Google martèle son attachement à Chrome OS

Florian Innocente |

Non Chrome OS ne prend pas la direction d'une voie de garage, martèle Hiroshi Lockheimer, le patron d'Android, de Chrome OS et du Chromecast dans un billet publié ce soir. Une mise au point rendue nécessaire par la publication, la semaine dernière, d'informations convergentes qui indiquaient que Google travaillait à faire d'Android un successeur de Chrome OS.

Chromebook Asus Flip

Hiroshi Lockheimer avait dans un premier temps essayé d'éteindre la rumeur lancée par le Wall Street Journal (puis appuyée par les infos de Re/code et de The Verge), avec un tweet rassurant sur l'avenir de Chrome OS. Cette fois, il prend un peu plus longuement la plume. Il ne dément pas que Google travaille à « rapprocher le meilleur des deux systèmes d'exploitation » mais il assure qu'il n'y a aucun projet de « faire disparaître Chrome OS ».

Pour bien enfoncer le clou, il cite d'abord quelques chiffres. Comme les «  30 000 Chromebooks qui sont activés chaque journée scolaire dans les classes américaines. C'est plus que tous les autres appareils combinés destinés à l'éducation. »

Il énumère aussi des noms de sociétés comme Netflix ou Starbucks. Elles utilisent des Chromebooks, séduites par la facilité d'administration à distance de ces machines toujours, ou presque, branchées sur le web et qui « n'ont pas besoin d'anti-virus ». Il fait l'article ensuite pour des nouveautés matérielles à venir, tels les Chromebit et Chromebook Flip d'Asus : l'un est un Chromebook stocké dans une clef HDMI, l'autre un hybride comme en voit beaucoup dans le monde Windows. Lockheimer se félicite également de la bonne place occupée par ces ordinateurs dans les ventes d'Amazon ou de la commercialisation d'un modèle à 149 $.

Chromebit

Des évolutions sont promises pour Chrome OS, comme une refonte de son interface basée sur le style Material Design déjà adopté dans Android ou encore un nouveau lecteur multimédia et des performances améliorées. Le tout s'inscrit dans le programme de mises à jours distribuées toutes les six semaines et d'une garantie de révisions système pendant 5 ans.

Enfin, des douzaines de nouveaux Chromebooks sont prévus l'année prochaine, conclut Lockheimer, qui entend bien rassurer ses clients, que ces précédentes rumeurs auront peut-être intrigués.

Mais si l'on voulait absolument lire quelque chose entre les lignes ce serait que même avec une fusion de Chrome OS dans Android, le matériel acheté aujourd'hui serait toujours valable plusieurs années. Le Wall Street Journal ne disait pas vraiment autre chose : annonce de cette fusion par Google l'année prochaine, lancement opérationnel en 2017 et choix laissé aux fabricants de PC continuer à préférer Chrome OS après cela.

avatar lmouillart | 

"Mais si l'on voulait absolument lire quelque chose entre les lignes ce serait que même avec une fusion de Chrome OS dans Android, le matériel acheté aujourd'hui serait toujours valable plusieurs années."
Les machines Chrome OS ont un support logiciel de 5 ans. Même si Chrome OS devait être abandonné, cela laisserait largement le temps de peaufiner des solutions autres basées sur Chrome.

avatar Darcel | 

De la bonne grosse daube cet OS...

avatar patrick86 | 

Peuvent bien en faite ce qu'ils veulent, ce ne m'inquiète pas.

avatar Yves SG | 

@patrick86 :
Et je pense que sa disparition de la circulation n'inquiètera pas grand monde. Elle a même une forte probabilité de passer complètement inaperçu en dehors de la geekosphere...

avatar kriI1n | 

Le virus est dans l' OS qui filtre toute vie privée.

avatar marc_os | 

Ça sent le sapin Chrome OS...

avatar Stanley Lubrik | 

Et si Google se lançait dans son mode Continum inspiré de Microsoft.

Voici un OS mixte desk / mobile tenté par Remix OS, exemple donc d'un OS multi-devices extrapolé d'Android 5.1 :

http://www.jide.com/en/remixos

Même qu'en créant un premier matériel autour Remix Mini, ils ont réussi à obtenir 1 647 155 $ de la part de 21 975.

https://www.kickstarter.com/projects/jidetech/remix-mini-the-worlds-firs...

Premiers exemplaires en cours d'acheminement...

Peut-être qu'un jour Apple nous gratifiera d'un Remix iOS, selon le succès et les évolutions de l'iPad Pro qui pourrait faire infléchir un peu plus vers un OS mixte : souris, trackpad, gestionnaire de fichiers..; En plus du multifenêtrage et du multitâche évolué qui étaient de l'ordre du blasphème avant qu'iOS ne les adopte. Stylet aussi, c'était sur la musiquette de "ça sert à rien, j'ai un doigt et je l'utilise à fond"

Allez, les crameurs d'hérétiques, on se lâche ?

CONNEXION UTILISATEUR