Eight | 

@ bertrandGrenoble :
C'est donc pour ça !

...

Sais-tu au moins à quoi sert une SSII ? À l'égard de ton commentaire, on ne dirait pas.

avatar bertrandGrenoble | 

@ Yo Eight

Désolé, je ne voulais pas t'offenser.

avatar béber1 | 

@ Guinioul38
Non. Les concepts sont tout autant spécifiques qu'ils ont une histoire et une vocation d'origine

CONNEXION UTILISATEUR