Tesla propose que son connecteur de charge devienne un standard aux États-Unis

Nicolas Furno |

Tesla a décidé d’ouvrir son connecteur de charge propriétaire et le constructeur propose d’en faire le futur standard américain. Ce connecteur a été créé en interne au début des années 2010 pour les besoins de ses propres voitures ainsi que des premières stations de charge rapide, les superchargeurs. À l’époque, le connecteur CCS qui est devenu le standard en Europe et qui pourrait le devenir en Amérique du Nord n’existait pas encore et dix ans plus tard, Tesla espère en faire un standard au moins sur son territoire.

Une prise CCS, le standard européen, en l’occurrence ici dans un superchargeur Tesla (image MacGeneration).

La prise CCS combine en réalité deux connecteurs différents : une prise de Type 1 (Amérique) ou de Type 2 (Europe) en haut pour toute la partie communication entre la voiture et la borne, combinée à une prise à deux éléments qui se chargent de faire passer l’électricité. C’est un design malin, dans le sens où il exploite des connecteurs qui existaient déjà et que les voitures électriques exploitent pour les charges lentes, comme je le détaillais dans cette partie de la série sur mon expérience avec une Model 3.

Six mois en Tesla : une grosse batterie à recharger

Six mois en Tesla : une grosse batterie à recharger

Malin, mais pas très élégant. La norme CCS impose un connecteur gros et assez encombrant, ce qui complique sa manipulation dans les bornes de charge et impose aussi aux constructeurs de créer des grandes trappes sur leurs voitures. En comparaison, le connecteur imaginé par Tesla est nettement plus élégant, puisqu’il intègre les deux types de charge dans un espace réduit. Deux éléments en haut sont dédiés au passage de l’électricité, avec une capacité maximale théorique de 1 MW, et deux autres en-dessous sont chargés de la communication entre la voiture et la borne. Ce connecteur peut servir autant chez soi que sur un superchargeur, il est plus facile à manier et permet d’intégrer des prises plus compactes sur les voitures.

Le connecteur Tesla, côté câble de charge à gauche et côté voiture à droite (image Tesla).
La comparaison avec le CCS (ici la variante américaine avec une plus petite prise T1 et un crochet en haut) est sans appel (image Tesla).

Un connecteur unique capable de répondre à tous les besoins actuels et futurs, un connecteur plus élégant et plus facile à manipuler : il a tout pour plaire. Mais cela fait dix ans qu’il existe et Tesla vient tout juste de publier ses spécifications complètes, ce qui permettrait à un concurrent de l’adopter dans ses voitures. Cela semble arriver un petit peu tard, alors que l’Amérique du Nord a commencé, comme l’Europe, à s’équiper en stations de charge rapide avec CCS.

Cette initiative de l’entreprise gérée par Elon Musk ressemble davantage à de l’opportunisme, comme le rappelle Automobile Propre. Le gouvernement américain va participer à la densification du réseau de chargeurs rapides sur son territoire, en injectant des milliards de dollars pour subventionner ces installations. Des sommes qui seront réservées aux stations de charge ouvertes, qui ne bénéficient pas à un seul constructeur. Comme les superchargeurs américains sont équipés du connecteur Tesla, cette condition l’empêcherait de bénéficier de ces sommes… sauf s’il devenait un standard nord-américain.

Une Model S en charge, avec le connecteur Tesla qui permet de créer une trappe de petite taille (image Tesla).

Le succès de Tesla aux États-Unis lui donne un argument de poids : il y a actuellement deux fois plus de voitures électriques équipées du connecteur maison, que de modèles avec prise CCS. Par ailleurs, le réseau de Superchargeurs est le plus gros en Amérique du Nord et les véhicules qui adopteront le connecteur pourront en bénéficier, un argument important pour les clients. Reste à savoir si la proposition n’arrive pas trop tard et si le CCS ne s’est pas déjà imposé dans les faits, comme en Europe. Si c’est le cas, Tesla n’aura peut-être pas d’autres choix à terme que de l’adopter à son tour, comme elle a su le faire dans le reste du monde.

L’entreprise n’envisage pas pour le moment de proposer à l’Europe son connecteur pour en faire un nouveau standard, mais le marché y est bien différent, avec un nombre bien plus important de voitures déjà équipées du CCS… y compris les siennes. En effet, rappelons que toutes les voitures vendues en Europe par Tesla sont désormais1 équipées du connecteur CCS. Elles sont de ce fait compatibles avec toutes les stations de charge rapide et pas uniquement celles du constructeur.

Une Model 3 européenne pendant une charge rapide. La trappe de charge de cette voiture a été pensée dès le départ pour ce connecteur, ce qui explique sa plus grande taille (image MacGeneration).

À propos de supercharge, Tesla a encore une fois ajusté ses prix en Europe, avec du bon et du moins bon. Depuis l’augmentation du mois de septembre, le constructeur a ajouté le concept d’heures pleines et heures creuses, avec au départ un tarif plus intéressant de 22h à 6 heures du matin. Depuis cette nuit, les heures pleines sont nettement plus réduites, puisqu’elles ont lieu de 16 à 20 heures seulement. Une bonne nouvelle, mais en contrepartie, le tarif de base a augmenté. En France, il faut désormais compter 0,59 € du kWh en heures creuses et 0,66 € en heures pleines.


  1. Les Model S et Model X vendues jusqu’en 2020 sont équipées d’un connecteur T2 modifié par Tesla pour accepter la charge rapide, mais ce n’est plus le cas des modèles qui vont désormais être vendus en Europe, ils intègrent aussi une prise CCS.  ↩︎


avatar pagaupa | 

@bozzo

👍

avatar Insomnia | 

@bozzo

Sauf que les constructeurs usent de stratagème pour réduire la pollution avec des artifices ajouté à la va vite pour ne pas nommer la vanne EGR par exemple qui ne fait que cacher le problème et non de le résoudre

avatar ipfix8 | 

Un des grands spécialistes de l’énergie en France , s’appelle Jean Marc Jancovici.
Il explique les enjeux énergétiques à petite et grande échelle car il n’y a pas de bonnes, ni de mauvaises solutions. Spoiler, je ne pense qu’il ai avis sur le connecteur de charge Tesla ˆˆ

avatar bozzo | 

@ipfix8

Absolument. Il a le mérite de poser les problèmes et de mettre le doigt sur les avantages et inconvénient de chaque solution, sans parti pris et sans préjugé.

avatar koko256 | 

@Urubu

Concernant l'hydrogène le problème de l'explosion assez violente en cas d'accident qui endommage le réservoir a été résolu ? Ce n'est pas vraiment un problème écologique mais c'est une question qui se pose.

avatar Anthony_GG | 

@koko256
Il y a des solutions au point.
Il y a également des mesures additionnelles comme la distance entre les réservoirs et les parois extérieures du véhicule.

avatar GaelW-Mac | 

@Urubu

Tu t’es disqualifié dès le départ avec le « celle des batteries qui utilisent entre autres des terres rares ». Dommage.

avatar Romuald | 

Ce qu'il y a de bien avec les commentaires, c'est qu'ils s'étripent sur un sujet (voiture électrique ou pas, électriques à batterie ou électriques à hydrogène) n'ayant que peu de rapport avec le sujet de l'article.
Ma théorie du complot à moi que j'ai : Elon propose (enfin) sa prise comme standard pour toucher mass brouzoufs de droits à chaque installation et rembourser touitteur.

avatar Anthony_GG | 

Pour revenir au sujet,
Il est vrai que le système de communication mis au point par les européens pour communiquer entre le véhicule et la borne en DC est une usine à gaz comme nous savons parfois le faire!
Le protocole de communication de CHAdeMO est par exemple bien plus simple à mettre en œuvre… et bien moins cher si on ne fait pas de la très grande série.

avatar pagaupa | 

La mégalomanie de Musk n’a pas d’égal…

avatar fredsoo | 

L’avenir c’est le vélo 🚲😁

avatar pocketalex | 

carrément !

avatar fredsoo | 

Le forum de Macgé c’est génial ca remplace le café du commerce. Manque une légère odeur de jaune, cacahuètes, de tabac froid et d’urine.
Et d’haleine pateuse. .
Toute ma jeunesse 👍🏻😎

avatar Florian Innocente | 
Tu allais dans des bars qui sentaient l'urine au zinc ? 😅 Le passé doit rester le passé.
avatar fredsoo | 

👍🏻😂

avatar Tsr | 

@innocente

Erreur en fin d’article, oui le tarif des superchargeur evolue, mais les heures creuses sont maintenant une grosse partie de la journée et le créneau plus cher est de 16h à 20h
On a donc 59cts de 20h à 16h et 66cts de 16h à 20h

avatar Nicolas Furno | 

@Tsr

J’ai inversé pleine et creuse dans une phrase en effet, je vais corriger.

avatar pagaupa | 

@Tsr

« On a donc 59cts de 20h à 16h et 66cts de 16h à 20h »
Comme quoi, quand on veut faite de l’électricité « pas chere », on y arrive…
À moins qu’on matraque la consommation des particuliers pour la voiture électrique !

avatar jacoch | 

Je me trompe peut-être, mais j'avais compris que les connecteurs américains ne pouvaient pas être utilisés pour charger en triphasé puisqu'ils n'utilisent pas du tout cette solution aux US. Or ici, on ne peut pas charger à la maison à une puissance correcte sans triphasé.

avatar Nicolas Furno | 

@jacoch

Si j’ai bien suivi, le connecteur actuel ne gère pas le triphasé, mais il pourrait aisément le faire. Ce n’est pas une limite technique en soi, juste le fait que c’était inutile de le prendre en charge aux US.

avatar Mac13 | 

À quand les disques HD-DVD ?

Ouioui, c'est un vieux joke mais faut arrêter de changer et se décider à conserver une prise unique pour tous véhicules électriques 🚗🚌🚚🏍️🚜🦼 dans le monde jusqu'à ce que les industriels conçoivent une pile infinitive ! 🦾

avatar pocketalex | 

@Mac13

"conserver une prise unique pour tous véhicules électriques"

je propose l'USB-C

avatar Tomtomrider | 

Et l’USB-C!

avatar pocketalex | 

mince, j'étais fier de ma blagounette, et après je tombe sur ton commentaire

la vie est rude 😩

avatar Tomtomrider | 

@pocketalex

J’ai regardé avant si d’autre l’avait faite 😁. Je vous la compte quand même

avatar thierry37 | 

Quel dommage (et quel gâchis) qu'ils n'arrivent pas à s'organiser plus tôt au départ. Pour que tout le monde eu gagné. Clients et fabricants et chargeurs.

avatar CorbeilleNews | 

@thierry37

Oui mais les lois, y’en n’a qu’aime pô

C’est pas bon pour l’business, mieux vaut laisser les conséquences des problèmes aux impôts des citoyens

avatar OuaisVoilaQuoi | 

...Et la vapeur ? Quand est-ce qu'on en reparle de la vapeur ?

Avant que le moteur à explosion hyper-polluant ne s'impose partout, il y avait un vrai concurrent qui s'appelle la vapeur, et qui a équipé avec succès des véhicules individuels durant une certaine époque, au début du XXème siècle...

Pourquoi a-t-on arrêté toute recherche scientifique et technique sur le sujet ?
Avec les moyens de recherche et d'aide à la conception dont on dispose aujourd'hui, je suis persuadé que nos industriels pourraient produire des véhicules silencieux, non-polluants et endurants...

A condition bien sûr de ne pas utiliser d'eau potable (nos réserves mondiales sont bien assez menacées comme ça, merci bien...) mais de l'eau de mer, qui elle est abondante, constamment renouvelée et donc ne souffre pas de pénurie.

avatar zoubi2 | 

@OuaisVoilaQuoi

"Et la vapeur ? Quand est-ce qu'on en reparle de la vapeur ?"

Bonne idée ! Réhabilitons le Fardier de Cugnot !

avatar GLX | 

Bon, on va pas repartir sur les choix des amish mais s'instruire du passé n'est jamais inutile dans le cadre d'une démarche cohérente :
La vapeur a été remplacée par le pétrole alors même en compétition avec l'électricité.
La "Jamais contente" est la première voiture à passer le cap des 100 km/h en 1899.
Tous les progrès possibles dans ce domaine ont été effacés par le pétrole venu des états unis...
sans oublier que l"œuf de pâques" battit ce record à 115km/h avec de la vapeur!
De fait le problème c'est pas la source d'énergie mais l'objet voiture qui envahit l'espace public à une vitesse toujours plus importante.
Avant de s'inquiéter de la façon de produire de l'électricité, commençons par diversifier nos moteurs (vélo (pourquoi pas électrique) marche à pied, transports en commun... pas besoin pour cela de prises tesla ou européennes)) chacun et chacune en fonction de ses besoins et non pas en fonction de ce qu'on essaye de nous vendre, voire de nous imposer.
Sinon au lieu de polluer le post avec les sources d'énergies (ce que je suis en train de faire) pourquoi pas répondre au sujet du post ??? (de mémoire les connecteurs de recharge)

avatar iPop | 

@GLX

Difficile d’emballer une fille le soir avec une trottinette 🥲

avatar pocketalex | 

@iPop

une écolo, à la rigueur

avatar Vostorn | 

@iPop

Ça permet de trier les filles vénales 😉

avatar CorbeilleNews | 

@GLX

Trop d’envies et d’argent polluent le terme "besoin"

avatar Vostorn | 

@CorbeilleNews

Besoins : respirer, boire, uriner, dormir, manger, déféquer et avoir des interactions sociales.
Envies : le reste

avatar DahuLArthropode | 

@OuaisVoilaQuoi

Je ne sais pas si c’est un gag, ou pas. Si oui, c’est marrant. Mais au cas où…
On n’a jamais cessé d’améliorer l’utilisation de la vapeur, on l’utilise toujours, et beaucoup: dans les centrales, pour faire tourner les turbines qui servent à produire l’électricité.
Cette vapeur, on la produit avec? du pétrole, du charbon, du nucléaire, de la géothermie (ou même du solaire). La vapeur n’est pas une source d’énergie, seulement un vecteur.
À l’eau de mer, c’est une bonne idée pour devoir remplacer la chaudière et les turbines tous les jours. On utilise au contraire de l’eau distillée, voire de l’eau lourde avec des additifs choisis.

avatar OuaisVoilaQuoi | 

Non ce n'était pas un gag, j'avais vu un reportage ou ils essayaient une des dernières voitures à vapeur jamais produite, un modèle ultra-rare qui vaut une fortune sur le marché du "vintage", et louaient ses qualités particulières...

Bien évidemment, tu as raison de souligner le sujet de la source et de la production d'énergie, un choix absolument crucial dans n'importe quel cas, un choix que l'humanité doit faire de toutes façons, selon certains il serait même déjà très (trop ?) tard...

"On n’a jamais cessé d’améliorer l’utilisation de la vapeur, on l’utilise toujours, et beaucoup: dans les centrales, pour faire tourner les turbines qui servent à produire l’électricité."

Oui, mais ces recherches-là n'ont que peu de rapport avec la mobilité. Pour les applications auto on a la théorie... mais pas la pratique, ni le substrat industriel : machines-outil, ingénieurs et ouvriers spécialisés, tout cela s'est perdu avec l'abandon de la techno.

Je ne prétends pas avoir LA (ou plutôt les) réponse(s), vu que je ne suis ni scientifique, ni ingénieur, je crois simplement qu'il y a ici quelque chose à creuser, que l'on n'a jamais fini de redécouvrir les technos du passé, elles peuvent servir d'inspiration pour faire un bond en avant en termes de rendement, de couple, de consommation d'énergie (justement... le serpent qui se mords la queue !).

Un exemple de techno du passé que l'on a redécouvert et qui a fait faire un bond en avant à l'électronique : le germanium, découvert au 19e siècle, quasi abandonné durant les seventies...

...mais redécouvert en tant que semi-conducteur par l'industrie du 21ème. Aujourd'hui, ses applications sont multiples et variées :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Germanium

...et, pour ceux qui n'ont pas peur de l'Anglais, une excellente source de savoir, le top de la taupe 🥷 :
https://www.britannica.com/science/germanium

avatar iPop | 

« Comme les superchargeurs américains sont équipés du connecteur Tesla, cette condition l’empêcherait de bénéficier de ces sommes… sauf s’il devenait un standard nord-américain. »

Que nenni, Biden a sciemment écarté Tesla des investissements électriques. Ne bénéficieront que les anciens constructeurs de voiture (Ford, etc…)
Cette petite gué guerre entre Musk et Biden durent déjà depuis un certain temps, en même temps ce serait logique puisque Biden est vieux.

avatar pagaupa | 

@iPop

« en même temps ce serait logique puisque Biden est vieux. »
🤔🙄

avatar Fanagame | 

Le connecteur de Tesla a beau être plus élégant et compact, il n’en est pas pour autant un argument pour changer de format.
Je ne crois pas que à l’heure actuelle, la forme actuelle du CCS soit un frein particulier au design des voitures. Elle ne seront pas particulièrement plus performantes avec un connecteur Tesla. Ce n’est pas comme un chargeur sur un téléphone où plus c’est compact et mieux c’est.
Après j’avoue avoir du mal à saisir l’ampleur du déploiement actuel de l’un des formats contre l’autre aux USA. Mais bon, si on prend un point de vue global (au sens américain du terme), autant utiliser le même connecteur partout. C’est plus simple pour les assembly lines, et la compatibilité des modèles de voitures partout dans le monde.

avatar iPop | 

@Fanagame

« Mais bon, si on prend un point de vue global (au sens américain du terme), autant utiliser le même connecteur partout. « 

Oui et bien c’est pour la même raison que quand tu vois un documentaire ou des News, les dimensions sont citées en miles ou en pied au lieu du Kilomètre.

avatar iPop | 

@Fanagame

« il n’en est pas pour autant un argument pour changer de format. »

Il doit être certainement moins cher à produire. Quand on a plus trop de ressources, ça se discute.

avatar Fanagame | 

@iPop

Oui l‘argument des ressources est plausible, c’est sûr. Après est-ce que c’est le cas ? 🤷‍♂️

Par contre désolé j’ai pas du tout compris l’autre message sur les miles et km dans les documentaires.

avatar Yves SG | 

Les posts intégristes d’un bord nourrissent les intégristes de l’autre bord.
Quelques soit le domaine la même histoire se reproduit 😊

Pages

CONNEXION UTILISATEUR