Analyse de l'Apple M1 : une gifle pour Intel (et AMD)

Nicolas Furno |

Pour ses Mac Apple Silicon, Apple a créé un nouveau système sur puce (SoC) basé sur l’Apple A14, sa puce dédiée aux iPhone et iPad. L’Apple M1 n’est pas encore disponible officiellement, les premiers Mac ne sortiront que la semaine prochaine, mais la puce a déjà fait parler d’elle avec des mesures de performances qui la placent devant quasiment tous les Mac Intel disponibles aujourd’hui.

Si ces résultats peuvent en surprendre, ce n’est pas le cas d’AnandTech qui a publié le soir même du keynote son analyse complète de l’Apple A14. Comme tous les ans, le site a pu mesurer très précisément les progrès réalisés par Apple avec son processeur maison et les gains de performances apportés par la mise à jour. Et quand on sait que cette puce de smartphone dépasse le meilleur processeur portable Intel du moment, les premiers scores Geekbench de l’Apple M1 ne sont pas étonnants.

En attendant de pouvoir tester les Mac Apple Silicon et vérifier ce qu’ils ont dans le ventre, l’analyse d’AnandTech est précieuse pour comprendre pourquoi Apple a choisi de basculer sur ses propres puces ARM. Et avoir une idée déjà assez précise de ce que l’on peut attendre des Mac avec Apple M1.


avatar YetOneOtherGit | 

@nicolasf

"Et honnêtement, sans l’expertise d’AnandTech"

Effectivement c’est actuellement la seule source de référence et difficile de partir d’autres sources.

C’est certainement le “manque de respect” à un esprit aussi exceptionnel que celui de John von Neumann, entre autre, le titre fallacieux qui m’a mis dans de mauvaise disposition 😄😉

🖖

INTEL N’A PAS INVENTÉ LE PROCESSEUR 🤓😃😉

avatar Nicolas Furno | 

@YetOneOtherGit

On a hésité sur le titre et décidé que l’approximation était acceptable. On parle de microprocesseur quand on parle de processeur aujourd’hui.

avatar YetOneOtherGit | 

@nicolasf

"On parle de microprocesseur quand on parle de processeur aujourd’hui."

Mon cœur saigne 🤣

Ce n’est pas de la vulgarisation mais de la paupérisation que de laisser se raccourcit balayant un pan fondamentale de l’histoire de l’informatique se propager.

Blague à part, je comprends les compromis qu’il faut parfois faire 😉

Le raccourci me gêne ici car il laisse à penser qu’Intel a inventé le processeur, ce qui est évidemment faux 😎

Pour me faire pardonner un conseil de lecture sur un des meilleurs livre de vulgarisation en histoire de l’informatique :

https://www.amazon.fr/Computer-Book-Artificial-Intelligence-Milestones/d...

Hormis la barrière de la langue, pour certains, c’est vraiment remarquable.

C’est une lecture que je recommande fortement à tous les passionnés de la chose informatique.

avatar YetOneOtherGit | 

@nicolasf

"On a hésité sur le titre et décidé que l’approximation était acceptable. On parle de microprocesseur quand on parle de processeur aujourd’hui."

Un immense merci pour le changement de titre 🙏🙏🙏🙏🙏

🕺🕺🕺

Y a moyen de renouveler son abonnement pour 10 ans ? 😉

👍👏🖖

avatar YetOneOtherGit | 

@nicolasf

"Je serais bien incapable de faire et analyser un test SPEC, je n’ai aucun problème à le reconnaître. Par contre, je sais à peu près le comprendre et j’essaie de l’expliquer en français, en tentant de simplifier un peu les choses. Je ne pense pas qu’un seul lien vers l’article original en mode « lisez et débrouillez-vous » aurait été aussi utile pour la majorité des lecteurs…"

Effectivement c’est un bon boulot de vulgarisation et de mise en perspective sur la seule source sérieuse actuellement disponible.

Reste juste en en changer le titre 🤓🧐😄😉

avatar YetOneOtherGit | 

@nicolasf

"Je serais bien incapable de faire et analyser un test SPEC"

De ce que je connais de ton parcours, ru devrait l’être 😉

Les benchmark de SPEC sont bien documentés et bien construits.

C’est un peu plus sérieux que GeekBench même si un rien plus difficile à mettre en œuvre.

avatar Nicolas Furno | 

@YetOneOtherGit

Peut-être bien techniquement, mais il faut aussi les machines derrière pour comparer. S’il faut commencer à avoir des PC pour tester les processeurs AMD et Intel du moment…

Je pense que pour nos tests, un test simplifié comme celui de Geekbench suffit bien.

avatar YetOneOtherGit | 

@nicolasf

"mais il faut aussi les machines derrière pour comparer. "

La base de données de résultats de SPEC est très riche et sérieusement tenue à jour 😉🤓

avatar YetOneOtherGit | 

@nicolasf

"Je pense que pour nos tests, un test simplifié comme celui de Geekbench suffit bien."

J’adhère c’est devenu le standard grand public 👍

avatar Eratic | 

Super article! C’est « vulgarisé », ce qui m’a permis de comprendre l’article. Merci.
La conclusion serait: achetez les yeux fermés, ça envoie déjà du lourd 🙃

avatar romainB84 | 

@Eratic

La conclusion serait plutôt : sur le papier ça envoi du lourd ! Attendons les tests, mais effectivement, ça part plutôt bien ^^.
C’est comme si tu devais faire un marathon, vaut mieux t’être bien entraîné, bien alimenté que de partir le jour de la course malade et avec une jambe cassée 🤣! Mais ça ne veut pas dire que tu vas gagner pour autant ! Ça en augmente drastiquement les chances on va dire !! (Mais oui, il y a de fortes chances que je me laisse tenter pour remplacer mon vieux MacBook Pro de 2008 😁).

avatar vincentn | 

Bravo. Excellent article qui vulgarise — dans le sens le plus noble du terme— le papier en anglais et très technique d’Anandtech tout en y apportant la touche de l'auteur. Et ce n'était pas une sinécure.

Où l'on voit que les choix d'Apple concernant son architecture, outre ceux de coûts, de faisabilité technique à un instant T… sont aussi fortement liés à sa maitrise du software. Avantage concurrentiel et technique indéniable. L'intégration verticale a ici du bon.

avatar Hasgarn | 

Chaque lecture sur le M1 me conforte dans mon achat de Mac mini.

C’est plus que rassurant, surtout quand je vois le 4790k (mon pc) et le 7700k (mon iMac) se faire avaler par le M1.
Je vais disposer d’une puissance très supérieure pour une fraction du prix des configs précitées.

Bravo à la team McG pour ses papiers !

Reste le point logiciel, qui me concerne peu vu que j’utilise des softs qui sont déjà largement optimisés pour le M1 (final cut pro et sa suite, Affinity et sa suite, seul DXO PL ne sera pas tout de suite aux petits oignons).
A mes yeux, Adobe va se retrouver dans un sacré pétrin.
Même avec la parution des versions iPad de Illustrator et Photoshop, il reste un travail important à réaliser pour tous les autres logiciels.
Je pense à Première et AfterEffect qui sont largement utilisés et qui sont régulièrement pointés du doigt (Première surtout) pour leur performances très en retrait de Resolve ou Final Cut Pro.

Je vois 2 possibilités en gros :
1/ rester sur de l’optimisation x86 et fournir un effort mesurer pour le Mac dans un premier temps.
Les utilisateurs ne vont pas comprendre quand ils verront que les macs sont autrement plus puissants sur les benchs et que leur logiciel se traînent un peu face à la concurrence. C’est déjà le cas mais l’écart va brutalement se creuser dans les mois qui viennent.
2/ mettre le paquet sur le dev Apple mais en laissant un peu en friche le x86 au détriment est utilisateurs Windows. Ça fera plaisir à la clientèle créative historique.

Peut-on imaginer qu’une partie des logiciels soient optimisés M1 avec une autre partie qui resterait x86 ? Ça permettait de faire migrer progressivement les process.

Tout avis contradictoire ou complémentaire sera bienvenu 😊

avatar Marcos Ickx | 

@Hasgarn

« seul DXO PL ne sera pas tout de suite aux petits oignons »
Même comme cela, tu devrais malgré tout tirer partis du M1 car DXO PL utilise l’API Metal, et l’on remarque déjà que même une app native Intel qui utilise abondamment Metal peut être plus rapide en émulation Rosetta sous M1 qu’en native sous Intel.
Donc, à ta place, je ne m’en ferais pas trop pour DXO PL si pas disponible de suite.

avatar Hasgarn | 

@Marcos Ickx

Super !
Merci pour les précisions 😊
Hé ben, je suis de plus en plus impatient 😅😅

avatar YetOneOtherGit | 

@Hasgarn

je serai assez surpris qu’à moyen terme DxO ne saute pas le pas, le Mac est important dans l’économie de l’entreprise et les logiciels respectent l’état de l’art d’un point de vue approche de développement.

Par contre il n’est pas impossible qu’ils s’accordent quelques délais pour une réelle optimisation d’une offre vorace en ressources de calcul aux potentiels ouvert par la nouvelle architecture.

Wait & See 😋

avatar Hasgarn | 

@YetOneOtherGit

Après une lecture de divers sujets sur leur forum, c’est ce qu’il en ressort. Ils vont le faire mais en prenant leur temps 🤓

avatar Lecorbubu | 

Excellent article, on saisi bien l’intérêt et les enjeux de la transition vers des processeurs maison et c’est tout simplement hyper enthousiasmant.

Fait notable aussi, ces architectures « sur mesures » remettent aussi en question les repères populaires pour estimer la puissance des appareils informatiques. Comparer basiquement une fiche technique entre un Mac Apple Silicon et les pc concurrents conduira à des conclusions approximatives pour ne pas dire caduques.

Il est peut-être venu le temps de mettre en lumière dans les spec grand publique l’importance des éléments comme la mémoire cache pour jauger le niveau d’un appareil. Si ces nouvelles grilles d’analyses ne sont pas correctement expliquées nous aurons droit encore longtemps au fameuses critiques sur le manque de ram dans les produits Apple, pour ne citer que cet exemple...

Quand on voit les performances tant en économie d’énergie qu’en optimisation de puissance ça laisse rêveur pour la suite. Gardons en tête qu’en l’état les développeurs portent tout juste leurs apps, que les appareils sous Silicons conservent un design conçu pour sous le prisme des architectures x86, que macOS fait lui aussi ses premiers pas sous ARM tout en maintenant la prise en charge des puces Intel et malgré tout cela on arrive à des résultats déjà très probants !

Qu’en sera t-il quand Apple aura terminé sa transition : que ces machines seront conçues en tenant compte des avantages physiques et techniques ? Il suffit de jeter un œil au Mac mini Silicon pour voir qu’il est rempli de vide et d’en conclure que la marge d’évolution est significative : miniaturisation ? Enrichissement des composants pour une machine autrement plus puissante ? Le re-design des Mac sera très intéressant à voir !

Bref pour le coup, sans trop se risquer on peut dire que le meilleur reste à venir !

avatar YetOneOtherGit | 

@Lecorbubu

"remettent aussi en question les repères populaires pour estimer la puissance des appareils informatiques."

Qui très souvent sont depuis longtemps sans fondement d’ailleurs.

avatar YetOneOtherGit | 

@Lecorbubu

"Il est peut-être venu le temps de mettre en lumière dans les spec grand publique l’importance des éléments comme la mémoire cache pour jauger le niveau d’un appareil. Si ces nouvelles grilles d’analyses ne sont pas correctement expliquées nous aurons droit encore longtemps au fameuses critiques sur le manque de ram dans les produits Apple, pour ne citer que cet exemple..."

L’immense part des acheteurs d’ordinateurs n’ont strictement rien à faire des fiches techniques et ont eux au moins conscience de ne rien y comprendre.

Plus encore dans les cibles d’Apple.

avatar Lecorbubu | 

@YetOneOtherGit

Je fais plutôt allusion à des personnes s’intéressant un temps soi peu à l’informatique et brandissant sans cesse ce type d’argumentaires.

avatar YetOneOtherGit | 

@Lecorbubu

"Je fais plutôt allusion à des personnes s’intéressant un temps soi peu à l’informatique et brandissant sans cesse ce type d’argumentaires."

Ceux qui croient comprendre, le microcosme des commentateurs de MacGe en fait 😉😈😄

avatar YetOneOtherGit | 

@Lecorbubu

"Il suffit de jeter un œil au Mac mini Silicon pour voir qu’il est rempli de vide et d’en conclure que la marge d’évolution est significative"

La deuxième étape sera de tirer profits de la transition pour reprendre la main sur la différenciation par le design et les fonctionnalités qui devenaient très difficile avec des PC faisant tourner MacOS.

Mais Apple joue pragmatiquement la bonne pratique de ne pas utiliser toutes ses cartouches en même temps.

La seconde génération des machines sur ARM sera certainement une rupture non plus simplement technique mais aussi design.

Il n’est pas improbable que l’iMac soit la première machine offrant les deux transitions : techniques et design

avatar reborn | 

@Lecorbubu

Comparer basiquement une fiche technique entre un Mac Apple Silicon et les pc concurrents conduira à des conclusions approximatives pour ne pas dire caduques.

Tout simplement, il suffit de comparer les usages..

Quelle machine exporte un fichier 4k le plus rapidement ?

Quelle machine exécute le javascript le plus rapidement

À puissance égale quelle machine offre la meilleure autonomie ?

Etc...

avatar Tibimac | 

Article passionnant !
Ce niveau de détails est super enrichissant et passionnant et tout cela est très excitant !
Je me réjouis de ce qui est en train de ce passer. Ça me semble historique non pas que dans l'histoire d'Apple mais également dans l'histoire de l'informatique ! Une telle progression est totalement dingue !
Tout cela ne se reflète pas encore sur le cours de l'action Apple car les gros investisseurs sont surement moins calé que nous sur le plan technique mais dans les semaines et mois à venir quand l'expérience utilisateur parlera (à tout le monde du coup) ça devrait réveiller tout le monde sur l'avance considérable que prends Apple, une fois de plus et qui va secouer le marché, une fois de plus !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR