Mac Hack #8 : pourquoi, finalement, j’ai tout laissé tomber

Jean-Baptiste Leheup |

Avouez que vous ne l’avez pas vue venir celle-là ! Car oui, ça sera ma conclusion, j'abandonne. Je précise bien : ma conclusion à moi, pas la conclusion universelle de l’histoire des hackintosh ! Chacun est libre bien entendu de trouver son bonheur là où il le souhaite1 et de me lancer des cailloux virtuels dans les commentaires pour m’apprendre à vivre.

Pourquoi ce revirement, après ce patient travail qui a porté ses fruits ? Pourquoi renoncer aux avantages d’un Mac puissant, évolutif, moins coûteux et opérationnel ? Tout simplement parce que j’ai pris conscience que le hackintosh est par nature dans un état d’équilibre instable. Cette notion scientifique, également utilisée dans les sciences politiques, décrit un système qui, à la suite d’un déséquilibre ou d’une perturbation, ne retrouve pas son état d’origine. Un hackintosh, c’est comme un funambule sur son fil : la moindre erreur peut être fatale !

Personnellement, j’attends de mon ordinateur une grande stabilité, ce que m’ont toujours offert les modèles d’Apple. Avec ce hackintosh, bien que pleinement opérationnel, j’ai ressenti l’impression d’être assis sur une caisse de dynamite.

Une solution séduisante… mais pas rassurante.

Jugez plutôt. Mon hackintosh, une fois configuré, gardait encore un petit défaut frustrant : il ne supportait pas le passage en veille. « Pas grave ! », qu’on me disait : il suffit de le savoir et de ne pas utiliser le menu Suspendre l’activité. Et puis l’écran passe en veille quand même, c’est pas mal.


avatar titi17 | 

Énorme !
Alors ça je le voyais pas venir !

avatar fousfous | 

Et sinon pourquoi ne pas l'éteindre au lieu de mettre en veille?
C'est pas comme si c'était si compliqué à faire il me semble.

avatar raoolito | 

@fousfous

coté veille, ca me semblait aussi logique

avatar lome_bbrr | 

@fousfous

c'est ce que je me suis dit, surtout avec une bête de course comme ça qui démarre en 5 secondes

avatar fabricepsb71 | 

J’éteins mon iMac le soir quand je vais faire dodo ou en journée quand je ne vais pas l’utiliser plusieurs heures.
Je sais que le démarrage de l’ordinateur contribue à son usure. Mais je préfère donner de l’argent à Apple pour une nouvelle machine plus performante plutôt que donner de l’argent à EDF

avatar fousfous | 

@fabricepsb71

Euh en quoi le démarrage d'un ordinateur contribue à son usure?

avatar Sindanárië | 

@fousfous

Bah quand tu as tous le petits engrenages qui se remettent en branle ça use le pignons plus fortement. Un surcroît de consommation d’huile. Les trucs en métal qui passe du froid au chaud quand le courant passe dedans. Pis ça use les filaments dans les bidules qui ressemblent à des petits boudins ...

avatar Ielvin | 

@Sindanárië

Les condensateurs ?

avatar lome_bbrr | 

@Sindanárië

ça s'abîme sur quelle échelle de temps ?
à 1 démarrage/jour sur 1 an, ça met quoi 10 ans peut être à s'abîmer? ou ça peut aller plus vite ?
(vraie question, je n'avais jamais pensé à ça tout simplement).

avatar YetOneOtherGit | 

@lome_bbrr

"ça s'abîme sur quelle échelle de temps ?"

Ce n’est pas tant un enjeu d’usure que de stress pouvant produire des pannes.

La phase d’allumage d’un dispositif est toujours une phase délicate, même si la situation c’est aujourd’hui nettement améliorée.

Je n’ai plus les chiffres en tête mais la proportion de défaillances durant l’usage est bien plu faible que celle lors de la phase de démarrage.

avatar Bigdidou | 

@fousfous

« Euh en quoi le démarrage d'un ordinateur contribue à son usure? »

A cause des engrenages qui frottent plus au démarrage, même avec l’huile Apple.

avatar JLG01 | 

@fousfous

Le choc thermique de la remise en température des composants autant que ke refroidissement.

avatar abalem | 

@JLG01

Eheheh

avatar frankynov | 

Bon, un cas n’est pas l’autre, mais je n’utilise absolument jamais la veille sur mes machines fixes, car je n’en vois, personnellement, pas l’intérêt.
J’ai testé pour voir sur mon hackintosh Full AMD, et ça fonctionne parfaitement. Je n’ai absolument rien du faire, ni éditer mon fichier de config, ni rajouter des kext..
J’en suis presque à avoir honte de ne jamais utiliser la veille ^^
Unibeast, multibeast, c’est « bien » pour voir si macOS a un potentiel d’installation sur sa machine. Mais du fait que c’est un outil universel, conçu pour s’installer sur le plus grand nombre de machines, il y a forcément des choses qui ne sont pas adaptées au matériel de sa machine. Ça n’est donc pas tout à fait représentatif de la faisabilité de la chose.
Pour ma part, après avoir joué avec multibeast, j’étais passé sur mon ancien hackintosh Intel à une installation propre sous clover 🍀, où déjà les choses étaient plus stables.
Lorsque j’ai pris le pari fou de vendre cette config et me lancer dans un Pc AMD, le passage à opencore était obligatoire, et le sera vraisemblablement pour Big Sur même pour Intel (du moins dans un premier temps).
Et bien en seulement une après-midi, tout était fonctionnel. Le guide Dortania est parfait pour qui prend le temps de le lire.
Quant aux kext, la majorité des cas n’ont besoin que de 3 :
- virtualsmc
- lilu
- whatevergreen
Et à ne jamais installer dans la partition système, toujours dans le EFI du disque principal.
Donc ce message pour dire à la personne qui hésite, qui a du temps et qui a envie de s’y lancer, c’est d’essayer.
Les outils évoluent de plus en plus (notamment le mapping de ports usb, bien plus facile maintenant que la méthode présentée dans cette série), la communauté est là, anglophone et francophone.
Certes, c’est sûrement une partie de soirées à s’arracher les cheveux la première fois, mais je vous garantis qu’avec un hack sous opencore configuré comme il se doit, c’est un vrai bonheur.

avatar tibcheshire | 

Haha belle fin JB ! Tu m’as peut être convaincu de re tenter l’expérience avec tes passionnants articles en tout cas, j’avais fait un hack entre 2009 et 2012 avant de passer à un Mac mini 2012 mais je pense à changer et l’équivalent de ma machine avec les composants actuels sont hors de prix pour un mini! Dire que j’avais payé le miens en quad core i7 700€ plus l’upgrade après a l’époque...
Bref merci pour ta plume et bon vent :)

avatar bobytron | 

A la lecture de l’ensemble des articles. Le Hackintosh n’est pas pour Jean-Baptiste, on le sent dès le premier article.
Et les raisons de l’abandon sont plus une question de tempérament que de vieille.
Je suis très heureux de mon hack, et comme toutes machines de travail, une fois la configuration stable, on y touche plus.
Je serais curieux de l’avis de Nicolas sur les articles.

avatar Nicolas Furno | 

@bobytron

Oh pas de mystères, je suis ravi du mien comme la note le dit, mais notamment parce que je n’utilise pas la veille en effet. Ça ne me gêne pas, mon hackintosh est aussi un serveur qui gère Plex et sert de serveur de cache pour tous les autres appareils Apple, entre autres choses. J’ai accepté que certaines fonctions n’étaient pas aussi parfaites que sur un Mac (quoi que la sortie de veille, c’est pas toujours facile même avec les « vrais » Mac) et ça me convient.

Mais même si je suis ravi du mien, c’est parce qu’il date de 2016 et tourne sans problème sous le bureau, loin des yeux donc, dans un silence quasiment parfait et sans problème majeur depuis quatre ans. MAIS, je ne pense pas que je recommanderais cette voie aujourd’hui, pas avant de savoir l’effet du passage aux Mac Apple Silicon.

Je me serais pas lancé dans l’aventure aujourd’hui, et j’ai hâte de voir ces nouveaux Mac. Voilà pour moi. 🙂

avatar remids | 

J’adore cette conclusion. Merci pour cette série, et pour cette fin épique. Tout à fait d’accord. L’occasion, c’est la qu’on trouve des macs pas chers.

avatar YetOneOtherGit | 

Le pragmatisme non dogmatique de MacGe, c’est une des grandes force de la rédaction et c’est, pour moi ce qui fait la valeur et la différence avec beaucoup de site. 👍👏👏

avatar Bigdidou | 

@YetOneOtherGit

Absolument.
« Hackintosh » est un oxymore à lui tout seul. Un oxymore valise, en quelque sorte.

Ceci étant, c’est couillu comme prise de position ici.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

"Ceci étant, c’est couillu comme prise de position ici."

La force de MacGe : ne pas forcément chercher à caresser la communauté des commentateurs dans le sens du poil et ne pas choir dans des postures manichéenne 🙏🖖

avatar Derw | 

Mon iMac 27 2011 est mort il y a 2 semaines (carte graphique je pense). J’ai récupéré le SSD et le HD TimeMachine, l’ai remisé pour l’instant, et ai branché le SSD sur mon MBP. Soit j’y accède en disque externe soit je démarre dessus en fonction des besoins…

Bref, il faut que je le change et un hackintosh était une option. Grâce à vos articles j’ai compris qu’en fait non. Si j’avais 20 ans, étais célibataire dans un petit appart et avais un travail pas trop prenant je me jetterai dedans. Probablement pareil si j’étais à la retraite. Mais là, ma vie actuelle fait que je n’ai pas de temps à accorder à ce genre d’activité… Il me faut un ordi avec MacOS Big Sur qui fonctionne en sortant de l’emballage… Je vais donc attendre.

Reste que j’ai 2 options encore et que je ne sais pas trancher : iMac 27 Intel ou iMac 27 ARM (en admettant qu’il sorte cet automne…).

avatar YetOneOtherGit | 

@Derw

"iMac 27 ARM (en admettant qu’il sorte cet automne…)"

Ce serait surprenant à mon avis 😉

avatar Khrys | 

@Derw

"iMac 27 Intel ou iMac 27 ARM"

Version Intel 2020, sans aucune hésitation!

avatar Derw | 

@Khrys

Pourquoi ?

Mes doutes viennent de la fin de support prévisible des Intel. Quand interviendra-t’elle ? Nul ne le sait ici, mais on peut raisonnablement imaginer dans 4 à 6 ans. Mois, je garde mes machines le plus longtemps possible (en général entre 8 et 12 ans). Mais parfois, des sauts technologiques accélèrent leur vieillissement… ce fût le cas au passage à Intel et ce sera le cas au passage à ARM. J’avoue que la mort de mon iMac « prématurément » (9 ans, cela reste correct) m’ennuie parce que je voulais justement attendre de laisser passer une génération de Mac ARM…

avatar Khrys | 

@Derw

Tu peux te référer, entre autres, à l'article de Bernard Le Du dans la Lettre de VVMac 001 (Acheter un Mac Intel ou patienter encore quelques mois?), ou bien les différents articles publiés ici même. Il y a de très bons arguments en faveur de Mac Intel récents vs ceux équipés d'un Apple Silicon.

Dans tous les cas, il y a peu de chances qu'Apple abandonne complètement le support de ses machines Intel avant longtemps.

avatar Derw | 

@Khrys

Ok.
Merci, je vais regarder ça.

avatar YetOneOtherGit | 

@Derw

"Mes doutes viennent de la fin de support prévisible des Intel."

Comme dit par d’autres ils faudra plusieurs années pour que MacOS abandonne le support de l’architecture x64.

Le seul risque que tu cours c’est d’être frustré à moyen terme si l’offre d’un iMac ARM est bien plus désirable que celui que tu auras acheté.

L’autre enjeu est le potentiel prix de revente, si Apple fait une bonne transition ARM les Mac x64 vont plus rapidement décoté.

Dans l’absolu tu risques juste d’avoir un désir de renouveler ta machine plus vite qu’habituellement.

avatar raoolito | 

@Derw

"Si j’avais 20 ans, étais célibataire dans un petit appart et avais un travail pas trop prenant je me jetterai dedans. Probablement pareil si j’étais à la retraite. Mais là, ma vie actuelle fait que je n’ai pas de temps à accorder à ce genre d’activité… Il me faut un ordi avec MacOS Big Sur qui fonctionne en sortant de l’emballage… "
+1

avatar 406 | 

J ai vendu mon Mac Pro y a qq années pour 800 euro. Avec cette somme, j ai fait un hackintosh silencieux. Perf cpu x 3 perf graphique x 100 et après plus de trois ans, il tourne encore comme un charme chez mon pote qui s en sert en pro tout les jours et je n interviens jamais dessus à part pour calibrer les écrans donc on va en refaire deux de plus.

avatar boris cargo | 

hello @frankynov, tu veux pas nous partager ta config full AMD ?

avatar frankynov | 

@boris cargo

Bien sûr !

Carte mère : MSI B450 GAMING PLUS MAX, CPU : AMD Ryzen 5 3600 4,20 GHz, RAM : 16GB 3200 (2x8Go), GPU : MSI RX 580 8Gb :)

avatar boris cargo | 

@frankynov

merci!!

avatar zypic | 

@boris cargo
@frankynov

J’ai monté il y a des lustres une NeXT Station PC sous NeXTStep v3 jusqu’à la 3.3 avec des composants PC mais ça remonte a bien avant l’ère de macOS X...
Si vous pouviez laisser un guide ou fil rouge à suivre qui soit très conséquent, ce serait extraordinaire... et je pense qu’il y a un réel besoin

avatar frankynov | 

Voici le lien vers le guide général : https://dortania.github.io/OpenCore-Install-Guide/
Ca peut faire peur au premier abord, et il ne faut pas hésiter à prendre le temps de lire plusieurs fois.
En complément, il y a une pléthore de vidéos sur Youtube et trouver le bon guide par rapport à sa config n'est pas évident non plus. Néanmoins, cette vidéo est très complète et bien faite, et ne cherche pas à vendre un support ;-) https://youtu.be/eUnVzJsINCI
A noter que ça fonctionne sous macOS, Linux et également Windows !

avatar zypic | 

@frankynov

Merci.

avatar Pml5475 | 

Série d’articles qui me conforte dans mon choix de ne pas utiliser un NUC pour mon mod d’iMac Tournesol! J’avais envie d’une machine qui marche, et j’ai donc réussi à greffer un Mac mini 2014. Cerise sur le gâteau, il sera compatible Big Sur! En espérant un futur Mac Mini ARM!

avatar amonbophis | 

@Pml5475

Comment vous avez fait pour mettre un Mac mini dans un tournesol? Je rêve de pouvoir le faire sur mon 15’

avatar imrfreeze | 

Génial la conclusion bravo. Vous avez inventé l’article de presse à rebondissements 😄

avatar pim | 

Celle-là, je ne l'ai pas vu venir !

Alors, reprenons dans l'ordre. D'une part, bravo et merci pour cette superbe série. Je n'ai pas a priori l'intention de monter un hackintosh, pas plus que je n'ai l'intention de voyager quand je lis un roman d'aventures, mais cette aventure-là m'a beaucoup plut.

Corollaire, je pense que vous avez tant donné de votre personne pour cette série, que vous êtes légitiment déçu du résultat. Pourtant, je trouve le résultat assez merveilleux, pas parfait, mais presque.

Ensuite, je comprends votre positionnement : vouloir que tout soit parfait.

Comme d'autres l'indiquent avant moi, pourquoi ne pas éteindre votre machine dès lors que vous vous éloignez plus d'un quart d'heure ? Le démarrage est très rapide, retrouver son environnement de travail entièrement ouvert aussi. Un simple changement d'habitude permettrait de régler ce premier problème. Et cela aide bien macOS, désormais, on est loin de la stabilité des premiers temps, qui permettait de ne pas redémarrer de six mois.

Quant à l'écran, j'ai toujours trouvé que c'était effectivement un maillon faible de la configuration. Il y a moyen de trouver un écran de meilleure tenue que ce LG. Chez Eizo par exemple, il y a des écrans pour les photographes. Cela va être tout d'un coup moins économique, mais ce sera un vrai écran mat étalonné. Et un 4K en 27 pouces est parfait pour l'avenir, puisque je souhaite à chacun d'être un jour presbyte (mourrir jeune n'a rien de drôle, je souhaite à tout le monde de devenir un bon petit vieux).

Cela pourrait faire un épisode 9 : comment étalonner l'écran de son hackintosh.

avatar andr3 | 

« Personnellement, j’attends de mon ordinateur une grande stabilité, ce que m’ont toujours offert les modèles d’Apple. »

Tout le «  pourquoi j’utilise un Mac ? » est résumé dans cette phrase.

Je rejoint Jean-Baptiste à 100% dans cet argument même si mon MacBook Pro 2019 i9 a vu sa carte mère changée.

avatar Wilthek | 

Superbe série à lire et j’ai appris beaucoup de choses... sur le fonctionnement même des mac ... je trouve la conclusion honnête et sage au regard des écueils ... ce que certains ne comprennent pas c’est que ce problème de mise en veille n’est qu’un élément des multiples petites choses qui contribuent à l’instabilité de l’ensemble et donc à la défiance vis à vis de son appareil ... je comprends bien ce point.
Beau travail. Merci

avatar HERVE VILAREM | 

Bravo a cet article intéressant et ou discutable

Le terme d'oxymore employé dans son message par bigbigou constitue un aphorisme bien intéressant.

Brisant une certaine fatuité, je m'en tiendrai là !

avatar amonbophis | 

Je rejoins l’auteur sur une chose: l’écran.
L’écran de l’iMac 4K ou 5k est incomparable.
Perdre cela (ou alors en trouver un très cher), je ne peux pas.
sur PC ou hackintosh, la résolution des écrans (je ne parle pas de définition ) est tout de même en retrait par rapport aux iMac ou portables.

avatar adrienbnch | 

Belle série en tout cas, même si je ne partage pas certains points, je suis content qu'on en parle un peu de ces machines. J'ai la mienne depuis 2016, aucun problème de stabilité, veille, etc. Le début est frustrant, voire franchement pénible mais une fois qu'on a tout bien réglé pour son matos, on se prend peu la tête je trouve. Et franchement, pour le prix ça vaut le coût. Jamais eu de problème réel pour passer d'une version à une autre. En réalité, mes seuls problèmes sont surtout venus au début de ma méconnaissance des paramètres de Clover. Je suis un utilisateur Apple convaincu depuis longtemps mais je voulais pour mon PC de bureau une configuration beaucoup plus flexible, vu que mon but était de conserver une partition Windows pour jouer à de gros jeux. Le seul point négatif comme certains le soulève dans les commentaires c'est la qualité d'écran. Inévitablement, pour avoir une dalle qui se rapproche d'un Retina, il faut y mettre le prix.

À voir maintenant si je vais continuer, ça dépendra des configurations ARM et des promesses que cette architecture va offrir. Je ne joue plus autant qu'il y a 3-4 ans et j'envisage d'abonner le PC pour jouer et passer sur une console NextGen. C'est encore très ouvert pour le moment dans mon esprit par contre la prochaine étape que je ne pourrais pas éviter, faute de mieux, c'est la transition Clover -> OpenCore pour Big Sur.

avatar Danny Wilde | 

Excellent article, cela ne fera que confirmer les urnes commentaires.

En fait, on est tous les mêmes : on adore mettre les mains dans le cambouis mais à partir d’un certain âge, ou certaine période de notre vie, on a plus le temps, plus l’envie .. j’ai l’impression de me reconnaître, c’est ce qui le fait le charme de l’article et de son auteur.

avatar Sometime | 

Une série d’articles bien intéressante. J’ai parfois eu l’impression que certaines difficultés de configuration rencontrées auraient pu être évitées en utilisant des outils un peu différents. Il va aussi falloir voir quand OpenCore sort de beta.
Mais je comprends une fine assez bien la position de l’auteur et j’utilise moi-même macOS comme système stable et simple et me tourne vers des Unix ou les Linux quand le besoin se fait sentir. A macOS son look and feel, sa simplicité et aux autres leur modularité, puissance et adaptation a des machines plus puissantes. Je ne crains par contre que l’aventure Silicon ne mette a mal ce bel écosystème parallèle...

avatar romainB84 | 

« Chacun est libre bien entendu de me lancer des cailloux virtuels dans les commentaires pour m’apprendre à vivre »

Ce que je vous aime ma grand quand vous montrez que vous avez bien cerné une partie de votre lectorat 😍😍 : le rageux qui vient expliquer à tout le monde que si tu n’as pas le même usage que lui... alors c’est que tu ne sais pas te servir de ton matériel 😁😁!!
« Un iPhone (XR ou 11) sans écran OLED... c’est une honte !!! » « un iPad à 300€ avec uniquement 32Go de stockage 😱😱😱... si ça ne correspond pas à mon usage c’est que personne ne l’a non plus ... bande de mécréants va !!! »

Bref excellent article avec une très bonne conclusion !
C’est marrant pour la bidouille mais à un moment, à part pour une poignée de geeks, pour qui les inconvénients que tu as soulevé sont au contraire pour eux des qualités (mettre la main dans le cambouis justement ... c’est ce qu’ils veulent), ça n’a que peu l’intérêt 🙂.
Je terminerai avec cette excellente citation de Macg : « le lectorat de macg n’est pas représentatif des millions d’utilisateurs de produits Apple » 😍😍

avatar nifex | 

Perso j’avais laissé tomber après 3 mois. J’ai fini par craquer après un énièmes bugs... c’était en 2014 je crois et j’avais switch sur un mac pro poubelle que j’utilise encore aujourd’hui...

avatar Cric | 

Merci pour cette série d’articles.
Comme certains ici, passé un certain âge, on n’a plus le temps ni l’envie de monter des PC comme dans sa jeunesse.

Ceci dit, j’ai pris le temps de monter mon NUCintosh il y a presque 2 ans, pour le fun également. Il marche très bien (a part les sorties de veille...), est très stable (je l’ai bloqué à la dernière version de Mojave).

Même s’il est moins puissant, le NUC est une machine assez facile à monter en Hackintosh. C’est même la machine parfaite pour une première expérience en la matière. Par contre, je n’utilise pas un écran de bonne qualité, je comprends la frustration quand on vient d’un iMac 5K.

Et puis le jour où j’en aurai assez, il basculera sur une Debian custom !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR