Le hub du Pro Display XDR sera en général limité à l’USB 2.0

Nicolas Furno |

Au dos du Pro Display XDR, vous trouverez un port Thunderbolt 3 qui servira à relier le moniteur à un ordinateur et éventuellement alimenter ce dernier pour le cas d’un Mac portable. Vous trouverez trois autres connecteurs au même format USB-C, mais ils ne sont pas Thunderbolt 3, comme l’absence d’éclair le signale. Ces ports doivent servir à faire de l’écran un hub pour vos périphériques, mais il y a une limitation de taille à considérer.

Les connecteurs au dos du Pro Display XDR, de gauche à droite : l’alimentation, le port Thunderbolt 3 et les trois ports USB-C (capture d’écran vidéo MacRumors).

Sur la page des caractéristiques techniques de l’écran, Apple indique que ces ports sont limités à l’USB 2.0, ce qui est bien assez pour un clavier ou une souris, mais ridicule pour un volume de stockage ou un lecteur de cartes SD. Plus surprenant encore, une note de bas de page précise que le MacBook Pro 16 pouces bénéficiera quant à lui d’USB 3.1 de première génération. De quoi offrir un débit théorique de 5 Gbit/s par port, ce qui est plus raisonnable pour tous ces usages liées aux données.

Si l’on résume, le Mac Pro vendu à partir de 6 500 € et qui peut toucher le prix d’une petite maison dans ses meilleures configurations n’aura droit qu’à de l’USB 2.0, alors que le MacBook Pro 16 pouces qui commence à 2 700 € pourra profiter de ports USB 3.1. Une situation étrange, qui s’explique à la fois par les contraintes imposées par le Thunderbolt 3 et par une limite des cartes graphiques utilisées.

Le Pro Display XDR a besoin d’une énorme bande-passante pour afficher une image en 6K, à soixante images par seconde et avec des couleurs encodées sur 10 bits. L’intégralité des 40 Gbps/s disponible dans un câble Thunderbolt 3 actif est en fait nécessaire rien que pour transmettre ce flux vidéo. Il ne reste plus rien pour les données, ou plutôt si, il y a le flux USB 2.0 qui est obligatoirement présent dans le cadre de la norme USB-C. Au passage, c’est aussi ce qui explique pourquoi les câbles de charge d’Apple ne sont pas USB 3 : ce sont des câbles de données uniquement parce que ce flux est obligatoire.

Dans ces conditions, comment est-ce que le MacBook Pro 16 pouces peut offrir de l’USB 3.1 à ses utilisateurs sur le Pro Display XDR ? La réponse se trouve dans ces trois lettres : DSC, pour Display Stream Compression. L’idée est de compresser le flux vidéo par la carte graphique, pour que la bande-passante nécessaire dans le câble qui la sépare du moniteur soit réduite. Cette norme a plusieurs années, elle fait partie du DisplayPort 1.4 de 2016 et elle peut diviser la taille d’un flux vidéo par trois, sans perte visuelle.

Grâce au DSC, le MacBook Pro 16 pouces envoie un flux vidéo compressé via son câble Thunderbolt 3. De ce fait, la bande-passante disponible dans le câble n’est pas totalement utilisée et il reste au moins 5 Gbit/s pour les ports USB-C au dos du Pro Display XDR. Pourquoi le Mac Pro ne bénéficie-t-il pas, lui aussi, de cette option ?

Explication des bénéfices du DSC, ici pour de la 5K à 120 Hz (image via TechPowerUp).

Sur le modèle de base, Apple a opté pour une Radeon Pro 580X, une carte graphique conçue par AMD et qui a quelques années maintenant. Son âge l’empêche de prendre en charge le DSC, comme cette fiche technique sur le site du constructeur le confirme. Le flux vidéo est donc envoyé sans compression, la totalité de la bande-passante du câble est nécessaire pour l’image et il ne reste que l’USB 2.0 pour le hub au dos de l’écran.

En option, Apple propose quatre variantes construites autour d’une Radeon Pro Vega II d’AMD. C’est une carte réservée au Mac Pro, mais on sait qu’elle n’est pas compatible avec DSC, comme le confirme cette fiche technique d’Apple. La punition est donc la même, le flux vidéo envoyé nécessite toute la bande-passante du câble et il ne reste que de l’USB 2.0 pour le hub.

Tout n’est pas perdu pour le Mac Pro toutefois, puisqu’il y aura bientôt une option supplémentaire pour la carte graphique. La Radeon Pro W5700X n’est pas encore disponible, mais elle est prévue et comme la fiche technique d’Apple ainsi que le site d’AMD l’indiquent, elle sera bien compatible avec DSC. Avec cette carte en option, le Pro Display XDR devrait ainsi bénéficier d’un hub USB-C 3.1 au dos, comme pour le MacBook Pro 16 pouces. Mais ce sera la seule, en tout cas à ce stade, et en se limitant aux options officielles, le Mac Pro pouvant accueillir n’importe quelle carte graphique AMD.

Reste à savoir pourquoi Apple a choisi de ne pas offrir cette fonction sur sa carte graphique haut de gamme. Est-ce qu’elle a considéré que la compression, même si elle est censée être imperceptible, était un handicap pour les professionnels ? Mais dans ce cas, pourquoi l’offrir sur la future carte en option ? Quoi qu’il en soit, mieux vaut penser que le hub au dos du nouvel écran d’Apple est limité à de l’USB 2.0 et vous éviterez les mauvaises surprises.


avatar Dimemas | 

Ahahahahahah !
Le petit oups de l’écran, je l’attendais !

Je me disais qu’il était trop parfait 😂

Quelle bande d'idiots...

avatar SyMich | 

Le oups ne vient pas de l’écran... mais du MacPro dont les cartes graphiques proposées ne supportent pas DisplayPort 1.4 (pour la compression de données).
Je n’y ai d’abord pas cru, mais en consultant la page de descriptif technique, j’ai dû me rendre à l’évidence que le MacPro qui affichait le support DisplayPort 1.4 quand j’ai commandé le mien, n’affiche plus aujourd’hui que « DisplayPort » sans précision de version...

avatar BeePotato | 

C’est évidemment surprenant et frustrant quand on découvre cette information, mais l’explication technique est parfaitement compréhensible.
Et on comprend vite que ces ports USB C ont été mis là principalement pour un usage avec le MacBook Pro, où la fonction de hub USB 3 est bien plus utile (permettant de n’avoir qu’un seul câble à connecter quand on arrive avec la machine). D’où le fait que ces ports soient en USB C malgré la limitation à l’USB 2 lorsqu’utilisé avec le Mac Pro.
Au moins, Apple fournit avec le Mac Pro un câble Lightning-USB C pour brancher le clavier directement sur l’écran.

Quant à ceux ici qui se plaignent de cette limitation en raison des nombreux périphériques qu’ils ont à brancher à leur Mac Pro, je me dis qu’ils doivent en avoir vraiment beaucoup, pour avoir absolument besoin de ces trois ports sur l’écran en plus des deux ports USB 3 (format A) et huit à douze ports Thunderbolt 3 présents sur le Mac lui-même.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR